Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Parler [PV Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Parler [PV Ethan] Empty
MessageSujet: Parler [PV Ethan] Parler [PV Ethan] Icon_minitimeJeu 11 Juil 2013 - 12:35

Le grand hall, d'Ygg-Chall. Comment et par qui avait-il été construit ? Il était dur de le savoir. Sans aucun doute, les formes fantasques avaient existé naturellement, de simples volutes dans la roche, dont les courbes avaient attirés l'oeil des premiers bâtisseurs vampiriques, mages anciens, plus anciens encore pour certain que les anciens eux-même. Éteint depuis lors, perdus dans les guerres et la dévastation, leurs puissance et leurs techniques de construction s'étaient dissoutes en même temps que leurs personnes. Ils n'étaient plus que des esprits, des spectres impalpables dans les mémoires des plus antiques vampires... mais leurs œuvres perduraient, perdus en ces lieux immenses, ces cavernes et galeries putrides, qui pourtant s'ouvraient sur la beauté d'un autre temps, incarnant, régaliennes, la volonté de restaurer une part de la fierté des enfants de la nuit. Les statues, ciselées à même la roche avec une précision stupéfiante et même un peu effrayante, leurs beaux visages sévères et accusateurs, princiers, tournés pour beaucoup vers le sol, semblant écraser les visiteurs de leurs jugement de pierres imperturbables. Des yeux de gemmes brillaient dans les demi ténèbres des roches luisantes, jaillissant de terre comme des végétaux étranges et magiques, se tordant en des formes impossibles à saisir pour l'esprit des mortels et qui pourtant étaient en une certitude désarmante de vérité. Des scènes d'un passé révolus se déroulaient aux yeux des observateurs, contant le passé vampirique aussi glorieux que sanglant, les guerres contre les elfes, l'arrivée des humains, les liens des dragons avec des membres du peuple froid.... dépeint en des succession de bas-reliefs, de statues et de monuments transformant l'espace en une vaste ziggourat inversée, sombrant dans une abysse indicible en son centre, uniquement crevée par un croc, un îlot de roche d'où se dressait la figure du premier vampire jamais venu au monde... terrible de beauté et de sauvagerie imprimée dans la roche sombre comme de véritables sentiments, prenant à la gorge, suffocants. Devant cette vision titanesque, l'on se sentait bien humble, prit de révérence pour le terrible péché qui avait valut la naissance d'une race maudite et condamnée. Cette unique figure intemporelle écrasait tout le reste de sa masse, scintillante de milles joyaux sans prix, que l'on ne pouvait pourtant arracher aux entrailles de la roche, muent par un sortilège sensé préserver les lieux, dans le probable cas où les créateurs n'auraient pas transmit les connaissances nécessaires à l'entretient d'un lieu pareil.

Observant cette débauche d’orgueil d'un œil paisible, Achroma ne bougeait pas, perdu dans la contemplation de l'espace immense s'ouvrant presque sous ses pieds. Forme ivoirine et marmoréenne, brillant doucement dans le noir comme une étoile tombée, il restait là, droit et immobile face au cirque de pierre de la grande réunion des enfants de la nuit. Perdu dans ses propres pensées autant que dans la majesté des lieux. L'on ne pouvait passer outre l'introspection, lorsque l'on avait vécu les derniers instant de la gloire qui hurlait de chaque détail, de chaque gravure de cet ensemble majestueux. Ses oreilles entendaient presque le battement des ailes des anciens dragons, les cris de guerres, et les incantations dans les langues du pouvoir, du temps où certains en usaient encore.... et tout cela lui rappelait son propre serment maudit, le liant si intimement à Lorenz qu'il en devenait lui. En un autre temps, une telle malédiction n'aurait rien semblé d'important, pourtant ce temps là était achevé, révolu depuis déjà longtemps, et le serment prenait une toute autre ampleur. Il éveillait des forces que beaucoup ne comprenaient nullement, et lui-même ne saisissait pas entièrement ce que signifiait ce nouvel état, si ce n'était qu'il en avait perdu sans liberté et son libre arbitre. Jouet de Lorenz, héraut et créature dépourvue de la capacité de trahir... mais étrangement, cela ne le gênait pas autant qu'il l'aurait crû, confortant ainsi son opinion première sur le prince vampirique. Si en temps qu'individu Lorenz lui était antipathique, en temps que prince et seigneur de guerre, leurs intérêts coïncidaient beaucoup, puisqu'ils avaient tout deux à cœur la grandeur des leurs. Les méthodes n'étaient pas les même, et c'était tout. Ce n'était rien, en vérité, aussi ne souffrait-il réellement que du partage de la malédiction des dragons.... de sa douleur, tout du moins, puisqu'il semblait que le sortilège l'ai épargné. Il avait eut du mal à dompter cette souffrance de chaque instant, tant elle différait de ce dont il avait l'habitude, mais la présence de sa liée, et sa discipline avaient finit par l'aider à s'y faire, et elle n'était plus qu'un chant lancinant dans le creux de son esprit, derrière chaque geste et parole, mais le laissant relativement en paix. Un second double, si seulement c'était possible, et ils seraient tout trois débarrassés du plus gros de la douleur au point de pouvoir l'oublier quelque peu. Il savait cependant qu'il ne servirait à rien de chercher un autre fou capable de choisir pareille malédiction. Aucun être sain d'esprit ne s'infligerait cela.

