Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Left_bar_bleue0/10Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeVen 28 Juin 2013 - 22:48

Il y avait des jours que la princesse était restée cloîtrer dans ses appartements. Elle y tournait comme un lion en cage. Il n'y avait rien de pire que de ne pouvoir sortir pour cet oiseau éprise de liberté. Donc dès qu'Esmelda eut l'autorisation suprême de pouvoir sentir l'air frais dans ses cheveux, elle ne se fit pas prier. Déjà pour rendre visite à son cheval et son faucon, puis de se promener dans le parc aux fleurs, un des préférés de la princesse au sein du palais. Les couleurs et les senteurs étaient un délice pour les yeux et le nez. Un havre de paix au milieu du tumulte qui régnait au palais. Quel bonheur de s'y réfugier un temps !

Sa troisième visite fut pour les orphelins de la ville. Le soleil de levait doucement, laissant un ciel gris et bas le caché, ne laissant que passer une lumière vive. Camouflée dans une cape, habillée comme un homme, pantalon, un peu large pour elle, des bottes de cuir et toujours sa dague contre elle. Ninna était passée à l'écurie prendre un des chevaux bais foncés de la garde. Une sûreté de plus pour la princesse, de ne pas savoir que la jeune femme sorte. Son amie n'était pas pour qu'elle sorte seule. Mais Ninna avait à faire et Esmelda ne voulait pas faire attendre ces enfants encore quelques jours de plus. Ils comptaient sur elle. Et la princesse avait besoin de cette bouffée d'oxygène enfantine. Leurs sourires, leurs cris de joies, leurs questions dites en toute innocence, ces enfants dont la vie les avait privé d'une famille, démunis, à la rue, sans avenir, gardaient pourtant toujours un espoir positif dont se nourrissait la princesse. Visites complémentaires. Cette fois, la jeune femme apporterait un peu d'or pour permettre l'achat de nourriture et surtout ses connaissances en soins, auprès d'un des petits garçons, atteint d'une maladie des bronches. Une trop longue absence de sa part qui coûtait pour ce petit être qui n'avait rien demandé. Maudit vampire.

Une fois en dehors de l'enceinte du palais, Esmelda pressa son cheval. Elle n'était jamais très rassurée d'être dehors, seule, sans Ninna. Mais, elle n'avait jamais eut à craindre. Pourquoi cela changerait aujourd'hui.
Sûrement, parce que la sortie des vampires de leurs souterrains, que leurs meurtres dans les campagnes avaient brassé et ramené dans l'enceinte de Gloria, une population nouvelle démunie et errante sans but précis, ayant perdu leur ferme et une partie de leur vie. Un bouillonnement et une colère sourde qui commençait peu à peu à se faire ressentir dans les rues de la capitale.

Arrivant dans des rues de plus en plus étroites, signifiant que la cavalière arrivait dans les quartiers pauvres, Esmelda ne put que constater ce fait qui pour le moment lui était passé inaperçu. Une vague de tristesse l'envahit. Il y avait toujours eut des personnes pauvres dans la capitale, mais pas autant, pas d'errance de cette façon. Ni même cette sensation d'oppression et de malaise. Et pour se faire, elle chercha à passer inaperçu. Mais bon un cheval battant le sol de la capitale, il y avait pas plus discret... ou pas.

Et quoi de plus significatif de sa richesse qu'un cheval harnaché par une bride de belle facture. Un gain considérable, une vente d'assurer. C'est du moins ce qui émergea dans l'esprit de deux hommes qui voyait des pièces d'or avancer vers eux. Armés d'un poignard et d'une hache, les deux anciens fermiers se mirent au travers du chemin du cavalier caché sous sa cape. L'un attrapa la bride pour stopper le destrier royal, tandis que l'autre se mit sur le côté pour menacer le cavalier et le presser de descendre. Qui sait, peut être avait-il sur lui un peu d'argent ou un objet de valeur à revendre.

La princesse sentait son cœur battre à tout rompre. Que faire face à deux hommes. Elle tente de refaire partir la monture stoppée. Sans résultat. Et l'autre homme l’agrippant et l'attirant vers le sol, qu'elle rejoignit bien vite, dans un cri étouffé. Toujours cachée sous sa capuche, la jeune femme tenta de se défendre par  la seule chose qu'elle pouvait faire. Sa magie. D'un geste clé, Esmelda chercha à rendre un instant son adversaire aveugle. Ce qui fonctionna assez pour se relever et chercher à fuir les deux assaillants, Celui aveuglé beugla à l'autre de poursuivre leur proie.

La princesse courrait droit devant elle, regardant cependant derrière elle. Son assaillant sur ses talons. Au bout de quelques courtes minutes, les pas brisant le silence de la nuit, Esmelda se heurta à un mur devant elle. Mur qui s'avérait être un mur mobile, doté d'une barbe et de longs cheveux d'un blond digne du soleil. Un des complices?? La princesse ne le savait pas, et son coeur manquait encore plusieurs battements.


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] 1450384496-esme

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeSam 29 Juin 2013 - 14:39

Cette fois-ci ! Il était décidé. Miranthe irait retrouver sans plus attendre Amelian à Aldaria, sans même lui demander son avis ni prendre la peine de transmettre le moindre message de son arrivée, il irait lui faire une surprise quitte à ce que cela ne lui plaise pas ! Il n'en avait rien à faire, il était quelque peu borné et lorsqu'il avait une idée en tête, il n'en démordait pas à moins d'avoir une bonne raison. Mais rien ne pourrait le faire changer d'avis, si tel était le cas, cela voudrait dire qu'il renoncerait aux lames rouges et donc au Grand Maître d'Arme qui les dirige, chose impensable pour lui ! D'ailleurs dans la ruelle qu'il arpentait d'un pas plutôt lent, cette idée fut reçu par un grognement qui en fit sursauter plus d'un et cela même si les habitants des Quartiers pauvres étaient habitués à la présence imposante de l'homme ils n'en étaient pas moins souvent surpris par ces excès de violence et ces grognement incessant qui caractérisaient plutôt bien la Bête. Sur son chemin, il se retrouvait souvent confronté à de petits enfants qui aimaient enquiquiner l'homme de part sa taille impressionnante et puisqu'il était facile de le faire tourner en bourrique ces petits garnements ne manquaient une occasion de s'amuser avec lui. Heureusement, l'homme un peu simple d'esprit diront certains, ne manquait pas d'humour et savait profiter tout de même de l'instant présent et cela bien qu'il ne le veuille pas toujours, il se laissait entraîner volontiers dans ces petits jeux qu'il ne comprenait pas toujours d'ailleurs. Généralement, il accompagnait sa lassitude face à ses enfantillages d'un remarquable grognement toujours aussi simple, mais pourtant efficace qui faisait fuir les enfants aussitôt comprenant qu'il était temps de s'arrêter là. Cette scène aurait put avoir quelque chose de touchant si on arrivait bien entendu à faire abstraction du fait que ces derniers vivaient dans la rue, le bitume était leur propre maison tout comme la nuit qui commençait à laisser place au petit matin... Mais rester éveiller la nuit, voilà le seul moyen pour ses enfants de rester en vie et surtout survivre.

