Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeLun 13 Mai 2013 - 21:06

La tempête faisait rage autour d'elle. Tout n'était que noirceur. Seuls les éclairs éclairaient par intermittence un paysage de cauchemar. Sa mère et son frère luttaient aussi à ses côtés. Mais soudain, Estelen ne les vit plus. Affolée, son regard scruta les alentours. Aucune trace d’eux. Elle se sentit alors bien seule. Mais elle n’avait pas fait un si long voyage pour abandonner maintenant. Au-dessous de ses ailes déployées, l’océan écumait. Autour d’elle, la tempête redoubla. La nature parut ivre de colère contre cet être écailleux qui résistait à ses assauts. On aurait dit qu’Armanda ne voulait de la dragonne bleue. L’instinct de celle-ci lui criait de lutter car sa place était désormais sur Armanda. Alors les battements de ses ailes devinrent plus intenses, Estelen déployant toute sa puissance pour progresser malgré les éléments déchainés. Son souffle court et pénible déchirait ses poumons.

Peu à peu, ses forces la quittèrent, les ailes ralentirent leur mouvement et elle perdit l’espoir. Alors, l’être aux écailles d’un bleu de ciel mit un terme à sa lutte acharnée. Elle se sentit tomber et sa chute vers les eaux houleuses de l’océan lui sembla terriblement longue. Mais, même si elle avait souhaité continuer à résister, elle n’aurait pu le faire. A chaque instant, son corps inerte prenait de la vitesse. Elle allait très certainement mourir et elle ne parvenait pas à se faire à cette idée. Elle avait encore tant de choses à vivre, tant de découvertes à faire. Alors qu’elle poursuit sa descente vertigineuse vers les flots écumants, elle aperçoit, non loin de là, des plages. Elle a échoué, si près de son but…

Soudain, la dragonne bleue a l’impression de percuter une montagne. Le choc avec la surface sombre la désoriente. Son corps épuisé s’enfonce dans les eaux déchainées. Estelen sait que les côtes de ce continent dont Skade lui a souvent parlé ne sont pas loin. Seulement, elle a renoncé. Et si, au fond d’elle, une force étrange, sauvage prenait le dessus ? Une force nommée instinct de survie ? Non, cela ne servirait à rien. Mais cet être sauvage peut-il vraiment abandonner ainsi ? Alors que la pression de l’eau se faisait plus forte à chaque seconde et que le liquide glacé emplissait sa bouche, cette force incontrôlable se réveilla en elle. Elle était demeurée si longtemps endormie qu’elle puisa dans les ultimes ressources de son corps. Ses ailes aux nervures violacées étaient alourdies par la fatigue et l’eau. Mais les muscles d’Estelen fournirent un effort considérable.

Alors qu’elle se pensait perdue, la voilà qui remonte vers la surface et l’air qui manque cruellement à ses poumons. Bientôt, sa tête perça les eaux et la dragonne prit une profonde inspiration. Elle profita d’un court moment de lucidité pour hurler sa victoire aux éléments.  Alors qu’elle tentait péniblement de se maintenir à la surface, Estelen remarqua une présence sur la plage devant elle. Son attention fut détournée un bref instant et cela suffit à la faire de nouveau sombrer dans les flots noirs. Elle se débattit mais, déboussolée, elle ne savait plus où se trouvait l’air que réclamait son corps. Au bord de l’asphyxie, elle était sur le point de perdre connaissance quand ses poumons trouvèrent l’oxygène dont ils avaient tant besoin. Son regard se posa sur l’étendue de sable non loin de là et ne quitta plus la forme qui s’y tenait debout.