Il devait donc être complètement et irrémédiablement fou. C'était à peu de choses près ce qu'avait pensé Silarae. Il était d'accord. Il aurait été stupide d'essayer de le nier. Et d'ailleurs il ne le niait pas. Il avait bien autre chose à faire de son temps. Surtout en attendant de savoir quelle serait la première lubie de son maître, qu'il devrait exécuter, comme l'ombre docile qu'il se devait d'être si il désirait conserver son intégrité. Mais il avait tout de même réussit à s'extirper de ses griffes le temps de ce voyage vers le berceau des anciens. C'était au dessous de ce hall enténébré que les siens avaient sommeillé, d'un repos magique, s'établissant même sur les corps et les esprits des membres du peuple vampirique... s'était là, qu'ils avaient attendu les jours meilleurs, des jours de magie pour alimenter leurs forces, des jours sanglants pour étancher leurs soifs, des jours guerriers pour remplir leurs devoirs, comme lui, ils étaient destinés à la gloire du peuple vampirique. Ils s'y étaient destinés, tous, de concert, par volonté, par choix, et n'étaient jamais revenu sur leurs paroles. Ils étaient les anciens, ombres sanglantes d'un passé lointain et presque légendaire. Ils avaient connus la grande guerre et y avait survécu, mais ils avaient également sut qu'ils devaient s'effacer en temps de disette, afin de conserver leurs forces et leurs esprits pour le plus grand bien. Et à présent, ils étaient éveillés, tous autant qu'ils étaient. Ils remplissaient leurs devoirs. Il les avaient tiré du sommeil, brisant l'étreinte de la magie sur ces individus exceptionnels.Ils les avaient conduit jusqu'à Lorenz, et avait expliqué les événements survenus durant leurs sommeils. A présent le grand hall était réellement vide, totalement vide. Il n'y avait plus personne en ces lieux, alors que la guerre de conquête faisait rage à l'est. Plus personne à part bien sûr eux deux, voyageurs venus trouver un lieu isolé et discret où échanger des paroles qui n'avaient sans doute que trop tardé. Alors il se tourna vers le général, détachant finalement son regard et son esprit de sa contemplation, et le mira avec attention.

«  Bien. Que voulais-tu ? »

Aucun d'eux n'avaient de temps à perdre en ronds de jambes inutiles....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Parler [PV Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Parler [PV Ethan] Parler [PV Ethan] Icon_minitimeJeu 11 Juil 2013 - 15:22

Plus le temps s'écoulait autour de lui et plus le Général semblait arborer une toute autre facette, à moins que cela ne soit qu'une simple façade faite pour dissimuler ses véritables ambitions, quoi qu'il en soit tout changeait petit à petit autour de lui et finalement cela avait presque du bon, du moment que lui ne dérogeait pas à sa ligne de conduite tout se passerait bien. Bien entendu, la défaite contre Roëric était-elle encore et toujours présente, elle formerait une blessure qui ne serait pas prête de se refermer et ça quelque soit le nombre d'années qui s'écouleraient par la suite, le temps n'avait certes aucun effet sur leur apparence physique, cela n'empêchant en rien de vivre avec un passé dont on aurait volontiers fait abstraction. Mais si les choses changeaient pour lui, elles changeaient aussi autour de lui, pourquoi ? Et bien pour la simple et bonne raison que depuis peu, le Général avait prit de nouveau un élève et pas des moindres, Kedrildan... Ce Dragonnier dont la simple présence suffisait auparavant à dégoûter le Vampire. Pour tout dire, il avait accepté avec tout de même une facilité déconcertante contrairement à ce qu'il avait laissé paraître face à lui, enseigner l'art de l'épée à la jeune génération ou simplement à des êtres désireux de recevoir l'enseignement était pour lui un réel divertissement, presque tout autant que de traquer les humains d'ailleurs, n'allez pas chercher à comprendre pourquoi un épéiste apprécie autant son épée que les petits plaisirs réguliers éprouvés par son peuple.