Sous chacun des pas de Miranthe les quelques étales des Quartiers pauvres qui arboraient tout juste de quoi se sustenter tremblaient manquant à plusieurs reprises de s'effondrer sur le sol poussiéreux du Quartier. Depuis le temps, il était donc connu de beaucoup de monde et s'arrêtait pour un oui et pour un non, en oubliant même son objectif premier à savoir, préparer quelques affaires pour un voyage qui normalement ne devrait pas être très très long. A condition qu'il ne se perde pas, mais ça c'est une toute autre affaire. Pour le moment, Miranthe avait besoin de se rendre non loin de là en quête de la planque que tien la petite Helena qui dissimule des armes pour les lames rouges et toutes autres ressources pouvant s'avérer fort intéressant pour quelqu'un désireux de quitter la ville en cas d'extrême urgence, ce qui était plus ou moins le cas du Colosse. Tout comme pour se rendre à Glacern, Miranthe connaissait le chemin qui conduisait chez la jeune fille par cœur et cela même avec le temps et sa mémoire défaillante, il assurait comme une bête ! Ou presque, d'ailleurs il se trouvait non loin de chez elle et s'assura tout de même qu'il n'avait pas été suivit avant d'entrer le plus délicatement possible, il se devait de ne pas abîmer la petite maison qui abritait l'un des leur.

Il en ressortit après de longues minutes et cette fois avec son énorme faux dont la lame était soigneusement disposées dans son étui de cuir pour dissimuler la lame rouge qu'elle arbore. Sa taille faisant déjà une grande part de sa réputation en rajouter avec la présence de sa lame rouge cela ne servait pas à grand-chose. Maintenant que faire ? Il avait encore le temps puisque l'aube n'allait pas tarder à se lever et il n'était pas vraiment disposé à se mettre en route tout de suite, il ne lui restait plus qu'à prier le Dracos pour qu'un événement inattendu interrompe cette journée quelque peu monotone. Pour le coup, il n'avait plus qu'à comme d'habitude arpenter les ruelles des bas quartiers pour s'occuper un peu... Soudain au loin un drôle de cri vint retentir et attirer l'attention du Colosse, un beuglement dont il ne perçut aucunes syllabes, ce dernier fut suivit d'un petit haussement d'épaules puisqu'il n'en avait rien à faire. C'est alors qu'il put apercevoir au loin une silhouette étrange se mettre à courir dans sa direction, cette personne fuyait visiblement quelque chose puisqu'il n'avait de cesse de regarder derrière elle comme pour s'assurer de ne pas être suivit par un poursuivant, probablement encore un peu à côté de la plaque, Miranthe ne remarqua pas tout de suite que cette personne était belle et bien suivit par un homme se voulant menaçant avec une arme. Jusque là, rien de bien dérangeant si ce n'est qu'après quelques secondes l'inconnu vêtu d'habit vraisemblablement masculin heurta de plein fouet le corps du Colosse qui ne put pas s'empêcher de lâcher un petit cri de douleur plus du à la surprise qu'au choc qu'il venait d'encaisser, d'ailleurs est-ce qu'il avait vraiment sentit quelque chose ? Probablement pas, mais Miranthe aimait bien se faire plus fragile qu'il ne l'est pour un rien et cela même si personne n'était dupe. Le choc entraîna le grondement de son estomac qui visiblement commençait à avoir les crocs, mais pour l'heure il y avait maintenant un autre détail à régler. Sa grosse main vint se déposer sur la silhouette de celui qui lui était rentrer dedans, plus précisément sur cette immense cape qui le dissimulait et il tira dessus pour redresser ce dernier et par la même occasion lui faire quitter le sol en le soulevant pour l'amener à sa hauteur.

« Tu ne peux pas regarder où tu cours toi ? » Dit-il quelque peu mécontent de s'être fait percuter de la sorte, plongeant son regard dans celui de ce drôle d'énergumène avant de reporter son attention sur l'assaillant qui venait de glisser sur plusieurs mètres en voulant freiner sa chute tandis qu'il venait d'apercevoir l'imposante silhouette du Faucheur Pourpre. « Qu'est-ce que tu veux toi ? » Il reporta son attention sur l'inconnu emmitouflé sous sa cape qui ne touchait toujours pas le sol sous la poigne solide de l'homme qui ne tarderait pas à déchirer tout le tissu s'il continuait : « Est-ce qu'il t'embête celui-ci ? »

Bon d'accord la réponse était certainement évidente pour n'importe lequel des habitants ici présent, mais Miranthe ne pouvait pas cogner le premier venu sans le moindre prétexte à moins qu'il s'agisse bien sûr d'un garde ou d'une lame noire ce qui apparemment au vue de l’accoutrement dont était affublé l'homme n'en était pas un ou alors il était parfaitement camouflé. Sous la menace de l'homme, Miranthe déposa le corps de l'inconnu au sol avant de se mettre devant avec la ferme intention de lui faire changer d'avis, l'arme de l'homme aussi ridicule soit-elle amusant plus qu'autre chose le Colosse qui vint frapper ses poings l'un contre l'autre pour s'échauffer brièvement, voyant l'homme insister sur le fait qu'il s'agissait de sa proie à lui et personne d'autre le Faucheur ne put pas s'empêcher de ricaner en avançant lui-même : « Maintenant il est à moi. »

Cette phrase simple et suffisamment compréhensible fut accompagnée d'un remarque coup de poing dans l'estomac de l'assaillant qui venait de tenter de s'en prendre à l'inconnu contre le gré de Miranthe, il va sans dire que le coup le fit décoller sur plusieurs mètres et tout cela sans la moindre exagération au vue de la force dont disposait le Maître d'Arme. Pas peut fière de son intervention il se tourna de nouveau vers l'inconnu en se baissant de moitié pour approcher sa tête un peu plus près de la sienne et reprendre :

« Bon et bien maintenant mon garçon tu sais qu'il ne faut pas traîner seul dans ces quartiers, ahahah » Dit-il en tapant légèrement sur l'épaule de ce drôle de personnage à l'allure quelque peu étrange, lui rappelant Amelian et ses changements de tenues régulières faisant tourner la tête du Colosse qui avait parfois du mal à suivre tout ce qu'il se passait dans la petite tête de la lame rouge.