Malgré tous ses efforts, sa progression était lente et ses ailes qui lui servaient de nageoires lui semblaient faites de plomb. Et si elle s’abandonnait à la mort ? Si elle laissait sa vie se finir ainsi, elle n’aurait plus besoin de lutter non ? Cette force qui l’avait sauvée quelques minutes auparavant –cela avait paru être une éternité pour la dragonne bleue- n’était plus aussi puissante, Estelen était comme vidée de toute son énergie…


Dernière édition par Estelen le Dim 16 Juin 2013 - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeMer 15 Mai 2013 - 18:50

Les yeux dans le vague, la jeune elfe laissait les pas de son cheval suivre la route sans se soucier de bien plus. Lyroë avait bien trop en tête. Sa rencontre avec le dragonnier vampirique lui avait chambouler l'esprit et elle ne savait plus trop bien vers quel esprit se vouer ni même comment avancer par la suite. Mais cette rencontre n'était pas dénuée d’intérêts. Bien au contraire. L'elfe avait beaucoup appris, sur le passé d'Armanda, sur celui d'un vampire, et même sur elle. Sur sa capacité d'écoute, à comprendre un autre, mais aussi à de battre pour son idée. Avant, elle aurait foncé dans le tas, tête baissée et arc à la main. Ce vampire n'aurait même pas accordé audience à une elfe si elle n'avait pas eu la conviction de ses mots. Mais au final, après que penser de tout ceci. Leur tâche serait ardue, quasiment impossible, cependant si cette génération commençait à entrevoir cette idée, peut être que petit à petit, au fil des années, ils auraient bâtit quelque chose de solide et de concret. En tout cas, Lyroë l'espérait.

Inspirant un grand bol d'air, c'est là qu'elle se rendit compte de l'air bien plus frais et du vent qui se levait. Les nuages passaient au dessus de sa tête à une vitesse annonçant que le souffle du Dracos ne cesserait pas de si tôt. La poisse, il ne manquait plus que ça. Si le temps s'en mêlait. Lyroë arrêta son destrier royal. La bête était docile. Il fallait remercier l'empereur pour au moins avoir le bon goût pour ses montures équestres. Il lui fallait trouver un abris pour y passer la nuit. Elle n'arriverait pas à atteindre son point de chute nocturne. Le vent soufflait en rafale du sud, autant partir vers le nord.
Coupant à travers plaine et quittant le chemin de terre, Lyroë ne savait pas vraiment que trouver en cette direction. Qu'importe. Cela lui donnerait un temps de plus de réflexion pour aborder le cousin de l'empereur devenu dragonnier. Un noble. En espérant qu'il soit plus ouvert et plus tolérant concernant les dragons et leur étiquette que son cousin. Peut être la réponse de l'empereur n'était que jalousie de ne pas avoir été choisi, laissant un membre de sa famille remplir cette noble tâche.

*Cela ne m’étonnerait pas.* Pensa Lyroë. * Toujours habitué à ce que tout lui soit du et lui tombe dans les mains, pour une fois le Dracos en a décidé autrement. *

En tout cas, cet humain, comme l'autre serait difficile à convaincre. Pour ce peuple s'allier avec les vampires étaient encore plus ardu à comprendre que pour les elfes. Lyroë ne pouvait que comprendre, plus faibles et sans défenses face au peuple de l'ombre, ils étaient en plus leurs mets favoris. Mais il existait des alternatives et si chacun y mettait du sien. Bon pour cela il faudrait stopper la machine négativiste qu'était Lolo, car si tous les êtres de la nuit se penchaient sur ses mots, la dragonnière prêchait dans le vent. Et parler pour ne rien dire, c'était pas son activité favorite. Parler tout court.

Les foulées de son destrier passèrent, et le vent s'activait toujours, semblant vouloir les engloutir un peu plus à chaque minutes. Par le Dracos, que se passait-il pour que les éléments se lèvent ainsi sans autre signe. Qui avait osé tromper la tranquillité des esprits ?

L'archère hâta sa monture en passant à l'allure supérieure. Rien de pire que le vent sifflant dans vos oreilles, emmêlant vos cheveux et votre esprit et léchant avec force vos oreilles. Mais à force de chercher à le déjouer l'elfe avait dû entreprendre sa route de la mauvaise façon. Elle se retrouva bien trop au nord. Maudit Auster, qui la poussait elle et son infortuné compagnon équestre non loin des côtes du nord. Pardi, elle qui allait au sud. Fichtre soit cet esprit soufflant, changeant et menaçant.