Pour l'heure, Ethan avait quitté le camp, seul. Cette fois la présence d'Elijah n'avait pas été sollicité, chose que le jeune vampire n'avait d'ailleurs pas apprécié, mais il n'avait pas d'autres choix que de s'exécuter risquer de désobéir à son Supérieur pouvait être relativement dangereux même pour quelqu'un comme lui d'aussi proche de la lame noire. Où se rendait-il ? Nul ne le savait, si ce n'est lui, une chose est sûre, il avait quelque chose en tête de suffisamment important pour ne pas être dérangé par le premier venu. Son épée soigneusement disposée dans son étui de cuir sombre et son armure en Os de Dragon dont il avait récemment fait l'acquisition avait été sortit pour l'occasion, s'il cherchait à impressionner quelqu'un ? Non pas vraiment, ce n'était pas les habitudes du Vampire de tenter de plaire à tout le monde et n'importe qui. Au vue de la trajectoire qu'il venait d'entreprendre, il se dirigeait dans les anciens souterrains ayant autrefois abrités le peuple Vampirique, mais pour quelle raison ? Cela restait encore un mystère. Profitant de la nuit pour se faufiler telle une ombre sur un destriers aussi noir que la nuit, il progressait à une vitesse fulgurante, l'animal surentraîné à pourfendre les ténèbres semblait inépuisable et pour cause, le temps pour arriver à destination avait été moindre que celui normalement prévus. Observant du haut de sa monture l'entrée menant aux souterrains dont seul les vampires et quelques inconscients connaissaient l'existence, ses yeux gris se posèrent sur les environs, repérant le plus soigneusement possible toute trace de vie pouvant interférer avec son rendez-vous.

D'un pas léger il quitta sa monture pour retomber délicatement sur le sol, croisant une dernière fois le regard sombre du Cheval, Ethan tourna les talons pour faire face à l'entrée, il y a bien longtemps qu'il n'y avait pas mis les pieds, depuis la sortie des souterrains aux côtés du Prince Vampirique à vrai dire, mais il se sentait ici un peu comme chez lui, du moins beaucoup plus que sur un pitoyable quand de fortune qui n'avait de cesse de bouger pour fuir les patrouilles de l'Empire désespérément à leur recherche. Soit ! Sans plus de précipitation, il pénétra dans la grotte laissant ses quelques habits se laisser porter au gré des bourrasques s'engouffrant dans la cavité. Connaissant plus ou moins l'affection de son hôte pour les lieux, Ethan savait plus ou moins où il devait se rendre, même si cela faisait des lustres qu'il n'avait pas mis les pieds ici, il semblait à l'aise et capable de s'orienter sans trop de difficulté ou presque, un couloir, puis un autre débouchant de temps à autre sur une impasse, le temps ayant fait son office, il n'était pas rare que certains passages soient obstrués par d'énormes rochers qu'Ethan ne semblait pas vouloir déplacer pour se facilité le passage, préférant laisser échapper un infime soupire face à cette vision, il se contentait de faire demi-tour et emprunter tout simplement un autre passage quitte à se rallonger le chemin qui le séparait du lieu de son « rendez-vous. »

Approchant à grands pas de sa destination, l'atmosphère déjà glaciale des lieux n'avait de cesse de s'intensifier en présence du Général qui sans même le vouloir faisait chuter inlassablement la température autour de lui et sur son passage, rien de bien dérangeant pour un vampire déjà mort et donc au sang-froid, mais pour tous êtres différents, cette chute soudaine de température pourrait être lourde de conséquence qu'on le veuille ou non. Sur la roche sur laquelle s'était déposé une fine couche d'humidité, laissait place à de la glace recouvrant la moindre goutte d'eau, la légèreté avec laquelle se déplaçait le vampire laissait place à un silence des plus sinistres, ce moment lui rappelait d'ailleurs les nombreuses fois où il avait été envoyé en mission pour exécuter le plus discrètement possible les membres du Conseil pouvant et désireux de faire barrage à la progression de l'Ancestral Wintel. Cette simple idée extirpa un infime sourire sur les lèvres du Général qui approchait au loin du Ygg-Chall, point de chute ou l'attendait déjà visiblement celui qu'il avait fait demandé le plus simplement possible.

Bon, les lieux étaient agréables, il y résidait d'ailleurs une drôle d'atmosphère, mais Ethan ne se perdait pas dans ce genre de sentiment, Achroma lui peut-être un peu plus, voilà simplement la différence entre les deux protagonistes, l'attachement à certaines choses et notamment la conception d'un monde meilleur, mais passons. Ce dernier était visiblement comme absorbé par les lieux, tandis que le Général venait se dresser derrière lui patientant quelques instants que le Dragonnier en ait finit avec cette contemplation qu'il éprouvait pour ces lieux. Quant enfin il se tourna vers le lame noire, le vampire releva légèrement la tête pour croiser le regard de son Grand-Maître. Ils se fixèrent un long moment, aucun d'eux n'avaient de toute façon dans l'intention de céder à l'autre, du moins, il s'agissait là du ressentit du Général Blanc qui après avoir réalisé un si long trajet et gentiment attendu fut accueillit aussi chaleureusement qui soit.

« Et bien... Sylath... Aurais-tu perdu tes bonnes manières ? Je t'ai connu beaucoup plus... Agréable que ça. » Rétorqua froidement le vampire, tout en quittant volontairement des yeux le Dragonnier n'y prêtant plus grande attention afin de se rendre contre le rebord le plus proche et s'y adosser le plus simplement possible.

