Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeDim 7 Juil 2013 - 19:58

"Place ! Faites place au Seigneur Kohan, Duc d'Aldaria !"

La voix claironnante du chef de la garde qui ouvrait la route faisait grimacer le duc en question qui commençait à regretter amèrement d'avoir tant abusé du bon vin qu'on lui avait servi la veille au soir lors du banquet qu'il avait organisé pour l'anniversaire de Nolan. Il comprenait maintenant pourquoi Ashy s'était contenté de le regarder faire avec une patiente lueur d'amusement dans l'oeil, elle savait dès le début qu'il existait un complot destiné à le faire tomber du lit aux premières lueurs de l'aube ! Plein de ressentiment il répondit par un regard noir aux taquineries qu'elle lui envoyait, bien installée dans les coussins qu'on avait entassé à l'intérieur de la charrette dans laquelle elle voyageait

"Traitresse" bougonna-t-il

Son cheval renacla lorsqu'il tourna sèchement la bride afin de s'éloigner des clins d'oeil facétieux de la verte. Le mouvement l'amena près d'Amelian qui comme toujours n'avait pas accepté de voyager en calèche comme les autres femmes ni même de partager les coussins de la jeune dragonne qui n'aurait pourtant pas refusé. Méfiant, Korentin observa un instant son visage impénétrable avant d'interroger :

"Vous étiez au courant hein ?" lança-t-il d'un ton accusateur

Etait-ce le cas ? Il en était presque persuadé ! Nolan était un petit démon mais de là à avoir imaginé tout seul un tel complot c'était tout de même un peu fort. C'était peut-être même elle le cerveau de l'affaire en réalité... Korentin ne pouvait nier qu'il était heureux de voir avec quelle facilité elle avait gagné la confiance de son fils, et lui avait fait prendre confiance en lui au passage en lui apprenant à se servir de ses talents ! Et quels talents... Korentin ne pu réprimer la lueur d'amusement qui fit pétiller ses yeux mordorés au souvenir de la scène qui avait eu lieu la veille. Alors qu'encore tout essoufflé de ses jeux et les yeux brillants devant les nombreuses attentions dont il avait fait l'objet durant tout le banquet Nolan s'était précipité sur la chaise libre à côté de lui et était parvenu à force de cajoleries à lui soutirer une promesse dont il se souvenait à peine. Evidemment le fait que son père était déjà fortement alcoolisé à ce moment là l'avait beaucoup aidé mais malgré cela Korentin ne pouvait pas vraiment revenir en arrière, une promesse était une promesse comme le lui avait fortement rappelé le gamin en sautant sur son lit ce matin !

"Je suppose que je dois vous féliciter, cela fait un an qu'il essaye sans succès de me convaincre et je m'étais juré de ne pas céder avant qu'il n'ai ses dix printemps."

Ce qui, il devait bien l'admettre était un peu exagéré. Il était possible d'inscrire un garçon dans le tournois des jeunes chevaliers dès leur septième anniversaire et Nolan avait aujourd'hui huit ans mais pouvait-on reprocher à un père d'être protecteur envers son fils ? D'autant plus que Nolan était très loin d'être un garçon discipliné et il y avait de forte chance pour qu'il ne respecte pas le règlement du tournois au risque de se mettre en danger ! Déjà que l'idée de se battre avec des armes en bois lui déplaisait... Mais pas au point de l'inciter à renoncer ça non, le tournoi des jeunes chevaliers était très connu et si il gagnait ce premier round qui se déroulait sur les terres Aldariennes Nolan gagnerait le droit de participer à la finale à Gloria sous les yeux du roi qui offrirait ensuite une véritable épée taillée pour le bras du jeune gagnant. De quoi motiver notre graine de héros... Et terroriser son père qui n'avait envie ni de récupérer son garçon en petit morceau ni de ne le voir faire les quatre-cents coups pendant les festivités comme il savait si bien le faire. Le duc ne pu réprimer un soupir d'inquiétude à cette idée mais un seul regard vers son fils rayonnant qui caracolait en tête de colonne vint lui tirer un sourire et lorsque celui-ci vint tourner vers lui un regard reconnaissant il chassa tout à fait les inquiétudes de son visage et lui répondit d'un signe de tête, fier quelque part de son chevalier de gamin. Dracos... La vie était parfois bien compliquée !

"Il grandit trop vite à mon goût... C'est sans doute ce qui m'a tant fait tarder à l'inscrire donc votre petite manoeuvre est peut-être une bonne chose. Mais vous êtes prévenue Amelian, si il est blessé, je vous en tiendrai pour responsable."

La lueur dure qui s'était allumée dans ses yeux s'éteignit bien vite, remplacée par son habituelle gaîté. Il était rare qu'il s'adresse à elle ainsi aussi, mais il savait qu'elle ne pourrait que le comprendre, Nolan était la prunelle de ses yeux et il assumait tout à fait le rôle de père surprotecteur qu'il s'était attribué avec tant de naturel. Et puis il fallait bien dire que la migraine lancinante qui lui trouait la tête depuis son réveil en fanfare n'était pas pour le mettre de bonne humeur, quelle idée ils avaient tous eu de l'avoir laissé boire autant en sachant ce qui l'attendait le lendemain ! Et tant pis pour le fait que personne n'aurait sans doute pu l'empêcher de fêter dignement l'anniversaire de son fils. Guidant son destrier d'une main il passa l'autre sur son front comme pour en chasser la désagréable pulsation et soupira derechef lorsque quelques badauds se mirent à acclamer leur cortège. Le petit peuple des quartiers marchands n'avait pas la possibilité de voir si souvent leurs dirigeants et ils furent très vite entourés. Sans les gardes qui formaient un cercle protecteur autour de lui Korentin aurait eu bien du mal à se mouvoir, mais il acceptait ces contraintes comme il acceptait son rang, aussi dissimula-t-il son malaise du mieux qu'il le pu afin de répondre aussi courtoisement que possible aux salutations bruyantes de ses sujets. Se doutant bien qu'Amelian ne pouvait qu'être moins habituée que lui à ce genre de petit jeu et bien décidé à se venger de sa grasse matinée gâchée il colla son cheval au sien :

"Vous aussi ils vous acclament, ils ne savent pas qui vous êtes et cela les fascinent. Croyez vous que je vais vous laisser vous complaire tranquillement dans l'anonymat après tout cela ? Saluez les donc !"