Non loin, elle pouvait voir dans le gris du ciel, la ligne d'horizon au delà de la mer houleuse et en colère. Les vagues claquaient sur le sable. C'est là que tranchant avec les vagues grondant et l'horizon grisonnant, un amas plus clair cherchait à fuir cette prison en furie. Un bel amas. Un bateau, non, un animal. Il semblait bien gros pour une vache ou un cheval. Et il n'y avait guère d'animaux plus gros dans cette contrée. Du moins, pas qu'elle ne sache.

Lyroë mit pied à terre et s'approcha, entre étonnement et inquiétude. La mer était fâchée et elle ne pourrait guère aller chercher un malheureux dans l'eau. Mais au dur et à mesure qu'elle avançait, rencontrant le sable sous ses pieds, elle comprit le drame qui se jouait sous ses yeux.

« - Par le Dracos, mais c'est un dragon. »

Sans plus attendre, elle courut au bord de l'eau, les vagues léchant avec fureur ses bottes. L'lefe se mit à hurler à la noble créature de tenir bon. Elle se sentait désemparer. Sortir une vache de l'eau, elle aurait réussit, mais un dragon, sa magie serait inutile. Les protections de la créature ancestrale feraient obstacles, et là il ne s'agissait pas un dragonnet, mais d'un beau dragon, bien adulte. Cela ne la choqua que après. Il ne pouvait s'agir de Shaynar. Alors par tous les esprits qui était ce dragon. Un quatrième de la première génération, oublié des temps.
Elle se poserait ces questions après pour le moment il fallait sortir de là la pauvre créature.

Et ça ne serait pas une mince affaire. Même en puissant son énergie des éléments déchaînes, il restait un obstacle de masse. Lyroë devait agir autrement, elle ne pouvait pas être la force de secours, mais elle en serait le guide. Elle entreprit de faire une chose peu orthodoxe en matière de relation avec les dragons, mais bon aux diables les avarices, parfois il faut savoir utiliser les grands mots. S'il lui en voulait au moins, cela voulait dire qu'il était en vie. Puis elle n'était plus à ça près, un dragon rancunier de plus ou de moins.
L'elfe ferma les yeux et essaya de se concentrer sur l'esprit du dragon. Elle se devait de rentrer en communication avec lui, avec son esprit. Le guider, calmer. Il avait la force, mais la panique prenait le dessus. Un dernier effort et il serait à ses cotés.

*- Je t'en prie dragon, écoute mes mots et entend mes paroles. Laisse toi guider par ma voix et vient à moi. Tes écailles sont plus résistantes que l'eau qui t'assaillent de toute part, ton esprit est plus fort que le vent qui t'affole. Prends ma force et mon courage pour venir à moi.*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeJeu 16 Mai 2013 - 22:18

La tempête se faisait moins ardente, moins violente mais les flots ne s'étaient pas assagis pour autant. Parfois, une vague submergeait la dragonne bleue et elle devait alors lutter pour offrir à ses poumons douloureux l'air qu'ils lui réclamaient. Mais, à chaque fois qu'elle gagnait ses batailles contre les eaux sombres qui semblaient si déterminées â la noyer, son regard couleur du calme océan se portait vers cette forme sur la plage. Celle-ci était devenue son point d'amarrage, dernier lien qui la rattachait à la vie et lui donnait les forces qui lui manquaient.

Une chose l'étonnait au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de la terre ferme. Estelen sentait une source de magie qui paraissait émaner de cette forme encore imprécise sur la plage. Soudain, alors que les eaux s'étaient ruées sur elle pour la plonger dans les ténèbres a nouveau, elle sentit qu'on approchait son esprit. Était-ce cette forme qui se dessinait devant elle avec de plus en plus de netteté ? Était-ce un être bénéfique ? Ou voulait-il sa perte? La dragonne aux écailles bleu clair accepta le contact avec cette âme étrangère. La voix était douce, calme et posée. Elle sonna comme une mélodie pour Estelen, une mélodie qu'elle écouta avec attention.

