Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeMar 25 Juin 2013 - 22:46

A un Jour de marche de la cité de Gloria.

Le jour touchait à sa finalité immuable et répétitive. Le soleil commençant à disparaître peu à peu à l'horizon. La route impérial, sécuritaire et calme si près de la grande cité. Rares étaient les brigands, il fallait généralement s'éloigner bien plus que cela, environ deux à trois jours de marche en partant de Gloria avant de croisé les premiers brigands. Paisible début de soirée. Une auberge sur les abords de la route, la serveuse allume les lanternes à l'entrée. Alors qu'elle effectue cette action quotidienne à chaque soirée, son espace se retrouve assombrit soudainement. Surprise elle s'attend à un cavalier de la garde, alors la serveuse se retourne. Quelle ne fut point sa surprise en se retournant vers ce qui produisait l'ombre que de voir un mastodonte et non un cavalier, son visage faisait face au torse nue de l'homme, jonché de cicatrices diverse, elle due levée la tête afin de voir celle de l'homme car il était très grand et imposant. Tête affublé d'un casque en acier avec une visière possédant des trous.Quelques peu effrayait elle ne sut quoi dire. L'homme pris alors la parole.

" Est-ce qu'il y a une chambre de libre dans se bouge? " lança froidement l'homme.

La jeune femme tremblotait, l'homme avait une épée à la ceinture, pas de fourreau, l'arme était glissé dans une lanière en cuir pour tenir. Fixant simultanément arme et casque elle se décida, hésitante, à pointé l'entré de son index.

" Bon! J'espère que l'aubergiste sera plus causant que toi! "

L'homme n'était autre que celui que l'on surnommé "Le Bourreau Sanguinaire", Raziel Knort après une année d'absence revenait dans sa ville natale. Sur le chemin il avait croiser des hommes du réseau clandestin des arènes. Son grand-père était mort d'après eux. A cette nouvelle Raziel avait eu un accès de rage.

****** Deux jours plus tôt, dans un hameau. ******

Raziel revenait d'une longue année à s'entraîner après avoir perdu la trace de son ancien maître vampire Adryne. Il avait parcourus le monde pour se retrouver dans des terres hostile où il avait combattu chaque jours afin de survivre et s'améliorer pour ne plus connaître la défaite comme lors de son affrontement contre se vampire!
Sur la route du retour il arriva à un hameau qu'il connaissait, celui-là même où il avait subit la défaite. Il s'était donc naturellement dirigé vers l'entrepôt appartenant à son grand-père Yuss Lorius. Une fois entrée il fut accueillit par des gardes. Des hommes vêtu d'armure de cuir couleur sang. Ce n'étais pas des hommes de son grand-père, assurément.


"Hé bien! Hé bien! Mais ne serait-ce pas le Champion en titre que nous avons là?"

" Vous n'êtes pas des hommes du Maîtres des Arènes! " répliqua vivement Raziel.

"Finement observer! Sache le seigneur Lorius est mort, cette arène à était racheté par notre Maître et tu n'y es pas le bienvenu! Mais si tu désires com..."

L'homme n'eu pas le temps de finir de parler que déjà il se retrouvait avec la lame de "La Sanglante" dans la poitrine. Raziel avait dégainer aussitôt que le garde avait parler de la mort de Yuss Lorius.

" Cet entrepôt est à ma famille! Mais sinon, oui je vais combattre! En réalité je vais étriper chaque personne présente! "

Il sorti sa lame du corps de l'homme et vint alors la planter dans le second qui dans la surprise n'avais même pas réagit. Par la suite le Champion se fit un plaisir de trucider toutes personnes présente et notamment le nouveau propriétaire des lieux. Après quoi il fouillait le bureau de celui-ci pour finalement y trouvé un document de vente de l'entrepôt suite à la mort de son ancien propriétaire.

****** Retour à l'auberge ******

Raziel se dirigeait vers la porte de l'auberge et se stoppant devant celle-ci, il tourna la tête vers la serveuse.

" T'es bien belle, tu ferais mieux de trouver un autre travail dans la cité, demain je t'emmène avec moi à Gloria! "

A la suite de ses paroles décisionnaire et résolu, il ouvrit la porte de l'auberge, il y avait de l'ambiance, des hommes buvant une chope de bière, d'autre mangeant comme les porcs qu'ils étaient. Raziel ne leur prêta pas la moindre attention et se dirigeait vers le bar pour parler à l'homme.

" Êtes-vous l'aubergiste? "

"Ouai mon gars! Que puis-je pour toi?"

" Une Chambre, un repas et à boire! " lança Raziel.

"Désolé mais toutes nos chambres sont prise!"

Le gladiateur se retournant vers les personnes présente et installé aux tables se mit à grogner signe de mécontentement. Au travers de la visière il observait, détaillant chaque homme. Il pointa finalement un homme qui malmené la fameuse serveuse qui n'avait pas su lui répondre, essayant d'obtenir les faveurs de la dame en la pelotant sans gêne. Se voyant ainsi désigné l'homme se leva.

"T'as un problème l'affreux?"

Raziel passa le pouce de sa main droite sur sa gorge, menace de mort envers le malotru qui ne savait pas respecté la serveuse. Celui-ci répondit à la provocation de façon immédiate, dégainant son épée il chargea comme un idiot sur Raziel. Le Champion des arènes clandestine ne pris même pas "La Sanglante" en main esquivant le coup peu assuré que l'homme avait tenté de donner. Désormais le gladiateur se retrouvait à la droite de l'abrutit. Il joignit ses mains pour qu'elles ne forment qu'un seul poing et abattant le tout sur le crâne de l'inconscient, le mettant hors-combat. Des bruits de pas, Raziel fit mine de ne pas avoir entendu, il amena sa main à la garde de son épée. Finalement ils étaient trois et l'un d'eux surpris le champion en jetant deux dague sur lui. Raziel n'eu pas le temps d'esquiver. L'une d'elle se planta dans l'épaule droite, derrière. L'autre frappa le casque et tomba au sol. Un cure-dent, voilà ce qu'il avait eu l'impression de recevoir.

" Premièrement l'arme n'est pas un objet l'arme est un morceau de ton corps, le prolongement de ta main, ne plus avoir son arme en main veux dire mourir! "

Dégainant son épée bâtarde il avança calmement vers le fautif. L'un des deux autres tenta une attaque de flanc, la gauche. Il planta son épée... Non elle avait ripé sur le ceinturon d'acier, alors Raziel attrapa la main de l'homme le tirant vers lui avec force et plaçant son épée devant la gorge. Résultat inévitable, il décapita l'importun.