Et d'un geste vif, il s'empara de sa main et la leva en un salut ostentatoire qui fut accueillit par une explosion de joie de la part de la foule qui n'attendait que cela pour tomber instantanément amoureuse de cette nouvelle amie de leur duc bien aimé. Duc qui ne manqua pas d'éclater de rire devant la mine de la concernée désormais célèbre, ce soir tous les foyers allaient se perdre en conjoncture sur qui elle pouvait bien être, on ne s'affichait pas auprès d'un Kohan sans attirer instantanément tous les regards. Rieur, il talonna son cheval pour s'éloigner un peu et la laisser se dépêtrer de la situation. Il chercha à accrocher son regard, mais elle semblait concentrée sur autre chose tout à coup ce qui lui fit tourner la tête pour tenter de voir lui aussi ce qui l'intéressait à ce point, pourquoi cette lueur d'inquiétude soudain dans ses yeux ? Abandonnant là ses taquineries il revint vers elle avec sollicitude :

"Il y a un problème ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeDim 14 Juil 2013 - 23:50


Si elle était au courant ? Mais au courant de quoi voyons, bien sûr que non elle n'était pas au courant, elle était innocente ! Un modèle de vertus, d'innocence et de.... oui bon d'accord personne n'allait croire un truc pareil. D'accord elle était au courant, mais de toute façon qu'elle le lui dise ou non elle était certaine qu'il le savait déjà, c'était une question purement rhétorique. Elle devait faire de gros efforts pour ne pas se mettre à pouffer de rire, et encore davantage pour parvenir à simplement hausser les épaules en affichant un air innocent pour toute réponse. Il ne trompait personne, évidement, la pointe de malice dans son regard ne pouvait vraiment aller de pair avec l'affirmation selon laquelle elle ne savait rien de ce qui s'était tramé. Elle affirma sa poigne sur les rennes de son cheval, le gardant sur le trajet. Monter avec les femmes, elle ? Certainement pas, surtout si c'était pour côtoyer la Valentine, femme de Korentin. En général, elle avait un bon contact avec les autres, mais cette femme... ah cette femme ! Une vraie peste ! Une horrible petite garce à qui elle aurait bien voulut coller deux claques, ou lui dire ses quatre vérités... ou même les deux d'ailleurs. C'était viscéral à quel point elle ne la supportait pas, c'était tout juste si elle parvenait à se taire en sa présence pour éviter un incident diplomatique majeur qui aurait créer des soucis.... après tout elle ne savait pas se retenir, alors elle avait déjà faillit se trouver jetée en prison à Gloria, alors cette fois-ci ? Mais elle se serait complètement moquée, si ça avait put faire descendre la blonde de son piédestal. Comment pouvait-on être aussi détestable par Dracos ! On aurait dit qu'elle prenait un malin plaisir à abaisser les autres plus bas que terre juste par jeu... et bien tant pis pour elle, Amelian n'était pas du genre à se laisser faire. Si l'avait put elle lui aurait montrer exactement ce que l'on faisait aux mégères de son espèce dans les guildes sombres... Elle aurait certainement eut une mauvaise surprise. Mais en attendant le maître d'arme des lames rouges ne pouvait pas faire grand chose, quoi qu'elle ne manquait pas de lui expédier un commentaire bien sentit quand elle en sentait la nécessiter, sans pour autant manquer de courtoisie. C'était plus fort qu'elle... La duchesse et sa fille étaient franchement des modèles de ce qu'elle ne supportait pas chez qui que ce soit. Heureusement que le fils du Duc Korentin relevait grandement le niveau. Ce gamin était une vraie tornade, Korentin n'avait pas mentit en affirmant qu'il lui ressemblait en plus jeune... Elle avait tout de suite eut un bon sentiment à son égard, et au fur et à mesure des jours, elle avait finit par adorer ce petit bout d'homme qui la faisait courir un peu partout... Elle ne s'était plus autant amusée depuis l'époque où elle-même donnait du fil à retordre à Miranthe. Et elle devait avouer qu'elle adorait lui prêter son assistance pour embetter un peu son paternel... alors quand il lui avait parler de son envie de participer à un tournois de jeunes combattant pour son anniversaire elle n'avait pas manquer de conjuguer cela à la sortie prévue par madame boucles blondes histoire de rendre tout cela encore plus drôle.

Puisque Korentin n'était pas vraiment partant pour l'idée et qu'il s'imbibait facilement lors des banquets, il n'avait pas été difficile d'en tirer partis pour le faire craquer. Elle avait d'ailleurs réitéré sa certitude selon laquelle Mira et lui se seraient très bien entendu. Il n'avait pas été trop difficile à convaincre, Nolan s'en sortait très bien pour lui faire les yeux doux et le brosser dans le sens du poil. Elle ne put s'empêcher de sourire encore davantage à la suite de ses paroles. Un an vraiment ? Et bien elle ne mettait pas tant à obtenir ce qu'elle voulait, et ça aussi elle comptait bien l'apprendre au petit Kohan. Après tout, elle avait bien réussit à empoisonner l’empereur, après ça, rien ne lui résisterait ! Si elle avait tout à fait conscience du caractère sur protecteur de Korentin, elle savait aussi d'expérience qu'il valait mieux ne pas enfermer ce petit bout dans un écrin, surtout en ces temps troublés. Et puis il semblait en avoir vraiment envie, autant qu'il s'y essaye pour savoir exactement de quoi il s'agissait. Elle avait débuté son apprentissage à l'épée, puisque c'était la base de tout dans la plupart des cas... Elle n'avait jamais enseignée à qui que ce soit auparavant, ne se trouvant pas vraiment de fibre pédagogue, elle était brusque, franche, directe, et brutale ; tenant en cela plus d'un homme que d'une femme. Mais elle avait fait un gros effort pour le gamin, et finalement ça ne se passait pas si mal que cela, surtout en utilisant les mêmes exercices et les mêmes enseignements que son propre professeur, ce qui rendait les choses d'autant plus faciles, le vieux capitaine avait été un merveilleux professeur après tout... Mais pour l'instant entre l'épée et la lance, l'arc, c'était un peu brouillon, il y avait beaucoup à faire. Au moins, il avait la volonté d'apprendre, c'était là le principal, tout ce qui comptait même, avec autant de bonne volonté, il arriverait sans doute à canaliser son énergie et à cesser de partir dans tout les sens. Elle tourna la tête vers lui, ravie de le voir aussi heureux, puis revint vers son père et lui sourit également.

«  Je prend mes responsabilités, cela va sans dire »

Elle ne lui fit pas la remarque que Nolan risquait effectivement d'être blessé et que c'était chose normale, que les blessures faisaient grandir et était une part de la vie de chacun. Il n'en ressortirait que grandit et peut-être même qu'il s'assagirait un peu ainsi. Il ne fallait pas croire qu'une blessure était forcément un mal. Il ne fallait pas non plus le prendre à la légère c'était certain, mais elle était tout à fait prête à faire face à un Korentin en colère si ça aidait le petit bout à grandir. Si il voulait être chevalier, il allait bien falloir qu'il s'habitue à être blessé, après tout. Elle comprenait évidement que Korentin protège autant son enfant, et ne le blâmait pas, à peine en riait-elle un peu, par affection... Elle avait hâte de voir Nolan se débrouiller durant le tournois. Ils n'étaient pas aussi dur et complet que ceux pour adultes, ce qui était naturel, mais c'était toujours mignon, à son avis, de voir ces graines d'hommes en train d'imiter les héros de l'empire. Elle-même n'était pas du tout friande de participation, elle ne savait pas s'en tenir aux règles ni jouer justement... après tout seul el résultat comptait ? Mais ça, ça la regardait elle et personne d'autre. Et en parlant de choses dont elle n'avait pas l'habitude, prendre un bain de foule en faisant partie... elle se sentait légèrement tendue à l'idée de tout ces gens qui les regardaient passer, comment Korentin parvenait-il à rester tranquille avec une foule pareille ? Heureusement qu'elle était en retrait par rapport à la famille Kohan, et qu'elle passait un peu inaperçue comparée à eux, enfin rien qu'un peu. Elle sentait clairement des regards sur elle, alors même qu'elle n'avait rien de singulier, en dehors de sa présence en ces lieux évidement. Elle ouvrit de grands yeux lorsqu'il lui fit lever la main, ahuris et complètement surprise, déstabilisée. Qu'est-ce qu'il lui faisait là ? Non non ! Elle ne voulait pas être célèbre elle ! Ah ça non ! Et la foule qui acclamait...