Dernière édition par Miranthe Sombreacier le Lun 1 Juil 2013 - 19:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Left_bar_bleue0/10Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 18:48

Est-ce que rentrer dans un mur faisait moins mal ? Esmelda espérait ne jamais le savoir à vrai dire. La seule différence devait être qu'un mur ne parlait pas. Enfin peut être après se l'être pris en pleine tête et que celle-ci sonnée envoie des messages relevant de la folie.

En un rien de temps, elle se retrouvait dans ses bras, enfin sa main, à sa hauteur, et quelle hauteur ! Heureusement la princesse n'avait pas le vertige. Elle avait bien plus peur que son déguisement tombe et fasse découvrir qui elle était réellement. Sa voix tonna, et Esmelda hocha sa tête pour confirmer qu'elle était en danger face à celui qui arrivait vers eux, en courant bien moins vite d'un coup. On se demandait pourquoi !

Les pieds de nouveaux à terre, elle eut le temps de souffler un instant. Pas son assaillant qui reçu un coup de poing dans le ventre le renvoyant directement là d'où il venait. Une chance. Esmelda n'osa pas penser à ce qu'il lui serait arriver si elle n'était pas tombée contre le mur blond. Et le second arrivant au loin fit vite demi tour quand il vit son acolyte à terre, souffrant et beuglant de douleur. Courageux pour s'en prendre à un frêle cavalier mais pas téméraire pour s'en prendre à un homme seul. Avec du mal il se leva et tenta à son tour de repartir avec le peu de dignité qu'il lui restait. En tout cas, il ne chercha pas à rendre la pareille. On se demande bien pourquoi.

En tout cas là, la jeune femme avait l'impression un court instant de s'être retrouvé face à son ancien bourreau de vampire. Même force, du moins même état à l'arrivée d'impact. Un peu déboussolée et choquée par les deux hommes l'assaillant, Esmelda mit un temps avant de répondre. Déjà, l’imposante masse pensait qu'elle enfin qu'il était un jeune homme. Une bonne chose ? Peut être pas. Car quand ce dernier lui tapota l'épaule, elle eut l'impression que cette dernière allait se briser de nouveau. Il fallait quand même lui dire quelque chose, elle n'allait pas se sauver ainsi. Sans aucun remerciement. Elle n'avait pas été élevée comme une sauvage.

Prenant une voix plus grave, ressemblant plus à un adolescent en plein mue, elle lui adressa ces quelques mots :

« - Euh... oui Merci bien, Monsieur ?? Oui, je suis prévenu maintenant. Plus qu'à retrouver mon destrier et m'en aller vite de là. Hahaha... »

La princesse espérait que ça passerait. Du moins, que la montagne ne lui poserait à son tour pas de soucis. Il n'en avait pas l'air. Relevant plus du bon samaritain, tombé au bon moment. Un bon nounours défenseur de l'opprimer. Enfin, au moins pour son cas. En tout cas, il ne relevait pas de ces pauvres bougres, paysans arrivés, déracinés par les vampires. Se risquerait-elle à demander ?

« - Ces hommes...hun... des vagabonds, il en arrive trop en ce moment... »

Oui, une rencontre de comptoir pouvait finir en fins politiques, non ? On est princesse ou on ne l'est pas.


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] 1450384496-esme

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 19:22

Une fois n'était pas coutume, on lui était rentré dedans bien qu'habituellement les gens se retrouvaient beaucoup trop sonné pour réagir à quoi que ce soit, la plupart du temps ils reprenaient leur esprit et repartaient en courant, hors ici ce n'était pas le cas. Après tout, c'était une bonne chose pour le malheureux Miranthe qui ne cherchait aucunement à être fuis à la moindre occasion si ce n'est bien sûr par des lames noires et des gardes de l'empereur abusant de leur situation pour opprimer les jeunes, mais aussi les plus vieux habitants des bas quartiers, s'il en avait l'occasion il en toucherait deux mots à l'Empereur lui-même avant de l'encastrer vivant dans l'un des murs du Palais, servir l'Empereur ? Et puis quoi encore, le Colosse était là uniquement pour répondre aux attentes du peuple et rien d'autres, d'ailleurs il en venait à se demander si toute la famille royale était identique. Pour l'heure, il portait un œil mauvais au second figurant au loin qui arrivait à tout allure dans l'espoir de rattraper son partenaire et surtout le fuyard que le Faucheur dissimulait maintenant derrière son immense silhouette. Bien loin d'être téméraire, l'homme s'empressa de ramasser son comparse avant de fuir à toute vitesse sans prendre la peine de demander son reste extirpant une courte grimace au Géant qui n'avait pas eu le temps de se dégourdir plus que ça. Il accompagna cette mimique d'un simple haussement d'épaule et se tourna alors vers l'étranger.

Visiblement, le choc avait été quelque peu plus violent qu'il ne le pensait puisque les mots qu'il prononça mirent apparemment du temps à atteindre le cerveau du petit homme. Tapotant son épaule avec toute la délicatesse qu'il possède, il remit plus ou moins en place les idées de son interlocuteur qui prit la parole d'une voix qui fit hurler de rire le Colosse, un croisement entre un homme et une femme, du moins un adolescent avec un quelconque soucis vocale, bien loin d'être moqueur il ne pouvait cependant pas s'empêcher de rire face à cette étrange organe. Il cherchait désormais à retrouver son destrier ? Mais qu'est-ce que c'était que ça ? L'espace d'un instant, Miranthe parut perplexe, avant de réaliser qu'il s'agissait d'un canasson.

« Ah oui un Cheval ! » Dit-il en se redressant lentement pour tenter d'observer les alentours et par la même occasion apercevoir la monture du jeune homme. « Et bah... Je ne vois rien. D'ailleurs s'il se mange, je ne pense pas qu'il va faire long feu dans les environs, Ahah ! Les habitants ne mangent jamais à leur faim ici... Alors tout ce qui peut faire l'office d'un repas est rapidement convoité. » Dit-il sans même prendre la peine de s'inquiéter du sort que pourrait connaître l'animal.

