Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 5:11

Suite du Chapitre 3 de l'Histoire d'Ambre
    La nuit avait été courte. Ambre avait eu beaucoup de mal à se rendormir cette nuit-là. Non pas à cause de l'attaque du vampire dans son sommeil après tout ça ne pouvait lui arrivé, mais à cause de ce qu'elle avait ressenti en voyant une bague à son doigt pendant ce même cauchemar. Et puis, il avait été suivi par un "Je t'aime" de Bae, il ne lui avait jamais dit, et elle au moment même où il lui disait ça, avait pensé annuler toute promesse de mariage. Etait-elle si égoïste pour penser comme cela, pour désirer son bonheur avant celui de ses proches ? Il était évident que toutes ces questions et peurs étaient bien loin d'être des question qu'Ambre aurait dû se poser, et qu'elle aurait dû se méfier bien plus du vampire que de ces soudaines envies de vrai amour. Mais Ambre était ainsi, elle aimait beaucoup trop les autres pour que chaque pensé qui était dirigé vers elle devienne soudain un calvaire. Le rares fois où elle ne prenait pas mal ce type de pensée, c'est qu'elle savait éperdument qu'il ne s'agissait que d'un doux rêve. Et puis de toute façon, même si elle avait vraiment eu envie de dire qu'elle ne voulait pas de ce mariage, il aurait suffit d'un seul regard de Bae pour qu'elle renonce à ses intentions. Elle fut donc pour la première fois, la première prête à partir le lendemain matin, la première à seller son cheval, et aussi la première sur la route, ce qui n'arrivait bien entendu jamais d'habitude. Pour les deux hommes de la troupe, il était évident que son cauchemar avait dû être affreux. Jamais il n'aurait pu se douter qu'il ne s'agissait pas vraiment du cauchemar que la jeune femme tentait de fuir.
    Sans rien avoir à demander, Gaïa, la jument couleur neige d'Ambre, partit au galop dès le départ du petit groupe. Elle avait senti sans trop de difficulté que sa cavalière n'allait pas bien, et qu'elle avait besoin d'oublier, et quoi de mieux que la vitesse dans des suite de clairière et de forêt pour s'évader dans un autre monde. Ce fut comme toujours un pari réussit pour la jument, qui décidément connaissait beaucoup trop Ambre, si Gaïa avait été un dragon, elles auraient toutes les deux été liées, à la vie à la mort. Ambre se surpris donc à regarder le ciel sans nuage avec espoir d'y croiser une rapace quelque conque, ou mieux encore, un magnifique dragon couleur de la mer. Elle était à nouveau elle, mais elle savait qu'au moindre regard de Bae, son cœur se serrerait à nouveau. Première crise amoureuse ? C'était possible... Mais peu probable, elle savait qu'elle l'aimait, mais elle l'aimait comme ses frères qui étaient à Amaryllis, comme son oncle. Pas comme un amant, et encore moins comme un époux.
    Sans vraiment le remarquer elle s'éloigna de plus en plus de ses deux protecteurs, avec comme seule moyen de défense des brides de magies défensive et une magnifiques jument. Elle avait bien un petit couteau, mais rien de suffisamment efficace en cas d'attaque. Mais pourquoi penser à cela ? En 7 ans de marche sur les route d'Armanda, jamais elle n'avait croisé d'ennemis, jamais elle n'avait eu besoin d'apprendre à se défendre. La vie était calme de toute façon, et puis ils étaient assez prête de Gloria pour ne rien avoir à craindre, jamais aucun vampire ne viendrait si près de la capitale.


HRPG: Petite introduction, mais ca sera mieux ensuite... Surtout que du coup, je n'ai pas pu décrire le début du trajet à cause de mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeMer 29 Mai 2013 - 10:27

[Hrp : J'ai pris quelques libertés ne sachant pas vraiment comment se déroulait les choses, si cela pose un soucis j'éditerai.]

Gloria, une capital que le Général commençait décidément à connaître sur le bout des doigts, il n'y avait mis les pieds que peu de fois, mais il connaissait parfaitement les lieux et les alentours de la ville, pas un coin de campagne ne lui était inconnu, le camp vampirique tournait constamment autour des grandes villes de l'Empire Humain, ils aimaient se diversifier, un peu par la force des choses certes ! Mais le changement ne faisait pas de mal, c'était aussi un moyen comme un autre d'être constamment aux aguets face aux éventuels agresseur qui tenterait de s'en prendre à l'ensemble de l'armée vampirique. Il va de soit que la défaite subit par les hommes lors de la bataille du Grimoire devrait suffire à calmer leur ardeur, même avec un nombre réduit ils avaient pu jauger aisément que la préparation des troupes de l'Ancestral leur était nettement supérieur, un point dont était fier le Général Blanc lui qui veillait constamment au grain afin que l'ensemble des soldats soient prêts et en mesure de se défendre. Quoi qu'il en soit, cette récente sortie dans le but d'étoffer un peu l'ensemble des membres de l'armée se faisait en compagnie du Seigneur vampire, n'en déplaise à Ethan qui aurait aimé pouvoir laisser s'exprimer un peu toute cette animosité en lui à l'égard des humains, bien sûr, l'Ancestral ne serait certainement pas de ceux qui l'empêcherait d'agir de la sorte, mais pouvait-il prendre le risque de laisser l'animal en lui sortir sans prendre le risque de déstabiliser celui à qui il doit tout en lui dévoilant une nouvelle facette de sa personnalité. C'était un problème qu'il ne tarderait pas à résoudre, quoi qu'il en soit, il se devait de changer d'une manière ou d'une autre, si Roëric avait pu utiliser une toute nouvelle force en laissant exploser ses émotions, Ethan se devait d'en faire autant d'une tout autre façon, en utilisant sa propre méthode, toutefois, il ne savait pas comment il s'y prendrait, mais tôt ou tard il trouverait la solution adéquate.

Pour le moment, il progressait avec une poignée de soldats et Lorenz, en somme, une dizaine de vampires tout au plus, l'escouade n'était pas énorme, mais suffisamment conséquente pour qu'elle sème le trouble sur son passage. D'autant que sans même exagéré la chose et mettre en avant leur véritable potentiel, le Serpent et le léopard suffisaient à eux seuls pour régler un problème aussi mineur que la recherche de nouvelles victimes, mais le protocole et exigeait qu'ils évitent un maximum les déplacements un peu trop restreint. En chemin, le Général Blanc espérait une seule chose, tomber de nouveau sur cette Mélusine et bien entendu son ridicule amant qu'est Roëric, l'amour entre un vampire et un humain qu'elle chose incompréhensible et inenvisageable d'après Ethan. Cette simple idée le répugnait à vrai dire, comment l'un des siens pouvait se résoudre à s'acoquiner avec des êtres aussi insignifiant, mais s'attarder sur un tel détail ne ferait pas avancer les choses d'autant qu'il pourrait poursuivre sur tout un tas de qualificatif à l'égard de tout ce qui n'est pas vampire.

« Général, nous ne sommes plus qu'à quelques lieux de la Capitale, il serait peut-être tant de freiner notre progression. » S'interrogea l'un des soldats.

Celui qui se permis une telle interpellation n'était autre qu'Elijah, autant dire qu'il pouvait se le permettre, à condition bien entendu que ces interventions soient faites avec parcimonie et uniquement à l'égard d'Ethan, apostropher le Prince Vampirique de la sorte pourrait être très mal interprété, mais tout ce beau monde ici présent en avait de toute façon conscience et pour cause le peu de dialogue entre-eux ou à l'égard des deux autres vampires présents en était la preuve. Après coup, Ethan tourna légèrement la tête vers l'Ancestral afin de percevoir le moindre accord physique ou verbal de ce dernier. Et quand celui-ci fut octroyé, le cavalier vampirique à la lame noir prit les devants avec trois autres vampires dans l'espoir de revenir avec une meilleure récolte que celle de cette nuit qui avait été longue et quelque peu banale pour le Général qui aurait apprécié un peu plus de diversité, sa lame n'avait tranché que très brièvement quelques corps, n'ayant pas éprouvé l'envie d'en transformer, il avait laissé cette simple tâche aux siens. Son passage était continuellement accompagné d'une atmosphère glaciale n'annonçant rien de bon pour ceux qui avait eu vent des capacités du Sang-froid, mais en cette nouvelle matinée qui débutait, son passage était accompagné d'une brume légère, mais néanmoins bien présente, cette dernière était le résultat de ce qui pouvait être comparable à un petit choc thermique lorsque les Esprits-totems des deux êtres nocturne entraient en contact. Il était donc préférable que les deux êtres ne soient pas proche l'un de l'autre en temps de discrétion pour éviter d'être stupidement repéré par leur aura, d'autant que depuis peu, le léopard sommeillant en Ethan s'était éveillé de plus belle, changeant par la même occasion l'état d'esprit de son hôte qui commençait à éprouver un certain plaisir à le laisser prendre le dessus sur son bon vouloir.