C'était gênant... affreusement gênant. Elle avait l'impression d'être l'un de ces nobles arrogant et même si tout ces gens avaient vraiment l'air d'aimer Korentin et sa famille, elle ne se sentait pas bien à profiter d'une attention qu'elle ne méritait pas et n'avait jamais eut. Elle était un soldat de l'ombre, un hors la loi... alors cet amour soudain était seulement dû à Korentin, et cela la mettait mal à l'aise. Elle se contenta, une fois relâché, de sourire vaguement, mais cessa bien vite en reconnaissant une silhouette familière. Non ça ne pouvait quand même pas être... il était à Gloria ! En train de commander les hommes. Il ne pouvait pas être ici, pourquoi serait-il venu ? Et le pire c'était qu'il semblait s'approcher de la cohue. Elle eut une sueur froide. Korentin était entouré de lames noires, sans parler des gardes et de tout le reste... Il fallait qu'elle fasse quelque chose oui, mais quoi, si elle quittait le cortège on le verrait forcément, mais si elle faisait comme si de rien n'était elle risquait d'avoir quelques soucis également... alors elle prit le parti de faire la seule chose raisonnable possible, elle s'approcha lentement de l'auberge la plus proche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeMar 16 Juil 2013 - 9:56

Bon ! Et bien après avoir réalisé un faux départ dont il se serait bien passé, Miranthe avait rapidement reprit la route qui aurait déjà du l'amener jusqu'à Aldaria il y a de ça plusieurs jours, tout les petits contre-temps dont il avait été victime étaient déjà bien loin derrière lui et cela d'ailleurs comme d'habitude, la mémoire à court terme de l'homme qui ne prenait pas la peine de la travailler avait parfois quelques avantages certains aussi bien pour lui que pour toutes les personnes ayant eu le malheur ou le bonheur de croiser sa route. En y repensant depuis combien de temps avait-il quitté Gloria ? En apprenant tout ça, Amelian ne manquerait pas de lui filer une bonne correction ou du moins essayer, chose qui serait tout à fait normal puisque après tout il venait de manquer plus ou moins à son devoir en négligeant volontairement les troupes de la Guilde postées au sein de la Magnifique. Il ne lui avait pas fallut bien longtemps pour en avoir marre et puis Miranthe avait même réussit à se mettre en tête d'aller chercher la lame Carmine dans le but de la ramener par la peau des fesses s'il le fallait ici, la lassitude de diriger toute un Groupuscule ne lui correspondait décidément vraiment pas. Même ses prédispositions de meneur ne semblaient rien y faire, bien entendu, il ne manquerait pas de se faire pardonner lorsque le besoin s'en ferait ressentir, une petite tournée pour tout le monde et on en parlerait plus ! Du moins c'est ce qu'il pensait. Dans sa petite tête de Guerrier les choses paraissaient d'ailleurs beaucoup plus simple qu'il n'y paraît parfois.

Dire que la route menant à Aldaria n'avait pas été si compliquée que ça aurait été un mensonge, le Faucheur Pourpre avait eu énormément de mal à s'y rendre, pourtant ce n'était pas ce qu'il y avait de plus dur puisqu'il fallait tout simplement se rendre au Sud de Gloria pour attendre la Superbe, mais encore fallait-il pouvoir distinguer le Nord du Sud et ainsi de suite... Armé simplement d'une énorme Faux et d'un petit sac de vivre fraîchement récupéré pour le voyage, il avait traversé vent et marré... Enfin... Flaque d'eau, mais de son point de vue alors que tout ça semblait interminable, le moindre petit contre-temps passait pour quelque chose d'énorme, d'ailleurs en parlant de ça ! Il avait croisé d'énormes oiseaux durant le trajet ! Ils devaient atteindre au moins Dix mètres d'envergure ! Oui, oui ! Dix rien que ça ! En fait, les volatiles étaient de taille tout à fait normale... Mais pour l'homme qui avait eu l'occasion de reprendre quelques boissons lors de sa mésaventure dans une auberge proche de Gloria avait récupéré son état actuel.. Ivre. Combien de fois s'était-il arrêté d'ailleurs ? Beaucoup, il avait facilement du simple au double pour se rendre aux portes de la ville. Quel ne fut pas son étonnement en découvrant au loin l'immense silhouette de la ville, elle n'avait pas grand-chose à voir avec Gloria, mais Aldaria restait une ville remarquable d'après les dire et ça, Miranthe aurait rapidement l'occasion de le constater.

Avant de passer les immenses portes de la ville le Colosse marqua une longue pause, quelque peu hésitant, il ne savait pas comment il serait accueillit ici et ne connaissait absolument rien ni personne ici ou alors il ne s'en souvenait tout simplement plus. Seul chose qu'il savait, il était là pour récupérer Amelian ! Ce qui était déjà bien suffisant. Cette pierre servant de défense à la ville était fait d'un blanc qui avait quelque chose d'envoûtant, Miranthe se laissa emporter lentement un instant avant d'être rappelé à l'ordre par quelques gardes qui se présentaient à lui de la façon la plus simple qui soit, après tout, voilà déjà plusieurs longues minutes qu'il n'avait pas bougé et campait devant les portes, chose qui allait fortement attirer l'attention sur lui s'il continuait à rester ici. Se retenant du plus profond de son âme pour ne pas taper ses vulgaires soldats de l'Empire, le Colosse se plia aux directives qu'il venait de recevoir, à savoir passer les portes ou tout simplement rebrousser chemin, chose qui était inconcevable pour lui après avoir tant souffert pour se rendre jusque ici. Observant tout de même les murailles qu'il passait, Miranthe était intrigué, il y résonnait une étrange atmosphère, mais bien loin d'être doté d'une intelligence supérieur, il n'aurait pas su vous dire ce dont il s'agissait et puis du moment que cela ne l'empêchait pas d'entrer il ne s'y attarderait certainement pas. Fort de sa taille lui servant régulièrement à surplombé la foule, il tenta vainement d'observer le sommet des murs pour y apercevoir plusieurs silhouettes qui semblaient s'activer de manière régulière, en guise de réponse un énorme éternuement vint retentir aux portes de la ville. Allergie à la magie tout comme Amelian ou simplement le résultat d'une odeur dérangeante à l'entrée de la ville qui venait lui titiller les narines ? Bonne question.