" Deuxièmement il faudra toujours que le Gladiateur frappe plus fort que son adversaire, qu'il résiste mieux à la douleur que son adversaire, qu'il esquive mieux et qu'il soit plus rapide! "

Il récitait les règles des gladiateurs des Arènes Clandestine de Gloria. Il avait finalement atteint le lanceur de dague. Celui-ci attrapait grossièrement une épée courte. Il réussit à esquiver l'assaut de Raziel et l'entailler au coude dans son esquive. Raziel se mit alors à rire suite à la blessure. Le sang qui coule, rien n'étais plus plaisant. Se redressant il se mit en tête de poursuivre le pleutre mais celui-ci lança deux autre dague, Raziel se baissa pour esquiver et au même moment le troisième homme armé d'une hache de combat, sautant de par dessus un table, arriver sur Raziel. Le Champion se redressa vivement et attrapa à la gorge le fou. Celui-ci avait enfoncé sa hache dans le pectoral droit de Raziel. Notre combattant clandestin n'en fis pas cas pour le moment, il referma sa poigne sur la gorge du fou et fini par lui enfonçait son épée dans la bouche pendant que l'homme suffoquait. Une Fois chose faite il le laissa tomber au sol et cherchai alors du regard le dernier incrédule. Par réflexe Raziel alla se plaçait devant l'entrée de l'auberge pour bloquait la sortie. Il se passa facilement cinq minutes avant que la dernière proie ne se montre en beuglant.

"Je... Pitié, laissais moi je vais partir je reviendrais plus!"

Raziel lui laissa le passage, rengainant son épée. L'homme fut soulager prenant la direction de la sortie, malheureusement pour lui une fois à l'encablure de la porte, Raziel l'empoigna avec fermeté, le soulevant pour que la tête de celui-ci soit face au casque et il lui flanqua plusieurs coup de son casque, la visière finissant par s'enfonçait dans la boîte crânienne. Le jetant à terre il retourna sur le premier qui était assommé et lui brisa la nuque.

" Troisième et dernière règle pas de pitié! "

Il avait étanché sa soif de sang. Il observa la salle pour finalement regarder l'aubergiste.

" Tu as désormais une chambre de libre je pense, alors je la prend, mais avant je vais manger! "

Raziel allat alors s'asseoir à une table dans un coin sombre de l'auberge après avoir mis les cadavres dehors. Il éteignit les bougies qui éclairait sa table et son visage était dans l'obscurité, il passa sa commande, du sanglier si ils avaient sinon du cerf, puis de la cervoise, ensuite de quoi il retira son casque et le déposa sur la table. Sa tête ainsi dans le noir il conservait son anonymat car peu de gens pouvait se venter d'avoir vue "Le Bourreau Sanguinaire" sans son casque. Une fois servie, par la serveuse il lui dit.

" Vois-tu? A Gloria des abrutis comme eux! Les gardes s'en serait occupé... Demain tu viens avec moi! "

Cette fois la serveuse lui fit un beau sourire, puis elle le laissa boire sa cervoise. Raziel se sentait soudainement observer, était-ce un danger? Sa musculature toute entière se contracta pour ensuite se relâcher afin de signaler à celui ou celle qui l'observer qu'il était sur ses gardes.


Dernière édition par Raziel Knort le Ven 6 Sep 2013 - 15:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeMer 26 Juin 2013 - 13:43

Tout le monde connaît quelqu'un qui est capable de se perdre pour un rien alors qu'il dispose pourtant d'indications suffisamment simples et détaillées, si jamais ce n'était pas le cas et bien désormais avec Miranthe vous auriez enfin la preuve vivante que ce genre de personne existe belle et bien. Pour l'occasion, le Colosse avait pour objectif de se rendre à Aldaria afin d'aller y retrouver Amelian, jusque ici, rien de bien compliquer. C'était bien entendu sans compter sur la légendaire mémoire du Faucheur et son sens de l'orientation irréprochable. Voilà bien plusieurs jours pour ne pas dire déjà presque plus d'une semaine que le malheureux errait comme une pauvre âme en peine, recherchant désespérément un endroit où faire une halte, marmonnant régulièrement dans sa barbe en repensant que des lames rouges avaient souhaité l'accompagner pour plus de sécurité, mais comme d'habitude, il n'en avait fait qu'à sa tête assurant contre toute attente qu'il serait en mesure de se débrouiller tout seul, après tout il avait un peu plus d'une quarantaine d'années, ce n'était plus un enfant ! D'ailleurs, il savait allez et revenir de Glacern tout seul comme un grand ! En même temps, il lui suffisait de penser à de la bière et une bonne partie de franche rigolade pour se retrouver immédiatement dans la bonne direction, hors ici, il n'avait encore jamais mis les pieds dans cette ville et il ne savait déjà même plus pourquoi il cherchait à vouloir rejoindre Amelian là-bas.

Pour le moment, il était désespérément à la recherche d'une personne pouvant lui indiquer sa position exacte, car que vous vouliez le croire ou pas, il n'y avait personne sur le chemin du Colosse pour la simple et bonne raison qu'il empruntait soit des chemins bien trop étrange et dangereux pour le commun des mortels soit tout simplement parce que la carrure imposante de l'homme et les grognements titanesques émanant de son estomac réclamant de quoi se requinquer un petit coup. Et surtout n'allez pas lui demander d'alpaguer le premier animal sauvage qu'il croiserait, il n'aime pas tuer lui-même les animaux et quoi qu'il en soit Miranthe s'avère être bien trop lent et trop peu discret pour approcher furtivement une cible ou même mettre en place un quelconque piège que tout chasseur digne de ce nom pourrait mettre en place. Mais soit ! Il ne se laisserait pas abattre pour si peu et il ne manquerait pas l'occasion de dévaliser la première auberge qu'il trouverait. Sur sa route, bien qu'il ne trouvait personne en mesure de répondre à ses quelques questions, il tombait régulièrement sur d'étranges personnages, des mendiants, des brigands et tous les autres énergumènes suspects qu'il est possible de croiser lorsque l'on se balade seul. Étrangement, les Brigands passaient leur chemin en réalisant un long détour ou alors se ils se contentaient de saluer chaleureusement le Colosse de loin avec de longue courbette relativement exagéré qui laissait suffisamment indifférent l'homme pour qu'il ne rétorque pas à cette provocation indéniable. Pour être franc, la Bête Pourpre pensait être à des kilomètres de Gloria pensant qu'il n'y avait plus que quelques heures de marches pour rejoindre Aldaria, mais comme vous pouvez vous en doutez... Miranthe a commis l'exploit de tout simplement tourner en rond autour de la Magnifique. En même temps je voudrais vous y voir ! Vous repérez avec les arbres et une mémoire défaillante pour ne pas dire presque inexistante ! Décidément toujours autant à côté de la plaque, il avait fait une marque sur le même arbre, au même endroit et cela à chaque passage sans la moindre exception, évidemment rien qui ne pourrait l'aider à se repérer. Mais il en était sûr ! Il finirait par vaincre cette escapade tôt ou tard ! Pour le moment, alors qu'il traversait un petit bosquet constitué d'arbres tous plus grands les uns que les autres, il fut interpellé par un petit garçon accompagné d'une petite fille, peut-être ça sœur. Ces derniers suivaient le Géant depuis déjà plusieurs centaines de mètres, mais loin d'être perspicace, il ne s'en était même pas rendu compte, beaucoup trop tiraillé par la faim. Jusqu'à ce que la petite fille, visiblement la plus jeune se décide à prendre la parole :