Se courbant de nouveau vers le petit homme, il approcha son visage pour scruter celui de son interlocuteur, ses yeux étaient d'un brun très clair et sa silhouette étrangement fine pour être celle d'un homme, mais le Colosse ne semblait pas déranger par ce mensonge plus que flagrant qui venait de lui être servit. Femme, homme, enfant ou tout autre croisement cela n'avait aucune importance pour la lame rouge. Un grognement s'en suivit lorsqu'il évoqua le cas des vagabonds errant partout en ville dont le nombre grimpait de jour en jour à Gloria.

« Oui, sûrement à cause de tous les vampires dans les parages ! » Dit-il en croisant les bras avant de reprendre : « Il ne faut pas oublier que le problème majeur reste l'Empereur qui n'accorde aucune importance au bas peuple ! Pouah ! » Ajouta-t-il en crachant par terre pour démontrer le dégoût considérable à l'égard de celui qui était à la tête du pays. « Il aurait mieux fait de mourir empoisonné. Peut-être que l'autre princesse là ou je ne sais trop qui aurait été en mesure de faire plus de chose que lui. »

Son estomac gronda lui rappelant par la même occasion qu'il avait soif ! D'ailleurs il n'avait pas bu une goutte d'alcool depuis plus de deux heures, ce qui pour lui était un exploit, il était donc sobre, mais son départ imminent pour Aldoria ne devait pas être entaché par sa dépendance flagrante à cette boisson. Préférant tenter d'oublier ce sujet qu'il venait d'évoquer et qui semblait lui tenir à cœur, il repensa subitement au Cheval de l'inconnu :

« Bon et si on allait chercher ce cheval avant qu'il ne fasse le bonheur des villageois ? Allez ! En avant Gamin ! » Dit-il en tapotant dans son dos pour le faire avancer sans vraiment trop lui laisser le choix. Surveillant tout de même les alentours parce que ce dernier semblait attirer les ennuis de plus en plus fréquemment depuis son retour de Glacern.

« Bon ! Parlons peu ! Parlons bien ! C'est quoi ton petit nom à toi ? Et qu'est-ce que tu fais ici ? Je ne me souviens pas t'avoir déjà vu. » Dit-il. Pour le coup c'était un peu l’hôpital qui se moque de la charité étant donné qu'il ne se souvient quasiment de personnes, mais ça son interlocuteur n'était pas censé le savoir et pour une fois qu'il était un peu plus en état de parler autant en profiter.

« Bien euh... Mais par où faut-il allez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Left_bar_bleue0/10Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeVen 5 Juil 2013 - 19:39

La princesse grimaça sous son capuchon. Mince son cheval. Ce n'était pas vraiment le sien, celui de l'empire comme dit son frère. Mais pour rien au monde, elle ne voulait qu'il lui arrive du mal. Animal, fleur, personne, la jeune femme n'aimait pas que l'on s'en prenne à une chose, un être vivant. Si par sa faute, il mourrait... au pire ou au mieux, comme le disait le colosse, il servirait pour nourrir ces pauvres gens mourant de faim dans la rue. Son visage s'assombrit encore plus. Sous ses fenêtres, là des hommes, des femmes, des enfants avaient faim alors que le palais croulait sous l'opulence des repas. Il y avait de quoi vouloir faire une grève de la faim. Même si souvent, la princesse autorisait le personnel de cuisine à amener, manger ce qui restait, ce la ne suffisait pas. Ni ça ni ses donations en douce auprès des marchands. Il y avait tant à faire et tant de pauvreté rajoutée par les vampires. Mais il ne fallait pas non plus tout leur imputer, elle le savait. Ni s'en prendre à son frère. Même si pour le peuple, il en était l'unique responsable. Et pour cause. Pour le peuple, il était le seul à gouverner. Il ne prenait pas en compte les rouages complexes d'une noblesse pesante et d'un conseil trop avare.

La princesse se sentit mal à l'idée qu'on puisse vouloir la mort de son frère, ainsi. Sans aucune autre mesure. Et elle ne peut s'empêcher de penser qu'elle ne pourrait guère faire mieux que lui.

Esmelda sortit de sa réflexion quand l'homme lui tapota dans le dos pour avancer à la recherche du destrier. Inutile de dire que la tape la fit avancer d'elle même de deux pas. Par le Dracos, qu'il avait de la force. Il avait poussé dans quelle terre celui-là.

« - Vous croyez qu'elle peut faire mieux la princesse, c'est une femme. » chercha-t-elle à tonner de sa grosse voix ridicule à côté de celle de l'homme.

Lui emboîtant le pas, Esmelda devait vite trouver un nom à donner. Du tact au tact elle lui donna le premier qui lui vint à l'esprit. Un peu remanié.

« -Kyl...Kylldérick. Et vous ? Non, je suis du nord, d'Elena.»


S'il connaissait au moins, Esmelda pourrait argumenter sur cette ville du nord qu'elle connaissait bien et appréciait y ayant séjourner de nombreuses fois.

« - Je suis ici...la capitale... trouver un emploi... »


Hélas, le lot que trop quotidien de nombreux jeunes arrivant en ville, fuyant la campagne devenue un coupe gorge ou plutôt un garde manger vampirique. Il allait falloir redoubler les patrouilles d'une armée sur le qui vive, et travaillant nuit et jour.

Mais bon avant cela, son cheval. Arriver au point où elle avait laissé de force son cheval, elle dû constater et bien qu'il n'était plus là. En même temps, avec l'agitation il n'allait pas rester. Ou bien la tentation de voir un cheval seul était trop forte pour le laisser.

« -Euh je dirais à gauche, il n'a pas dû faire demi tour, mais avancer. Merci de m'aider. Il m'est un compagnon des plus sympathiques. »

En espérant qu'il reste encore un peu avec elle dans cette aventure de trouver un satané cheval dans les petites rues de Gloria. Et la prochaine fois, elle irait avec Ninna. Cette dernière lui remontra les bretelles quand elle saura ce qu'il venait de lui arriver. Pas de soute là dessus.