S'engouffrant un peu plus dans la ville avec une démarche quelque peu approximative, il suivait la voie principale qui menait à une petite place sur laquelle régnait un vacarme déconcertant, des boutiques un peu partout sur lequel se trouve des objets en tout genre, tout cela venait à lui rappeler Gloria, si ce n'est qu'ici les quartiers pauvres semblaient se mêler aux marchands, au moins il ne serait pas trop perdu dans toute cette populace. Dans tout ce brouhaha son estomac vint alors résonner fortement, grondant son envie de se nourrir et de boire une nouvelle fois, oui il ne faisait que ça, mais après tout c'est pour ça qu'Amelian l'aimait non ? Du moins c'est ce qu'il avait dit ou quelque chose comme ça, Miranthe ne s'en souvenait déjà plus alors à quoi bon tenter de se remémorer quelque chose remontant à plusieurs semaines déjà ? S'arrêtant alors au beau milieu de la place, il tournait sur lui-même dans l'espoir de se repérer un peu et surtout trouver quel voie il allait pouvoir entreprendre pour trouver Amelian, bien sur, il aurait put attraper le premier venu et tenter de le questionner comme un forcené, mais cela n'aurait probablement servit à rien. Se grattant la tête lentement, le Faucheur ne savait pas quoi faire, trouver Amelian ? Boire ? Manger ? Faire les trois en même temps ? Non ce n'était pas possible... Il fallait donc faire un choix et surtout connaître ses priorités... Oh des gardes ! Voilà ce que fut sa première priorité... Bien quoi ? Il perdait facilement le sens des priorités lorsqu'il y avait des gardes ou des lames noires dans les parages... Sa faux soigneusement disposée dans son dos éprouvait un appétit dévorant au passage des hommes, la lame rouge étincelante parfaitement dissimulée sous un étui de cuir ne demandait qu'une chose, du sang ! Mais se devait-il de déclencher une émeute ici alors qu'il ne connaissait rien ni personne ?

« Place ! Faites places au Seigneur Kohan, Duc d'Aldaria »

Dans les airs s'éleva alors la voix du Chef de Garde en tête du cortège, extirpant le Colosse de sa profonde et intense réflexion concernant le reste de la garde, il tourna la tête pour apercevoir au loin une vague de villageois s'amasser autour d'une petite zone qui progressait dans sa direction, Seigneur Kohan ? C'est bien ce qu'avait dit le Soldat non ? Miranthe se mit à réfléchir de nouveau, cette fois-ci un peu plus intensément, en entendant ce nom sa mémoire semblait de nouveau s'activer, il avait entendu ça quelque part déjà... Mais où ? S'en suivit une longue réflexion qui commençait à faire devenir l'homme de plus en plus rouge, oui bon il ne réfléchissait pas souvent, mais lorsqu'il le faisait cela pouvait avoir des effets quelque peu... indésirable. Sur que tout cela avait un rapport avec Amelian... Quand enfin... Un pet s'échappa de l'homme, monstrueux et surtout d'une odeur qui aurait retourné l'estomac d'un Dragon soulageant par la même occasion le Colosse qui reprit une couleur normale. S'asphyxiant lui-même, il n'eut pas d'autres choix que de quitter la zone, à ce moment précis la ville aurait été préférable pour fuir cette odeur, mais le vent se chargerait de chasser tout ça rapidement. Observant sans vraiment y faire attention le cortège qui approchait, Miranthe haussa les épaules en voyant l'homme censé être le Duc ou quelque chose comme ça se mettre à saluer la foule... Fichu privilège. Au loin, une silhouette familière attira son attention, Ame... Amelian ? Mais non ? Ce n'était pas possible, était-ce si simple ? Se créant un chemin en bousculant la foule sans vraiment faire preuve de délicatesse, il approchait à grands pas le cortège entouré part la population et surtout protégé par des nombreuses lames noires veillant à instaurer une certaine distance de sécurité entre le Seigneur et les habitants.

« Myooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooh ! » S'écria Miranthe en reconnaissant vaguement la silhouette d'Amelian, un large sourire se dessina sur son visage alors qu'il était enfin arrivé à son but final, bon, il allait probablement passer un mauvais quart d'heure quand il l'aurait entre quatre yeux, mais c'était un détail dont se moquait bien le Géant. Gesticulant dans tous les sens, il faisait des grands signes à Amelian en beuglant son nom dans tous les sens : « Amelian ! Wouhouuuuuuuuuuuuuu ! Ameliannnnnnnnnnn ! Je suis là ! » Puis il marqua une courte pause quand soudain ses prunelles bleutées affichèrent une étrange lueur.

« Myooooooooooooooooooooooooooooooh ! Des lames noires pour mon arrivée ! Amelian a vraiment pensée à tout ! » Dit-il en laissant résonner l'écho de sa voix qui alla se perdre dans la foule. En effet ! Il y avait bien des lames noires, mais elles n'étaient certainement pas pour lui, mais il s'en moquait plutôt pas mal. Puis en réalisant qu'elle était entourée par tous les soldats, Miranthe cru l'espace d'un instant qu'elle était en danger, ce qui aurait été étonnant d'ailleurs la connaissait, mais mieux vaut prévenir que guérir après tout non ? Sans crier garde, le Colosse s'élança dans la masse chargeant comme un forcené sur la garde royale, le sol se mit a trembler de plus en plus intensément tandis que le Faucheur prenait de plus en plus d'élan prêt à percuter la première lame noire lui passant sous la main pour allez atteindre l'objet de sa convoitise... Amelian.

« Ecartez-vous de là ! J'arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiive ! »

Aussitôt dit ! Aussitôt fait ! Il s'exécuta, percutant de plein fouet la première lame noire lui barrant la route en profitant de l'effet de surprise il envoya valser le premier contre l'un des siens tandis qu'il attrapait au passage le second pour l'écarter de sa trajectoire et se ruer sur Amelian, peu importe les conséquences de ses actes, il voulait retrouver la Dirigeante des lames rouges et rien ni personne ne pourrait se mettre en travers de sa route. Sans même prêter attention à la possible menace des gardes il « sauta » ou du moins attrapa Amelian dans ses bras en serrant ni trop fort ni trop faiblement pour lui coller un énorme bisou baveux dont lui seul à le secret :

« Enfin ! Je t'ai retrouvé ! Je suis content ! Content ! Content ! Con... » Il s'arrêta brusquement en reposant Amelian sur le sol et regarda autour de lui l'amas de Gardes se regrouper.

« Myoooooh ? Pour moi ? » Dit-il en observant à la fois les lames noires et Amelian en pensant qu'il s'agissait d'une surprise pour son arrivée qui n'était bien évidement pas prévus du côté de cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeJeu 18 Juil 2013 - 17:30

Ah cet air désappointé sur son visage ! Rien que pour ça cela valait quasiment le coup de s'être levé si tôt ce matin, il se sentait presque remboursé de ses efforts ! Malheureusement son éclat de rire avait été vite interrompu par la lueur inquiète qu'il avait vu briller dans ses yeux, qu'est-ce qu'il se passait ? Un nouveau coup d'oeil en direction de ce qu'elle regardait le renseigna, quoi c'était cet énergumène aux gestes exubérants qui l'inquiétait ? Il fallait dire qu'il ne s'agissait pas là d'un petit morceau, mais bon des colosses il y en avait à la pelle dans l'empire et les lames noires avaient l'habitude de gérer ce genre d'excités, pas de quoi s'inquiéter donc. Il reporta son attention sur Amelian juste à temps pour voir qu'elle avait dévié sa trajectoire à la grande surprise des gardes d'ailleurs, mais où allait-elle comme cela ? A l'auberge ? Allons, ce n'était pas le moment d'aller prendre un verre et d'ailleurs il se voyait pas prendre d'assaut ce pauvre petit établissement avec toute la délégation ! En plus il avait déjà bien assez bu la veille, nul doute que Valentine serait du même avis... Perdu, il la héla donc :

"Hé ! Mais où allez vous ?"