« Là-bas. » Lança le Général à trois Soldats présents. Il avait ressenti la présence de chair fraîche, leur odeur était forte, d'autant plus qu'il y avait aussi visiblement de fier monture qui apporterait un regain d'énergie fraîchement mérité. Visiblement, trois humains, si ce n'est pas deux, l'odeur de l'un d'entre eux semblait beaucoup moins importante, mais cela n'alertait en rien le vampire qui sans précédent s'élança aux galops suivit de très près par les Cavaliers resserrant la formation autour de ce dernier en prenant soin de développer une épaisse brume afin de dissimuler leur progression. Il faudrait faire vite, d'autant plus que la lueur des premiers rayons de soleil commençait à se faire sentir, la journée débutait lentement, mais sûrement annonçant la fin de cette nuit de chasse à l'homme. D'ailleurs, le petit groupe de cavaliers qui filaient comme le vent sous l'ombre de la brume allait rapidement rattraper tout d'abord deux hommes qui s'étaient élancer à leur tour au galop, non pas pour fuir l'arrivée des Sangs-froids qu'ils n'avaient pas vu, mais pour rattraper vraisemblablement une cavalière un peu plus fougueuse qui avait prit les devants sur leur groupe. « Je m'occupe d'elle. »

Sur ces dernières paroles, il s'élança encore plus vite que ses congénères dans le but de la rattraper. Ethan ne mit pas bien longtemps pour faire mieux que ça et la devancer traversant la brume à vive allure et profitant de la vitesse pour que l'humaine ne prête pas attention à l'apparence de ce cavalier quelque peu à l'allure un peu agressive. Quand il s'estima à bonne distance d'elle, il quitta sa monture d'un petit mouvement agile pour se dresser sur la route de cette dernière, mais lorsqu'elle fut à sa hauteur, le Général Blanc qui avait armé son épée prêt à la laisser s'abattre sur le champ dans la poitrine de la jeune femme s'arrêta net en observant son visage. Quoi qu'il en soit, le cheval prendrait peur et ferait la part des choses en reversant sa cavalière en apercevant la présence d'un être aussi froid et cruel que lui et là, il pourrait se reprendre pour en finir. Soudain, le feu hardant que l'Ancestral dégageait vint perturber cette étonnante scène qui avait lieu non loin de là, ne laissant plus d'autre choix à Ethan que d'arrêter la progression lente qu'il venait d'entamer en direction de la victime.

« Mon Seigneur... Je crois que ceci pourrait vous intéresser. »
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Left_bar_bleue0/10Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeMer 29 Mai 2013 - 16:44

Nouveau déménagement de campement, après s'en être éloigné un petit moment pour écumer l'ouest de l'empire les vampires se rapprochaient à nouveau de la capitale comme pour mieux harceler l'empereur et ses généraux bien moins avides de leur tomber dessus à présent qu'ils avaient réétabli leur nombre bien décimé par la bataille du grimoire. Quand seraient-ils enfin assez nombreux ? Quand auraient ils la force de s'opposer à nouveau de front aux solides armées impériales et d'en sortir cette fois vainqueurs ? Ils n'en étaient plus loin, ils en étaient peut-être même déjà capables pour tout dire mais Lorenz ne voulait pas prendre le moindre risque. La précipitation était toujours un mauvais choix en terme de guerre, il le savait très bien et ne comptait pas tomber dans ce piège. Gloria attendrait, il ne viendrait la cueillir qu'une fois qu'elle serait coupée de tous ses appuis logistiques et militaires. A ce moment là la ville serait à sa merci, et la famille Kohan avec. Un avenir qui s'annonçait délicieux...

C'est à cela qu'il pensait en montant à cheval, à cela et à l'arme puissante qu'il espérait trouver bientôt. Une arme qui viendrait peut-être accélérer les choses, et qui au minimum lui permettrait de se débarrasser de la malédiction. Il pensait savoir où elle se trouvait, un endroit qu'il n'aurait jamais deviné sans cette étrange vision qui s'était emparé de lui peu de temps auparavant. Le palais impérial hein ? Décidement le Dracos se moquait de lui sérieusement, et ça en devenait agaçant... Il ne se voyait pas trouver le moyen de réintroduire encore des vampires à l'intérieur du palais et surtout pas dans la salle du trésor qui devait être si bien gardée à présent. Mais ce n'était pas grave, il avait l'intuition que les choses allaient désormais s'accélérer. Dévoreuse voulait être retrouvée, elle appelait de toute ses forces et il était clair que de nombreux Armandéens allaient vouloir lui répondre. Elle n'allait donc pas rester éternellement à l'abri de ces murs si solides et de ces protections magiques agaçante. Il lui suffisait d'être patient, et attentif. Bientôt quelqu'un la sortirait pour lui, et là... Rien ne pourrait plus l'empêcher de s'en emparer. Les baptistrels eux même n'auraient aucune chance face à l'attirance qu'il ressentait pour cet artefact, quiconque se metrait sur son chemin serait brûlé vif sur l'autel de sa convoitise.

"En route."

Le petit groupe savait ce qu'il avait à faire, ce genre de patrouilles était devenu une routine dans la vie des vampires en particulier lorsqu'il s'agissait d'établir un nouveau camp. Il fallait bien reconnaître les environs et s'assurer que rien ne risquait de leur tomber dessus sans qu'ils s'y attendent... De plus leur objectif principal restait encore et toujours d'augmenter leur nombre, les patrouilles avaient donc l'avantage de permettre la transformation des quelques humains assez malchanceux pour se trouver sur leur chemin. C'était moins efficace que les raids mais tout aussi utile. Et au moins cela ne monopolisait pas une trop grosse partie du camp, ils étaient à peine une dizaine pour cette sortie là, l'ajout du prince lui même ne s'était faite qu'un dernier moment sur un caprice qu'il avait souvent. Il aimait se mêler de temps à autre à ces missions, cela lui permettrait de voir les choses par lui même et tant pis si, comme il le pressentait, le général Enaël à la tête de cette patrouille aurait préféré se passer de cette présence là.

Ils chevauchèrent en silence et quasiment sans croiser personne pendant de nombreuses heures, cela ne dérangeait pas spécialement l'ancestral qui en profitait pour se laisser aller à ses pensées mais il était clair que cela commençait à peser sur les nerfs des autres vampires. Certains allaient bientôt avoir besoin de se nourrir, Lorenz sentait leur tension sans même avoir besoin de poser les yeux sur eux. Ils allaient pourtant bientôt devoir faire demi tour, Gloria approchait et il était aurait été dangereux de continuer, tant pis pour eux... Ils n'auraient qu'à se nourrir sur le camp, après tout il y avait encore quelques prisonniers qui pouvaient servir de repas potentiels. D'un signe de tête presque imperceptible il répondit à l'interrogation muette d'Enaël, celui-ci n'avait pas besoin de plus pour comprendre et le message passa apparemment très bien puisqu'il prit alors la tête du groupe avec trois autres vampires afin d'entamer le chemin de retour. De nouveau, le prince se replonga dans ses ruminations, laissant son destrier vampirique suivre librement la cadence, cette nuit avait décidément était très calme et elle était proche de se terminer comme l'annoncait le ciel qui s'illuminait déjà. Bientôt le camp allait entrer dans sa période de calme, jusqu'à ce qu'une nouvelle nuit vienne causer le malheur et la terreur chez les humains. A moins que... Peut-être n'allaient-ils pas à avoir à attendre si longtemps...