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] 1450384496-esme

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeLun 8 Juil 2013 - 8:57

Alors qu'il venait d'entamer le couplet sur l'Empereur qu'il n'appréciait pas du tout, ce qui était d'ailleurs plus qu'indéniable, le Colosse préféra s'atteler à une toute autre tâche, à savoir retrouver la monture du petit homme qui l'avait percuté un peu plus tôt. Il accompagna son enthousiasme d'une petite tape dans le dos qui manqua d'envoyer au sol son interlocuteur qui fit quelques pas en avant sans prendre la peine de discuter les directives du Géant. Il est vrai que Miranthe avait une force impressionnante, mais il ne savait pas vraiment d'où il tirait cette dernière, peut-être de son enfance difficile ? A moins que comme il le pense, il ne soit originaire de Glacern... Chose difficile à confirmé puisqu'il n'a depuis plusieurs années plus aucune attache avec sa propre famille et puis de toute façon, même s'il en avait quelques souvenirs, il aurait déjà oublié d'où il était issu alors peu importe non ? Quand enfin la voix particulièrement étrange du petit homme vint retentir aux oreilles de ce dernier toujours aussi amusé d'être confronté à un tel organe, lui ayant toujours eu une grosse voix comprenait difficilement que quelqu'un puisse avoir une telle voix... Horrible, à la fois féminine et masculine, tirant tantôt dans les aigus tantôt dans les graves...

« Bien sur ! Pourquoi une femme ne serait pas apte à gouverner tout un peuple ? De toute façon, elle ne pourrait pas faire pire que l'autre imbécile. Quand je pense qu'il a faillit finir empoisonner... J'aurais manqué de m'en occuper moi-même, est-ce que tu te rends compte mon gars ? » Dit-il tout en rigolant sans pour autant prendre ces dernières paroles pour une simple plaisanterie.

Puis de nouveau le Colosse éclata de rire en entendant le prénom que portait ce dernier, allons-bon ? Voulait-il le faire mourir de rire ? Car à ce rythme il était bien parti pour, Kylldérick ? Qu'est-ce que c'est que ça ? Se payait-il la tête de Miranthe ? Un léger grondement de mécontentement vint retentir alors qu'il lui divulguait son lieu d'origine.

« Mais quel est donc que ce nom ? C'est horriblement moche... Désolé de te dire ça Gamin, mais si j'étais toi ! Je demanderais à changer de nom rapidement. Je m'appelle... Miranthe, je suis une... » Puis il s'arrêta net dans sa phrase avant de divulguer qu'il était une lame rouge, en retenant son attention sur la ville d'où pouvait provenir ce Kylldérick : « Ah oui ! Elena... C'est dans le Nord, c'est ça ? Et bien, je ne connais pas. Ahah ! » Certes il s'était contenté de répéter ce qu'il venait de lui dire, mais que pouvait-il faire de plus ? Mentir et dire qu'il connaissait l'endroit ? Non, Miranthe n'était pas comme ça... Il prônait la simplicité et surtout la vérité...

Trouver un emploi ? Ici ? Avec un taux de pauvreté et de misère de plus en plus élevé ? Il fallait être fou, à moins qu'il ne soit là pour rejoindre une quelconque Guilde ? C'est une question qu'il ne tarderait pas à aborder, préférant se préserver tout de même de sa stupidité, il écouta simplement les paroles prononcées sans se lancer dans une longue conversation pouvant être compromettante. Après avoir arpenté longuement les quelques ruelles de la ville, ils arrivèrent enfin à destination, du moins plus ou moins puisque vraisemblablement le cheval lui n'était plus là. En espérant qu'il n'avait pas fini en pâture pour les habitants.

« A Gauche ? Euh, bon bah très bien alors, je te suis. » Dit-il simplement en prenant les devants à la recherche du Cheval qu'il pourrait apercevoir de loin avec sa hauteur imposante surplombant de plusieurs têtes les habitants de cette ville. D'ailleurs, parfois il lui arrivait de se sentir seul ici, quelque peu nostalgique de la grandeur des membres de Glacern et leur imposante carrure où là-bas Miranthe n'était pas comparé à une abomination de la nature de part son physique et sa stupidité légendaire. Soudain plus préoccupé par ses origines que par la recherche de la monture de Kylldérick, Miranthe ne se rendit pas compte de combien de temps s'écoulèrent dans les ruelles, il ne fit d'ailleurs même plus attention à son compagnon qui le suivait de près. Quand enfin au loin apparut le Canasson errant seul tentant d'échapper à quelques enfants désireux de vouloir s'amuser sur son dos, la monture était belle, bien trop belle pour un simple habitant de la ville d'Elena comme semblait vouloir le prétendre l'homme, préférant se taire pour le moment il avança vers cette dernière chassant les garnements d'un grognement titanesque, il attrapa les reines de cette dernière, l'état de ces brides étaient bien trop net et clinquant qu'il ne l'avait pensé, cela cachait certainement quelque chose d'autre...

« C'est à toi ? » Dit-il en attendant une réponse de sa part. Et lorsque celle-ci lui fut donné, comme il s'en doutait, cette monture était belle et bien à ce Kylldérick, cette réponse de trop pour Miranthe commença à l'agacer et sans perdre ne serait-ce qu'une seconde il empoigna l'homme par le col pour le soulever et l'amener près de lui.

« Qui es-tu vraiment ? » Gronda Miranthe en approchant son autre main du morceau de tissu qui recouvrait son visage pour dévoiler le visage de ce dernier... « Myooooooooooooooh ! Mais qu'est-ce que ?! » S'écria l'homme en relâchant brusquement celui qu'il pensait être un homme au sol, reculant de quelques pas, le visage du Colosse changea, étonné par cette découverte qu'il venait de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Left_bar_bleue0/10Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeJeu 11 Juil 2013 - 18:02

Bon Esmelda avait un sens de l'humour assez large. Il le fallait quand on vivait dans le palais, presque une question de survie. Une soupape à la rigidité de certains des membres de la cour. Heureusement que Fou avait lui le même humour que la princesse. Plus léger, plus subtil, et plus piquant.
Mais là celui de son sauveur, sur son frère... se remémorer cet horrible souvenir de son empoisonnement. Elle en devint blanche sous son capuchon, le ventre noué. Sa régence, la peur de perdre son frère, la pression... tout revint en un instant. Heureusement pour elle, l'homme ne la voyait pas. Même si ces mots concernant les femmes s'accrocha dans son esprit. Elle y repenserait plus tard.

« - Euh... Enfin de là à tuer un homme, même si on n'est pas d'accord avec lui... Enfin, il n'a pas assassiné quelqu'un... »

Esmelda n'en dit pas plus quand elle entendit le rire, grondement, on ne savait pas trop. Du coup, la princesse ne savait pas trop comment réagir face à lui. Se tenant comme un piquet, elle rétorqua quand même un peu abruptement, suite à la critique de son prénom. Même si fallait l'avouer, elle n'avait pas franchement trouvé le meilleur. La prochaine fois penser plus simple. Mais il fallait avouer que sa connaissance des prénoms masculins restait limiter à des prénoms issus de la noblesse.