« Dit monsieur ! Tu es un n'ours ? »

Une petite voix douce extirpant l'homme de ses rêveries tandis qu'il progressait machinalement, quoi de plus entraînant ? Miranthe se retourna pour faire face aux jeunes enfants qui en l'espace d'une seconde retournèrent se dissimuler derrière un arbre, seul la tête de la fille dépassait légèrement de l'arbre interrogeant une nouvelle fois l'homme qui se gratta la barbe stupéfait de rencontrer pour la première fois de sa vie un arbre qui parle.

« Euh oui ? C'est à moi que vous parlez ? » Dit-il en se pointant du doigt tournant la tête de gauche à droite pour s'assurer qu'il était seul dans le bosquet. Était-ce la faim et la soif qui commençaient à lui jouer des tours au point de lui faire avoir de quelconques hallucinations ? Tout cela semblait tellement réel qu'il ne savait pas trop comment réagir, il devait tutoyer l'arbre ou bien le vouvoyez ? Peut-être le saluer ? Il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit que son incompréhension fut accompagnée par le grognement terrible de son estomac en guise de réponse à la question première.  S'en suivirent deux petits cris, Miranthe venait de réussir à terroriser ses malheureux enfants qui n'avaient absolument rien demandé à personne. « Myoooh ? Un arbre qui cri ? Pardon ! » Dit-il en saluant l'arbre d'une légère courbette le mettant à une hauteur suffisamment respectable pour qu'il aperçoive enfin le visage de la petite fille : « Oh bonjour toi ! Tu as vu ! Un arbre qui parle ? »

Bien loin d'être suffisamment mature pour comprendre qu'il était tout à fait sérieux, la petite fille se mit à rigoler en tirant vers elle le garçon qui l'accompagnait, séchant au passage ses quelques larmes qui avaient coulé lors de son effroi. Après quoi elle analysa le Colosse de la tête aux pieds en tirant légèrement sur sa barbe profitant du fait qu'il soit encore penché vers elle. Il se mit alors à genoux pour tenter d'être un peu plus à la hauteur des deux enfants, la nuit allait tomber et ils étaient encore tous les deux dehors, ce qui visiblement ne semblait pas particulièrement les déranger.

« Bon ! Apparemment l'arbre ne semble pas très causant ! Et moi j'ai faim et j'ai soif ! » Hurla Miranthe qui commençait à ne plus pouvoir se contenir après tant de jours.

« Papa fait à manger et à boire ! Venez ! » Dit le petit garçon en essayant de tirer Miranthe par le premier doigt lui tombant sous la main tandis que la petite fille aux yeux pétillants ne quittait plus le Colosse du regard.

« Alors je viens ! » Rétorqua l'homme, puis avant de se redresser il fixa la petite fille : « Qu'est-ce qu'il y a ? J'ai un truc dans les dents ? » Dit-il sans manquer de saluer l'arbre qui lui avait adressé la parole un peu plus tôt.

Toujours aussi amusé, elle esquissa un nouveau sourire avant de sauter sans crier garde sur le dos du Faucheur qu'elle escalada courageusement pour se poser sur ses épaules, tapant des pieds, elle se mit à hurler sur Miranthe comme s'il s'agissait d'un vulgaire canasson ! Bon enfant, il se mit tout de même à sautiller en essayant de faire le cheval qui s'apparentait plus à un Ours croisé avec un Dragon qu'autre chose. Peu importe ! Le plus important résidait dans le fait qu'il allait bientôt pouvoir boire et manger sans aucune retenue ! D'autant plus que la nuit tombait et qu'il avait bien mérité un peu de sommeil après ses nombreuses journées de marche qu'il venait d'effectuer. Au loin les lueurs de l'auberge faisaient leur première apparition tandis qu'il accélérait le pas, obligeant le petit garçon à lâcher prise et se faire attraper par Miranthe pour l'aider à suivre le rythme.

« Bouaaah ! Encore des vilains messieurs ! J'espère que c'est papa qui les a punis ! » s'écria le garçon. De son côté, le Colosse se contenta de hausser les épaules faisant par la même occasion réaliser un petit bond à la fillette sur ses épaules avant de s'avancer vers la porte d'entrée déposant les deux enfants sur le sol pour pouvoir enfin passer le pas de la porte en veillant par la même occasion à ce que sa tête ne cogne pas le béton de la bâtisse.

« Papa ! » S'écrièrent en cœur les enfants avant de s'élancer vers l'aubergiste : « On a ramené un gros monsieur qui à faim et soif ! »

« Attention la porte ! Il ne faut pas être trop gros ! » s'écria un des clients encore à table.

S'inclinant pour passer la porte en empoignant sa faux à une main pour ne pas être gêné il grommela dans sa barbe : « Personne n'est gros... » Pour une fois ! Il ne touchait pas le plafond avec sa tête, bien qu'il n'en était pas loin, la carrure plus qu'imposante que son prédécesseur fit se taire l'espace de quelques secondes l'ensemble de la salle, à vrai dire, certains ici présents le connaissait puisqu'ils étaient tous plus ou moins de Gloria étant donné que la ville ne se trouvait qu'à un jour de marche...

