Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeDim 5 Mai 2013 - 0:10

Esmelda était dans une des petites salles d'audience du palais. La princesse y accueillait une délégation de tisserands. Oh non pas pour une nouvelle tenue, bien loin de là. Ils venaient en requête. Les vampires en dehors de leurs souterrains et présents sur les terres de l'empire n'arrangeait pas leurs commerces. De nombreux composants venaient à leur manquer.  En bonne régente, elle les accueillit à bras ouvert, avec sa jovialité habituelle. Les intérêts de tous les corps de métiers lui tenait à cœur.  

Ils furent cependant interrompu après un court entretien du délégué principal sur l'exposition des faits. Un tapage à la porte d'entrée. Esmelda craignait encore une intrusion violente. Une lame noire y alla, arme à la main pour ouvrir sur une Ninna en colère, de se faire refouler à l'entrer.

Esmelda s'excuse auprès de ses invités du moment pour aller voir son amie. Elle la raccompagna vers la porte en houspetant le garde à l'entrée.

« - Je vous avait dit que Ninna Galang avait le droit de me rejoindre sans passer par la case attente devant la porte. »

Elle fit des gros yeux avant de laisser un certain sourire sur son visage, en voyant le garde devenir rouge de confusion.
En compagnie de sa confidente, elle l'amena un peu plus loin, dans un recoin du château. Ninna lui tendit une lettre. Esmelda s'empressa de la déchiqueter.  Sa provenance ne faisait pas de doute.
Kyllian, son amour. Et ses mots la mirent en émoi. Par le Dracos, son amant avait croisé le chemin de ce vampire. Il voulait la voir et vite. Rien de plus que le lieu. Énigmatique, d'habitude, elle avait le droit à plus.

Elle donna la lettre à Ninna.

« -Peux-tu me préparer un cheval, pas le mien, des vivres, dans une heure dans la cour. Des vêtements à toi. Et brûle la lettre. Je dois le voir, mais seule. Ninna il faut que tu me couvres ici. »

*******************

Une heure plus tard, la princesse vêtue simplement, quittait le palais à cheval, discrètement pour rejoindre son cher et tendre. Le cœur battant, elle avait peur. Sa rencontre avec son ennemi ne pouvait être bon et elle le voyait à l'agonie.
Esmelda prit un chemin d'un bois non loin de Gloria, les Kohan y avait d'ailleurs entre autre une cabane de chasseur. Un simple lieu de repos lors des folles chevauchées. Le bois d'ailleurs était propriété seule du roi. Y voir un chasseur, un cueilleur dans cette partie de l'empire valait un aller direct en prison. On ne rigolait pas avec les bois domaniales. Enfin pour Esmelda, les choses pouvaient être autre. S'y promenant parfois, elle y avait rencontré bons nombres de personnes du peuple. La princesse était plutôt du genre à aller chasser avec eux.

Là les choses étaient autre, elle espérait y voir personne hormis Kyllian.
Au bout d'un certain temps à cheval, la jeune femme arriva au confins de la foret, plus sombre, plus dense. Elle aurait pu avoir peur, mais non, les pas du cheval le ramenant à sa vie, le courage prédominait dans son cœur.

Près d'un vieux chêne au tronc creux, aux branches distordues, elle descendit de cheval et attendit que le vampire fasse son apparition.


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER 1450384496-esme

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Esmelda Kohan le Ven 28 Juin 2013 - 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeLun 6 Mai 2013 - 17:19

Ces derniers temps, les évènements s'enchaînaient à un rythme hallucinant pour le jeune Wallam. D'abord, alors même qu'il venait d'apprendre que la main de la princesse Kohan avait été promise à un elfe, Lorenz Wintel l'avait retrouvé et lui était tombé dessus, rayant de la carte un petit village de paysans innocents. Lors de l'affrontement, il avait vraiment cru voir le spectre de l'esprit de la Mort se pencher sur lui, mais le Dracos ou peut-être simplement le destin en avait décidé autrement et avait décidé de croiser la route de Roëric Alokor, son plus fidèle allié chez les vampires, et la sienne. Désormais dragonnier, l'épéiste était intervenu et sa dragonne Isyndar avait littéralement volé au secours du vampire en mauvaise posture. Il s'en était fallu de peu cette fois que le prince vampirique n'élimina définitivement son principal adversaire.

Quelques jours plus tard, alors qu'ils commençaient à peine à reprendre des forces, Kylian et son allié retrouvé étaient tombés nez-à-nez avec un autre de leurs ennemis en la personne d'Ethan Enaël, le général de l'armée vampirique et l'un des principaux soutiens de Wintel. Le combat avait tourné court, mais le petit groupe avait réussi à arracher des griffes du général Enaël une jeune femme au sale caractère, Mélusine. Il n'avait pas fallu longtemps au jeune vampire pour comprendre que cette dernière n'était pas qu'une simple victime humaine à secourir : Mélusine était à Roëric ce qu'Esmelda était à Kylian et inversement.