« Je suis ici pour parler un peu... Pour changer. Tuer et espionner cela suffit un temps, après il faut savoir passer à autre chose. A vrai dire, je me pose beaucoup de questions sur toi... Et notamment ce qui te pousse à te montrer de plus en plus stupide à l'égard du Prince au fil du temps. A moins que cela ne cache encore quelque chose d'autre que tu te gardes bien de dévoiler. » Dit-il en prenant soin de marquer une courte pause pour que ses paroles s'incrustent bien dans les oreilles du vampire, puis il reprit : « Je fais bien sur référence à ce sortilège digne d'une personne dérangée que tu as préféré utiliser plutôt que de sacrifier Kedrildan. Je te sais bien plus intelligent et subtile que tu ne veux le faire croire, Lorenz lui arrive à vivre avec tout en ayant conscience de cela, tout comme moi d'ailleurs ou presque... Car contrairement à lui, je n'arrive pas à faire abstraction de ton comportement, je n'ai bien entendu pas oublié cette nuit au sein du Royaume Elfique t'ayant poussé à rejoindre l'Impératrice dans le plus grand des secrets... Ou presque puisque encore une fois et tout comme avec celui dont je tairais le nom pour le moment, je me suis retrouvé sur votre route. Je sais que tout ceci remonte à loin, mais comme tu as du t'en rendre compte, j'aime remuer les choses les plus délicates... »

Ethan faisait bien entendu référence à Adryne, il avait été le premier à évoquer la traîtrise de ce dernier à l'Ancestral qui n'avait préféré ne rien entendre et poursuivre sur ses prérogatives, d'ailleurs s'il l'avait écouté cela n'aurait rien changé, si ce n'est que Adryne serait mort encore un peu plus tôt et n'aurait pas put jouir de tous les plaisirs auxquels il aurait put être confronté avant de mourir. Comme s'en doutait certainement Achroma, Ethan n'irait pas par quatre chemins et ne manquerait pas d'employer des termes pouvant être déplaisant pour lui afin de pousser la conversation le plus loin possible et éclaircir par la même occasion les zones d'ombres à l'égard du Dragonnier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Parler [PV Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Parler [PV Ethan] Parler [PV Ethan] Icon_minitimeLun 15 Juil 2013 - 2:53

Le nom lui fit arquer un sourcil. Sylath ? Et bien il avait entendu finalement ? Cela aurait dût lui faire quelque chose, l'irrité, le plus simplement du monde, ou peut-être d'avantage l'ennuyer... mais hélas, cela n'éveilla rien en lui, vraiment rien. Sylath était son véritable nom mais il était mort, car personne ou presque ne le connaissait. Tout ce qu'il représentait était un passé à présent révolu. Il n'était pas Sylath, cet homme, ce jeune homme plein de rêves et de mélancolie, avait été tué voilà longtemps par les crocs froids d'un couple de vampires jumeaux et par les mains admirables de celui qui se nommait désormais Achroma. Et si Achroma lui avait put ressentir quelque chose à l'entente de ce nom c'était également finit... il sentait beaucoup trop de choses pour beaucoup trop de sujets différent et cela lui suffisait amplement. Un nom était un nom et c'était tout, quand à ses bonnes manières, il avait autre chose à faire qu'à les appliquer pour un être comme celui-là, qui n'en avait pas le moindre besoin. Ils n'étaient pas là pour prendre le thé et discuter petits gâteaux, alors franchement...  

En lui-même, Silarae fit un commentaire, et il eut un rire mental bref et aigre. Depuis la malédiction il avait changé son système de priorité, changé... beaucoup de choses à vrai dire, de grès ou de force, il n'était plus le même, une nouvelle fois, et il n’appréhendait pas encore tout les changements de son caractère, dans sa façon de voir les choses mais les sentait... c'était là et il ne pouvait que se demander quand il en verrait apparaître de nouveau, au travers de situations comme celle-ci. Il regardait Ethan, et ne ressentait absolument rien, le vide complet, le... désintérêt. L'indifférence... il n'y avait que sa douleur, et la présence de Silarae et de Lorenz dans son esprit... rien d'autre, juste ces deux pulsations lentes, et des pensées lointaines et grisâtres. Il écouta cependant jusqu'au bout, tentant d’éprouver comme il aurait dû le faire. Il aurait dû être flatté, d'être ainsi considéré, amusé de voir qu'Ethan était plus méfiant que Lorenz et certainement en souffrance à la mention d'Adryne.... et bien non, il ne ressentait absolument rien. Surtout lorsqu'il s'agissait de son ancien fils... il n'y avait plus de douleur dans son cœur, plus de regrets, plus d'amour... juste la colère froide qu'il se soit tué pour rien, l'amertume de toutes ses années gâchées pour rien. Adryne avait fait l'imbécile, avait oublié tout ce qu'il lui avait apprit, et il en était mort... il avait récolté les fruits qu'il avait semé et lui n'y pouvait pas grand chose. En vouloir à Lorenz de l'avoir tué était d'une stupidité sans borne, il n'avait fait que suivre les lois des vampires.... Quand au général blanc, il ne faisait après tout que son travail, à savoir chercher la vérité pour le compte de son seigneur, même si l'ancestral se fichait bien de ce qui le concernait.