Pas de réponse, elle ne l'avait sans doute même pas entendu dans la cohue... Ses lèvres se serrèrent sur l'agacement qu'il ressentait face à ce contemps incompréhensible, il aimait beaucoup cette personne et se félicitait souvent d'avoir trouvé quelqu'un que Nolan s'avérait capable de respecter mais il devait avouer que parfois elle se révélait parfaitement insupportable. Si elle souhaitait rester à ses côtés elle allait devoir se conformer un peu plus aux protocoles en vigueur, lui-même avait bien dû finir par y passer alors il ne voyait pas pourquoi elle ferait exception, si dur que soit son caractère. Bon d'accord, elle avait sans doute déjà fait de gros efforts sur elle même jusque là, mais zut à la fin, elle n'allait quand même pas entrer dans l'auberge ?

"Amelian, reprenez votre place immédiatement."

Rien à faire, elle ne l'entendait pas ou alors elle l'ignorait purement et simplement. Pestant et jurant sur tous les esprits qu'il connaissait il arrêta son cheval et leva une main afin d'immobiliser de même tout le cortège. Nobliaux, courtisans, calèches et autres gardes, tous freinèrent aussitôt tout en l'observant avec surprise et étonnement, la foule elle même cessa un instant de brailler en cherchant avec curiosité la cause de cet arrêt, le chef de sa garde se précipita vers lui :

"Seigneur, nous ne devons pas rester là. Nous sommes à la merci d'une attaque ou d'un mouvement de foule !"

A l'instant même où il terminait sa phrase et avant que Korentin n'ai pu ordonner qu'on ramène Amelian à sa place dans le cortège avec ou sans son accord lorsque le colosse qu'il avait vu tout à l'heure passa à l'attaque. Enfin... Avait-on vu façon plus étrange de tendre une embuscade ? Les yeux ronds, le chef de la garde et le duc observèrent la malheureuse Lame Noire qui venait d'être percutée faire un arabesque pas spécialement élégante et venir percuter un de ses camarades. Le second n'eut pas le temps de faire usage de son arme, l'homme le souleva purement et simplement et l'écarta de sa route sans douceur excessive. Mais qu'est-ce que c'était que ce gars là ? Nul n'eut le temps de se remettre de sa surprise qu'il attrapait déjà Amelian et la désarçonnait, Dracos ! Il allait la broyer ! Le crissement de l'acier que l'on sortait du fourreau caressa les oreilles du dragonnier, mais il n'était pas le seul à avoir tiré Ondine en réalité, ses gardes avaient eux aussi tous dégainés. Il ne fallait pas longtemps aux lames noires pour revenir de leur surprise pour peu qu'on soit d'ailleurs parvenu à vraiment les surprendre, déjà ils encerclaient le forcené, le menaçant de leurs flèches et de leur acier. Le chef de la garde ouvrit la bouche sans doute pour les sommations d'usage mais la referma précipitament en voyant que son duc s'était déplacé en même temps que lui et entendait mener cette affaire lui-même. Korentin avait eu l'intention d'ordonner à l'homme de relâcher sa prise sous peine d'être exécuté sur le champ mais il changea d'avis en entendant ce qu'ils se disaient et en voyant la façon dont le colosse avait embrassé la joue offerte.

"Vous connaissez cet homme Amelian ?"

Il avait du mal à y croire, il se doutait bien qu'avec son métier elle ne devait pas avoir de très bonnes fréquentations mais là tout de même... Depuis combien de temps ne s'était-il pas lavé celui là ? Et comment osait-il interrompre leur route de cette façon ? Sans compter qu'il avait levé la main sur des lames noires, vu sa taille et sa corpulence il ne s'en était peut-être même pas aperçu mais ce n'était pas une raison pour fermer les yeux, Korentin n'aimait pas beaucoup qu'on s'attaque ainsi à son entourage. C'est donc d'une voix sèche et peu cordiable qu'il s'adressa à l'intrus :

"Reposez cette personne à terre tout de suite, ce n'est pas un ours en peluche à ce qu'il me semble. Et au cas où vous ne l'auriez pas remarqué il y a tout un convoi ducal qui est arrrêté pour votre bon plaisir..."

Son regard habituellement chaleureux était froid et il surveillait chaque geste de l'inconnu, entre ses pattes Amelian semblait bien fragile et il ne tenait pas à ce que cela se termine mal, d'autant plus que son fils se trouvait tout près, empêché qu'il était par les gardes de s'approcher plus. Tendus, ceux qui surveillaient la scènes retenaient leur souffle, prêt à décocher leurs flèches ou à se précipiter sur leur cible si elle osait le moindre geste agressif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeMar 23 Juil 2013 - 17:23


Elle avait fort bien comprit que Korentin ne saisissait pas la situation. En même temps, comment l'aurait-il put ? Il ne savait pas qui était Miranthe ni les dégâts qu'il pouvait provoquer même sans le faire exprès. Elle aurait également voulut éviter la bourde qu'il ne lâche en plein milieu du cortège qu'ils appartenaient tout deux aux lames rouges... question de principes, elle n'avait pas envie de mourir aussi tôt, et même si ils parvenaient à s'enfuir, elle n'avait pas envie d'abandonner si tôt le petit Nolan, ni Korentin. Elle les appréciait vraiment, et puis elle avait des promesses à tenir, des deux cotés. Mais pour le moment, tout ce qu'elle espérait, c'était atteindre l'asile que représentait l'auberge, histoire d'avoir un argument au cas où... Mira adorait les auberges, c'était son saint des saints alors autant essayer de s'y enfermer au cas où... Elle était certaine que Korentin s'irritait de son comportement, mais là rien à faire, elle ne pouvait pas franchement faire autre chose, c'était purement l'instinct de survit qui parlait, et elle l'avait affreusement développé quand il s'agissait de se dépatouiller de ce genre de situation. Aussi, elle resta sourde à ses demandes, même si elle bloquait ainsi le cortège et attirait l'attention, chose qu'elle n'aimait pas faire devant une telle foule... Une foule qui ne devait pas franchement comprendre ce qui se passait d'ailleurs se qui ne gâtait rien après tout. Autant être complètement dans les ennuis non ? Ironie...