« Je veux boire et manger ! » Dit-il avec une haleine fétide, en conséquence de son manque de nourriture depuis tout ce temps, il prit soin de déposer une bourse de pièces d'or suffisamment alléchante pour que l'aubergiste s'empresse de s'exécuter tandis qu'il tournait les talons à la recherche d'un endroit où il pourrait s'asseoir sans casser le moindre meuble. Au loin, une table sombre à la lumière quasi-inexistante, à première vue rien de bien intéressant, mais à coté se trouvait une longue banquette criant, hurlant le prénom de Miranthe, elle semblait relativement confortable, du moins suffisamment pour qu'il pose son postérieur endolorie dessus. Tournant la tête vers le coin sombre, une silhouette plus ou moins dessinée était visible, ses dires furent confirmés lorsqu'il entendit l'inconnu qui était vraisemblablement un homme s'adresser à la serveuse, il connaissait lui aussi Gloria ? Quel chance ! Miranthe pourrait peut-être tenter de lui demander quelques informations à l'occasion... Pour le moment, il déposa contre le mur son imposante Faux dont la lame pourpre reposait dans un étrange étui de cuir, puis patienta encore quelques minutes avant de voir la bonne pitance arriver, bière et nourriture en tout genre ! Que demandez de mieux ?

« Oh ! Mais qu'est-ce que c'est que ça ? » Dit-il en jetant un œil au casque de l'inconnu qui se trouvait sur la table à côté de lui, Miranthe n'en avait encore jamais vue de pareil : « C'est beaaaaaaaaaaaaaau dit donc ! Tu permets ? » Et sans même laisser le temps à l'homme de réagir il attrape le casque dans l'une de ses énormes mains pour l'observer sous toute les coutures avant de se mettre à verser brusquement de la bière dedans sans même voir qu'il y avait des trous un peu partout, la moitié de la bière s'écoula sur ses vêtements tandis qu'il grognait de mécontentement : « Mais ! Il est troué ce verre ! Tien je te le rend finalement ! » Rétorqua le Colosse en déposant le casque dégoulinant de bière sur la table de l'homme sombre. « Dit ! Tu sais où on est là gamin ? »

Après avoir confondu le casque de l'inconnu avec une choppe de bière dernière génération, Miranthe désirait désormais savoir où il se trouve et espérait vraiment qu'il n'était plus loin du tout d'Aldaria, Amelian commençait à lui manquer et la solitude n'était vraiment pas faite pour lui... Il s'avança légèrement dans l'ombre de la table à côté de lui pour tenter de scruter de ses yeux bleutés son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeSam 29 Juin 2013 - 3:25

Alors que Raziel s'adressait à la serveuse, un géant pénétra dans l'auberge. Quel ne fut pas la surprise du Gladiateur en constatant que l'homme était plus grand que lui. C'était bien le premier à être plus grand que lui, tout du moins de tout ceux qu'il avait croisé jusqu'ici. Bien entendu il y avait les dragons, majestueuse créature que Raziel aimerait rencontré car dans un sens ses créatures lui rappelaient son statut de gladiateur, solitaire mais fier d'être ce qu'ils sont tout comme lui.

La serveuse partait donc sourire aux lèvres et très rapidement le mastodonte vint se posé près de lui comme si il n'y avait que cet endroit de disponible. Raziel ne prêta pas attention à cet homme qui faisait facilement trois tête de plus que lui. Il observa tout de même l'arme, une faux dont la lame était couverte et une armure de maille. De cette brève analyse le gladiateur conclu que l'homme était certainement un guerrier. Il s'attaqua alors à sa pitance si réconfortante est agréable en bouche après des jours à manger de petits gibier et boire de l'eau. Il attrapa entre ses mains le cuissard de sanglier et l'apportant à sa bouche pour en arracher un morceau. Mâchant tranquillement la viande de sanglier, il vit le géant s'emparer de son heaume. Pour qui se prenait-il à ainsi manqué de respect à son heaume. Un vrai guerrier respecte l'équipement d'un autre. Une fois de plus il fut surpris de constaté que l'homme pris son heaume pour une pinte géante pour boire la bière.

De la bière dans son heaume? Mais quel était ce sacrilège, ses nerfs se contractant à la vue de l'alcool coulant sur l'extérieur de son heaume. Cette alcool souiller le sang sécher qui était sur son casque. Il lui aurait bien planté "La Sanglante" dans la gorge mais il avait réellement faim et malgré qu'il soit un gladiateur clandestin il avait appris de sa mère qu'on ne se bat pas lorsque l'on mange. Après plusieurs bouchée du gibier il attrapa sa pinte de cervoise pour en boire deux bonne gorgé afin d'humidifié sa bouche et sa gorge. Le goût de la bière mélanger au sang que rendait la viande à chaque coup de dent était délicieux. Il ne s'occupait pas réellement de l'homme, sa seule réaction visible notifiant qu'il l'observait fut le moment où Raziel attrapa son heaume et le posa à côté de lui, le cachant dans l'obscurité qu'il s'était crée afin de ne pas laissait son visage visible.


L'importun s'adressa directement à Raziel en posant une question à laquelle le gladiateur préféra répondre pour écourter rapidement cette situation des plus agaçantes alors qu'il voulait seulement être tranquille et se remplir la pense.

" On est à un jour de marche de Gloria l'ancêtre! " lâchait sèchement Raziel.

Il repris son repas mais constatant que la cervoise contenu dans sa pinte était déjà vide il fit un signe à la serveuse en levant sa pinte pour faire comprendre qu'il en prendrait encore. La serveuse vint récupérer la pinte et Raziel lui attrapa délicatement le poignée.

" Servait donc à boire à ce type, au moins s'il est occupé à boire il ne pourra pas me dérangé pendant mon repas! "

La serveuse alla donc chercher la boisson demander et revint servir les deux hommes.

" Merci ma belle! "

Elle repartit toute guillerette. Raziel repris nonchalamment son repas mais restant malgré tout sur le qui-vive. L'homme à côté de lui ne semblait pas être une lumière, certes le gladiateur n'était pas un modèle d'intellect mais là, ce type touché le fond donc il le surveillé, prenant soin de restait dans l'obscurité de son coin.