Et aujourd'hui, ils avaient besoin d'aide. Ils étaient parvenus à mettre en fuite Enaël, mais le général ne s'était pas fait oublier longtemps et les vampires à la solde de Wintel avaient rapidement retrouvés leurs traces et les pistaient avec la ferme intention de terminer ce qui avait été commencé.
Malheureusement, Mélusine représentait un sérieux handicap dans une telle course-poursuite : contrairement aux vampires, son organisme encaissait difficilement les privations et elle avait besoin de manger, boire et dormir régulièrement. De plus, en dépit des efforts qu'elle déployait pour le nier ou le dissimuler, elle avait besoin de soins et de repos après avoir subi les foudres du général vampirique. La fuite n'était donc pas une solution envisageable pour le petit groupe, tout au plus cela leur permettait-il de gagner du temps, de retarder l'inévitable, mais s'ils continuaient à ce rythme, la jeune femme ne tiendrait pas et les sbires de Wintel finiraient par les retrouver.

Kylian détestait l'idée d'impliquer Esmelda dans cette histoire, la pauvre avait déjà suffisamment de soucis que pour que le vampire se laisse aller à lui en imposer davantage, mais il n'avait pas le choix. Les vies de Mélusine, Roëric et Isyndar étaient en jeu. Dans cette région de l'Empire, il ne faudrait que quelques jours pour organiser une rencontre avec la princesse, depuis le temps qu'ils étaient contraints de ruser pour s'offrir le luxe de quelques heures ensemble, ils avaient eu tout le loisir d'étoffer leur système de communication et celui-ci se montrait désormais particulièrement efficace.
Le vampire avait laissé une lettre à proximité de l'enceinte de Gloria, soigneusement dissimulée dans un endroit seulement connu de lui et de Ninna Galang, leur intermédiaire. Ninna récupèrerait le message et Esmelda l'aurait dans les mains dans un délai de vingt-quatre à quarante-huit heures. Dans sa lettre, Kylian avait fixé rendez-vous à sa bien-aimée trois jours plus tard, au pied d'un arbre qu'ils utilisaient régulièrement comme point de repère.

Le jour convenu, il laissa ses compagnons derrière lui, discrètement tapis dans cette cabane perdue au milieu des bois, se contentant de leur annonçer qu'il allait chercher le secours d'une personne de confiance et leur demandant simplement de lui faire confiance. Il avait délibérément donné rendez-vous à Esmelda à bonne distance de l'endroit qui les abritait, la précaution pouvait sembler futile mais c'était ce genre d'attention aux petits détails qui garantissait sa survie et surtout celle de ceux à qui il tenait. D'autant que depuis sa dernière entrevue avec Lorenz, il se montrait plus prudent encore qu'à l'accoutumée.

La princesse Kohan était arrivée avant lui et attendait patiemment. Elle était radieuse, comme toujours, mais Kylian domina son envie de courir vers elle pour la prendre dans ses bras et prit soin de vérifier les alentours avant de la rejoindre, s'assurant de l'absence d'un quelconque espion. Rassuré, il se faufila telle une ombre vers la silhouette de la jeune femme. Esmelda lui tournait le dos et sursauta lorsqu'il posa la main sur son épaule.

Tout va bien, c'est moi.

Il la prit dans ses bras et déposa un baiser sur ses lèvres avant de poursuivre.

Esmelda, mon amour, vous n'imaginez pas à quel point je suis heureux de vous revoir.

Il laissa plâner un instant de silence, savourant la présence de la princesse au creux de ses bras, mais il n'avait hélas pas le temps d'en profiter davantage.

J'aurais préféré ne pas vous mêler à cela, mais vous êtes la seule personne susceptible de nous aider. J'ai dissimulé des amis dans le cabanon où nous nous retrouvons parfois, un peu plus à l'est. Une jeune femme a besoin de soins et de repos, mais nos ennemis sont à nos trousses et j'ignore combien de temps elle pourra tenir si nous devons continuer à fuir incessamment.

Princesse et vampire se dirigèrent vers le pavillon de chasse, lorsque le petit bâtiment de bois fut en vue, Kylian reprit la parole.

Il y a un autre vampire à l'intérieur, c'est un ami fidèle et il a toute ma confiance, vous ne craignez rien. Oh, et il y a aussi une représentante de la race des dragons qui je pense devrait vous plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 17:29

Trop de choses arrivaient en même temps et Roëric était franchement perdu. Depuis les terribles évènements du Grimoire, où il avait perdu le peu qu’il lui restait encore : il avait finalement retrouvé Isyndar, puis Kylian et maintenant Mélusine. Bien qu’il faisait énormément d’effort avec sa dragonne, il savait pertinemment qu’il faudrait du temps avant que leur lien ne soit vraiment solide. Et c’était de sa faute, il n’aurait jamais dû mêler un dragonnet à toute cette histoire, Dracos ou pas.