-...Prends ma force et mon courage pour venir à moi.

Et ce fut que qu'elle fit. Alors, puisant dans les mots harmonieux de l'être qui l'encourageait, elle reprit courage et tout son corps répondit à cet appel. Ses muscles engourdis retrouvèrent une énergie nouvelle et la côté se rapprocha. Bientôt, l'être écailleux qui luttait contre le courant pût distinguer cette forme qui venait de lui sauver la vie. Il s'agissait d'une silhouette fine. Parvenue à une cinquantaine de mètres du rivage, elle pût remarquer les traits fins et harmonieux du visage du bipède ainsi que sa chevelure flamboyante. Les nuages s'étaient dispersés et l'océan s'était assagi désormais, ce qui facilitait grandement la progression de la dragonne.

Quelques instants plus tard, Estelen eut un soupir, ou plutôt un grognement de soulagement en sentant le sable sous ses pattes. Ça y est, elle était hors de danger. Du moins, pour l'instant. Ce fut à grand peine qu'elle hissa son imposante masse sur la plage. Lorsque ce corps vidé de toutes ses ressources fut sorti de l'eau, la dragonne s'allongea sans ménagement. Elle tourna alors sa tête vers la fine silhouette et elle la détailla. Elle ne pût s'empêcher de relever les oreilles pointues de la femme qui se tenait devant elle. *Ce doit être une elfe* pensa-t-elle en se remémorant les histoires de sa mère Skade. Après avoir scruter cet être qui l'avait sauvée, elle plongea son regard bleu dans le sien un peu plus clair. Doucement, elle approcha son esprit de celui de l'elfe. Elle dit, non sans un certain respect :

-Aujourd'hui, jeune bipède, je te dois la vie. Je t'en remercie. Mais qui es-tu? Je sens de la magie émaner de toi et j'ignorais cela possible.

Épuisée, Estelen reposa sa tête sur le sable fin, ses yeux tels deux saphirs toujours plongés dans ceux de sa sauveuse. Son souffle puissant agita tranquillement les cheveux de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeVen 17 Mai 2013 - 14:22

Cela semblait fonctionner. Qu'importe si cela venait d'elle ou d'un instinct de survie de la part de l'ancestrale créature. Mais cela fonctionnait, la mer n'aurait pas raison de la force du dragon. Les éléments déchaînés lui rendraient certes la tâche bien difficile, mais il fallait qu'il se batte, Lyroë ne supporterait pas de perdre un autre dragon sous ses yeux sans pouvoir rein faire. Et c'est exactement le sentiment qu'elle ressentait, là sur la plage, seule, démunie, face à l'océan qui lui crachait sa colère au visage. Impuissante, son arc, ses flèches, sa magie, rien ne pouvait sortir une force telle. C'était la nature contre la nature. La dragonnière n'avait plus qu'à supplier le Dracos de ne pas perdre encore un être qui était la force même de la vie sur Armanda.

La noble créature parvint à se glisser des vagues rugissantes et à se traîner sur la plage. Si elle avait put, Lyroë l'aurait tiré elle même sur le sable. Chose utopique, mais l'envie était là.
Mais par le Dracos, un dragon, pas un œuf, un dragon adulte. Plus grand que Shaynar, lui même. D'où venait-il ? Comment cela était-il possible ? Il existait des dragons autre part ? Lyroë savait qu'il existait des terres au delà de la mer, mais y avait-il de la vie aussi ?? Des dragons ? Des dragonniers ? D'autres créatures, ou bien le domaine sacré des esprits ? Une simple apparition apportait bien trop de questions.

Mais pour le moment, l'important était que le dragon se remette et vite. Il n'allait pas rester là sur le sable à s'épuiser. Lyroë devait faire quelque chose. Déjà la nourrir. Rien de tel pour reprendre des forces. Elle allait lui proposer de chasser pour elle quand la dragonne, car il s'agissait là d'une femelle, lui souffla à son esprit. L'elfe fut flattée qu'elle ne lui en veuille pas d'avoir essayer de pénétrer son esprit sans être invité. Un petit dragon pouvait encore le concevoir, mais un adulte.