[hrp: Désolé je savais pas du tout quoi mettre! é.è]


Dernière édition par Raziel Knort le Lun 1 Juil 2013 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 5:12

Jeönyr redressa péniblement la tête lorsqu’un boucan incroyable emplit l’auberge dans laquelle il se trouvait. Peu éloignée de Gloria, c’était un petit repère où il avait pris l’habitude de se reposer. D’autant plus que l’aubergiste, ne faisant pas le lien entre son visage et l’avis de recherche qui parcourait les environs, était devenu une bonne connaissance et cet individu avait toujours des potins, beaucoup d’entre eux étaient complètements inutiles, mais cela lui permettait de prendre des nouvelles de ce qui se passait en villes et de plus, il apprenait quelquefois des informations pertinentes, toutefois, il dissimulait tout de même son visage, ne pouvant faire confiance aux autres clients. Enfin, toujours était-il qu’en ce lieu, il pouvait se permettre de baisser sa garde, ainsi, il s’était assoupi sur la table qu’il occupait. Bien entendu, il était de dos au mur et relativement à vue du propriétaire, qui, bien qu’il ne sache pas vraiment se battre, veillait sur son sommeil. Le bandit observa la pièce, balayant du regard les clients et cherchant la cause de tout ce tapage, ce ne fut pas bien long avant qu’il n’aperçoive le grand personnage qui  venait tout juste de décapiter un homme. Portant un casque qui dissimulait son visage en entier, le combattant était en désavantage numérique, mais devrait-il l’aider? Était-ce lui le fautif où ces nombreux agresseurs? Ne sachant pas, il préféra s’adosser dans sa chaise et observer. Encore des morts. L’inconnu combattait avec une épée d’une proportion semblable à celle de Jeönyr, il semblait doué avec son arme, peut-être pourrait-il apprendre un peu en l’observant combattre. Lui qui avait appris avec son père à combattre avec des épées trop grandes pour lui, faute de lames plus petites pour un enfant, il s’était accoutumé à sa battre avec ce genre d’épée, et pourtant cet homme. Il maniait son arme avec une fluidité impressionnante et énumérant quelques règles, une histoire de gladiateur à ce que compris le loup. Il décima rapidement ses opposants, sauf un, qui s’était caché dans l’auberge, vautré au sol. Jeönyr attendit patiemment qu’il passe près de lui et lorsqu’il fut à portée, il lui botta le derrière, lui faisant perdre son équilibre et le dévoilant à la vue du gladiateur tandis qu’il criait pour obtenir sa pitié. Chose qui lui fut refusée. Peu de temps après, le combattant pris place à une table maintenant libre et passa commande. Maintenant que l’auberge avait retrouvé son calme, le brigand allait se replacer en position pour dormir un peu, mais ce ne fut pas très long avant qu’un commentaire qu’il avait déjà entendu lui perça le tympan.

- Attention la porte ! Il ne faut pas être trop gros !

Curieux, Jeönyr releva la tête pour apercevoir… Miranthe? Bon sang, cette soirée serait mouvementée pour le pauvre aubergiste. Fort heureusement, le géant parvint à s’assoir sans casser quoi que ce soit… ou qui que ce soit. Néanmoins, le colosse prit place à côté du gladiateur et, dans son enthousiasme, s’empara de son casque, qu’il avait retiré et y versa de l’alcool. Le liquide se versant sur le sol, il le lui rendit et lui posa quelques questions que le loup n’entendit pas, il comprit toutefois que le gladiateur désirait être en paix. Ainsi, avant que Miranthe ne provoque son voisin, Jeönyr traversa l’auberge, faisant un signe de tête qui se voulait rassurant à l’aubergiste, avec un peu de chance, celle-ci ne finirait pas en ruine, et pris place devant la lame rouge et s’adressa au gladiateur.

- Pardonnez-le, je vous prie, Miranthe, ici présent, est comment dire… très… affectueux? Et il a tendance à oublier les bonnes manières, mais ne vous trompez pas, c’est un bon bougre.

Mais pourtant, il ne l’avait croisé qu’une fois et ce fut un désastre. Une véritable arme de destruction massive cet individu, mais si la chance lui souriait, il parviendrait à le garder calme. Mais pour débuter, il faudrait que ce dernier le reconnaisse, après tout, il était dans un état assez avancé leur de leur rencontre, d’ailleurs, n’était-il pas passé à un cheveu de le frapper lorsque la bataille avait éclatée à l’auberge en ville? Il observa le faucheur, non, il ne le reconnaissait pas, ainsi, il se présenta, mais pas à Miranthe pour continuer à jouer le jeu de la connaissance, si le gladiateur n’était pas trop offusqué par le géant, le loup avait peut-être une possibilité d’éviter un carnage.

- Jeönyr, pour vous servir. Je propose un toast à votre santé, vous avez bien réglé leur compte à ces malfrats.

Suivant ces dires, il leva le verre d’eau qu’il avait amené de sa table jusqu’à celle-ci, ne buvant pas d’alcool pour ne pas nuire à ses capacités et ayant pris l’habitude de l’éviter pour ne pas agacer la chef de la horde. Il trinqua avec les deux géants, car il faut bien le dire, Miranthe était exceptionnel, mais le gladiateur n’était pas si loin.

- Alors, qu’est-ce qui vous amène dans cette charmante auberge messieurs?

En terminant sa phrase, il acheva son verre et fit signe à la serveuse pour en avoir un autre et s'adossa, au moins, cela ne lui coutait pas trop cher.

(HRP: Bonjour, bonjour, c'était ouvert alors bon, je suis entré ^^')
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 16:05

Un jour de marche ! Un jour de marche de Gloria ! C'est bien ce qu'il venait de dire non ? Une déception flagrante venait d'envahir le visage de Miranthe qui devenait aussi blanc qu'un vampire, lui qui croyait être proche du but après avoir erré si longtemps dans un paysage sauvage sans la moindre goutte d'alcool et le peu de nourritures qu'il avait prit avec lui, n'était en fait qu'à quelques kilomètres de la ville dont il était issu, une grimace forte pleine de déception s'en suivit alors qu'il se grattait la barbe quelque peu désappointé d'avoir perdu autant de temps pour finalement pas grand-chose pour ne pas dire pour rien du tout. Beaucoup trop préoccupé par la destination qu'il n'avait pas atteint, il ne prêta pas tout de suite attention à tout ce qui l'entourait, notamment cette bière et cette assiette de nourritures qu'on venait tout juste de lui apporter. Il n'avait plus vraiment faim, ni soif d'ailleurs, beaucoup trop déçu de lui-même et de sa stupidité déconcertante, il s'en voulait de ne pas avoir réussit à se débrouiller seul pour une fois comme il le fait si bien en allant à Glacern. Et dire que normalement il se serait rué sur tout ça sans demander son reste, ce soir ce n'était pas vraiment pour ne pas dire pas du tout le cas. L'espace d'un instant il en vint même jusqu'à maudire le départ d'Amelian, sans ça il ne se serait jamais perdu de la sorte ! Mais comment en vouloir au seul capable de le comprendre et de le prendre tel qu'il est... « Fichu Amelian » grogna le Colosse avant de reporter son attention sur la petite silhouette frêle d'un homme qui venait d'approcher sa table sans vraiment réaliser le danger qu'il encourait s'il s'avérait vouloir toucher aux plats du Faucheur qui se mit à grogner de plus belle en l'observant.