Quant à Kylian, il ne savait là aussi pas trop quoi en penser. Certes, il était heureux de revoir l’ami, mais qu’en était-il du maître ? En tant qu’ancien chevalier et respectueux du code inhérent à cette fonction, il se devait d’être loyal envers celui-ci. Cependant il avait entre deux temps lié sa personne à d’autres. Isyndar et… Mélusine. Là aussi, il allait devoir faire en sorte que toutes ses allégeances concordent s’il ne voulait pas un jour se retrouver dans une position très délicate : du genre qui le pousserait à faire un choix difficile.


"Quoiqu’on en dise, la vie est plus simple quand on est seul… Mais moins… divertissante."

Mélusine. Là résidait le fond du problème. Six mois plutôt, il lui était apparu comme une excellente idée que de partir sans un mot. Il n’avait rien promis, pas vraiment. Et puis c’était mieux ainsi. Ils étaient de deux espèces différents et antinomiques. Au final que se passerait-il ? Soit il la verrait vieillir puis dépérir… une situation atroce qu’il ne souhaitait pas vivre. C’était égoïste et lâche mais c’était aussi ce qu’il ressentait. Soit elle lui demanderait de devenir comme lui. Il aurait alors la joie immense de la transformer en monstre assoiffé de sang, lequel l’oublierait complètement et ne souviendrait pas de lui avant des décennies, dans le meilleur des cas…

"Vivre dans le présent… C’est-ce que je dois faire…"

Les malheurs arriveraient bien assez vite. C’étaient leur spécialité, après tout. Pour l’heure, la femme qu’il aimait était dans un sale état. Il ne concevait pas qu’elle ait pu prendre tant de risques pour le retrouver. C’était franchement stupide, mais d’un autre côté, cela le réjouissait au plus haut point. Un bien étrange paradoxe, qui confirmait le vampire dans l’idée qu’il était complètement cinglé. Aucun suceur de sang digne de ce nom ne s’opposerait aux visées hégémonistes de Lorenz ou s’amouracherait d’une humaine.

"Je suis fou. Tout comme Kylian. Pas étonnant que l’on s’entende si bien."

En compagnie de sa liée et de sa louve, ils étaient tout trois dans le pavillon de chasse où Kylian leur avait demandé d’attendre. Il revendrait bientôt avec de l’aide. Bien que lui faisant entièrement confiance, Roëric ne pouvait s’empêcher de poser régulièrement sa main sur la poigne de son épée. C’était plus fort que lui. Depuis qu’il avait bien faillit tuer Ethan, il ressentait non seulement une méfiance accrue mais aussi un besoin presque dévorant d’action.

"Action étant un euphémisme… Disons plutôt de sang et de combat, c’est déjà plus honnête…."

Il s’arrêtât un bref instant de faire les cent pas dans la pièce pour grattouiller le cou de sa dragonne, lui transmettant par la même occasion des pensées plus chaleureuses. Elle le méritait bien. A vrai dire, elle méritait plus encore, et chaque nuit que les Esprits font, Roëric se demandait ce qui avait bien pu lui prendre lorsqu’elle l’avait choisi.

La porte s’ouvrit, et il laissât là ses sombres pensées.


Kylian, heureux de te revoir.

Et pour cause, le vampire semblait sincèrement soulagé. Non pas qu’il y ait des pièges sous tout les buissons. Il devenait peut-être un peu paranoïaque… S’apercevant qu’il n’était pas seul et reconnaissant une dame de haute naissance (pour un vampire c’était facile, elles étaient beaucoup plus propres que les autres), il fit la révérence, reste d’un passé depuis longtemps révolu. Cependant son salut devait être bien démodé, il datait de quelques siècles après tout.

Ma dame. Enchanté.

Il la détailla du regard et en conclut qu’elle semblait beaucoup plus vivante que les poupées de porcelaine qui habitaient normalement les palais. De fait il comprît un peu le choix de son ami, mais choisit de réserver son jugement sur elle pour plus tard.


Fiche du Personnage
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMar 14 Mai 2013 - 20:52

Le sang et les larmes...
Ainsi étaient fait ses rêves, ou plutôt ses cauchemars, depuis cette terrible rencontre. Et cela n'aurait pas été trop grâve pour peu que ses journées soient un peu moins douloureuses que ses nuits mais ce n'était malheusement pas le cas. Ouverts ou fermés, ses yeux voyaient toujours la même chose. Un regard clair et pourtant si sombre, une aura diabolique, la blancheur furtive d'une paire de canine se plongeant dans un corps affaissé. Le sang, les larmes, le remord. Pourquoi donc s'était-elle lancé dans cette folle aventure ? Et quel esprit maléfique avait pu la pousser à confondre ce monstre avec Roëric ? Elle aurait donné tout ce qu'elle possédait pour avoir la moindre chance de retourner en arrière, mais c'était impossible. Elle était condamné à revivre cette scène à tout instant jusqu'à la fin de ses jours, condamné à savoir que quelque part sur le continent Bastian et Erwan erraient, transformés en sang froids et sans doute incapable de se souvenir de ce qu'ils avaient été et des familles qui les attendraient à jamais à Gloria. Des familles endeuillée par sa faute, cette seule idée la rendait folle.