« Et bien je pense que personne n'a comprit ce geste, et ne le comprendra jamais. Je pourrais répéter ce que j'ai déjà dit aux autres, que Kedrildan était un dragonnier, que la magie dépendait de son dragon autant que des autres et qu'il fallait donc le préserver. Quand à un autre argument, une autre raison que j'aurais put avoir.... ? »

Il n'acheva pas sa phrase. Il n'avait rien dit au sujet d'Adryne, laissant volontairement le sujet de coté, tout simplement parce qu'il ne voyait pas d’intérêt à l'aborder. Il n'y avait rien à dire là dessus. Mais le reste attisait un peu son reste de curiosité. Lorenz n'avait rien à faire de savoir ce qu'il était, pourquoi il agissait, comment il pensait... tout ce qu'il désirait c'était qu'on lui obéisse, qu'on le suive et combatte pour lui. Lui ? Il voulait qu'il soit loyal, qu'il soit son ombre, son jouet, l'être qui souffrait à sa place, et qu'il pouvait contrôler... il n'y avait rien d'autre. Pour lui, il n'y avait rien d'autre que lui et ce qu'il voulait, et pourtant derrière tout cela, il y avait la volonté d'autres êtres et des plans, construits avec soin, ou parfois sur un coup de tête... tout dépendait. Ethan pensait qu'il préparait un coup fourré, ou cachait simplement quelque chose. Oh il aurait put, mais n'en avait tout simplement pas la force à ce moment là, et en pareille situation. Pour l'instant tout ce qu'il voulait c'était de contrôler la douleur, et de passer du temps avec sa dragonne entre deux missions imposées sans qu'il puisse émettre la moindre protestation.

« Tu veux parler ? Fort bien. Questionne moi je répondrais, et nous verrons si tu t'estime satisfait »

Il n'avait pas l'intention d'esquiver, il ne serait pas venu là si ça avait été son intention. Il était curieux de ce que le général allait lui demander, et intéressé de voir et d'expérimenter d'avantage de sensations et sentiments, ou de leurs absences. Il était curieux de savoir exactement ce que pensait Ethan, au travers de ce qu'il disait. Il voulait discuter ? Ce n'était pas son habitude, mais ce n'était pas le conteur qui allait décliner l'invitation. Il l'observa avec attention, intensité, tandis qu'en lui même la dragonne s'exprimait à son tour. Elle ne s'exprimait pas souvent sur les autres bipèdes, et sur Ethan en particulier, lui, Lorenz, les autres membres du conseille... elle restait très silencieuse, mais cette fois, elle semblait avoir décidé d'émettre un début d'opinion, à savoir qu'elle aussi était curieuse des questions qu'il avait en tête. Il hocha vaguement la tête pour elle, et reprit avant qu'il ne se décide à parler.

« Bien qu'à l'entente du nom que tu m'as donné, je pense que je connais au moins un début de tes interrogations. Ou bien suis-je dans le faux en pensant que tu veux savoir pourquoi je me fais connaître sous une fausse identité, et non sous mon véritable nom. Sylath.... un nom qui n'a pas été souvent utilisé, de notre temps. Suis-je également dans le vrai en pensant que tu ne sais pas ce que cela signifie de m'appeler ainsi ? Je suis curieux, très même. Je ne m'attendais vraiment pas à une telle demande de ta part »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Parler [PV Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Parler [PV Ethan] Parler [PV Ethan] Icon_minitimeJeu 18 Juil 2013 - 22:49

Une atmosphère glaciale venait de prendre place dans le Ygg-Chall, et pour l'occasion Ethan n'était pas le seul responsable, le Dragonnier se voulait lui aussi tout aussi froid et distant que le Général Blanc lui-même. Tout cela résultant probablement de cette nouvelle condition, le Double-Royal avait-il un effet quelconque sur sa personne ? C'était fort probable à vrai dire, car depuis les décennies passées à ses côtés, la lame noire n'avait encore jamais à sa connaissance déceler un tel comportement chez le Vampire. Quand son doux et agréable nom parvint jusqu'à ces oreilles, Achroma se contenta de lever un sourcil, sûrement surprit qu'Ethan ait eu l'occasion de l'entendre et surtout de retenir ce prénom qu'il avait utilisé lors de son entrée dans Gloria la magnifique, jusqu'à présent cela n'avait aucune signification pour lui, ceci expliquant pourquoi il avait opté pour cette appellation plutôt que le nom qu'il porte actuellement. S'en suivit un échange de regard qui en disait long et pourtant rien à la fois, aucun des deux ne semblaient éprouver le quelconque sentiment à l'égard de l'autre, Ethan n'avait que faire de ce Dragonnier usant de pirouette en tout genre pour se tirer d'affaire, ce qui était d'ailleurs fort ridicule à ses yeux. En y repensant, la capture si soudaine de Galadrielle lors de l'arrivée impromptue du Général avait été amusante, loin d'être stupide, le Vampire avait compris que tout cela ne faisait pas parti des plans mis en place par Achroma, mais depuis cette affaire de traîtrise avec Adryne, Ethan aimait tout particulièrement mettre les pieds dans les situations où il n'était pas du tout attendu, c'était une occupation agréable, observer ces petits êtres ambitieux peut-être un peu trop obliger de se dépatouiller d'une toute autre manière parce qu'ils ne contrôlaient pas tant que ça les événements... S'il y avait eu un mot pour exprimer ce que ressentait le Général blanc lors de ces moments, jouissif.