« Là-bas. »

Les vampires de tête s'étaient un peu éloigné, mais pas assez pour que l'ordre du général n'arrivent pas aux oreilles sensibles de l'ancestral. Tiens donc... Les choses allaient finalement s'annoncer plus intéressantes que prévu. Calmement, il éperonna sa monture afin de lui faire accélérer un peu l'allure. Non pas qu'il veuille se mêler à l'assaut non, il préférait mille fois se tenir à l'écart pour mieux observer et n'intervenir qu'en cas de besoin. Mais il voulait évidemment être au premières loges. Déjà il avait une vue parfaite sur le petit groupe de cavaliers qui avait déjà été rattrapé par les trois vampires. Ceux qui entouraient Lorenz se précipitèrent pour terminer l'encerclement, mais l'ancestral de son côté avait le regard porté un peu plus loin. Ce qui l'intéressait c'était de savoir quel prise avait fait Ethan, il n'hésita donc pas à passer devant les humains désormais immobiles sur leurs montures nerveuses pour retrouver le général et la... Femme... Très jeune femme même. Voilà qui était particulièrement intéressant... Ethan semblait du même avis puisqu'il l'apostropha :

« Mon Seigneur... Je crois que ceci pourrait vous intéresser. »

Il jeta un oeil rapide à la gamine avant de se réintéresser brièvement aux humains qui, non loin, semblaient vouloir résister aux vampires qui les entouraient. Cette idée amena un sourire amusé sur ses lèvres fines, croyaient-ils avoir la moindre chance ? Il décida de laisser les choses se régler d'elles même, un bain de sang c'était pile ce qu'il fallait aux guerriers vampiriques pour se détendre un peu. Lui préféra mettre pied à terre d'un mouvement fluide pour mieux s'approcher de la petite humaine qui était figée entre le prince et son général. Tenterait-elle de fuir ? Il l'espérait presque... L'instinct de chasseur des vampires étaient une chose puissante, et assez délicieuse pour qu'il s'en amuse parfois. Néanmois la frayeur semblait lui avoir coupé les jambes, à moins que ce ne soit la vision de ses camarades sur le point de se faire massacrer ? Toujours est-il que l'ancestral en profita pour s'approcher, sombre silhouette au pas silencieux. Son regard habituellement impassible se fit plus intense à mesure que les traits de sa proie se dévoilaient à ses yeux, de plus en plus intense... Trop intense même. Quelque chose n'allait pas.

"Regardes moi"

Il l'avait saisit avec rudesse et enserrait à présent son bras dans une poigne sans pitié pour mieux la tirer vers lui et l'obliger à lever le visage. Ses traits se durcirent lorsqu'il parvint à ses fins, la vision qu'elle lui offrait le troublait manifestement. Il se reprit néanmoins très vite et interrogea :

"Quel est ton nom, humaine ? Et qu'est-ce que tu fais sur les routes ?"

Etrange série de questions, il n'avait pourtant pas l'habitude de bavarder avec ses victimes en règle générale et Enaël n'allait pas manquer de s'en étonner mais il s'en fichait pas mal. Ses pensées se bousculaient dans sa tête et il oscillait entre émerveillement et fureur.

**C'est elle et ce n'est pas elle... Comment une telle ressemblance est-elle possible ?**

Il aurait voulu effacer d'un seul geste clé tous les temoins présents, vampires comme humains... Massacrer le monde entier, général blanc compris, et ainsi rester seul avec cette humaine qui le narguait bien involontairement. La ressemblance qu'elle offrait avec Enelya était douloureuse, charmante, aussi invraisemblable qu'insupportable. Peut-être devrait-il la tuer là, tout de suite, et oublier très vite cette étrange rencontre ? Il avait pourtant la certitude que ce ne serait pas possible... Maudit soit cet instant.

"Attention mon prince !"

L'avertissement était un peu tardif mais il avait pu apercevoir le mouvement dangereux du coin de l'oeil avant même qu'on le previenne aussi n'eut-il aucun mal à s'en prémunir. Il pivota rapidement, entraînant de force la jeune femme avec lui et c'est ainsi qu'elle se retrouva en une seule seconde face à ses camarades et entre lui et la hache que l'un d'eux venait de lui lancer. C'était le moment de faire un choix... Un quart de seconde de plus et la hache se plantait dans le corps gracile. C'était sans compter sur la vitesse des vampires néanmoins et sur les hésitations de Lorenz vis à vis de cette humaine là.. Il n'en avait pas terminé avec elle. Il ne lui laissa donc pas le temps de saluer plus longtemps l'arme qui tournoyait vers eux, déjà il avait raffermi sa prise et, la serrant contre lui, il s'évapora. Ou plutôt ils s'évaporèrent tous les deux. Une seconde fut suffisante, la hache continua sa route sans leur causer le moindre dommage, Ethan l'éviterait-il à son tour ? Lorenz n'en doutait pas, et s'en fichait pas mal pour tout dire, il murmurait déjà à l'oreille de la jeune fille :

"Si j'étais toi je dirai à tes copains d'éviter de continuer sur cette pente..."


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 5:37

    La vie réserve bien souvent des surprises, et les espoirs d'une jeune femme peuvent être un réalité qu'un simple cauchemar. Ambre le savait, et la vitesse qu'elle prenait avait pour seul et unique but d'oublier. Après tout, on dit bien qu'il en faut peu pour être heureux. Vivre avec Bae à Amaryllis près de l'ensemble de sa famille, que pouvait-elle rêver de plus ? C'était la vie que souhaitait la plupart des jeunes femmes d'Armanda. Peu de femmes rêvent qu'un vampire les morde, et encore mois réalise à ce moment là que ce qu'elles ont ne leur convient pas. Mais Ambre faisait partie de ces femme-là, mais elle ne pouvait échapper à sa vie, à ce que sa famille avait décidé pour elle. Alors elle avançait avec un galop assez lent malgré tout, ces idées étaient nouvelles et elle ne pouvait entièrement rejeté son oncle et son cousin, c'était sa famille, elle les aimait beaucoup trop. Ambre traversait de grandes plaines, vallonnées, la forêt qui séparait Amaryllis et Gloria avait été dépassé peu avant la nuit, et il ne restait que quelque brides d'arbres ici où là. On pouvait tout de même apercevoir vers l'Est ce qui ressemblait à une autre forêt. Cette forêt devait être une excellente cachette pour toute personne qui désirait se trouver près de Gloria sans y avoir le droit. La jeune femme devait se trouvait à présent à un peu plus d'une heure de la capitale à dos de cheval, si elle devait se faire attaquer se serait de toute évidence ici. Si des bandits devaient s'installer quelque part, ce serait surement vers là, suffisamment proche de la capital pour voir passer un certain nombre de voyageur, mais pas trop près pour ne pas trop éveiller les soupçons. Mais jamais la demoiselle n'aurait pris cela en compte, après tout, il ne lui arriverait rien, et ses compagnons n'étaient pas si loin que ça. Elle ne pensa pas au danger quand un vent froid arriva, vent qui fut suivi d'une légère brume. Pour la demoiselle, c'était normale, la nuit n'était pas encore couché, et le soleil pas du tout réveillé, leur rencontre provoquait ce froid et cette brume. Elle ne fit pas non plus attention au silence qui s'installa, il n'y avait plus aucun oiseau tout d'un coup, tous envolé ou silencieux. Mais peu importe, même si elle sentait un manque, une absence sans doute dû a son totem, la jeune femme était trop rêveuse pour vraiment y prêté attention ; tant que sa jument ne s'inquiétait pas, la jeune femme restait un rêver, elle partait du coup du principe que tout se passait bien.