« - Je me prénomme Lyroë Tuwiel, archère au service de l'impératrice elfique. La magie qui émane de mon être provient de la force que vos frères ou sœurs nous ont redonné il y a quelques années, en nous faisant l'honneur de revenir sur Armanda. Mais Noble dragonne venue des eaux, reposez-vous pour le moment. Je reviens, je vais vous chercher de quoi reprendre contenance. Vous êtes ici en lieux sûr. Seul le vent peut se jouer de vous. Je fais vite. »

La jeune femme regardais l'immense dragon, et sentit sa faiblesse. L'elfe lui sourit rapidement avec douceur avant de chevaucher son destrier et de partir vers les terres à la recherche d'un animal quelconque. Elle fit au plus vite pour trouver des lapins, maigres consolations, mais sous le vent et en plaine, il n'était pas aisé de trouver bien plus gros. Et c'est en se sentant ridicule de son butin certes conséquent pour un dragonnet, pour une dragonne adulte épuisée, ça faisait office d'entrée.

Ses pas s'enfonçant dans le sable, la dragonnière s'approcha d'un pas vif et inquiet. Elle espérait qu'il ne lui était rien arrivé entre temps. D'une voix claire, elle lui posa devant elle les lapins.

« - Tenez noble dragonne. Cet en-cas n'est pas des plus raffinés, mais j'ai fait au plus vite. Veuillez m'en excuser. Tout comme ma surprise de voir un dragon adulte, ici. Sans vous brusquez, d'où venez-vous ? »

Lyroë s'agenouilla non loin d'elle. On aurait dit une petit fille attendant qu'on lui conte le récit. Il y avait trop de chose qui tournait dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeVen 17 Mai 2013 - 22:35

Lyroë Tuwiel. La dragonne avait donc vu juste, elle était bien une Elfe. Mais les paroles qui suivirent l'étonnèrent. Ces frères et soeurs dont parlait l'archère, ne serait-ce pas les oeufs laissés par ses congénères lors de leur départ? Certainement, ce ne pouvait être que cela. Cependant, Estelen était bien trop épuisée pour poser la question qui lui vint à l'esprit. Après lui avoir adressé un sourire, l'être à la fine silhouette s'éloigna pour une raison que la dragonne ignorait. Une fois que l'Efle fut loin, elle laissa son esprit vagabonder et sombra dans un sommeil réparateur.

Bientôt, Estelen sentit la présence de Lyroë et entendit son pas léger sur le sable. La dragonne était quelque peu ragaillardie par sa sieste, si courte fut-elle. Un sentiment de joie parcourut son être lorsqu'elle capta cette approche bénéfique. Elle sentit avant de les voir le fumet délicat des lapins que l'archère elfique déposa bientôt devant elle. Cela raviva les souvenirs de son enfance, alors qu'elle n'était encore qu'un dragoonet et qu'elle chassait ses prpres proies. Ce fut respectueusement qu'elle écouta les phrases qui furent prononcer avec une grande sincérité par l'Elfe. Elle lui répondit par un simple "merci" qui était un mot qu'elle ne disait pas habituellement, même à ses pairs. Elle eut vite fini d'engloutir ce maigre repas et elle sentit qu'elle prenait des forces peu à peu. Elle n'avait même pas pris le temps de savourer cette chair tendre. Tant pis, ce serait pour une prochaine fois. Contente, elle se redressa, non sans sentir cette faiblesse qui l'emplissait encore, et posa son regard plein de sagesse sur l'être aux oreilles en pointes. Celle-ci était agenouillée non loin d'elle, attentive. Alors, son esprit s'approcha de celui de l'Elfe et elle dit, en ignorant la question sur sa terre natale -elle tenait à préserver le continent où s'étaient installés les dragons des attaques des bipèdes- :

-N'aurais-tu pas, dans la tempête, vu un autre dragon dans le ciel ? Skade, ma mère adoptive, souhaitait retrouver son fils en revenant sur Armanda car elle avait quitté ton continent en laissant derrière elle un oeuf. Blanc si je me souviens bien. Elle espérait qu'avec lui, un espoir renaitrait. Saurais-tu ce qu'il est advenu de son fils blanc ? J'aimerai revoir cette dragonne qui m'a élevée comme sa propre descendance et je sais que si je trouve ce fils qu'elle a laissé derrière elle, je la trouverai.