Quel ne fut pas la déception de ce dernier lorsqu'il s'aperçut que l'évocation d'Adryne ne laissa même pas entrevoir un quelconque sentiment de haine ou autre, Ethan aurait pu s'en délecter comme à son habitude car si d'autres redoutaient d'évoquer ce nom, il n'en était rien pour lui, mais pour l'occasion Achroma semblait tout à fait différent de ceux à quoi s'attendait le vampire, soit ! Ce n'était pas grave, il n'était pas vraiment ici pour provoquer une confrontation physique. Il n'était pas si bête que ça, tout comme le Dragonnier qui ne tenterait sûrement rien à son égard. Comment pouvait-il avancer la chose ? Difficile à expliquer, tous deux n'avaient passer leur temps depuis ces derniers mois qu'à se jauger sans pour autant faire preuve d'un totale manque de respect, une situation comparable aux liens qu'il y avait eu un temps avec Roëric, mais tout cela était une époque révolue. Pour l'heure, Ethan ne souhaitait qu'une chose, des explications, chose relativement amusante puisqu'il n'était en somme que le Général de l'armée vampirique et si lui n'avait de comptes à rendre à personne si ce n'est le Prince en personne, Achroma n'avait lui non plus de compte à rendre à personne mise à part Lorenz et encore que cela restait à voir, mais aux vues de ce nouveau tour de passe-passe dont il avait fait usage, il n'avait plus d'autres choix que de se résoudre à une totale dévotion à son égard ce qui n'était pas pour déplaire à Ethan qui n'avait plus à se soucier de celui-ci, d'ailleurs en avait-il déjà eu quelque chose à faire ? Ne s'occupait-il pas de lui uniquement pour préserver l'Ancestral d'une hypothétique trahison pouvant lui causer sa perte ?

N'achevant pas sa phrase, Achroma fit hausser les épaules à Ethan qui était adossé à l'une des parois du Ygg-Chall. Le sujet d'Adryne n'avait pas même été évoqué, volontaire ou pas, ce vampire n'avait rien de comparable à celui qu'il avait surpris en présence de l'Impératrice Elfique. C'est avec le regard vide qu'il accueillit sa première question, bien sur qu'il était là pour parler sinon il n'aurait jamais pris la peine de se déplacer aussi loin pour lui. Ethan s'estimerait-il satisfait à la fin de ses interrogations ? Est-ce que cela avait une quelconque importance pour le Dragonnier ? Après tout, il avait accueillit la lame noire avec une froideur tout aussi comparable à celle qu'arbore le Général Blanc habituellement, une nouvelle lubie ou simplement une moquerie à l'égard de ce dernier...  C'est avec amusement qu'il observa Achroma le scruter avec attention, s'il espérait percer à jour les pensées d'Ethan il était en mauvaise voie, personne pas même l'Ancestral n'était en mesure d'entrevoir le fond de sa pensée, ce combat perpétuel qu'il menait avec lui-même pour brider ses sentiments, rester stoïque en toute circonstance, c'était un travail de longue haleine qu'il avait mis en place avec patience et ne se laisserait pas percer à jour par le premier venu.

Et c'est sans même avoir le temps de poursuivre sur ce qu'il avait commencé à dire que le Vampire se mit à parler, après tout c'est ce qu'Ethan désirait non ? Mais peut-être pas à ce point, s'il souhaitait savoir pourquoi il se faisait connaître sous une identité autre que l'actuelle ? Il n'en avait rien à faire, Ethan ne comprenait pas pourquoi il avait décidé d'occulter cette partie de son passé en usant d'un autre pseudonyme. Mais après tout pourquoi pas, autant se lancer dans le vif du sujet non ?

« Tout d'abord, pour quelqu'un me réservant un accueille aussi glaciale, tu me sembles avoir la langue bien pendu, je n'ai pas émis la moindre question que tu en tires déjà quelques conclusions, probablement un peu trop hâtives d'ailleurs. Mais soit ! Qu'est-ce que cela peut bien signifier d'un nom qui n'est autre que le tien ? Aurais-tu peur que ton passé te rattrape ou alors étais-tu si pitoyable avant cette non-vie qui t'a été gracieusement offerte ? » Dit-il en détournant ses prunelles sur les murs du Ygg-Chall, ignorant par la même occasion le regard insistant du Vampire.