« Qu'est-ce que tu veux gamin ? Ecarte toi de là ! » Ordonna Miranthe en usant de sa grosse voix roc. Mais il se ravisa aussitôt en écoutant les paroles du petit homme, il prononça son prénom ? Il n'était pas fou, il avait bien dit Miranthe non ? Tapant du poing sur la table envoyant valser son assiette de nourriture vers le Gladiateur, il reprit de plus belle «  Ah ça non ! Je ne suis pas un mauvais bougre Gamin ! Ca se voit après tout non ?! »

De son coté, le Faucheur pourpre observait avec attention l'homme en face de lui, ce n'était pas une lame rouge... Du moins sa tête ne lui revenait pas et il n'avait pas une lame rouge, ces hommes Miranthe les connaissait tous sans exception et savait donc les reconnaître sans trop de difficulté... Sauf les soirs où il finit beaucoup trop alcoolisé bien entendu, mais ça c'est une toute autre affaire. Visiblement, il essayait de faire quelque chose, mais quoi ? Miranthe se gratta la tête en observant le petit homme engager de nouveau la conversation avec l'homme dans le noir, Jeönyr ? Non décidément cela ne lui disait toujours rien... Par contre ce qui lui dit rapidement quelque chose ? Et bien le toast qu'il voulait porter pour des faits qui échappaient au Colosse, mais du moment qu'il pouvait boire un petit coup ! En oubliant presque qu'il s'était perdu face à sa choppe il ingurgita la boisson d'une traite sans vraiment prendre le temps de trinquer avec les deux autres bien trop content désormais de pouvoir boire la bière tant attendu.

« Et bien... Et bien... Moi... Bah je voulais allez à Aldaria. Mais visiblement je me suis encore perdu ! Pour ne pas changer hein ! Ahah » Dit-il en tapotant l'épaule de celui qui le connaissait, mais que lui ne connaissait visiblement pas vraiment. Après quoi il se pencha lentement vers Jeönyr pour lui adresser quelques mots le plus discrètement possible, c'est-à-dire avec la discrétion habituelle du Colosse : « Dit ! Tu crois qu'il se cache dans l'ombre celui-ci parce qu'il a une sale tronche ? Après tout il porte un casque ! Ça doit bien être pour cacher une tête de lépreux non ? »

Après quoi il attrapa sans plus attendre la nouvelle boisson qui venait de lui être servit pour la boire une nouvelle fois sans perdre la moindre goutte. Se tournant vers le Gladiateur dissimulé dans l'ombre, il envoya un somptueux rot avant de poursuivre :

« C'est quoi ton petit nom gamin ? Tu fais quoi ici ? »

[Hrp : Je décide de faire court pour que tout le monde ait le temps de se lancer étant donner l'arrivée de Jeönyr]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 23:34

- Pardonnez-le, je vous prie, Miranthe, ici présent, est comment dire… très… affectueux? Et il a tendance à oublier les bonnes manières, mais ne vous trompez pas, c’est un bon bougre.

Un homme c'était joint à eux, enfin à "eux" était totalement relatif car Raziel n'aspirait qu'à avoir la paix et pour lui c'était la un importun supplémentaire mais que veut le peuple? Le sang de Raziel commençait à ne faire qu'un tour, il commençait à entendre les cris de la foule lors d'un combat d'arène. Les parieurs hurlant pour guider le combattant sur lequel ils avaient parier. Il secoua alors la tête, ce n'était pas le moment de se laisser emporter. Le géant à ses côtés grommeler fortement mais Raziel n'y prêta nul attention. Il se contenta de finir son repas. Hors le nouveau venu enchaîna.

* Non d'une Vierge Effarouché, c'est qui celui-là encore! * pensait-il agacé.

- Jeönyr, pour vous servir. Je propose un toast à votre santé, vous avez bien réglé leur compte à ces malfrats.

Le colosse trinqua avec le frêle Jeönyr, comme c'était ainsi qu'il s'appelait. Il préférait continuer à manger, ayant bientôt finit il pourrait très rapidement les laissés vue qu'il semblait se connaître.

- Alors, qu’est-ce qui vous amène dans cette charmante auberge messieurs?

* Non d'une Arène il la boucle jamais celui-là! * pensa alors Raziel.

« Et bien... Et bien... Moi... Bah je voulais allez à Aldaria. Mais visiblement je me suis encore perdu ! Pour ne pas changer hein ! Ahah »

Le bougre bien trop imposant pour un esprit si peu éclairer, de l'avis de Raziel, décidant de parler discrètement à Jeönyr en se penchant pour s'approcher de lui, il aurait était bien étonnant qu'il sache ce qu'était la discrétion et ce fut sans surprise que Raziel put entendre ses propos.

« Dit ! Tu crois qu'il se cache dans l'ombre celui-ci parce qu'il a une sale tronche ? Après tout il porte un casque ! Ça doit bien être pour cacher une tête de lépreux non ? »

Raziel pris le temps de finir son repas malgré une brusque contraction de sa musculature, suite à un soudain désir de tuer pour le plaisir et un peu pour qu'il se la ferme. Alors qu'il eu enfin finit sa viande de sanglier, il siffla sa cervoise d'un trait.
Le... Miranthe c'était comme ça qu'il l'avait appelé, donc Miranthe se tournant vers Raziel demanda.


« C'est quoi ton petit nom gamin ? Tu fais quoi ici ? »

Il remit son casque tant pis pour l'odeur de la bière, il ramenait sa main gauche à la garde de "La Sanglante" se préparant à combattre.

" Je vais vous répondre à chacun, d'abord toi Joënyr puisque c'est comme ça que tu t'appels, je trinque pas avec les inconnus, si j'ai tué ses malfrats comme tu le dis c'est pour le plaisir de les tué et parce que sa faisait un petit moment que j'avais pas fourré ma lame dans de la chaire fraîche! Et si je suis là c'est parce que j'y suis point! " avait lancé froidement Raziel avec une touche de joie en expliquant pourquoi il avait tué les malfrats.