    Ambre entendit malgré tout un cheval derrière, elle y jeta un léger coup d’œil. Un homme qui semblait vêtu de noir allait à toute vitesse vers la capitale. La première pensé de la jeune femme fut que cette homme devait être relativement pressé, était il poteur d'un message important pour l'Empereur. Une bataille s'annonçait elle à nouveau ? Les vampires avaient ils attaqué un village ? Ou alors il s'agissait d'une demande en mariage pour la princesse qui devait arrivé le plus vite possible ? Ambre ne savait pas vraiment laquelle des deux possibilités seraient la plus intéressant pour son esprit rêveur. Une bataille est toujours signe d'action et de retournement de situation, tout ce que la demoiselle espérait voir en oeuvre; l'autre possibilité permettait aussi d'éveiller son coté romantique, et effacerait peut-être un peu ses envies d'histoire d'amour véritable. A moins que le mariage puissent permettre de mettre fin à des batailles, et dans ce cas là, elle pourrait rêver au plan de bataille et de cœur en même temps, n'était-ce pas ce qu'il y avait de plus doux, quand l'amour permettait de mettre fin à la guerre ?
    Ses pensées se dissipèrent d'un coup. Le coursier se trouvait en face d'elle, Gaïa s'inquiétait de toute évidence et était à deux doigts de faire tomber sa cavalière, ce qui n'était jamais arrivé. La chaleur avait encore un peu plus diminuer, et il faisait à présent presque froid. L'homme était sombre, et surtout avait une épée prêt à s'abattre sur la première chose qui croiserait son chemin. De toute évidence ce n'était pas un coursier, et il était beaucoup trop sombre pour n'être qu'un simple bandit de route. Ce fut à ce moment là qu'elle comprit l'absence de bruit dans les parages, l'absence d'animaux et le vide qu'elle avait sentie dans son cœur. Cet être ressemblait à celui de cette nuit, il avait toutes les caractéristiques des vampires, c'était un vampire, qu'elle espérait solitaire.
      - Mon Seigneur... Je crois que ceci pourrait vous intéresser.
    Cette simple phrase mis fin au espoir de la demoiselle, mais aussi de sa concentration, elle ne pouvait plus tenir Gaïa, il fallait descendre, si elle ne voulait pas être éjectée. En deux mouvement, elle fut par terre et elle murmura quelques mots d'adieux a sa jument avant de la laisser s'enfuir espérant qu'elle au moins survive. Ce fut à ce moment là qu'elle se retourna, apercevant le reste de la troupe qui avait pris d'assaut ces deux compagnons. Elle voyait sans pouvoir intervenir Bae utilisé sa hache pour se défendre du mieux qu'il le pouvait, alors que son père utilisait le peu de magie qu'il maîtrisait ainsi que l'épée qu'il portait depuis toujours à la hanche, et qu'Ambre avait toujours pris pour un moyen de dissuasion plus que pour une vrais arme.

    C'est à ce moment-là qu'elle vit surgir comme de nulle part un elfe, ses oreilles pointues le prouvaient, enfin, un ancien elfe. Il semblait avoir rejoint les vampire depuis suffisamment de temps pour qu'il soit considéré comme quelqu'un de particulièrement important. Il semblait même que le fameux seigneurs que l'Homme en noir venait d'appeler. Son cœur battait, elle aurait voulu qu'il s'arrête, elle ne pouvait voir sa famille mourir, elle ne pouvait voir ce vampire s'approcher plus d'elle. Il avançait silencieusement vers elle. Elle ne pouvait faire qu'une seule chose, le regarder. Si elle avait éviter en quelque seconde de regarder précisément le vampire à l'épée, elle était figée à la vue de celui-là. En même tout dans cet être pouvait accroché le regard de la demoiselle, il possédait cette beauté qu'on les elfes, et la grâce qu'est la marque des vampires. Elle croisa son regard sombre une seconde, mais celui-ci semblait de plus en plus sombre, de plus en plus intense, comme si elle avait quelque chose à se reprocher. Son souffle devenait lourd, et elle avait l'impression que son cœur allait exploser à chaque pas qu'il faisait. Plus il s'approchait, plus le regard de la demoiselle s'abaissait, pour ne regarder que ses pieds quand le vampire arriva à elle. Comment pouvait-elle réellement le regarder dans les yeux ? Il avait sans doute vécut plus de cent fois la vie de la jeune femme, il allait très probablement la tuer ou la transformer, dans tous les cas elle ne serait plus elle, alors autant ne pas garder en mémoire la mort de ses proches et le regard de celui qui allait la tuer.

      - Regarde moi
    Ambre s'attendait juste a une morsure dans son coup ou un coup de poignard dans son cœur, pas d'entendre sa voix. Abasourdie par cette déclaration, elle ne réagit pas tout de suite, ce qui ne semblait pas être dans les habitudes du vampire, on devait lui obéir de façon systématique de toute évidence. Il lui serra le bras, pour l’empêcher de fuir ou pour lui montrer sa force, elle ne savait pas les raisons, mais elle fut obliger de faire quelque pas vers lui et de lever la tête. Elle vit alors des yeux beaucoup plus sombre que ce que l'on pouvait avoir, et des traits si dure qu'il semblait que ce qu'il avait vu dans le visage de la demoiselle n'était pas vraiment bon signe pour elle. Pourtant elle ne l'avait jamais vu, et de toute évidence aucun membre de sa famille ne l'avait rencontré non plus, elle l'aurait surement sur autrement. Mais rapidement son regard et son expression changea, pour devenir encore plus froide que la température qu'il faisait apparemment. Il posa malgré tout une question à sa victime.
      - Quel est ton nom, humaine ? Et qu'est-ce que tu fais sur les routes ?
      - Ambre, Monseigneur, Ambre Orétoile. D'une voix timide et tremblante elle répondit rapidement à la première question, pour la deuxième, elle commença une phrase qu'elle ne put terminer. Je dois rejoindre la capital avec ces deux hommes pour...
      - Attention mon prince !

    La phrase coupa nette la demoiselle, en une fraction de seconde, le vampire la tira vers lui et a fit pivoter pour se retrouver nez à nez avec Bae qui s’apprêtait à attaquer l'elfe vampirique. Sa hache, qu'il avait lancée de toutes ses forces pour empêcher que quoi que ce soit arrive à sa promise, se dirigeait tout droit vers elle. Instinctivement elle ferma les yeux, prête à mourir. Mais elle sentit tout d'un coup un étrange froid se coller à elle, elle réouvrit les yeux. Le vampire l'avait sauvée, et à présent Bae se retrouvait sans défense et Ambre prisonnière mais saine et sauve.

      - Si j'étais toi je dirai à tes copains d'éviter de continuer sur cette pente...

    Que pouvait-elle faire ? Que pouvait-elle dire ? Des larmes montèrent à ses yeux, et comme l'aurait fait sans doute une héroïne des grands contes d'Armande, elle proposa la seule chose qu'elle pouvait. Sa vie en échange de la leur.
      - Prenez ma vie, mais laissez les, s'il vous plait Monseigneur ! Je ferais tout ce que vous voulez, mais juste laissez les fuir.
    Elle avait dit ça en regardant droit dans les yeux le vampire, mais suffisamment fort pour que Bae entende. Elle voulait bien entendu que cette bataille s'arrête, alors qu'elle venait à peine de commencer pour les vampires, mais elle voulait surtout que sa famille reste sauve, même au prix de sa vie. Bae ne put s’empêcher de crier :
      - Ambre ne dis plus un mot s'il te plait !
    Mais l'homme ne pouvait même pas se défendre des vampires qui arrivaient, sa hache se trouvant derrière la jeune femme et le vampire.


HRPG : S'il y a quelque chose à modifier, dite le moi !


Dernière édition par Ambre Orétoile le Lun 3 Juin 2013 - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 16:17

Une fois l'attention de l'Ancestral retenue par la présence de cette jeune femme au beau milieu de nulle part, le Général Enaël s'éloigna de quelques pas pour laisser le Vampire approcher de cette dernière. Ses prunelles allèrent ensuite se tourner vers les deux hommes au loin qui tentaient vainement de tenir tête au petit groupe qui pour le moment se contentait simplement de les contenir en attendant patiemment l'ordre de l'un des deux gradés présents. Ethan ne bougeait pas d'un pouce, sa lame noire à la main, sortie de son fourreau pointait en direction du sol attendant patiemment de faire son office lorsque le moment serait venu pour elle de trancher dans le vif du sujet. Pour l'instant, ses yeux se fermèrent lentement, attendant le plus sereinement possible que la situation de se débloque quelque peu. Ce qui expliquait pourquoi Ethan ne s'était pas débarrassée d'elle immédiatement ? Absolument rien, lui même ne devait pas vraiment le savoir, peut-être l'instinct allez savoir, une chose est sûre, vue la réaction qui allait s'en suivre, le Général Blanc avait finalement fait le meilleur choix qui soit. Après tout juste quelque secondes, la voix de l'Ancestral vint retentir, il ordonna, puis s'interrogea par la suite sur l'identité de cette jeune demoiselle. Etrange situation, Ethan pouvait ressentir de sa position et cela même les yeux fermés le trouble s'installer au plus profond du Prince Vampirique. Il questionnait un simple morceau de viande ? Avait-il perdu la tête ? Encore. Mieux valait-il pour la lame noire qu'il ne pose pas la question, le simple fait d'avoir pu le penser pourrait sans nulle doute lui coûter la vie. Préférant pour l'occasion se reporter sur les quelques paroles que baragouinait l'humaine, il en saisit principalement le prénom, Ambre. Quant au reste, cela ne l'intéressait pas particulièrement, pour ne pas dire qu'il n'en avait d'ailleurs strictement rien à faire. Patient comme à son habitude et présentant que les choses allaient durer un petit moment puisqu'elle n'était pas déjà morte, Ethan prit soin de ranger son arme dans son fourreau avant de recroiser les bras de nouveau.