Alors qu'elle parvenait enfin près de l'auberge elle le glas sonna enfin, comme une trompette venue d'ailleurs. La voix de Miranthe beuglant après elle, et le bruit caractéristique d'une Lame Noire apprenant soudain les risques  de se trouver en travers du chemin de son bras droit au plus mauvais moment... Fermant un instant les yeux, le grand maître d'arme n'osa pas tout de suite regarder le massacre qui devait se dérouler derrière elle. Pourtant elle se sentit rapidement arrachée à sa selle et enfermée dans l'étreinte oursonne de son Mira. Ne pouvant s'empêcher de sourire malgré la scène surréaliste qui se jouait, elle lui rendit son étreinte, ne sourcillant pas au baisé baveux sur sa joue, elle s'essuya simplement un peu et recula pour pouvoir observer, enfin, et à contre cœur, les dégâts qu'il avait provoqué...  Et voilà que Korentin s'avançait vers, eux également, épée au clair. Non... Sérieusement, ils n'allaient pas se battre maintenant, et puis il y avait Ashy et Nolan. Et franchement, se battre avec un tel publique ne l'enchantait pas. Surtout alors qu'elle ne pouvait prendre aucun parti sans risquer de perdre quelqu'un ou quelque chose. Il y aurait des pots cassés pour tout le monde si l'on combattait et c'était un peu sa faute.... Il fallait bien qu'elle dise quelque chose, surtout avec Mira qui demandait si il s'agissait d'un cadeau pour lui. Non mais non mais enfin ! Ce n'était pas un cadeau c'était.... des personnes qu'elle se prenait à apprécier. Enfin pas forcément les Lames Noires, elle les faisait surtout tourner en bourrique, mais Korentin, Nolan et la jeune dragonne par contre.... ainsi que la population d'une cité qui ne lui avait rien fait.

« Euh.... Non Mira... Non ce n'est pas pour toi désolé » Elle inspira pour contrer son malaise « Ce sont les hommes du Duc Korentin Kohan, tu sais je t'ai parlé de lui la dernière fois que l'on s'est vu  »  Elle n'espérait pas vraiment qu'il se souvienne de ce qu'elle avait dit au sujet de Korentin, Mira avait la mémoire vraiment courte en général. Elle ne lui en tenait absolument pas rigueur évidement, mais du coup ça devenait compliqué de lui dire de ne pas tout déballer ici pour leur éviter la prison et pire. Elle se tourna vers Korentin cette fois-ci, pour éviter de le laisser sans réponse alors qu'on lui demandait apparemment des comptes. « Oui je le connais. C'est euh... un bon ami à moi, un très bon ami. Il a juste un caractère bien particulier et une légère tendance à ne pas faire attention aux choses plus petites que lui.... l'éducation Nordique, vous savez ce que c'est, Glacern, tout ça tout ça.... je suis vraiment désolée je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il soit là, ni qu'il essaye de euh... d'apprendre à vos soldats à voler » elle contint malgré elle un rictus et regarda de nouveau la scène, les soldats armes sorties, Korentin qui foudroyait Miranthe du regard, son bras droit qui semblait vouloir s'amuser avec les Lames Noires.... Elle n'avait qu'une envie, en appeler au droit d'asile de l'auberge, ça serait encore le mieux. Mais à son avis, ça n'allait pas suffire pour cette fois .

« Je sais que c'est un peu osé mais... Pourquoi tu ne nous suivrais pas Mira ? Et puis comme ça on pourra discuter au calme ce soir, quand tout sera finit » Elle continua plus bas pour essayer de l'amadouer « Et on pourras boire un coup aussi. A moins que tu ne veuille m'attendre ici ? Leur bière est excellente, celle du Duc aussi d'ailleurs»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeMar 23 Juil 2013 - 19:04

Une nouvelle fois la force brute de Miranthe avait encore frappé, fort de sa surprise il venait de traverser tout un cortège de lames noires par la plus grande chance qui soit ! Et bien oui, ces gardes faisaient normalement partis de l'Elite, non ? Alors ils auraient dû pouvoir intercepter l'homme avant qu'il ne traverse le premier Garde, ce qui n'avait pas été le cas ici et d'ailleurs tant mieux pour le Géant qui se serait certainement retrouvé dans une situation délicate en ce moment même, mais cela lui était bien égal, il venait pour Amelian et personne ne pourrait se mettre en travers de sa route à cette occasion. Une fois la première ligne passée et lorsqu'il put enfin la serrer dans ses bras, il apparut émerveillé, le bonheur de la retrouver après tout ce temps pouvait se lire dans les yeux du Colosse qui aux premiers abords pouvait apparaître comme une éventuelle menace, hors ce n'était pas vraiment le cas, du moins pas pour elle ni pour les habitants, les lames noires en revanche s'était une toute autre histoire. Et alors qu'il s'apprêtait à reposer Amelian au sol, une voix grave et autoritaire vint retenir son attention ne serait-ce qu'un quart de seconde, chose déjà formidable chez l'homme. Ce n'était pas un ours en peluche ? Bah bien sûr que non puisque c'était Amelian, il était stupide celui ? Un convoi buccale ? Mais qu'est-ce que cela pouvait bien être, il ne connaissait pas du tout, mais le mot sonnait étrangement à son oreille comme pour lui faire dire qu'il n'avait pas tout à fait compris le terme qui venait d'être employé, en même temps on n'avait pas idée d'utiliser des mots aussi compliqués avec lui. Soit ! De toute façon il n'avait pas dans l'intention de garder cette dernière dans ses bras trop longtemps, d'autant plus que s'offrait à lui un merveilleux cadeau, tout plein de lames noires rien que pour lui. Elite ou pas, Miranthe n'éprouvait pas la moindre crainte face à eux, d'autant que s'il devait mourir en combattant il n'aurait pas à s'en plaindre. Une question s'en suivit allumant une étincelle de malice dans les yeux du Colosse se voyant déjà fêter ses retrouvailles en retournant une partie du Cortège Bu.. Ducal ? Ouais ça devait être quelque chose comme ça. S'apprêtant à détacher son imposante faux, la voix d'Amelian vint retentir ré-freinant l'envie de l'homme de combattre pour le moment.

« Non ? Pas pour Miranthe... ? » Dit-il déçu de cette surprise totalement gâchée pour l'heure, il n'en avait rien à faire qu'il s'agisse du Duc Korentin Kohan ou qui que se soit... D'ailleurs, ce nom lui évoquait quelque chose, mais il ne savait pas quoi. C'est alors qu'il ne put retenir un rire affreusement débile : « Duc... Duc... Est-ce que tu as remarqué que ça rime avec trou duc... ? Ahah ! Myooooooooh ! Elle était bonne celle-là hein. » Beugla-t-il à Amelian sans vraiment trop se soucier du corps d'Elite qui semblait le menacer de leur arme tout comme ce « Duc » d'ailleurs, il avait dégainé à un petit cure-dent amusant sur lequel se déposèrent les prunelles bleutés de l'homme.