« - Je ne vois pas ce qu'il a de drôle ? Miranthe ? Ça vient d'où ? »

La princesse essaya de suivre les grands pas de l'homme dans les étroites ruelles. Leur insalubrité, la misère qui régnait sur la terre du sol. Comment était-ce possible dans la glorieuse capitale ? Pourtant Esmelda s'était promenée dans les quartiers pauvres, mais dans un but précis. Pas en détail. Mais là, cela lui sautait aux yeux. Trop de contraste avec l’opulence du palais, il fallait que ça change, la princesse ne pouvait l'accepter. Que des enfants grandissent dans une telle misère. Son frère ferait quelque chose. Il le devait. Même si son attention, ses richesses, sa politique allait en priorité à cette guerre contre le prince noir et maintenant contre cette maudite bague venu du passé. Même si pour cela ses conseillers, leurs femmes, surtout, ces profiteuses, devaient revoir à la baisse les mensualités dû à leur rang. Comme cette prétentieuse dame Yselda de Heaume, qui aimait se pavaner de ses parures luxueuse à pouvoir nourrir la capitale au moins une journée. Esmelda lui ferait bien avaler ses pierres.

Qu'avait-il bien pu se passer pour que son peuple en soit arriver à ça ? La princesse dû retenir des larmes et cette nausée qui lui montait de plus en plus. La déchéance humaine sous ses yeux, alors que d'autres se vautrait dans le luxe. Elle la première. Non, cela ne se passerait pas comme ça, elle ferait quelque chose. Au moins pour que chacun puisse avoir le ventre plein à un moment de la journée. Construire un abris pour chacun, serait trop ardu, mais préparer un repas. N'était-ce pas simple ? Même elle y arrivait.

L'imposante silhouette lui montra sa bride. Esmelda ne put que confirmer qu'elle fut celle de son destrier. Et en un rien de temps, la jeune femme se retrouva de nouveau dans les airs, empoignée comme une moins que rien.

« -Heyyyyyyyyyyyyyyyyy... »


Et hop retour arrière en se faisant lâcher une fois son visage fin et délicat mis à découvert. Le dos douloureux, la princesse se massa vivement, en se relevant avec difficulté. C'est qu'il ne fallait pas négliger la hauteur de la chute et encore moins la réaction de rejet ou de surprise dû à son visage.

« -Faites doucement la prochaine fois, je ne suis pas faites du même alliage que vous. »

Dit-elle sans plus chercher à modifier sa voix.


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] 1450384496-esme

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeVen 12 Juil 2013 - 14:58

Etrangement le petit homme souleva un détail qui n'était pas négligeable et qui ne manquerait pas de faire réagir Miranthe le moment venu, certes ! Gregorist n'avait assassiné personne ou en tout cas, cette affaire n'avait jamais été révélé au grand jour, mais par contre il en tuait des dizaines pour ne pas dire des centaines régulièrement. Il suffisait de constater l'état précaire des quartiers pauvres de la ville pour savoir qu'il avait trouvé un autre moyen que l'assassina pour détruire tout un peuple, voilà ce qu'avait surtout à lui reprocher le Colosse et bien de toute façon, il faisait parti de la Guilde des lames rouges non ? Agissant pour l'Empire et non pas pour l'Empereur alors ça façon de voir les choses aurait put se comprendre rapidement si son interlocuteur avait décelé son véritable statut, hors ce n'était pour le moment pas le cas et après tout ce n'était pas plus mal, bien qu'au vue de son physique frêle et de son adresse remarquable... Cela n'aurait absolument rien changé qu'il découvre ou non la vérité. Et tandis qu'il rigolait se moquant ouvertement de ce nom fort ridicule qui venait de lui être divulgué il s'arrêta brusquement lorsqu'elle lui retourna la question, Miranthe d'où provenait ce nom... A vrai dire lui-même n'en savait strictement rien, les liens avec sa famille ayant été coupé très tôt, il n'avait pas eu l'occasion de s'attarder sur ce genre de détail. D'ailleurs il lui arrivait parfois de se plaire à l'idée de provenir de Glacern chose qui jusqu'à présent n'avait jamais été prouvé, mais son physique et sa facilité d'adaptation dans ce milieu qu'aucun habitant de cette ville ne supporterait étaient relativement troublant. Marquant une pause dans sa progression, il croisa les bras un instant pour y réfléchir tout de même quelques secondes puis se contenta de hausser les épaules sans même répondre à l'interrogation du petit homme.

« Myoooh... Tant pis. » Ajouta le Colosse en reprenant sa route suivit de près ou presque par son compagnon.

Et quand enfin, ils arrivèrent tous deux aux côtés de la monture qu'ils recherchaient au plus vite avant que celle-ci ne finisse en charpie, les choses se bousculèrent, l'esprit de Miranthe s'activa brusquement et surtout très rapidement, se rappelant les paroles d'Amelian concernant les troubles récents dans la citée. Et si cette personne était tout simplement et purement un menteur tentant de dissimuler sa véritable identité pour commettre un méfait ? A cette simple idée, le Colosse explosa se laissant emporter par l'un de ses fréquents instants de violence lorsqu'il confirma que le cheval était bien le sien. Soulevant le malheureux comme un vulgaire sac de vivres, le Faucheur l'interrogea alors rapidement, la plaisanterie avait assez durée et il valait mieux pour lui qu'il dévoile rapidement la vérité pour ne pas finir écrabouillé par la lame rouge qui ne manquait pas d'afficher son agacement sur la situation, finalement, il avait été trompé par ce dernier et il ne le supportait pas le moins du monde. N'aimant pas être pris pour un imbécile, il approcha son autre main du visage du semi-homme pour arracher le morceau de tissu recouvrant son visage. Et à cet instant tout bascula de nouveau, une femme ? Comment est-ce que... Il savait bien que cette étrange voix cachait quelque chose, mais de là à se douter qu'il avait affaire à une femme... D'un mouvement tout aussi brusque et maladroit il lâcha brusquement l'inconnue qui retomba vivement sur le sol, l'étrangère se releva difficilement en prenant soin de se masser le dos visiblement quelque peu douloureux. Bien loin d'avoir reconnu la Princesse Esmelda, le Faucheur pourpre la dévisagea de toute sa hauteur de la tête aux pieds.