« Attention mon Prince ! »

Une aura blanche vint sur ce simple avertissement se dégager du corps du Général, laissant la température ambiante autour de lui commencer à descendre très nettement. Sans même se soucier du Seigneur Vampirique, il n'ouvrit pas les yeux tout de suite, son instinct vint se raffermir un instant percevant un petit sifflement dans l'air n'annonçant rien de bon. De son côté, le vampire n'eut pas de mal à éviter cette menace en ne manquant pas de sauver par la même occasion la vie de cette jeune femme qui commençait à intriguer Ethan probablement tout autant que Lorenz... Soit ! Il était temps de passer à autre chose pour la lame noire qui n'allait pas tarder à s'agacer d'autant de résistance de la part des deux hommes au loin, d'ailleurs pourquoi un inconscient avait-il tenter quoi que ce soit à une telle distance ? Stupide créature humaine, Ethan n'en démordait pas, ce peuple ne servait à rien si ce n'est nourrir les siens et perpétuer la race Vampirique. Ouvrant brusquement les yeux, sa vision se raffermit aussitôt, apercevant une hache qui venait de passer à quelques centimètres de l'Ancestral qu'il fusilla du regard. Si le Prince n'avait pas eu de mal à éviter cette lamentable attaque, Ethan n'en aurait pas non plus, surtout en tenant compte de la distance qui la séparait de son lanceur. Une bouffée d'air glaciale, puis une autre vinrent se succéder, ralentissant grandement l'arme avec le froid qui venait d'envahir les lieux afin de permettre à Ethan d'intercepter la lame au cours de sa trajectoire. S'en suivit un regard des plus menaçant non pas à l'égard de l'auteur de cette grotesque tentative, mais plutôt aux membres vampires présents qui n'avaient pas été suffisamment attentif puisqu'ils avaient laissé passer une attaque aussi inutile soit-elle.

« Que mon Seigneur me pardonne pour ce léger désagrément. » Envoya Ethan en fixant l'un des vampires qui entourait le jeune homme. Reportant son regard sur Lorenz pour s'assurer qu'il n'y avait pas eu ne serait-ce qu'une infime coupure, il acquiesça d'un mouvement tout juste perceptible avant d'envoyer soudainement sous une énorme impulsion la hache qui fusa en direction de l'un des vampires présents. Cette dernière alla se loger droit dans le torse de l'un des soldats, évidemment, il n'en mourait pas et ce n'était pas vraiment le but, ce serait quelque peu mal vue de tuer l'un des siens alors qu'ils profitaient déjà de cette sortir afin de faire grossir les rangs, mais Ethan était impardonnable lorsque quelque chose échappait à son contrôle, ses soldats ce devaient d'être irréprochable, l'erreur n'était donc pas réellement pardonnable en soi. « Prenez ma vie, mais laissez les » avait-elle dit ? Hors, le Général Blanc ne semblait pas vraiment décider à tirer un trait sur cette agression. Tandis qu'il progressait lentement, Ethan passa à quelques mètres de l'Ancestral et l'humaine sans y prêter plus attention que ça, le léopard et le serpent s'échangèrent un bref instant de provocation qui était devenu plus qu'une habitude pour le vampire. Marchant lentement, sa main vint alors empoigner le manche de son arme qu'il dégaina lentement en prenant soin d'observer sa prochaine victime. Elle était déjà toute désignée et lorsque le plus jeune des deux ouvrit la bouche pour ordonner à la jeune femme de ne plus rien dire, son sort fut sceller encore plus. Ethan n'échangea pas un seul regard avec le vampire au sol dans lequel était encore planté la hache, les autres vampires ne savaient pas s'ils se devaient ou non de le lui retirer...

Quand il fut à hauteur correct, le Général vampirique s'arrêta aussitôt pour jauger du regard le jeune homme désormais désarmer. Que faire de lui ? Valait-il la peine d'être transformer pour si peu ? Il ne semblait pas bien brave et quelque peu insouciant, en somme il ne faisait d'après la lame noire pas une bonne recrue, puis le geste qu'il venait de commettre ne pouvait pas mériter une telle récompense. D'un geste rapide, mais sans plus il envoya sa lame se diriger droit dans la poitrine du petit guerrier. Soudain, l'homme un peu plus vieux s'interposa miraculeusement entre la lame et le corps de son comparse, ce geste ne tira aucune réaction à Ethan qui peu convaincu par un tel geste de courage enfonça encore un peu plus sa lame dans le cœur de l'homme pour laisser la lame traverser le reste de son corps pour venir laisser glisser ce dernier dessus jusqu'à atteindre la garde de l'arme.

« Je ne comprendrais jamais ses humains... » Dit-il en entrouvrant délicatement ses lèvres glacées. Après quoi il retira la lame aussi rapidement qu'elle était entrée pour laisser le corps retomber lentement sur les genoux avant que sa carcasse ne s’effondre définitivement sur le sol et recouvrir le terrain d'une marre de sang qui ne manquerait pas de venir caresser les narines des vampires présents.

« Général Enaël. Que faisons-nous de celui-ci ? » Demanda Elijah en jetant un rapide coup d'oeil vers l'Ancestral toujours aux côtés de l'humaine.

« Je m'en occupe » Rétorqua froidement Ethan en s'avançant vers le jeune homme. « Quant à vous, dispersez-vous autour de la zone, nous sommes bien trop proche de Gloria, il ne faudrait pas qu'une ronde de gardes ne vienne perturber nos projets. » Ordonna-t-il avant de venir déposer la pointe de sa lame sous la gorge du dernier résistant, tournant lentement ses prunelles afin de rechercher le consentement du Prince Vampirique.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Left_bar_bleue0/10Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 19:58

Ambre... Ambre Orétoile.. Ce nom n'avait aucune espèce d'importance mais cela ne l'empêcha pas de le retenir soigneusement, l'ajoutant à cette somme colossale de connaissances inutiles qu'il entretenait dans le cas où cela pourrait lui servir un jour. Non en fait il était plutôt concentré sur la voix douce et tremblante. Rien à voir avec le timbre velouté et ferme de sa défunte vampiresse, étrangement cela le passionnait autant que cela l'agaçait. Maintenant qu'il était tout proche d'elle il cernait mieux ses traits et cette ressemblance subtile qu'elle avait avec Enelya lui apparaissait clairement. Un pli sur son front, une ombre dans son regard, une courbure à peine visible, une expression fugace. Bien sur que non que ce n'était pas elle, cela ne pouvait pas être. Et pourtant... Il y avait un peu de son aimée dans l'essence même de cette humaine. Cette idée le mettait hors de lui, et rien n'était plus dangereux que cela. Il ne manquait plus qu'elle se mette à jouer les héroïnes avide de sacrifice et voilà que tout cela devenait parfait...

Prenez ma vie, mais laissez les, s'il vous plait Monseigneur ! Je ferais tout ce que vous voulez, mais juste laissez les fuir.

Merveilleux... Voilà qu'elle lui demandait elle même de mettre fin à sa misérable existence tandis que le garçon lui criait de se taire. Pourquoi hésiter ? Bon il ne sauverait pas les deux autres pour autant surtout après ce qu'ils venaient de faire mais déjà il serait débarrasser de cette étrange petite humaine. Il s'accorda un instant de réflexion tout de même, observant plutôt les échanges entre ses vampires. Le mécontentent d'Enaël vis à vis des ses guerriers était palpable, pas étonnant lorsqu'on savait qu'une hache venait purement et simplement de passer à travers son supérieur ! Le regard appuyé qu'il eut vis à vis d'un de ses subordonnés ne trompait pas, cela allait chauffer pour leur matricule mais après tout n'était-ce pas son travail de général ? L'ancestral n'eut même pas un frémissement lorsque la hache passa à côté de lui en sifflant pour aller se planter dans le torse du responsable. Discipline ? Vous avez dit discipline ? Hé, n'était-ce pas la raison première pour laquelle il avait placé Ethan à ce poste ? Ce n'était pas lui qui allait se mêler de la façon dont il la maintenait, cette discipline. De plus le général ne semblait pas en avoir terminé, après avoir sévi chez les vampires il était apparemment décidé à faire payer à l'humain son outrecuidance. Les choses se déroulèrent alors très vite, la lame noire alla plonger dans un coeur qui n'était pourtant pas celui visé ce qui amena un haussement de sourcil chez Lorenz. Ah ces humains... Ethan semblait du même avis comme le prouvait ses dires mais l'ancestral avait pour le moment d'autres sujets de préoccupation. Un hoquet d'horreur venait de secouer la petite humaine, qui se tenait figée, toujours retenue par un bras et apparemment incapable de détacher son regard de la mare de sang qui se formait à leurs pieds. Comme plusieurs vampires d'ailleurs... Réprobateur, l'Ancestral secoua la tête :

"Tss.. Gaspillage..."