Commençant alors à se décaler, s'approchant ainsi de Miranthe, il lui dit.

" Quand tu veux être discret tu chuchotes! Et mon petit nom c'est Fou moi la paix sale chien galeux! "

Après quoi, il se relevait, sortant de l'ombre, il avait toujours sa main gauche à la garde de son épée, de sa main droite il récupéra sa chope qui alla posé sur le comptoir.

" Aubergiste! Ressert-moi " dit le Gladiateur agacé.

Le temps de se faire servir il sortit fouiller les corps de ses victimes qu'il dépouilla pour rentré payer l'aubergiste, sa chope était de nouveau pleine de cervoise.Il pencha sa tête en arrière, et fit couler l'alcool par le trou le plus bas de la visière afin de boire. Un peu du nectar s'écoula le long de la gorge et du torse, évidemment il n'avait pas pu tout boire ainsi avec son casque mais il ne le retirerai pas sentant un combat sur le point de se lancer. Ayant finit il remit sa tête correctement et fixait les deux hommes aux travers des ouvertures de sa visière. Celui qui se faisait appelé Miranthe serait bien compliqué à battre, mais pas imbattable, l'autre serais certainement basé sur la souplesse mais Raziel se méfier car il constatait que la lame qu'il possédait demander tout de même de la force. Il sentait la colère lui monter, il espérer pouvoir enfin prendre repos et ses types étaient venu l'ennuyer, pendant son repas en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeMer 3 Juil 2013 - 3:04

Bien que les deux hommes devant Jeönyr aient des points en commun au niveau physique, c’était de véritables antipodes au niveau de leur comportement. Miranthe, de son côté, était on ne peut plus jovial, tandis que le gladiateur ne désirait que la solitude. Le faucheur se rendait à Aldaria et s’était perdu et dans l’enthousiasme qu’il lui connaissait, il s’approcha de Jeönyr de manière <> pour lui <> quelques mots à l’oreille. Bien entendu, ce ne fut en aucun cas discret et il lui criait presque dans l’oreille. Peu après un puissant rot de la part de la lame rouge, le gladiateur répondit enfin.

" Je vais vous répondre à chacun, d'abord toi Joënyr puisque c'est comme ça que tu t'appels, je trinque pas avec les inconnus, si j'ai tué ses malfrats comme tu le dis c'est pour le plaisir de les tué et parce que sa faisait un petit moment que j'avais pas fourré ma lame dans de la chaire fraîche! Et si je suis là c'est parce que j'y suis point!

Froid et peu sympathique, ce n’était définitivement pas le genre de personne avec qui Jeönyr se serait assis de son plein gré. Il répondit ensuite de manière semblable au géant avant de sortir de l’auberge. Le brigand profita de ce moment pour discuter avec Miranthe.

- Vous ne me reconnaissez pas, n’est-ce pas? Nous-nous sommes vu à Gloria, j’étais accompagné d’une femme qui recherchait une amie à vous… Enfin, ce n’est pas important. Pour le moment, ce qui importe c’est de laisser le charmant personnage qui vient de quitter l’auberge tranquille, voulez-vous? Je sais que vous êtes fort, mais cet homme ne veut pas se battre davantage, toutefois, j’ai bien l’impression qu’il n’aime pas notre compagnie et qu’il est à bout de nerf, si vous voyez ce que je veux dire…

Ce ne fut pas très long avant que le gladiateur ne revienne pour prendre la chope qu’il avait laissée sur le comptoir afin qu’elle se fasse emplir à nouveau. Le voleur observa la gladiateur un instant, cherchant quelque chose à dire afin d’apaiser l’atmosphère, mais il jugea préférable de le laisser seul, il se tourna plutôt vers le géant qui empestait l’alcool, il faut dire qu’à la quantité de ce breuvage qu’il avait ingurgité, le loup aurait été inconscient depuis un moment.

- Dites-moi Miranthe, depuis combien de temps êtes-vous en route vers Aldaria et qu’est-ce que vous allez y faire?

Bien entendu, Jeönyr n’avait pas vraiment d’intérêt à obtenir réponse à ces questions, mais s’il pouvait divertir le géant, celui-ci n’irait peut-être pas agacer le gladiateur et l’auberge serait épargnée. Pour avoir déjà vu les deux hommes se battre, il ne doutait pas qu’une confrontation entre les deux serait un véritable massacre, en espérant ne pas y être mêlé. Mais si jamais une bataille éclatait entre les deux, Jeönyr prendrait-il parti? Il se devrait de minimiser les dégâts, cela était assuré, mais de là à affronter ces deux colosses? Il était accoutumé à combattre en équipe, et contre des adversaires de taille bien plus raisonnable. Leur force respective devait être impressionnante et le voleur n’avait aucunement l’intention de servir de cobaye à un coup de leurs armes. Toutefois, ayant dormis depuis un bon moment, le bandit n’avait toujours pas mangé et les multiples repas qui circulaient autour de lui le rendaient affamé. Ainsi, il se leva, après avoir fait signe à Miranthe de ne pas bouger et s’avança vers le comptoir, jugeant que les serveuses avaient déjà assez de travail pour fournir le reste de l’auberge. Il s’adressa donc directement à l’aubergiste, s’accoudant au comptoir à une distance raisonnable du gladiateur et commanda un repas assez modique, bien que la faim le travaillait, il savait rester raisonnable. Une fois sa commande passée, il se retourna pour observer l’auberge, évaluant le terrain en se préparant au pire. Avec un peu de chance, le combat, si combat il y avait, se déroulerait à l’extérieur. Si non, les quelques ivrognes affalés sur leur table allaient avoir une surprise de taille. Au moins, l’aubergiste et les serveuses pourraient se cacher en cuisine ou même à l’étage supérieur, le crâne de Miranthe ne l’atteignant pas cette fois. Néanmoins, si l’idée lui passait de sauter, sa tête fracasserait le plancher ou l’inverse, mais à la lumière de leur dernière rencontre, il savait que le géant avait une tête solide… Tant qu’au gladiateur, il s’était déjà battu aujourd’hui et cela le désavantagerai, d’autant plus qu’il avait été blessé… Enfin, le voleur tenta d’enlever ces funestes idées de son esprit, attendant patiemment son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitimeLun 8 Juil 2013 - 8:23