« Peu importe ! Je n'aime pas que l'on se moque de moi Gamine ! » Dit-il en accompagnant cette phrase d'un grondement pour appuyer son mécontentement.

D'un petit mouvement il détacha l'immense faux qu'il portait dans son dos pour l'empoigner fermement en prenant soin de dévoiler la lame rouge de cette dernière et tant pis pour l'effet de surprise et surtout qu'il s'agisse d'une femme, Miranthe savait mieux que quiconque que les apparences pouvaient être trompeuse, derrière cette apparence frêle pouvait se cacher un être redoutable capable de retourner la situation à son avantage en un rien de temps. Menaçant la Jeune femme de son arme qui tournoyait lentement dans les airs sous de long mouvements réguliers de plus en plus en rapide, le Colosse reprit de plus belle :

« Il me semble que tu n'as pas répondu à ma question. Qui es-tu ?! » Haussant le ton, il allait finir par rameuter tous les bas quartiers de la ville et notamment toute la horde des lames rouges errant dans l'enceinte de la ville si elle ne se dépêchait pas de répondre.

« Cette monture... D'où provient-elle ? Aucun malheureux de cette ville n'aurait les moyens d'en posséder une pareille et surtout de se promener avec en ces lieux. Que fais-tu ici ? Ta tête ne me dit rien et le Dracos sait que ma mémoire est irréprochable. »

Cette dernière réplique aurait fait hurlé de rire toutes les personnes connaissant Miranthe et sa mémoire à court terme, mais ça tout le monde ne le savait pas et d'autant qu'il se voulait de plus en plus menaçant cette mise en scène pourrait s'avérer être plus crédible qu'il n'y paraît. Abîmer une femme n'était pas dans ses habitudes à moins que celle-ci ne lui porte préjudice et pour le moment cette dernière n'avait rien fait pour le mettre en confiance...

« Je veux la vérité, sinon, ni toi ni ton cheval ne repartira en vie de cette ruelle. » Annonça Miranthe en pointant son arme en direction de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Left_bar_bleue0/10Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeMar 16 Juil 2013 - 21:13

« - Et moi qu'on me brutalise de la sorte... »

La princesse se releva avec difficulté en se massant ses zones de douleurs. Fichtre qu'il n'était pas allé de main forte. En même temps, Esmelda était sûre que même avec la plus grande douceur il lui ferait un bleu. Bon il fallait avouer que cela n'était pas bien compliqué au vue de sa peau délicate.

« - et je ne me moquais pas de vous. Je cherchais juste à passer inaperçue. »

En essayant de remettre de l'ordre dans ses vêtements et repositionnant sa capuche à moitié sur ses cheveux, la jeune femme ne se démonta pas face à l'imposant homme. Certes, au fond d'elle, Esmelda était bien loin de faire la maline, mais il ne fallait pas lui montrer. Ça donnerait à l'homme de Glacern bien trop de satisfaction. Elle le savait. Donc bien d’aplomb face à lui, la douce voix de la princesse chanta en espérant apaiser les tensions. Après tout qu'avait-elle fait de mal ?? Apparemment pas mal de choses, car l'homme sortit son arme. Là ça devenait bien plus inquiétant, et Esmelda ne put s'empêcher de faire un pas en arrière.

« - Cette monture est mienne. Je suis une des dames de compagnie de son altesse la princesse Kohan. Léanne. »


Quoi c'était encore un mensonge !! Oui, et alors. Elle ne se voyait pas dire « salut je suis la princesse, je me promène dans les rues à cheval et comme une idiote, je me suis fait voler mon cheval. » Au vue de ce qu'il disait de son frère, il ne valait mieux pas affilier son nom à l'empereur.
C'était une chose qu'elle avait bien vite compris si la jeune femme rêvait de sortir de l'enceinte du palais : avoir une autre identité ne la rattachant pas à son nom, à sa fonction, mais à elle.

« - Elle m'a confié une tâche importante pour les orphelins de cette ville et le reste de l'histoire vous la connaissez. Deux hommes sans rien cherchant à obtenir plus. Rien de plus. Alors rangez ça avant que vous ne blessiez quelqu'un...»


C'était comme tombé des mains de Wintel aux mains de l'esprit de la mort (version armandéenne de Charybde en Scylla), alors aller savoir ce qu'il y avait de mieux. Deux roublards ou une montagne armée ? La mort ou la fuite ? Il la rattraperait en un rien de temps, malgré sa taille. Puis la jeune princesse n'était pas du genre à fuir face aux dangers. Hélas pour elle dans bien des cas. Elle se remémora la douleur de son bras causé par ce satané vampire. Réitérait-elle cette épreuve cette fois-ci ?

« - Un mal pour un bien, Monsieur. Un mensonge pour le bien être du futur de notre ville. Je m'en excuse. Loin de moi, l'envie de me jouer de vous. Juste de protéger ma mission. Et elle ne peut se faire sans mon cheval, sans un chemin sûr pour rencontrer ces enfants.»

En espérant que celle-ci se mène à bien. Esmelda se rapprocha du cheval qui se tenait là le nez contre un mur de maison. Elle lui flatta l'encolure, avant de repasser la bride.

"-Quand aux malheureux de cette ville, croyez-moi, la princesse souffre de voir que son peuple en soit arrivé là pour pouvoir vivre. Même si un homme de votre stature et au vue de votre équipement n'est pas du même genre que ces deux pauvres bougres."



Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] 1450384496-esme

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeJeu 18 Juil 2013 - 19:14

Miranthe n'en avait rien à faire que son comportement ait déplus à cette dernière, elle lui avait fournis un mensonge suffisant pour qu'il n'accepte pas d'être le plus agréable qui soit avec elle. Elle ne se moquait pas de lui ? Bah voyons ! Ce n'était pas son point de vue du tout, quant à passer inaperçue c'était complètement fichu. Après tout elle venait de lui rentrer dedans après avoir pris la fuite face à ces deux agresseurs qui avaient tenté de s'en prendre à elle, loin d'être stupide, le Colosse comprenait maintenant parfaitement pourquoi ils avaient voulu s'en prendre à cette jeune femme. Se redressant un peu plus, Miranthe vint alors croiser les bras lentement un court instant avant de se montrer aussitôt lassé en sortant son arme, observant l'étrangère tenter de remettre de l'ordre dans ses vêtements, pour enfin venir croiser de nouveau le regard bleutés de l'homme, une bonne chose, elle ne se démontait pas du moins presque pas puisqu'elle ne put pas s'empêcher de faire un mouvement en retrait pour s'éloigner de l'arme qui était tendue vers elle.