Si elle le connaissait ? Mais bien sur quel question ! Miranthe allait s'empresser de dire qu'il faisait lui aussi partit des lames rouges, mais n'en eut pas le temps, l'intervention expresse d'Amelian le coupa dans son élan. Un ami ? A un très bon ami, voilà une chose qui était mieux déjà si elle ne voulait pas le blesser et le voir bouder de nouveau comme à son habitude parce que les propos de cette dernière ne lui avaient pas plus. Glacern ? Ahah ! Il aimait bien cette ville et se redressa fièrement lorsque celle-ci fut évoqué. Et bien quoi ? Finalement, il les représentait un petit peu non ? Peut-être même plus que ça, mais il n'avait pas vraiment eu l'occasion d'en apprendre plus sur ses origines où alors il ne s'en souvenait comme d'habitude tout simplement pas. Apprendre à voler à ces soldats ? Ce n'était absolument pas le but, ils s'étaient simplement dressé sur sa route voilà tout. Pour lui il n'était absolument pas en tord, qui avait bien pu avoir l'idée de dresser un tel barrage entre lui et son Amelian après tout... Stupide ces petits bourgeois. Tandis que Miranthe observait la scène de toute sa hauteur, il admirait presque avec amusant toutes ces armes pointées vers lui, si cela l'effrayait ? Loin de là, d'ailleurs son bras fébrile commençait à trembler de plaisir à l'idée de donner l'assaut... Ignorant subitement le regard insistant du Duc, le Faucheur reporta son attention sur le Grand Maître des lames rouges qui lui adressait de nouveau la parole.

« Myooooh, je ne sais pas... Ils ont l'air de très mauvaise humeur tes copains... Puis visiblement je ne peux pas leur taper dessus alors je ne sais pas vraiment si je dois... » Coupé dans son élan, la phrase qui s'en suivit sur un ton tout juste perceptible pour les deux comparses attira l'envie de Miranthe qui changea brusquement d'avis : « Oui ! Oui ! D'accord ! Je te suis alors ! Mais... Mais... Je suppose que je vais devoir me montrer gentil avec eux ? Vraiment ? Je suis obligé ? Je ne peux pas en taper un ou deux ? Après promis j'arrête, s'il te plait ! » Dit-il en essayant de l'attendrir avec de petits yeux tout mignon, mais Amelian n'en démordrait probablement pas et l'homme n'eut pas d'autres choix que de s'y résoudre. Observant la lame noire la plus proche de lui, il décrocha son arme qui était maintenue dans son dos sans en retirer la lame de l'étui et l'envoya droit sur une lame noire.

« Bon toi ! Garde-moi ça. Et si tu l'abîmes, je t'abîme. Et surtout, contente toi de la garder. » Sans même laisser le choix à la lame noire qui se reçu une arme pesant énormément de poids pour son physique frêle comparé à celui du Colosse, ce dernier se détacha d'Amelian en avançant prudemment vers celui qui se voulait être le Duc, il progressa de quelques pas en ne prêtant pas attention à la menace planante des armes, si l'un d'entre eux désiraient l'abattre il aurait intérêt à bien viser car la suite des événements ne serait certainement pas contrôlable, même pas un corps d'Elite comme les lames noires. Arrivé à quelques mètres de Korentin qui le fixait toujours avec un regard glaciale, Miranthe réalisa une petite courbette plus par moquerie qu'autre chose à son égard, ne le connaissant pas il n'avait que faire des traditions, un homme restait un homme pour lui, Duc ou pas Duc, il était son égal, mais voulait être bien vu par Amelian :

« Tu as de beau yeux toi tu sais ? » Dit-il en souriant à pleine bouche en plongeant son regard bleuté dans les prunelles du Dragonnier. « Bon et maintenant ? Tu m'embroches avec ton cure-dent et ça se fini en bain de sang ou toi et tes hommes baissez vos armes Gamin ? » Ajouta Miranthe en se redressant lentement, faisant grincer le cuir de ses gants en resserrant les poings quand soudain, il aperçut au loin ce qui semblait être un enfant s'agitant face aux grabuges causés par le Géant, il aimait bien les enfants et n'avait de cesse de s'amuser avec eux à Gloria, celui-ci semblait bien agité et gêné par les gardes, alors il ne manqua pas d'adresser quelques mots aux soldats « Poussez-vous donc ! Vous gênez. »

Que ces mots se perdent ou pas, au moins il avait parlé et reporta son attention sur le Duc :

« Bon ! On va se le boire ce petit coup où est-ce qu'il faut que je bloque le passage encore longtemps pour boire ? » Ajouta-t-il en souriant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 16:58

Une totale incompréhension pouvait se lire dans le regard sombre du dragonnier, de quoi parlaient-ils ces deux là en disant que ce n'était pas pour le colosse ? Quelque chose lui échappait, en fait non, plein de choses lui échappaient ! Quel était le lien entre Amelian et cet énergumène qui osait leur bloquer la route et qui venait par dessus le marché de clairement l'insulter ? Un grondement de fureur monta du côté des lames noires tandis que lui-même fronçait les sourcils, la mâchoire serrée. Il n'aimait pas beaucoup ce genre de situation mais il n'avait pas l'intention de se laisser marcher dessus par un roturier, cet homme irait continuer ses blagues au fin fond des cellules Aldariennes et il s'occuperait de juger son cas à son retour, peut-être.

Il venait à peine de prendre cette décision et s'apprêtait à la faire mettre en application lorsque Amelian se décida à lui répondre. Un ami au caractère particulier ? Cela on pouvait le dire ! Une lueur de pure inquiétude passa dans les yeux du duc lorsqu'il songea qu'il avait placé l'existence de son fils entre les mains d'une personne capable de se lier à des êtres aussi étranges. Un ressortissant de Glacern hein ? Korentin connaissait leur caractère particulier mais ce n'était certainement pas une raison pour accepter un tel comportement. Froidement il assena :

"Vous avez de bien étranges fréquentations Amelian."

De nouveau, il détailla l'homme avec lenteur. Il se comportait comme un enfant plus ou moins capricieux et semblait véritablement attaché à Amelian qu'il couvait d'un regard plein d'adoration. En y réfléchissant plus avant le duc ne pouvait arriver qu'à la conclusion que ce colosse devait être un peu fou sur les bords, ou au moins simple d'esprit car sinon pourquoi aurait-il prit de tels risques en sachant qu'il se ferait arrêter ? Si c'était le cas cela changeait tout, il n'avait pas l'intention de faire de mal à un simple d'esprit à condition qu'il ne se révèle pas dangereux et cela il avait un peu de mal à y croire. L'homme portait une arme gigantesque et même sans elle son physique hors norme était suffisant pour le rendre difficile à gérer. Sa réprobation se lisait facilement sur son visage au moment où Amelian lui proposa de les suivre, il était clair que cet homme ne pourrait causer que des catastrophes mais d'un autre côté l'idée de le laisser derrière lui à Aldaria en sachant qu'Amelian ne serait pas là pour garder un oeil dessus n'était pas des plus rassurante... Il hésitait encore lorsque l'autre se mit en tête de lui faire une courbette quelque peu moqueuse ce qui ramena derechef la lueur glacée dans son regard. Il préférait encore ne pas être salué du tout plutôt que de l'être à contrecoeur ou narquoisement. Le ton était tout aussi moqueur lorsqu'il s'adressa à lui et nul doute que si l'homme n'avait pas déposé son arme dans les mains d'un garde l'instant d'avant le duc l'aurait provoqué en duel dans la seconde suivante, avec ou sans l'accord d'Ashy d'ailleurs. A la place il se contenta de soutenir calmement le regard de son interlocuteur et de lui offrir une réplique cinglante :

"Quiconque fera couler le sang de mes hommes verra sa tête rouler dans la poussière, blondinet."