A l'évocation du mot pitoyable, les pensées du Général Blanc se tournèrent alors rapidement sur Kedrildan, l'élève d'Achroma et désormais le sien désormais. Il s'agissait là d'une idée que se faisait la lame noire du Rouquin, un être pitoyable qui n'avait pas sa place au sein du camp ne comprenant pas pourquoi il avait hérité du statut de Dragonnier, le Dracos reste parfois relativement incompréhensible dans ses actes. Mais depuis, son avis sur ce personnage avait changé, du moins plus ou moins, l'ayant prit comme élève son opinion était désormais différente, bien qu'il n'approuvait toujours pas son rôle de Dragonnier, il avait approuvé les efforts de Kedrildan se décidant enfin à changer, certainement que cela cachait une raison obscure d'ailleurs, tout comme ce sort du Double-Royal, cette envie de progression soudaine n'était d'après Ethan certainement pas fortuite.

« Il est amusant de constater qu'un changement n'arrive jamais seul, ce Kedrildan qui fut un temps était ou est d'ailleurs ton élève à lui aussi soudainement prit une toute autre direction. Il va sans dire que les choses sont anormalement bien faites, simple concours de circonstance d'après toi ? D'ailleurs, cette stupidité qu'a été le sortilège du double-royal t'aurait-elle apporté la moindre chose aussi bénéfique soit-elle ? Oublions la survie de Kedrildan et revenons sur ce geste... Pourquoi aurait-on du le comprendre? Tout acte apporte une conséquence n'est-ce pas ? Qu'il s'agisse ou non d'un Dragonnier, cette intervention n'avait pour moi rien de légitime. Je n'y ai vue qu'une de tes nombreuses et vaines tentatives de maintenir en vie une personne susceptible de partager le point de vue que tes congénères eux ne comprennent pas. Je suppose que tu sais à quoi je fais allusion, vivre en paix et tout le blabla habituelle que toi ou les autres peuples peuvent tenter d'apporter pour diverses raisons. Comprends-tu maintenant pourquoi je m'interroge tant à ton sujet, tu n'en as certainement rien à faire, tout comme Lorenz arrive lui à faire abstraction de tes actes, je ne peux m'empêcher que tout cela cache quelque chose... Je suppose que c'est une question plus que légitime, après tout ne suis-je pas le Général de l'Armée Vampirique ? »

Il n'avait jamais parlé autant et pourtant ne prenait pas la peine de dévoiler sa véritable interrogation, préférant jauger les qualités de narration dont faisait preuve le conteur, il était capable de prendre lui-même des conclusions sans même qu'Ethan ouvre réellement la bouche, de simples mots avaient réussi à le faire parler alors réitérer certaines questions ne ferait pas de mal. Ethan vint alors déposer sa main sur sa lame, resserrant lentement le manche de cette dernière, l'accueil un peu trop froid à son goût n'avait fait que attiser le déchaînement du léopard qui lui se montrait bien moins patient que son hôte, n'avait de cesse de s'agiter dans ces lieux où il avait « grandi » et évoluer en même temps que Général, reportant son attention sur Achroma, la détermination était visible dans les yeux de ce dernier, il ferait parler le Dragonnier d'une manière ou d'une autre et ne se cachait aucunement qu'il appuierait sur des points sensibles  pour arriver à ses fins...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Parler [PV Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Parler [PV Ethan] Parler [PV Ethan] Icon_minitimeMar 23 Juil 2013 - 19:51

Si il avait été pitoyable avant sa non-vie ? De son point de vue, oui, profondément pitoyable, comme seul pouvait être un homme déraciné, exilé loin des siens pour un affront de la nature auquel il ne pouvait rien. Parce qu'il était venu au monde avec un énorme potentiel magique, sa famille avait été contrainte de le refuser, et de l'envoyer à Gloria pour subir une éducation stricte de mage de bataille. On l'avait traité avec les égards dû à son rang, et au potentiel qu'il représentait comme futur arme dans la guerre contre les vampires. Mais il n'avait été que cela, un espoir et un nom de famille, un rang, un titre... voilà tout. Il n'avait pas eut plus d'importance que cela. Son passé ne le rattraperait pas après tout ce temps, c'était certain. Il s'en était assuré, tout comme Cyrène et Erin s'en étaient assurés. Mais il y aurait toujours une inquiétude, concernant cette cité, tout au nord, où dormait non seulement son berceau, sa famille, mais également une force encore latente. Les rares forces du Nord venues au sud s'étaient trouvés dans Gloria. Avaient-ils seulement affrontés les vampires ? Il en doutait un peu. Du moins, lui n'en avait pas croisés. Et Il s'en réjouissait, car à coup sûr, cela signifierait que des traqueurs de sa propre maison seraient lancés après lui... Le dicton de la ville oubliée était simple : plutôt la mort que la transformation. Si ils savaient qu'un des leurs était devenu un vampire, il le traquerait jusqu'à le tuer pour le purifier de cette existence maudite. Son corps serait alors brûlé et Silarae... avec lui, très certainement. Oui, Sylath était un nom qui signifiait beaucoup, mais pour peu d’entre eux. Ce n'était pas plus mal, il ne tenait pas forcément à attirer les hordes de traqueurs jusque dans le camp vampirique. Ils seraient sans aucun doute tués, mais ils auraient le temps de faire quelques dégâts avant ça. Très peu pour lui. Cependant, il n'en fit pas mention, n'ayant pas envie d'accrocher le sujet puisque son interlocuteur le balayait si aisément. Cela lui allait...