La dragonne bleue se releva complètement, en soufflant bruyamment. Ses pattes tremblaient légèrement sous son poids, encore affaiblies par l'effort qu'il lui avait fallu pour vaincre les flots déchainés. Elle tenta quelque pas et dut se rendre à l'évidence : il lui faudrait encore du temps pour récupérer suffisamment. Ses recherches devraient donc attendre qu'elle soit remise. Elle se demandait où était passé son frère mais ne s'inquiéta pas longtemps de son sort car elle ne doutait pas qu'il s'en sortirait sans soucis. Estelen allongea de nouveau sa masse imposante sur le sable fin de la plage et attendit la réponse de l'archère, parfaitement immobile, telle une statue de glace. Etrangement, cet être bipède ne lui inspirait pas le dégoût comme ceux décrits par la vénérable dragonne. Elle se sentait bien en sa présence et trouvait agréable de discuter avec Lyroë. Le Dracos semblait l'avoir mis sur sa route pour une bonne raison. La preuve en était faite puisque, en partie grâce à l'Elfe, Estelen était saine et sauve. La dragonne poussa un soupir de contentement et patienta.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeMer 22 Mai 2013 - 17:58

Qu'il était doux de d'entendre au tréfonds de son âme, les paroles d'un dragon. La première fois, Lyroë eut un sentiment étrange. Comme si c'était son âme qui lui parlait. Presque. Un doux murmure, la voix de la sagesse pour la jeune elfe. Une parole réconfortante. Le fait de ne plus jamais être seul.
Et ça, c'était ce qui lui manquait le plus. Bien sûr Shaynar lui avait souffler ses paroles, mais ce n'était pas la même chose. Un échange informel. Et même si Lyroë lui laissait parfois accéder à son esprit, les liens n'étaient pas aussi fort et fluide.

« - Je n'ai hélas vu aucun autres dragons sinon ceux qui sont nés sur Armanda. Mais une telle arrivée ne restera pas inaperçue. Nous retrouverons votre mère. Une dragonne non née sur cette terre, adulte, les discussions iront bon train, partout et très vite. Je vous guiderai à elle... pour éviter une péripétie tel que votre barbotage dans l'eau. »

Le sable piquant ses genoux, l'archère buvait les paroles d'un dragon...Mince un dragon adulte. Le double de taille de Cymbor à sa...mort. Mais un dragon, venu d'ailleurs. Ils étaient encore vivants. Pas seulement les œufs trouvés ces dernières années. Dans sa quête de rallier les dragons et dragonniers, cette arrivée était une bénédiction du Dracos. Même si elle n'avait pas encore trop l'impact qu'un tel retour pourrait avoir sur cette terre et encore moins sur ses habitants. Un surcroît de magie. Qu'importe pour le moment, l'elfe s'intéressait seulement au bien être de la dragonne. Ses questions attendraient. Pas celles de l'ancestrale.

L'archère se sentit mal. Elle aurait aimé lui faire partager son esprit et des souvenirs, mais là la jeune femme préféra parler. Elle en avait besoin, et l'annonce serait peut être moins violente comme ça. Si cela était possible.