Cette fois-ci, le mensonge était bien trop gros pour l'homme, il n'allait pas se faire avoir deux fois de suite ! Et grogna lors de ces explications, quand s'en suivit un but par contre lui tout à fait plus louable que la lame rouge ne pouvait qu'approuver... Elle avait une soi-disant tâche au sein des Orphelins de la ville, cette simple phrase suffit pour qu'il abaisse lentement son arme, jaugeant la jeune femme lui faisant face, ne reconnaissant toujours pas la Princesse Esmelda, il grogna de nouveau... Devait-il ou non faire usage de la force de nouveau pour enfin espérer avoir la vérité... Il savait que quelque chose ne sonnait pas juste dans tout ça, mais il ne savait franchement pas quoi. Pour l'heure il y avait plus important, les enfants... N'ayant pas d'autres choix que de s'y résoudre, le Faucheur allait sans nulle doute l'accompagner durant sa mission pour s'assurer qu'elle ne soit pas dérangé par d'éventuels brigands... Après tout elle venait de s'excuser... Il n'était pas rancunier à ce point et serait obligé de passer l'éponge pour l'occasion...

« Bouarf... Myoooh... Bon d'accord, d'accord... Je vais t'accompagner jusqu'à ta destination... Il ne faudrait pas que la « dame de compagnie » de la Princesse ! Subisse un nouveau contre-temps, tu n'auras pas la chance de me rentrer dedans tous les jours. » Dit-il un peu sarcastique ne digérant pas de ne pas savoir à qui il avait vraiment affaire, fichu mémoire...

« Je suis comme ces gens ici présent ! Je vis avec eux quotidiennement, pas comme cette famille royale, je les côtoie quotidiennement ! Ils sont ma famille tout autant que la Guilde dont je fais partie. Et je suis loin de croire tes paroles gamine. Si la Princesse souffrait réellement de voir son peuple dans un tel état, elle ferait l'effort de se déplacer elle-même pour offrir les moyens à tous de sortir de cette misère, mais pour l'occasion elle préfère déléguer une misérable dame de compagnie tout juste capable d'assurer sa propre défense, si ce n'est pas malheureux. » Dit-il froidement, Miranthe était encore un peu en colère bien qu'il semblait moins apte à devenir violent avec la jeune femme. Il lui fit alors signe de monter sur son cheval pour reprendre sa route, il pourrait suivre sans gros soucis à pieds.

« Et qu'est-ce que la Famille Kohan t'envois faire chez les Orphelins ? Encore un long discours ennuyeux et inutile pour tenter de remonter le moral des enfants ? Je ne vois pas de vivres, ni de quoi animer les journées des enfants, est-ce que les Kohan ont vraiment compris le réel besoin du peuple aussi jeune soit-il à Gloria ? »

Miranthe haussa alors les épaules en prenant les devants pour assurer la protection de cette étrangère...

« C'est toujours sur moi que tombe les problèmes ou les histoires étranges... Amelian je te déteste... » Souffla-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Left_bar_bleue0/10Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitimeSam 27 Juil 2013 - 11:50

L'homme baissa son arme, une chance pour la princesse. Elle ne finirait pas en petits morceaux découpés dans une rue sombre ou pire. Et en plus, il venait lui offrir son aide et au vue de ce qui venait de lui arriver, avoir un homme de sa stature à ses côtés était une aubaine. Il ne lui arriverait plus de descendre aussi vite de son cheval. Et sa cause semblait lui tenir à cœur. Certains se moquait bien de se qui pouvait arriver à ses mioches, ses enfants sales et sans avenir. Pas Esmelda, au contraire, l'avenir c'était eux. Même si à ses yeux elle en faisait que trop peu.

Du coup, lui mentir la peinait. Mais elle ne pouvait faire autrement, question de sécurité. Après tout, elle ne le connaissait pas et au vue de la facilité à laquelle la montagne avait sorti sa hache, il valait mieux la jouer en douceur.

« - Mon contre-temps est surtout préjudiciable à ces enfants. La patience ne fait pas parti encore de leur caractère. Puis ils aiment voir de nouvelles têtes, si vous n'avez pas peur de devoir répondre à un grand nombre de questions. » répondit-elle avec plus de légerté et un grand sourire.

« -Et je ne suis pas une misérable sans défense. J'ai juste manqué de chance. Et la surprise est un bon moyen de déstabilisation. Quand à la princesse, elle a à cœur le bonheur de ces enfants, tout comme de son peuple, et de le voir souffrir la fait souffrir tout autant. Et elle ne reste pas à vivre dans le luxe et à se pavaner dans la soie. Elle agit aussi dans l'ombre, une ombre comme moi, pour aider du mieux qu'elle peut ceux dans le besoin. Mais la tâche est ardue, et il y a tant à faire. Quand à se déplacer... la volonté en manque pas. Il y a juste que quand on est princesse, on ne fait pas tout ce qu'on veut. »

La jeune femme se redressa, en essayant de ne pas trop s'envoyer des fleurs. Ce n'était pas son genre bien loin de là. Bien au contraire, mais il fallait aussi rendre au Dracos ce qu'il lui appartenait.

« - Et je ne leur apporte pas des paroles sages et réconfortantes, enfin pas seulement, mais de quoi permettre de les habiller, les nourrir, les soigner. Nul est besoin de venir charger de mules. »

Et d'un air bien plus grave, Esmelda lui répondit avec une sincérité troublante, la voix émue.

« - N'imaginez pas que le palais royal se moque de ce qui peut bien se tramer dans les rues de Gloria ou des autres villes, par ailleurs. Bien au contraire. Et croyez moi que quelque chose sera fait pour ces nouveaux arrivant cherchant réconfort et protection dans l'enceinte de notre capitale. »

Lui emboîtant le pas, tenant par la bride son fidèle compagnon d'infortune, puis son oreille tiqua sur un nom. Un nom disant un petit quelque chose.

« - Amelian ? Qui est-ce ?? Un ami à vous ?? »


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] 1450384496-esme

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Empty
MessageSujet: Re: Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Demain, dès l'aube.[Pv Mimi] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Demain, dès l'aube.[Pv Mimi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Demain, dès l'aube, à l'heure ou... [PV Margot]
» Du chêne nait un chêne, tous les matins dès l'aube ♫
» Demain sera toujours un autre jour.
» Haiti de demain !
» QUI QUI VA AU K'FÉE DEMAIN SOIR POUR LA TEUF DE LA ZIC ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-