Alors qu'il discutait le plus simplement possible avec le petit homme qui venait de le rejoindre à une table, l'homme dissimulé dans l'obscurité non-négligeable de l'auberge commença enfin à remuer un peu n'annonçant probablement rien de bon, ce qui eut pour effet de tirer un simple haussement de sourcil au Colosse qui venait de souffler ou plutôt beugler quelques mots à l'oreille du membre de la Horde concernant l'inconnu. Tandis que son premier interlocuteur semblait vouloir calmer le jeu qui d'après Miranthe était relativement divertissant après un tel périple, ce dernier fut soigneusement accueillit par des paroles glaciales ou quelque chose comme ça, tout ceci n'extirpa au Faucheur qu'une simple moue face à ce discours qu'il venait de tenir. Tuer pour le plaisir de tuer avait-il dit ? Cela n'avait pas de sens... Bien sur la lame rouge le faisait aussi, mais lui se contentait de répondre aux attaques perpétrées par les lames noirs et les gardes sous les ordres de ce maudit Empereur Kohan dont il encastrerait bien la face dans le mur le plus proche. Puis enfin il approcha du Faucheur pour ouvrir de nouveau la bouche d'un air toujours aussi... Méchant. Après quoi un rire vint alors retentir dans toute l'auberge lorsqu'il lui divulgua son prénom, un prénom qui était d'ailleurs à rallonge. Puis il se tourna vers Jeönyr sans prendre la peine d'observer le Gladiateur se lever et prit la parole pour lui poser une question tout aussi débile que d'habitude :

« Fou moi la paix sale chien galeux ! Ahah. C'est quand même relativement étrange comme nom, tu ne trouves pas ? » Marquant une courte pause il commença à se gratter la barbe comme pour réfléchir, puis il reprit de plus belle : « Dit, tu penses qu'on doit l'appeler Fou ou bien Chien galeux ? J'ai beau être doté d'une importante intelligence, je ne sais pas quoi faire... Hum ? »

C'est alors que sans même prendre la peine de vraiment l'écouter que le petit homme coupa la parole au Colosse qui le fixa brusquement de ses yeux bleutés. Est-ce qu'il le reconnaissait ? Et bien non toujours pas en fait, même ce petit passage que tentait vainement de lui remémorer l'homme ne semblait pas aider le Géant qui se gratta la tête en essayant de réfléchir un peu tout de même pour ne pas se trouver plus bête qu'il ne l'est déjà, mais rien ne semblait y faire. Après quoi il se mit à lui demander gentiment de ne pas s'occuper de l'inconnu qui s'était montré un peu trop expressif à son goût. Pourquoi aurait-il prit la peine de perdre son temps avec lui d'ailleurs ? Alors qu'après une longue semaine à errer tout autour de Gloria il avait l'occasion de manger et boire un coup... Bonne question ! Toutefois, il était vrai que cet homme apparaissait particulièrement nerveux pour une raison quelque peu inexplicable, même Miranthe n'était jamais aussi tendu... Excepté quand il n'a pas assez bu et encore que... Préférant alors ignorer le Gladiateur qui s'était retrouvé contre le comptoir pour commander à boire, le Géant se tourna vers Jeönyr en oubliant tout ce qui l'entourait lorsqu'il lui posa la question fatidique.

« Et bien... Comment dire... En fait... » Ne sachant pas trop comment lui dire, il apparaissait quelque peu confus.

« Je... Je... Je suis en route depuis un peu plus d'une semaine, je crois... Quelque... Quelque chose comme ça. Mais bien évidemment, il a fallut que je me perde ! » Hurla-t-il en fracassant la table de son poing qui vint s'écraser violemment dessus agacé de se ridiculiser une fois de plus. « J'en ai marre, marre, marre, marre ! » Dit-il tel un enfant piquant sa crise face à sa propre bêtise.

« Je devais y retrouver quelqu'un... Amelian tu connais ? Non ? Oui ? Peu importe, ça fait plusieurs jours que je dois le retrouver et je pense que je vais pouvoir lui botter les fesses une fois que ce sera fait pour m'avoir fait tourner en bourrique aussi longtemps... » Finit-il en observant de nouveau l'homme un peu plus loin. « Bon ! Il va falloir que j'y aille moi Gamin... »

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Miranthe se redressa brusquement pour faire craquer un à un ses muscles avant de ramasser son imposante Faux qu'il avait soigneusement déposé à côté de lui. Commençant à faire de grand moulinet avec comme pour s'échauffer, il ne fit même pas attention aux éventuels propos qu'aurait put tenir le petit homme pour tenter d'attirer une fois de plus son attention et se mit en route avant de s'arrêter à quelques mètres du membre de la Horde :

« Au fait Gamin ! Sais-tu par où je dois aller pour rejoindre Aldaria ? »

Et bien quoi ? Il s'était déjà perdu, il n'allait pas recommencer de nouveau, il devait se rendre là-bas et irait coûte que coûte cette fois ! En essayant de ne pas se perdre une nouvelle fois. Ecoutant vaguement les paroles que lui proféra Jeönyr en réponse à son interrogation il s'avança de nouveau vers le Gladiateur proche du comptoir qui sans vraiment s'en rendre compte barrait la route au Colosse qui approchait à grands pas. D'ailleurs, lorsqu'il fut à sa hauteur il ne manqua pas de venir le bousculer d'un coup d'épaule magistral quitte à l'envoyer valser contre le bord du comptoir cela n'avait pas d'importance, dans le regard de Miranthe pouvait désormais se lire la détermination, non pas de se battre, ni même de boire un coup... Mais de ne pas se perdre.

« Ecarte toi Gamin, je ne voudrais pas te faire mal et ton cure-dent ne m'est d'aucune utilité. »

Se moquant ouvertement de l'arme de l'inconnu, le Faucheur passa son chemin sans même regarder s'il venait d'énerver encore un peu plus l'homme, il approcha en direction de la porte et commença lentement à tourner la poignée de cette dernière...

[Hrp : Désolé pour le retard Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Empty
MessageSujet: Re: Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Retour du Bourreau Sanguinaire! [Miranthe, Jeönyr] [FLASHBACK TERMINER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Raziel Knort ~ Le Bourreau Sanguinaire [Humain] VALIDE
» Bourreau ou victime ? Retour sur la chute de Aristide
» La forteresse du Val sans Retour
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Ambassade Américaine le retour de Duvalier et Aristide n'apporterait rien utile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-