Pressentant que la jeune femme allait très rapidement se remettre du premier choc pour réagir plus violemment il raffermit sa prise sur elle et la fit pivoter afin qu'elle lui fasse face.

"Toi, tu te tiens tranquille ou tu connaîtra le même sort."

Et voilà, il avait prit sa décision. Une décision irréfléchie pour tout dire, instinctive. Il allait garder son trophée, il ne savait pas encore très bien ce qu'il allait en faire mais elle était décidément trop spéciale pour qu'il décide de la tuer sans chercher plus loin. Et le garçon alors ? La lame d'Enaël se trouvait déjà sur son cou ce qui lui tira un grognement agacé :

"Suffit ! On a besoin de recrues."

Cela se passait d'autres commentaires, il ne voyait pas l'utilité de verser le sang de celui là alors qu'il pouvait servir à nourrir un vampire et rejoindre ensuite le camp vampirique. D'ailleurs à ce sujet, autant les laisser se débrouiller avec cet humain là et s'occuper de son jouet à lui...

Il y avait plusieurs odeurs émoustillantes qui se mêlaient sur cette scène. Celle très forte du sang versée bien sur, mais aussi celle de la frayeur du garçon, de l'horreur de la fille et puis.. Son odeur à elle tout simplement. Il se concentra dessus, oubliant le reste pour en détailler toutes les fragrances et s'en gaver goulument. Le rythme de son coeur affolé changeait sans cesse, elle oscillait entre plusieurs sentiments sans doute. Colère ? Désespoir ? Confusion ? Tout cela à la fois ? Dans combien de seconde son esprit engourdit par ce qu'elle venait de voir allait-il refaire surface ? Hurlerait-elle ? Se débattrait-elle ? Cette idée acheva d'attiser son désir et avant même qu'elle ne puisse basculer dans une possible hystérie il dévoilà ses canines pour les planter profondément dans son épaule, presque à la base de son cou. Le liquide vermeil coula presque instantanément entre ses lèvres, chaude source délicieuse qui lui fit raffermir encore sa prise sur elle. Ah ces doux moments à eux seuls justifiaient tout à fait le désir qu'il avait toujours eu d'être transformé... Quel dommage qu'il ne puisse pas s'en repaître jusqu'au bout, mais il avait prit une décision et comptait s'y tenir. Avec toute la maîtrise découlant d'une longue pratique il calma le prédateur en lui et se détacha du flot rougeâtre juste à temps pour entendre ce qui venait de faire relever la tête de tous les vampires. Des cavaliers approchaient... Il serait difficile de leur échapper alors qu'ils se tenaient si proche de la capitale et si loin de leur campement, d'ailleurs il ne voyait pas très bien pourquoi il devrait fuir devant eux. Du sang plein les lèvres, il échangea un regard avec Ethan et hocha la tête lentement comme pour lui signifier qu'il était autorisé à préparer leur défense. Il avait relâché l'humaine, la laissant s'écrouler sur le sol, certain qu'elle ne pourrait plus se relever sous l'action du venin. Au moins cela lui permettrait d'avoir les mains libres face aux soldats de l'empire qui étaient à présent en vue et sur le point de charger. Concentré sur eux, il ne pu toutefois que détacher son regard de leur ligne en voyant que l'humaine ne réagissait pas normalement à sa morsure.

"En voilà une petite pleine de surprises..."

Pris entre le désir de se précipiter sur elle afin de voir de plus près ce prodige si rare qu'était l'immunité et son devoir de massacrer sans pitié les cavaliers qui chargeaient il en avait presque oublié l'autre humain qui n'évait apparemment pas encore été mordu...






Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeVen 7 Juin 2013 - 5:34

      - Non !
    Ce fut la seule chose qu'elle fut capable de faire pendant de longues minutes, une éternité pour elle. Ce simple murmure, ce mot soufflé qui s'envola en une seconde, était la seule chose qu'elle pouvait faire. Figée, elle avait vu toute la scène; la hache qui avait été envoyé dans le torse d'un des vampires, qui n'était pas mort, malgré la force du tire du vampire en noir, puis le déplacement lent de cet être vers Bae. A cet instant précis, Ambre comprit qu'ils ne ressortiraient pas tous vivants de cette attaque, et ce fut là que son malaise commença. Ses yeux fixé sur son cousin, elle voyait peu à peu l'épée du vampire en noir se diriger vers le cœur de l'homme qu'elle devait épouser. Son cœur à elle semblait s'être arrêté, chaque pas du vampire le ralentissait toujours un peu plus. Elle voulu fermer les yeux, elle ne voulait assister, impuissante, à ce massacre, mais elle ne le pouvait. Tout son corps était paralysé, droite comme un piquet. Elle savait que sa promesse n'aurait pas été écouté, que quelqu'un serait mort, qu'ils seraient tous les trois morts ou transformé en vampire, mais elle ne voulait pas que ça se passe sous ses yeux. Elle était beaucoup trop rêveuse pour voir ça. Comment continuer a pensé qu'il existe encore quelque chose de bon dans un vampire quand on en voit un tuer sa famille sous ses yeux ? Elle voyait toujours se rapprocher un peu plus le vampire de Bae, et la lame se dirigeait vers ce cœur qu'elle savait battre pour elle. Elle allait voir pour la première fois la morts frappé sous ses yeux, elle qui soignait normalement et l'évitait justement. Ne pouvant détourner son regard, la jeune femme se vit pas tout de suite son oncle courir vers son fils adoptif, et s'interposer héroïquement entre la lame et le cœur du garçon. L'Homme s'écroula par terre, au pied de son fils qui s'effondra tout de suite en pleure sur ce corps sans vie. Il n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit avant de s'enfuir dans un autre endroit ou il pourra peut-être veillé sur sa famille de la même façon qu'il la toujours fait.
    Ambre ne fit même pas attention aux paroles des deux vampires. Elle voyait juste devant elle les deux personnes qui comptaient depuis quelques années déjà le plus dans sa vie, l'une morte et l'autre beaucoup trop effondré pour pouvoir se battre. Mais elle, que pouvait-elle faire. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Il fallait qu'elle se défende, qu'elle venge son oncle. Peu à peu son cœur repartait de plus belle, avec plus de force et de colère. La rage avait envahit son cœur. La vue du sang avait retiré ses rêves et ses belles histoires de paix et d'amour de son esprit. Il lui fallait se battre pour lui, pour que lui au moins reste en vie. Elle ne l'aimait peut-être pas comme elle le devait, il n'était peut-être qu'un frère et pas un amant, mais elle devait tout de même se battre pour cela. Pour que la mémoire de son oncle reste toujours sur cette triste Terre.