Le ton était donné entre eux deux, Korentin n'était pas homme à s'en laisser conter ni à se laisser intimider même par un géant. Néanmoins il n'avait pas de raison de s'en prendre à un homme désarmé aussi ordonna-t-il d'un geste aux lames noires de baisser leurs armes, ce qu'ils firent avec un certain désappointement. Si celui là mourrait d'envie d'en découdre avec eux il semblait bien que ce désir était réciproque ! Sans s'en préoccuper le dragonnier suivi le regard de son interlocuteur qui s'était posé sur Nolan et qui ordonnait à présent aux gardes de le laisser passer. Alors là certainement pas ! D'un geste impérieux de la tête il ordonna à son fils de rester à sa place, Nolan n'était pas un garçon très discipliné mais ce qu'il lu dans le regard de son père dû lui suffire car il n'insista pas. Korentin s'était déjà retourné vers le colosse :

"Nous nous rendons à un tournoi qui se déroule non loin d'Aldaria. Vous pouvez nous suivre, mais vous voyagerez à l'arrière du cortège. Je ne veux pas entendre parler de votre comportement et je ne veux pas vous voir vous approcher de mon fils. Est-ce bien clair ?"


Sans attendre la réponse il tourna la tête vers Amelian :

"Si c'est votre ami, faites en sorte qu'il respecte mes consignes. Je ne suis pas un homme dur Amelian, vous l'avez constaté mais je n'hésiterai pas à le faire châtier."

Prêt à reprendre sa place et à faire redémarrer le cortège il attendit la réponse, déjà inquiet à l'idée qu'un tel énergumène allait voyager à sa suite et serait présent pendant les festivités...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 18:33


Franchement, ce n'était pas le moment de faire ce genre de blagues. Les choses étaient suffisamment tendues comme ça sans qu'il en rajoute une couche avec ce genre de choses. Korentin avait beau être gentil, il y avait aussi un seuil à ne pas dépasser... ce n'était pas un membre de la guilde pour rire de ce genre de blague comme elle aurait put le faire. Et même lui en renvoyer une. Mais heureusement, il n'avait pas l'air de trop réagir là dessus. Ouf donc, mais elle n'allait pas manquer de le disputer. Elle savait bien qu'il n'était pas une lumière mais de là à la mettre en danger comme ça et même si elle était heureuse de le revoir, non vraiment il y avait un pas gigantesque... Ah ça, comme le disait le Duc, elle avait de curieuses fréquentations, et pourtant Mira était un amour quand il voulait. Même en cet instant, il n'avait rien de particulièrement méchant dans ses paroles et dans un autre cas, elle aurait cédé devant la bouille adorable qu'il essayait de lui faire. Elle ne pouvait tout simplement pas accepter qu'il leur fasse du mal et le fit savoir avec une touche de sévérité pour que le sujet ne soit plus évoqué de la journée. Elle le regarda larguer son arme à une des lames noires et grimaça un peu en voyant le pauvre homme manquer basculer cul par dessus tête sans cérémonie... Ah oui, ce n'était pas une arme pour enfant ça, c'était de la pure nordique, du genre à vous rester sur les bras sans la force nécessaire pour la manier. Elle espérait juste qu'il parvienne à ne blesser personne en la gardant, parce que mine de rien, même elle n'arrivait pas à bien la soulever. Le grand maître des lames rouges suivit des yeux son bras droit alors qu'il approchait de Korentin, et, malgré la moquerie du geste, elle soupira de soulagement. C'était mine de rien énorme ce qu'il faisait là, et ça calmait un peu l'irritation qu'elle sentait bouillir en elle...  Il y mettait du sien, elle devait vraiment lui avoir manqué, c'était flatteur et adorable, mais aussi dangereux... comme toujours avec les lames rouges. Restant en arrière devant la scène, elle attendit d'avoir la réaction de Korentin. Le voyant ordonner à Nolan de rester en arrière, elle accrocha le regard du garçon et soutint la décision du père d'un hochement de tête nonchalant... pour le coup, même si elle savait que Mira ne ferait jamais de mal à un enfant, elle préférait ne pas réveiller le coté père poule de Korentin, qui alors ne lâcherait plus la lame rouge. Elle hocha à nouveau la tête pour le Duc et sourit.

« Je ne vais pas vous dire de ne pas vous en faire, mais je vais le garder à l'oeil. Il ne causera pas de soucis, je vous le promet »

Enfin elle espérait surtout qu'il n'allait pas provoquer de catastrophe sans le vouloir. Soupirant, elle attrapa Mira par le bras, remonta à cheval, et l'accompagna à l'arrière du cortège pour lui tenir compagnie, ne voulant pas le laisser seul dans cet équipage étranger. Elle allait rester en alerte maximale durant toute la durée du tournois et faire très attention à remplir constamment les chopes de Mira pour qu'il ne soit pas à sec. A ce prix là, elle serait sans doute capable de le faire tenir la journée si elle restait pour qu'il ne s’ennuie pas non plus. Et puis peut-être que l'idée du tournois allait lui plaire... Il serait sans aucun doute capable lui de gagner la mêlée d'un tournois pour adulte si il avait put y participer. La journée allait être longue....

[Plus tard dans la soirée]

Effectivement, la journée avait été longue, mais pas autant qu'elle ne l'aurait crut possible. Il avait apparemment fait un effort. La perspective de se faire gronder le soir même ? Elle en doutait. Mais l'un dans l'autre elle n'allait certainement pas se plaindre de sa bonne fortune. Aussi, quand elle en eut finalement finit avec Nolan et qu'elle fut libre, elle alla retrouver Mira à qui elle avait abandonné une belle barrique de bière qu'elle avait payé elle-même. Les réserves du Duc risquaient de sévèrement diminuer avec lui dans les parages. Elle lui tapa finalement dans le dos, puis s'installa face à lui en croisant les bras et en prenant son air sévère et ronchon. Celui qu'elle réservait pour les discussions de ce genre là, même si ça faisait davantage d'effet quand elle était un homme... Allez savoir pourquoi...

«  Dit donc Mira.... tu sais qu'il faut qu'on discute hein ? Franchement.... je ne sais pas pourquoi tu es venu mais j'espère sincèrement que tu as une bonne raison d'avoir manqué nous faire mettre au cachot tout les deux... Je t'ai dis que c'était délicat et que je ne pouvais pas venir vous trouver pour le moment ! Je te l'ai dis ! Tu pourrais faire tout capoter avec une parole de travers ! T'as déjà faillit le faire une bonne dizaine de fois ce matin ! » Grognant, elle se massa l'arrête du nez « Dans ce genre de cas Il vaut mieux que tu passes par un messager pour me demander de te trouver, tu le sais bien... Tu n'imagines pas dans quelle pétrin tu vas me fourrer si tu dis quelque chose que tu ne devrais pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Empty
MessageSujet: Re: Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Stoppez le cortège ! [PV Amelian et Miranthe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» AD&D "Dark Sun" : scénario premier "L'Ultime Cortège"
» Cortège insolite
» Baignade improvisée et visiteur surprise {PV Amelian Findorel} TERMINE
» Dionysos, Dieu de l'Ivresse et de la Folie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-