*Je veillerai sur eux, c'est le moins que je puisse faire...*

Oui elle assurerait évidemment la subsistance de leurs femmes et de leurs enfants mais pour autant elle ne pourrait jamais leur rendre ce qu'ils avaient perdu. Le mieux qu'elle pourrait faire pour eux serait de les venger en tuant leur assassin mais comment tuait-on un être déjà mort ? Elle avait fait la triste expérience de la faiblesse humaine face à ces créatures, comment faire dans ce cas ?

*Je trouverai... *

En attendant, elle se traînait. Dents serrées, teint pâle et corps tremblant elle marchait résolument sans trop savoir où elle allait d'ailleurs. Depuis l'arrivée de Roëric, de sa dragonne et de son copain vampire elle avait complétement décroché de la réalité, ainsi c'était ça un état de choc ? Ce n'était pas une si mauvaise chose en fait, juste une manière de se protéger et de ne pas devenir fou après un tel traumatisme.. Son esprit embrumé ne se concentrait plus que sur les impératifs de son organisme, refusant de la laisser réfléchir plus avant et c'était parfait. Elle se laissait donc guider par les autres sans rechigner et sans poser la moindre question, peu désireuse d'en savoir plus sur leur destination à l'heure actuelle pourvu qu'elle l'éloigne de son tortionnaire ! Ce seul objectif lui donnait des ailes, enfin c'était une façon de parler quand on voyait la lenteur d'escargot avec laquelle elle se mouvait... Affaiblie, ankylosée, elle grimaçait à chaque pas même si elle était consciente de ne pas s'en tirer si mal physiquement parlant. Une épaule déboitée, qu'un vampire s'était gentiment proposé de lui remettre douloureusement en place, de nombreux bleus, des écorchures et un tremblement persistant étaient ses seules trophées. Ah ce froid qui s'insinuait dans ses os à chaque seconde... Pourquoi donc ne parvenait-elle pas à s'en débarrasser ? Le totem de l'autre cinglé ne pouvait tout de même pas la poursuivre jusque là ! Non... C'était psychologique, forcément psychologique.. Mais cela ne l'empêchait pas de grelotter à chaque instant ! Par moment elle avait l'étrange impression d'être devenue aussi froide que les deux vampires qui l'accompagnaient, sombres silhouettes qui l'auraient passionnée dans d'autres circonstances, en particulier celle de Roëric bien évidemment mais désormais cela lui était égal. Même lui ne parvenait pas à la sortir de sa torpeur. L'esprit embrumé, l'oeil vide, elle marchait à leur côté sans prêter attention à leur conversation ou au chemin qu'ils parcouraient. A aucun moment elle n'avait tenté de contacter sa horde, elle ne tenait pas tant que cela à leur apprendre la triste nouvelle. Le mieux était encore de se laisser guider et d'attendre que son âme guérisse un minimum pour peu qu'elle en soit capable.

Combien de temps dura cet étrange voyage ? Elle n'en aurait certainement jamais la moindre idée, dans sa mémoire il resterait comme un voilé par une étrange brûme. Muette et frissonnante, elle obtempéra docilement lorsqu'on lui demanda d'entrer dans une étrange petite cabane et d'y rester. Dans son état normal Mélusine se serait certainement méfié et à juste titre, mais elle se contenta de rester là, parfaitement immobile dans la semi obscurité qu'elle ne cherchait même pas à percer. Aucune curiosité ne se lisait dans ses yeux, elle se fichait complétement de qui ou de quoi allait bientôt passer le seuil en compagnie de ce Kylian. Elle était épuisée par le voyage, son épaule lui faisait mal, l'image désagréable de l'autre fou dangereux était collée à sa rétine et sa peau était totalement glacée. Le reste ne possédait aucune espèce d'importance.

Quoique...

Un éclair de lucidité, le premier depuis un long moment, s'alluma soudain dans les yeux sombres de la louve. Elle était peut-être affaiblie, mais pas au point de perdre son instinct de survie... Et ce qu'elle voyait là ne lui disait rien de bon... Comment ne pas reconnaître ce visage si connu ? Comment ne pas se méfier de si atours si soignés ? Et par le Dracos, que pouvait bien faire une Kohan ici, perdue dans un pavillon de chasse en compagnie de deux vampires et de l'une des voleuses les plus recherchée de tout l'empire ? La scène était si suréaliste qu'elle lui fit tout à coup retrouver ses esprits.

"Qu'est-ce que... Qu'est-ce qu'elle fait là elle ?"

Elle avait bondit en arrière avec la vivacité d'un chat sauvage, son poignard déjà visible dans sa main valide. Qui disait Kohan disait gardes, et qui disait garde disait arrestation. Ce qu'elle comprenait mal c'est pourquoi deux vampires, dont Röeric, s'amuseraient à la livrer à l'empire. Même pour de l'argent elle voyait mal ces créatures perdre leur temps ainsi. Son épaule se rappela à elle à cet instant et elle grimaça, presque aussi pâle que les vampires en question et consciente d'être encore une fois dans un sale pétrin. Dracos ce qu'elle en avait marre de tomber ainsi de catastrophe en catastrophe ! Un éclair de détresse passa dans ses yeux lorsqu'elle quêta des explications à celui dont elle ne savait plus si elle devait lui faire confiance :

"Roëric ? Pourquoi... A quoi jouez vous à la fin ?"




Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMer 15 Mai 2013 - 19:53

Attendant son cher et tendre, la princesse écoutait les bruits de la foret, pour l'entendre arriver. Ses pas sur les feuilles mortes, une branche qui bouge, bref un indice qui lui indiquerait que son doux prince vienne enfin à lui. Chose vaine, autant vous dire, car un vampire, qui plus est en fuite est d'une discrétion à toute épreuve.

Une main se posa sur son épaule, ce qui fit sursauter la jeune femme. Une seconde de questionnement quand à qui appartient cette main, avant de se perdre dans les yeux de son aimé et sur ses lèvres. Ses bras devinrent vite un refuge agréable, un moment hors du temps. Son inquiétude des derniers jours s'envolèrent. Il était là face à elle et semblait aller pour me mieux. En tout cas, il n'était pas blessé gravement. Son cœur s'apaisait peu à peu dans ses bras, avant de revenir à une réalité tout autre. Que Kyllian lui demande de l'aide, cela devait être grave, important aux yeux de son aimé. Jamais il ne le faisait. Alors elle le suivait avec hâte, la bride de son cheval à la main. L'annonce de voir un autre dragon lui emplissait le cœur, se mélangeant avec celle de rencontrer un ami de son aimé. Jamais il ne lui avait présenté quelqu'un de son passé ni même de son présent. Esmelda se sentait honorer et heureuse à la fois, malgré l'inquiétude de son aimé.

« - Je ne crains rien tant que je suis avec vous. »

Elle lui sourit largement avant de reprendre.

« - Mais que vous est-il donc arrivé pour devoir fuir ainsi ? Vous m'avez dit avoir rencontré ce vampire terrible ? »

Le cabanon de chasse, vieux, se dressait face à eux. Elle y entra à la suite du vampire, l'endroit était sombre et sentait le renfermé. Dans la pénombre, au fond, une jeune femme était étendue dans un lit. A ses côtés, un homme à la large stature. Il était imposant et son visage était marqué par les années passées sur lui. Esmelda eut un frisson quand il posa ses yeux sur elle. Son regard était bien plus sombre que celui de Kyllian. Elle se rapprocha de son aimé, comme une petite fille. Mais le vampire la fit se sentir bien plus à l'aise en la saluant, certes de façon bien obsolète, mais avec un certain charme, dû au décalage. Elle lui rendit son salut en inclinant légèrement la tête.

Un bruit derrière elle la fit tourner. C'est là qu'elle vit dans le sombre de la maisonnette, la noble créature. Ses écailles sombres se mariaient avec l'obscurité ambiante et tranchaient avec le doré de ceux d'Atalos. Seuls ses deux yeux brillants perçaient comme des joyaux. Le cœur d'Esmelda se serra. Un dragon, un autre. Un bonheur infini.

Mais ce fut de courte durée quand elle fut ramenée à la réalité par la quatrième personne se trouvant dans le cabanon. La princesse ne put qu'un pas de recul en voyant de qui il s'agissait. Son cœur se mit à battre. Mais qu'est-ce que Kyllian avait en tête pour l'amener auprès de cette femme. Il devait y avoir une raison bien valable, mais si quelqu'un arrivait là, il y aurait un joli tableau : la princesse Kohan, avec deux vampires et une des femmes les plus recherchées dans le royaume.

Heureusement la louve marquait le coup avec son poignard à la main. Esmelda se rapprocha un peu plus du vampire pour reprendre force et contenance. Quoiqu'il en soit la surprise fut pour les deux femmes un choc, et une fois celui-ci passé, Esmelda prit parole.

« - Je ne pense pas que se soit un jeu. Et rangez votre arme. Personne ici, ne tient à ce qu'il y ait un blessé de plus. »

Elle regarda Kyllian, avant de continuer.

"- Je ne suis pas ici pour vous, jeune louve, mais pour vos plaies et votre repos."


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER 1450384496-esme

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeDim 19 Mai 2013 - 13:49

Kylian préférait ne pas inquiéter Esmelda inutilement mais puisqu'elle lui posait directement la question, il ne voyait pas pourquoi ne pas lui répondre. Il se garda cependant bien de lui dire qu'il s'était vu mourir lorsqu'il avait combattu le prince vampirique, c'était le genre de détails qu'il oubliait facilement de partager avec son tendre amour. La princesse se faisait déjà suffisamment de soucis pour lui que pour qu'il l'oblige à endurer de tel récit. Il était en vie et c'était là l'essentiel.

Lorenz m'a retrouvé en effet, mais un ami est intervenu et nous avons pu lui échapper. Ses sbires sont partout, nous avons rencontré son général alors qu'il malmenait des humains et nous sommes intervenus, trop tard pour tous les sauver malheureusement, mais nous avons pu aider une jeune femme. Maintenant, ils nous suivent à la trace.