« - Il y a trois ans, trois œufs ont été trouvé. Un fut ramené auprès de mon peuple. Chaque elfe fut invité à toucher l’œuf, pour qui se révèle à eux. Je l'ai fait et le dragon endormie au chaud s'est éveillé pour moi. Un dragon aux écailles si blanches et pures qu'il pouvait faire pâlir de jalousie la neige des hauts pics. Il se prénommait Cymbor. Et il fut mon lié, mon ami, mon âme et au delà des mots, il était ma vie. Il est mort il y a de nombreux mois, en voulant me sauver des griffes de vampires, d'un vampire, qui lui porta un coup fatal. Il a donné sa vie pour que je puisse encore voir le soleil se lever le matin. »

Ses poings serrés sur ses genoux, l'elfe chercha à ne pas pleurer. Elle se devait d'être forte, pour son lié.

« - Mais la volonté de votre mère est faite. Grâce à son fils un espoir est né, et je ferai tout pour qu'il vive encore, chaque jour que le Dracos fait.

Détermination et franchise, Lyroë laissa ensuite son esprit ouvert à la dragonne pour qu'elle puisse lire en elle si le cœur lui en disait. Elle lui montra la naissance de Cymbor, son premier vol, puis sa mort, son secours, le vampire maudit terrassant le lié blanc. Tout était là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeSam 25 Mai 2013 - 22:19

La remarque de l'Elfe sur son atterrissage aquatique vexa quelque peu Estelen. Toutefois, elle ne lui en tint pas rigueur, bien plus préoccupée par le fait qu'elle n'ait pas vu Skade. Elle observa l'archère attentivement et perçut l'espoir qui éclot dans son être. Si la dragonne avait pu sourire, certainement l'aurait-elle fait. Elle se contenta de lui transmettre une énergie positive. Soudain, son visage s'assombrit et, surprenant l'être écailleux, elle prit la parole. Elle but les paroles de Lyroë et la nouvelle de la mort de ce frère qu'elle n'avait jamais connu l'attrista. Elle avait tant espéré le connaitre qu'elle fut prise de colère contre ce vampire qui avait pris sa vie. Les mots de l'Elfe lui revinrent alors et elle devina que sa peine n'était rien comparée à celle qui avait accablé et accablait toujours la jeune femme. Peut-être ne comprendrait-elle jamais le lien qui unit un dragon et son dragonnier mais elle sentait que les deux âmes ne faisaient plus qu'une.

L'esprit d'Estelen s'approcha délicatement de celui de Lyroë et elle découvrit que cette dernière l'avait laissé ouvert à son attention. A travers son regard d'un bleu pur, elle vit Cymbor briser la coquille de son oeuf, son premier vol et l'évènement tragique qui avait permit au vampire de prendre la vit de l'écailleux blanc. Elle grava dans sa mémoire le visage de cet être maudit des dragons et se promit de faire cesser son existence malfaisante elle-même. Maintenant, elle savait ce qu'avait été la vie de ce frère perdu à jamais et elle se dit qu'elle avait été plus qu'honorable. Etrangement, elle avait mis sa fierté de côté aujourd'hui et n'avait pas relevé le fait qu'il était mort pour une Elfe. Alors, après avoir pesé pendant de longues minutes le pour et le contre, la dragonne aux écailles couleur du ciel bleu prit la "parole" d'un ton qu'elle voulut réconfortant :

-Tu n'as pas à t'en vouloir, chère Elfe. Tu me propose ton aide et je l'accepte avec joie. Tu connais mieux que moi le continent et cela me sera fort utile si je ne veux pas perdre un temps qui peut être précieux. Je fais aussi cela en mémoire de Cymbor. Je ne doute pas que tu es pris grand soin de lui. Je regrette de n'avoir pu le rencontrer mais tu as parlé de cet espoir qu'il a fait naitre et je pense que tu as raison de vouloir le perpétuer. Pour cela, je serai à tes côtés lorsque tu en auras besoin.

Estelen se releva et étendit ses ailes. Ses jambes avaient cessé de trembler et elle sentait les muscles de son corps près à l'effort qu'elle allait leur demander. Puis, elle tourna de nouveau sa tête vers cette silhouette si fine, à l'apparence si fragile. Son esprit se tendit de nouveau vers celui de l'archère et elle poursuivit :

-Deux possibilités s'offrent à toi. La première consiste à ce que tu me guide depuis le sol. La seconde est que tu montes sur mon dos. Je dois t'avouer que cette dernière serait plus rapide. Mais tu es libre de choisir. Alors Lyroë Tuwiel, quelle est ta décision?