Ainsi, Kedrildan avait décidé d'apprendre les armes ? C'était parfait, il s'agissait d'un domaine que lui-même ne pouvait lui fournir, puisqu'il était mage et non guerrier. Il était satisfait de savoir que son élève avait tiré quelques leçons du désastre qu'il avait provoqué, si il n'avait cessé de se comporter comme autrefois, sans nul doute que ce fut alors lui qui aurait dû le secouer. Et pas aussi gentiment qu'auparavant. Certes, si Ethan lui en parlait, c'était bien que Kedrildan était venu à lui, et donc qu'il apprenait l'art du corps à corps, à l'épée, puisque c'était la spécialité du général. Il doutait cependant que quiconque puisse appeler cela une coïncidence... Il allait sans dire que le changement de Kedrildan était lié à sa presque mise à mort. Mais il n'avait rien à voir avec ce que le rouquin avait put comprendre au travers de ce jugement. Bien qu'il soutienne son geste. Se contentant de hausser les épaules à cela il ne prit pas pour autant la parole. Une lueur cynique vint un instant éclairer ses prunelles, leurs donnant un éclat verdâtre empoisonné. Si le double Royal lui avait apporté quelque chose de bien ? En dehors de la survie d'un dragon, et donc d'un pas de moins vers l'horrible et lente agonie qu'il avait déjà ressentit à l'époque de disette où seul Dracos veillait sur le monde. D'instinct il répondrait que non. Rien de matériel. Rien de physique, il n'y avait là que ravage et torture, bien sûr... Mais pour le reste, cela restait à imaginer. Il y avait certainement un bon coté qu'il pouvait trouver à tout cela non ? Si il cherchait un peu... Voulait-il chercher un peu ? Rien qu'un petit peu ? Quelque chose lui disait que non, en réalité, mais avait-il autre chose à faire ici ? Non, alors autant le faire... non ? Il soupira, écouta le reste avec une attention posée. Puis prit la parole.

«  Tu as raison. Je n'en ai rien à faire. Et tes interrogations sont légitimes. Je dirais même que je suis d'autant plus incliné à le reconnaître que je n'en ai rien à faire. Examinons donc les choses. Puisque tu as répondu de toi même à ta question, d'une certaine façon. Voit-tu, de nombreux individus se targuent de comprendre ce que je pense, pourtant, ce sont eux qui sont parfois le plus loin de la réalité... » Il chassa une mèche de son épaule, d'un geste nonchalant « Je ne sais pas réellement si j'ai gagné quoi que ce soit à user du Double Royal, mais si je devais lui trouver un bon coté, je dirais que j'ai enfin la paix. Plus d'imbéciles du conseil ou de vampires de toutes sortes caquetants à mon sujet sans même faire usage du peu de bon sens et d'intelligence que la nature leur a donné. Il semble qu'un d'eux ne comprenne la différence entre un souhait personnel et les choix naturels devant être fait, c'est aussi navrant que peu surprenant. Tu fais allusion à une paix. Certes, la paix me conviendrait parfaitement, mais, je ne suis pas dirigeant, n'ai jamais voulut l'être. Mon devoir est de soutenir la cause que mon peuple a choisit, et si c'est la guerre, c'est la guerre un point c'est tout... Cela ne va pas plus loin. Alors.... pourquoi agir comme je l'ai fais ? » Nouveau soupire dérisoire «  Kedrildan n'était guère qu'un bonus. Je l'apprécie. Mais la véritable raison pour laquelle j'ai choisis de le sauver, c'est bien entendu sa dragonne. Une dragonne est un peu plus de magie, mais également la perspective d'une arme utile, et d'oeufs... et donc de plus de magie. Pour un être comme moi, c'est d'une importance capitale. J'ai vu le jour dans un monde de magie prolifique... et si il y a la moindre, minuscule chance, de voir cet état de fait reparaître, alors je me dois d'y travailler. Je ne tiens absolument pas à revivre l'agonie qu'est un monde sans magie.... mille ans ainsi m'ont largement suffit, alors si me lier de nouveau à Lorenz comme je l'ai fais par le Double st la solution je n'hésiterais pas un seul instant à le faire. Voilà mes deux seules préoccupations, maintenir la magie en ce monde, et voir mon peuple à sa juste place. Et cela depuis toujours. Voilà »

Il était fatigué de voir les autres demander des justifications, aussi légitimes soient-elles. Il ne voulait pas parler, il préférait user de son esprit. La parole fatiguait, elle alourdissait.

«  Pense-tu qu'au travers du Double Royal, j'aurais trouvé tout de même une gratification qui viendrait mettre à mal ton prince ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Parler [PV Ethan] Empty
MessageSujet: Re: Parler [PV Ethan] Parler [PV Ethan] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Parler [PV Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Orthographe et parler jeun's
» Se parler à soi-même...?
» Ethan Hudson
» T'écrire est souvent plus facile que te parler ♪ ♦ Lisabeth & Lilieth
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-