Le vampire la précéda à l'intérieur du cabanon de chasse, ce n'était peut-être pas très galant mais dans la situation actuelle, mieux valait qu'il passe en premier afin d'éviter d'inquiéter Roëric inutilement. L'épéiste aurait pu réagir un peu trop précipitamment s'il avait vu une humaine pénétrer dans leur abri sans y avoir été invitée.
La révérence de son ami le fit sourire étant donné les circonstances mais après tout, cela ne pouvait pas faire de mal. En revanche, il n'avait pas prévu la réaction de Mélusine qui bondit tel un chat sauvage, toutes griffes dehors et prête à mordre. Décidément, c'était un véritable plaisir que de lui venir en aide à cette petite furie. D'abord elle lui avait reproché de lui avoir sauvé la vie, et maintenant elle semblait prête à poignarder celle qui venait la guérir de ses blessures. Si elle avait vraiment si peu de volonté à vivre, il était étonnant qu'elle ait pu survivre à sa rencontre avec Enaël.

Croisant le regard d'Esmelda, Kylian comprit que les deux jeunes femmes se connaissaient déjà mais qu'en l’occurrence ce n'était pas vraiment une bonne nouvelle. Il n'était peut-être pas un grand connaisseur en la matière, mais Kylian en savait suffisamment sur la gent féminine que pour comprendre que réunir deux demoiselles ne s'appréciant pas dans un endroit aussi exigu qu'un cabanon tel que celui dans lequel ils se trouvaient n'était pas vraiment judicieux. Le mal était fait cependant, et puisqu'elles n'avaient pas le choix, il faudrait bien qu'elles mettent de côté leurs différents.
De plus, en dépit de ce qu'elles pouvaient croire, il semblait évident que les deux jeunes femmes présentaient des points communs : après tout, l'une comme l'autre avaient eu la clairvoyance de voir au delà des apparences et s'étaient éprises de vampires.

Néanmoins, le vampire jugea plus prudent de s'avancer d'un pas, s'interposant entre les deux adversaires. Juste au cas où. Il doutait que Mélusine soit capable de se montrer vraiment dangereuse à cet instant, mais elle lui avait déjà prouvé par le passé qu'elle ne manquait pas de ressources pour se défendre bec et ongles quand elle se sentait agressée.

On se calme, mesdemoiselles. J'ignore quels différents peuvent vous opposer mais l'endroit et le moment me paraissent mal choisi pour un règlement de compte.

Plongeant son regard dans les yeux sombres de la louve, Kylian poursuivit.

Quant à vous, vous pourriez tout de même essayer de vous montrer un peu plus coopérative. La princesse a pris de gros risques pour vous venir en aide.

Mais comme il semblait évident que ni lui ni Esmelda ne parviendraient à calmer la furie, Kylian lança un regard à Roëric. Si quelqu'un pouvait apaiser la jeune femme, c'était bien lui, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeLun 20 Mai 2013 - 19:22

Hrp : Je me suis permis d'aller un peu loin, si tu veux que j'édite, n'hésites pas Mélusine =)

***

"Allons bon… Pourquoi suis-je porteur d’une telle poisse ? J’avais complètement oublié cette histoire de princesse… Et Mélusine qui croit maintenant qu’on l’a trahie. Heureusement la dame ne semble avoir aucune mauvaise intention à son égard, sinon ma relation avec Kylian serait tout de suite devenue plus… tumultueuse."

Le vampire passa une main dans ses cheveux blanc comme la neige. Il ne savait pas exactement s’il était agacé ou simplement fatigué. Probablement un mélange des deux… Certes, la princesse et son maître essayaient de calmer la situation, mais ils s’y prenaient bien mal. Personne n’aimait les leçons de morale, et les hors-la-loi moins que quiconque.

"Tu dis ça, mais c’est de ta faute ! Évidement qu’elle a perdue confiance en toi, crétin ! Tu t’attendais à quoi, après six mois sans nouvelles ? Des fleurs ? C’est une humaine, pour eux, c’est un laps de temps considérable !"

Roëric chassa toutes ces pensées -certes, véridiques- mais néanmoins néfastes de son esprit. L’heure ne prêtait guère à l’auto-flagellation. Mais plutôt à la résolution pacifique d’une crise pour le moins délicate.

Il ne fit guère attention au regard de Kylian, ni même aux propos de la princesse. Il avança lentement, sans faire de geste brusque en direction de la louve. Comme on le ferait avec un animal blessé. Mais lorsqu’il parla ce fut de son timbre habituelle. Il savait ô combien étaient agaçants les gens s’adressant à vous comme à des individus dangereux ou condamnés à mort.


Désolé. J’avais oublié. Sache cependant deux choses : la première c’est que tu peux avoir confiance en moi, que j’ai confiance en Kylian et que celui-ci fait confiance à cette femme. La seconde c’est que si j’avais voulu te livrer à l’Empire, je me serais contenté de t’assommer, et tu te serais réveillée dans une de leurs cellules. Pardonnes-moi ma louve, car tu as appris de la pire des manières que je dis vrai. Une femme blessée ne peut pas grand-chose contre deux vampires, qui plus est de nuit.