L'idée de porter la jeune femme sur son dos n'enchantait guère la dragonne mais elle pensait avant tout à sa mère adoptive et s'inquiétait pour elle. Suivre l'allure réduite que lui imposerait l'Elfe si elle se déplaçait sur le sol lui serait insupportable. De toute façon, le choix revenait à l'intéressée. Alors, Estelen attendit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 20:23

« - Noble dragonne, ce sentiment ne me quitte pas. Mais je vous remercie... »

Elle se tut, rien de plus. Ce n'était pas la peine de s'étendre sur ce sujet. Lyroë n'en avait ni l'envie ni le temps. Elle devait aider la nouvelle venue et plus que tout retrouver les autres dragons. Même fatiguée, l'écaillée, à juste raison, voulait retrouver les siens et l'elfe était bien curieuse de les rencontrer aussi. D'où venaient-ils ? Pourquoi un retour maintenant ? Pleins de questions à poser. Mais pas pour le moment.

« - Je dispose d'un des destriers de l'empereur Humain. Ne pas lui rendre serait un affront, en tout cas pour moi. Me permettez-vous de le ramener à Elena, une des villes situées non loin d'ici ? Nous pourrions ensuite, par le biais des airs tenter de retrouver votre mère. »

L'archère se leva, nettoyant de ses mains le sable resté collé sur ses genoux. Elle se tenait là près de la tête de l'écaillée. Elle l'observa un instant, la détaillant un peu plus. Ses écailles claires, elles avaient quelque chose de Cymbor. La clarté, celle là même qu'elle avait vu sur le jeune dragon elfique.

« - Cymbor était un dragon du ciel. Il aimait voler et le faisait très bien. C'était un honneur, mais aussi un réel bonheur de pouvoir l'accompagner dans ses déplacements de cette façon. J'espère lui faire honneur lors de notre vol tout à l'heure. Et je vous remercie de me le proposer. »

Lyroë savait que les dragons pouvaient avoir leur fierté, et se déplacer de cette façon, plus rapide et efficace ne faisait pas pour autant d'eux des bêtes de voyage, tel les chevaux ou ânes. La dragonnière aimait taquiner son ancien lié sur cela. Ce qui lui avait valu de bien jolis looping aériens. Susceptible et fier. Elle attendrait un peu avant de tenter la même chose avec sa sœur.

« -La ville est un peu plus à l'est. Je ne pense pas qu'il serait judicieux de vous voir arriver en plein milieu de ses murs. La population humain a eu à subir de tant de méfaits ces derniers temps qu'elle est méfiante. Et on ne peut lui reprocher. Malheureusement. Puis-je vous proposer de m'attendre un peu plus loin, il y a une clairière non loin d'un point d'eau ? Vous pourrez aussi vous restaurer en m'attendant et vous reposer avant notre envol. »

Les propos de Lyroë étaient dit avec douceur et une certaine gêne. Elle ne savait pas trop comment s'exprimer avec un dragon adulte, sans lié. Elle n'a connu que Cymbor de l’œuf à... Ou Shaynar, et là encore les rapports étaient autre. Et là encore, ils étaient passés par le biais d'un dragonnier.

Se rapprochant de son cheval, elle tint la bride et demanda à la dragonne :

« -Je m'excuse de devoir vous imposer un détour, alors que vous vous inquiéter pour votre famille. Mais en cette période, chaque détail, chaque geste est scruté. Vous arrivez en une période sombre. Et je m'en excuse. Votre retour, celui de vos frère et sœurs éclos sont pourtant que festivité et espoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Premiers pas cahotiques sur Armanda (plage au nord-ouest de l'empire humain) [PV Lyroë] TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les plages du Nord
» J’aime pas ces histoires de Sud-Est, Nord-Ouest, et tous ces machins | CLEVE
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-