    La folie l'aurait sans doute rendu beaucoup plus forte, elle avait même déjà commencé a prendre le coteau qui se trouvait au niveau de ses hanches. Elle n'avait jamais rien coupé de vivant avec, mais elle pouvait commencé aujourd'hui. Mais il ne faut jamais sous-évalué un vampire qui vous a pour cible. On aurait pu rapidement pu lire sa force dans son regard, mais la peur apparu en premier. Pas la peur de mourir, mais celle d'oublier et de devenir l'un des leurs. Le vampire qui l'avait sauver quelque temps auparavant lui montrait ses crocs, elle allait être transformée, c'est peut-être même elle qui finira par tuer Bae. Son coeur qui avait pris le rythme de la colère changea alors, et s’accéléra, la peur sans aucun doute, l'augmentation de l’adrénaline dans le sang avait généralement cet effet-là. Sentait-il sa peur et les variations de son rythme cardiaque quand il planta ses dents blanches dans la peau claires de la jeune femme ? C'était certain, mais qu'importe, il n'aurait pas arrêté pour autant. Sans doute que le sang de la jeune femme avait ce gout de nectar dont on ne peut se défaire, mais qu'il faut laisser pour autre chose. Elle sentit le venin entrer dans son sang, puis se faner, comme une fleur à l'automne. Était-ce normale ? Elle ne le savait pas, mais elle présentait que c'était pas tout à fait ce qu'il fallait. Mais de toute façon, il ne semblait pas vouloir s'arrêter, elle se sentait vider peu à peu de ses forces, de son sang. Et puis, il y eut ce mouvement des dents juste au creux de son cou, les dent s'en allait. Elle allait tout oublié, elle allait devenir cette femme qui n'aurait comme seul but que tuer ceux de son ancien peuple. Elle s'effondra par terre. Elle se savait perdu, elle perdrait tous ses souvenirs, tous ses rêves. Bientôt le venin ferait son effet. Mais rien ne se passa. Elle avait juste perdu beaucoup trop de sang pour pouvoir faire quoique soit. Elle pouvait à peine bouger, mais elle ne se tordait pas de douleur comme elle aurait dû. Elle savait qu'il existait des personnes immunisées contre les vampires, faisait elle partie de ces êtres qui se rapprochent des elfes ? Que feraient-ils d'elle du coup ? Lui enfonceraient-ils aussi une épée dans le coeur ?
      - En voilà une petite pleine de surprises...
    Cela venait confirmer ses pensées, elle était immunisée. Jamais elle ne pourrait devenir vampire ? Relevant faiblement la tête, elle vit qu'au loin des cavaliers humains venaient vers eux. Bae serait sauvé. Il était sans doute déjà trop tard pour elle. Le sang coulait toujours le long de son cou. Les vampires se préparaient à combattre. Elle regardait presque amoureusement son cousin, qui était toujours effondré devant le corps de son père. Il savait se battre mais il lui fallait une cause, sa famille avait toujours été sa cause, mais là, son ère était morte et sa future femme serait dans quelques minute un vampire. Il releva la tête et fit le regard de sa bien-aimé. Elle était toujours ce qu'elle avait toujours été. Il s précipita vers le corps de sa bien aimé, puisque le vampire s'était un peu éloigné de la jeune femme, et qu'il semblait être tout aussi préoccupé par les cavaliers que par la femme.
      - Fuis pour moi s'il te plait ...
    Ces quelques mots à l'attention de son cousin serait sans doute les derniers mots avant de longues minutes que la jeune fille prononcerait, sa tête commençait a tourner, le manque de sang commençait à se faire sérieusement ressentir. Ses yeux allaient se fermer, mais elle cherchait ceux non pas de Bae, mais du vampire. Une force nouvelle était visible dedans, un mélange de questions et de colères pouvait se lire, et en même temps une sorte de prière. Elle voulait que ce simple regard fasse comprendre a l'ancestrale, qu'à partir d'aujourd'hui, elle lui obéirait sans faille, à une seule conditions, que l'homme qui se trouvait au près d'elle survive.


HRPG : Je m'excuse pour le retard, et pour la qualité du RP... Mais mon esprit scientifique fait que j'ai du mal à voir comment peu réellement réagir quelqu'un à qui on vient d'avaler une certaine quantité de sang... ^^
Si il y a quoique soit à modifier dite le moi ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeLun 10 Juin 2013 - 13:35

[Hrp : J'espère que ça ira, je préfère te laisse la voie grande ouverte Lorenz parce que je ne savais trop comment réagir en te laissant une marge de manœuvre suffisante.]

Qu'importe l'avis de l'Ancestral sur ce qu'il jugeait être du gaspillage, Ethan n'en avait que faire en ce moment précis, seul la punition pour lui comptait. Il ne restait désormais plus que lui et le dernier humain qui avait échappé de justesse à un sort plus que tragique, seul la lame noire du Général séparait les deux protagonistes, un mot, un ordre et celle-ci s'enfoncerait lentement dans le corps de se misérable humain. Patient comme jamais, le Vampire semblait comme figé sur place, ne laissant apparaître aucun tremblement ou tic nerveux dans l'attente d'une réaction du Prince Vampirique, néanmoins, il allait falloir se décider avant que l'aura glaciale du léopard ne s'occupe d'elle-même du pauvre malheureux qui ne tarderait pas à finir transformer non pas en vampire, mais belle et bien en glaçon. Quelques mots retentirent tout juste qu'aussitôt la lame du Soldat fut rangée dans son fourreau, dommage, il aurait bien aimé lui transpercer la gorge et accessoirement savourer les effluves de sang qui aurait pu s'en dégager l'instant d'après, soit ! A quoi bon discuter les ordres de Lorenz ? Pour subir un nouveau serment qui le mènerait droit à une véritable mort ? Ce n'était pas nécessaire et Ethan s'en passera volontiers, il avait assez fauté ces derniers temps pour en rajouter une couche. Son regard translucide se posa en coin sur l'Ancestral quittant des yeux la petite victime humaine qui avait gagné un peu de sursis au sein de cette escouade de vampires. Elijah lui cherchait à attirer l'attention du Général blanc ne serait-ce que du regard pour savoir de quoi il en retournait, en guise de réponse il eut tout juste un mouvement de tête à peine perceptible lui faisant comprendre qu'il était préférable de laisser couler.

« Très bien mon Général. » Dit-il en s'inclinant d'une très courte révérence avant de s'élancer en direction du petit bosquet le plus proche.

Comme il s'en doutait, Lorenz avait bien déjà quelques projets pour cette petite créature frêle qu'il tenait entre ses griffes, il n'allait pas tarder à s'en délecter pour son plus grand plaisir, chose qui n'étonna pas du tout Enaël, après tout s'il l'avait maintenue en vie si longtemps cela cachait forcément quelque chose, mais il y avait dans tout ça un petit quelque chose qui échappait à la lame noire, la réaction de l'Ancestral avait été surprenante, se devait-il de l'interroger comme il se doit ou simplement laisser faire le Seigneur Vampirique ? En y repensant, poser trop de questions était une chose qui finirait par lui porter préjudice, alors il n'en fit rien, se contentant tout simplement de tourner les talons en direction des deux protagonistes pour observer le vampire planter ses crocs dans le corps de la jeune femme, laissant un léger frisson parcourir Ethan qui instinctivement laissa apparaître lentement ses crocs en observant la scène, s'il se contrôlait ? Oui, beaucoup moins bien qu'un ancien, mais il essayait de se gérer au mieux, plongeant son regard de façon plus intensive il fut interrompu par l'alerte qui venait d'être donné par les éclaireurs qu'avait envoyé le Général. Des cavaliers, il ne manquait plus que ça, après ces trois misérables humains voilà qu'il en arrivait tout un groupe, enfin un peu d'action. Comme d'habitude, un simple échange entre les deux Vampires suffit à faire bouger tout le groupe sur le mouvement de main d'Ethan qui se mit en position pour préparer la défense de la petite escouade. Espéraient-ils vraiment faire quelque chose face à eux ? La simple présence du Prince Vampirique aurait normalement du suffire à leur faire rebrousser chemin et pourtant il n'en fut rien, cela semblait un peu plus téméraire ou beaucoup plus stupide que les autres.

Puis l'instant d'après Ethan vint rejoindre l'Ancestral d'un mouvement rapide et fluide, tel une ombre il s'était déplacé vers ce dernier apercevant au loin la Cavalerie prête à charger et le soleil se lever de plus en plus tandis que les minutes défilaient. Au diable le jeune humain qui avait opposé une résistance, il y avait bien mieux à faire désormais, sa lame fut sortie lentement de son fourreau étincelant sous les quelques lueurs du soleil qui firent sortir un peu plus les crocs du Général.

« Hum... » Étrange, la jeune femme que venait de mordre Lorenz ne semblait pas réagir comme il se doit au venin vampirique, son corps sur le sol ne montrait aucun signe de réaction et la phrase qui s'en suivit vint confirmer ses doutes, se pouvait-il qu'elle soit immunisée ? Visiblement, l'Ancestral était un vampire relativement chanceux, il venait sans aucun doute de mettre la main sur une denrée rare sur le continent.