C’est peut-être horrible à dire, mais comme face à toutes les situation, l’esprit de Roëric avait trouvé une stratégie adéquate, afin d’accomplir les objectifs fixés. Dis ainsi cela manquait d’humanité, mais il n’était plus humain depuis maintenant très longtemps. Tout en parlant, il s’était donc rapproché de Mélusine. Si son plan s’accomplissait mécaniquement, ses gestes n’étaient pas dénués d’une certaine tendresse, de même que son regard avait comme à chaque fois qu’il le posait sur elle, cette touche d’intérêt et d'admiration.

"Sa compagnie me manquait. Elle est si… vivante."

Sa main glacée se posa sur celle beaucoup plus chaude de la louve. Il ne força pas, pas plus qu’il n’essaya de désarmer l’humaine. Au contraire, lentement, avec délicatesse, il porta la main et donc la dague contre son propre cou. Un mince filet de sang s’en écoula quand l’acier s’enfonça dans sa peau marbrée.

Depuis ce jour, mon sang t’appartient. Alors si tu veux le faire couler, n’hésite pas. Le Dracos sait que tu as toutes les bonnes raisons au monde de vouloir le faire.

Maintenant qu’il était si proche d’elle, il ne pouvait empêcher ses yeux gris de détailler ce visage. Un sourire se dessina sur le sien.

Cependant, si tu préfères attendre un peu, je propose que l’on s’occupe de tes soins. L’autre ne t’a pas raté.


Cette mention fit passer une lueur sauvage dans son regard. « L’autre » en question devrait tôt ou tard en répondre devant lui. Enfin, s’il survivait à ses explications avec Mélusine.


Fiche du Personnage
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeJeu 23 Mai 2013 - 18:58

*Je suis en danger...*

*Que ? Ma Dame ? Mélusine ? Où êtes vous, vous avez disparue depuis des jours ! *

Le pouvoir de son totem permettait un échange clair et quasi instantané sur des distances limitées. De quoi l'étonner passablement, elle avait lancé son appel par reflexe et sans réellement y croire, obtenir une réponse si nette voulait forcément dire que son interlocuteur n'était pas très loin... Les recherches des loups les avaient-ils poussés jusque là par hasard ? A moins qu'ils n'aient retrouvé sa trace en se servant des informateurs de la guilde... Dans tous les cas c'était une bonne chose dans le sens où elle n'était plus aussi démunie qu'au premier abord et une mauvaise dans le sens où elle risquait encore de les mettre en danger. D'autant plus qu'elle allait devoir leur raconter ce qui était arrivé à leurs compagnons. Cette pensée lui serra le coeur, Bastian était particulièrement aimé au sein de la guilde.

*Je vous expliquerai, retrouvez moi mais restez hors de vue.*

Elle senti l'irritation de l'autre faucon qui acquiesca tout de même, la laissant libre de se reconcentrer sur l'instant présent.

« - Je ne pense pas que se soit un jeu. Et rangez votre arme. Personne ici, ne tient à ce qu'il y ait un blessé de plus. »

La voix douce de la princesse ne lui plaisa pas et l'amena à serrer plus encore le manche de son poignard sans se préoccuper un instant d'obtempérer à sa demande. Si il devait y avoir un blessé de plus il serait clair qu'elle ferait son maximum pour que ce ne soit pas elle. Qu'est-ce qui lui avait prit d'entrer là dedans sans poser la moindre question ? Elle perdait la main ! Décidée à ne pas s'en laisser conter elle recula d'un pas lent, une lueur sauvage et méfiante dans les yeux. D'un vif regard circulaire elle engloba la pièce, cherchant déjà une porte de sortie et s'irritant d'être séparée de la porte par la Dame et son... Soupirant ? Difficile de parvenir à une autre conclusion vu la façon dont ces deux là se regardaient... C'était... Perturbant. Qu'une seule personne au monde soit assez sotte pour s'enticher d'un vampire passe encore, mais deux ? Dont une princesse impériale ? Cela dépassait l'entendement ! Quand à la suite c'était carrément improbable, ainsi donc on entendait lui faire hériter de la princesse Kohan comme infirmière ?