Quoi qu'il en soit, la charge venait d'être donnée, l'heure n'était plus à l'étonnement. Une brume épaisse vint recouvrir la zone où se trouvait les deux vampires tandis que le restant de l'escouade se tenait prêt à passer à l'action lorsque le premier coup de lame aurait été envoyé. Une aura glaciale s'échappa du Général tandis que celui-ci s'élançait en direction du groupe de Cavalier arme à la main pour laisser cette dernière s'abattre brièvement sur le corps du premier garde qui passerait non loin de lui, un hennissement de peur vint retentir tandis que s'en suivit un cri de douleur, la lame noire du Général vint s'abattre à plusieurs reprises dans le corps des gardes qui se retrouvaient confronter à un épais brouillard, leur nombre ? Ethan n'en savait rien, une chose est sûre il ne tarderait pas à diminuer complètement une fois que l'Ancestral aura décidé de passer à l'action, quant aux autres vampires ils s'étaient eux aussi élancer envers ces nouvelles proies qu'ils déchiquetteraient incessamment sous peu pour se délecter du peu de sang aussi fade soit-il qui coule dans leur vaines.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Left_bar_bleue0/10Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeMar 11 Juin 2013 - 19:31

HJ : voilà ce sera mon dernier post, est-ce que tu veux conclure Ambre ?


Qu'espérait-ils ces humains ? Il faisait encore nuit même si le jour ne tarderait plus et ils avaient sans doute reconnu le Prince ainsi que le général de l'armée vampirique, ne se doutaient-ils pas qu'ils n'en auraient pas raison ? Sans doute que si, les humains n'étaient pas idiots à ce point là. La seule explication plausible était qu'ils avaient vu l'agression de leurs trois compatriotes et que leur sens du devoir les avaient poussé à tenter de leur venir en aide, peut-être même espéraient-ils faire durer assez le combat pour que le jour se lève et que des renforts interviennent, là il était vrai que cela compliquerait sérieusement la situation pour les vampires mais ils ne laisseraient pas la situation en arriver là. Des cris de douleur retentissaient déjà tandis que la lame d'Enaël rencontrait la chair des premiers cavaliers, les autres vampires étaient égaillés afin de ne pas offrir une cible trop compacte et donc tentante à cette charge qui cherchait de toutes évidence à les anéantir d'un seul coup .L'ancestral nota tout cela d'un seul coup d'oeil mais ne daigna pas s'écarter de la trajectoire des lances, d'un geste rapide il se baissa afin de toucher le sol de ses deux mains et c'est ainsi avec un sourire dédaigneux qu'il observa la charge ennemie se briser sur son mur de force. Stoppé net dans leur course, plusieurs chevaux se brisèrent le cou en envoyant leurs cavaliers se rompre les os au sol. D'autres se cabrèrent, refusant d'avancer plus loin et forçant de nombreux humains à mettre pied à terre, bloqués qu'ils étaient dans cette terrible cohue.

"Venez avec nous !"

L'ordre émanait d'un officier qui était parvenu à se maintenir sur son cheval. Il tendait la main vers l'humain qu'Ethan avait voulu tuer mais celui-ci ne voulait de toutes évidence pas quitter la femme immunisée. Il n'allait pas pouvoir la rejoindre dans tous les cas, le sortilège de mur de force formait une bulle qui englobait à la fois le prince vampire et sa proie, Lorenz n'avait aucune intention de la laisser partir. De toutes façons elle n'irait pas bien loin, immunisée ou non le choc de ce qu'elle venait de vivre et le sang qu'elle avait perdu semblait avoir eu raison de ses dernières force, elle murmura quelque chose à son camarade et dodelina de la tête en le regardant d'un étrange manière. Que cherchait-elle à lui faire comprendre ? Son regard suppliant n'intéressa pas spécialement l'ancestral qui se réintéressait déjà au combat en cours et à la situation de ses vampires. Le nombre d'humains étaient importants, leur camp risquait de subir des pertes si il n'intervenait pas, d'autant plus que le soleil n'allait plus tarder. Il n'allait donc pas pouvoir rester ainsi sur la défensive, ce n'était d'ailleurs pas vraiment son genre. Ayant pu briser la charge de cavalerie il se décida à baisser la barrière magique qui le séparait du combat, à la grande satisfaction de nombreux adversaires qui n'attendaient apparemment que cela pour jouer les héros. Que d'ambition ils avaient ! C'était bien joli de caresser l'idée de devenir celui qui a vaincu le prince vampire, encore fallait-il assumer ses ambitions. Un seul et unique sort de choc envoya les premiers courageux s'envoler à plusieurs mètres et fut suffisant pour refroidir pas mal d'ardeurs. Quelques mages tentèrent bien de le toucher, sans grand succès et plusieurs boules d'énergie bien sentie furent suffisantes pour les calmer. Un peu plus tranquille il en profita pour observer le combat. Ethan faisait des ravages de son côté, appuyé par ses guerriers. Quand à leur ex-prisonnier il avait été éloigné de force du centre du combat et gesticulait en hurlant quelque chose. Devait-il le tuer ? Il se trouvait un peu loin, mais rien d'impossible pour un mage. Néanmoins il était loin d'être une cible prioritaire contrairement à la petite humaine que les soldats semblaient vouloir absolument récupérer...

L'oeil noir, l'ancestral observa les efforts de ses adversaires pour le contourner et ainsi s'approcher d'Ambre. Battraient-ils en retraite aussitôt après avoir sauvé les deux prisonniers ? Il y avait de forte chance que cela soit leur but... Mais ils allaient être déçus. Déployant sa magie, il effleura sans effort les lueurs plus ou moins faiblardes qui représentaient la force vitale de chacun d'entre eux puis, sans plus de sentiment, il déploya un sort de suppression de vie. Tout juste si il prit la peine d'écarter les forces vitales des quelques vampires présents, et d'Enaël en passant, sans oublier Ambre pour qui il avait d'autres projets. Une vague de mort passa sur la scène, fauchant avec violence et sans distinction d'âge ou de sexe. Si il les tua tous ? Il n'en prit pas la peine, ne souhaitant pas s'épuiser inutilement mais le nombre important de soldats qui s'écroulèrent tout à coup en se tenant la poitrine fut suffisant pour terroriser les autres et les persuader d'abandonner là toute tentative de sauvetage. Ils en avaient déjà récupéré un, et aussi courageux qu'ils soient les Gloriens ne tenaient pas forcément tous à donner leur vie pour sauver la jeune femme qui gisait toujours derrière la silhouette sombre du prince vampirique. Sur un dernier regard vers elle, ils décrochèrent poursuivi par quelques vampires. Lorenz interpella son général en se détournant des corps qui parsemaient le sol :

"Fais cesser les poursuites, le soleil va se lever. Nous rentrons."

Il se tourna vers l'humaine, recroquevillée au sol en le laissant régler les détails de leur retour. La scène qui venait de se dérouler n'avait déjà plus la moindre importance à ses yeux, l'idée même d'avoir lui-même fait du gaspillage en ne permettant pas la transformation de ces humains l'indifférait totalement. Rien n'avait plus d'importance que ce qu'il venait de découvrir, cette ressemblance qu'il appréciait à nouveau en se penchant sur elle. Furtivement, ses doigts effleurèrent la blessure que ses crocs avaient causés sur l'épaule fragile et il marmonna pour lui-même en elfique avant de repasser au langage commun pour s'adresser à elle :

"On va apprendre à se connaître toi et moi..."

Sans écouter sa possible réponse, il la souleva tandis qu'on lui amenait son cheval. Un regard aux autres vampires les renseigna sur la nouvelle identité de la petite Ambre. Propriété du prince, chasse gardée donc. On aurait juré voir un éclat de pitié dans les yeux de l'un d'eux juste avant qu'il ne baisse le regard, mais Lorenz était déjà plongé dans ses pensées et dans l'odeur subtile de l'humaine qu'il retenait fermement contre lui. Ambre... Délicieuse petite Ambre...


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitimeVen 21 Juin 2013 - 6:49

(Problème de connexion, je viens de poster mais la réponse a été effacé car j'ai touché le cable ethernet... Je répond demain du coup, il est 1h, et je n'ai pas la foi de recommencer... )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Empty
MessageSujet: Re: Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel &  Ethan Enaël Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Histoire Eternelle : quand un vampire enlève une femme | Lorenz Wintel & Ethan Enaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mais j'trouve pas d'refrain à notre histoire. Tous les mots qui m'viennent sont dérisoires. [Livre II - Terminé]
» Histoire Personnelle de Ethan Enaël
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand on dit "Femme qui rit à moitié dans ton lit"... c'est plus "femme qui rit, à moitié dans ton lit" ou "femme qui rit à moitié, dans ton lit" ?
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-