"Mes plaies vont très bien merci. Ne m'approchez pas. Et écartez vous de la porte" cracha-t-elle

Non mais et puis quoi encore ? Qu'elle soit atteinte de la même folie vampirique que Mélusine n'en faisait par pour autant une femme digne de confiance. Le nom qu'elle portait à lui seul suffisait d'ailleurs à vacciner notre louve contre toute tentation de copinage avec elle. C'était décidé, elle voulait prendre le large et tant pis si elle ignorait à quelle distance exactement elle était de la horde. Chaque pas qu'elle ferait la rapprocherait de la zone logique où devait se trouver ses loups, il lui suffirait de s'en approcher assez pour leur transmettre sa position exacte et elle aurait à peu près quatre-vingt soigneurs plus ou moins qualifiés pour se pencher sur ses blessures. Une idée aussi confortable que rassurante que celle-ci, dommage que la représentante Kohan ne soit apparemment pas décidée à céder à ses demandes hargneuses... Etonnant d'ailleurs que ne soit pas déjà encadrée par deux gardes, se tenaient-ils à l'extérieur prêts à la cueillir ? Ils allaient être déçus ! Mais ce n'était pas son problème le plus urgent, dents serrées elle se fit un devoir de soutenir rageusement le regard de Kylian en essayant d'ignorer le frisson que provoquait au fond de son être cette nouvelle confrontation avec un représentant de cette espèce. Elle ne haissait toujours pas les vampires non, comment l'aurait-elle pu en connaissait Roëric ? Mais elle devait bien avouer que les circonstances l'avait forcée à plus de prudence, désormais elle connaissait leurs nombreux points forts et savait à quel point un humain pouvait se sentir démuni face à eux. Ce n'était pas pour autant qu'elle courberait l'échine bien sur, mais elle n'agirait plus avec eux comme elle agissait avec les humains c'était une chose certaine. Elle eut un nouveau mouvement de recul tandis qu'il s'avançait, de plus en plus tendue et presque surprise. Quoi, il ne devinait pas, pas même un peu ce qui pouvait opposer une voleuse recherchée et une princesse impériale ? Bien sur ils n'avaient pas réellement eu l'occasion de faire connaissance depuis l'instant mémorable où elle l'avait mordu mais tout de même, Roëric avait bien dû lui expliquer qui elle était chez les humains ? Non ? De toutes évidences non... C'était presque vexant de voir à quel point les petites affaires des humains pouvaient se révéler insignifiantes aux yeux des vampires, la horde, le souffle, la confrérie... Tout cela n'avait pas la moindre importance pour eux, ce n'était pas une frontière qui séparait leurs peuples mais bel et bien un gouffre et ça pouvait se comprendre étant donné leur régime alimentaire.

"Je ne lui ai rien demandé."

Elle failli rajouter un : "et à vous non plus" mais se mordit les lèvres pour s'arrêter là, ce ne serait pas très honnête d'oser prétendre qu'avec le recul elle n'était pas heureuse d'être encore en vie. Reconnaissante donc la louve ? En quelque sorte oui, mais pas au point de se laisser mener par le bout du nez et pas décidée une seule seconde à faire confiance à une Kohan, n'en déplaise à ce vampire là !

"Otez vous de là"

Non mais allaient-ils la laisser se répéter ainsi indéfiniment ? Le pire dans tout cela était qu'elle ne voyait pas comment elle pouvoir faire bouger cet espèce de roc planté sur son chemin, pourquoi donc les vampires avaient-ils la peau si dure ? C'était exaspérant ! Cette constatation sous le nez elle aurait pu continuer à tempêter intérieurement pendant des lustres si un mouvement pourtant furtif ne lui avait pas attiré l'oeil. Elle avait presque oublié Roëric dans tout cela mais cela ne l'empêcha pas de lui décocher un coup d'oeil furieux, que Kylian l'ai mise dans une situation pareille cela pouvait s'expliquer par son ignorance de son appartenance à une guilde de voleur mais lui n'avait aucune excuse, pas la moindre ! Elle ne savait même pas ce qui la retenait de... De quoi en fait ?

Zut, elle avait perdu le fil de ses réflexions en route et son petit doigt lui disait que le murmure suave du vampire y était pour quelque chose. Elle n'était pas vraiment concentrée sur ce qu'il lui disait, trop fascinée qu'elle était par le simple son de sa voix mais le mot confiance résonna à plusieurs reprise dans ses oreilles. N'était-il pas un loup en quelque sorte ? N'était-il pas SON vampire, celui qu'elle avait traqué avec la parfaite inconscience de la proie cherchant le prédateur ? Elle en était presque à se détendre lorsqu'il fit l'erreur d'effleurer la pire de ses blessures, celle que l'on ne pouvait voir. Le souvenir de son impuissance face à l'autre sauvage lui fit grincer les dents et l'idée même de ne pas avoir la force de s'en tirer face à ces deux là amena une lueur de vexation dans son regard sombre. Tout cela finirait par changer, il fallait que cela change.

"Depuis ce jour, mon sang t’appartient. Alors si tu veux le faire couler, n’hésite pas. Le Dracos sait que tu as toutes les bonnes raisons au monde de vouloir le faire"

Plus que tout le reste ce fut cette soudaine capitulation qui la désarma. A aucun moment elle ne lui avait reproché ce qui était arrivé, à aucun moment ils n'avaient parlé de sa disparition soudaine et de la folie qui avait pu l'amener à le rechercher. Elle se sentait pourtant soulagée qu'il prenne une partie de la responsabilité qui pesait si lourdement sur ses épaules. Oui... lui aussi était responsable. Et elle ne l'en aimait pas moins. C'était quand même assez pitoyable quand on y songeait...

Le poignard s'abaissa lentement tandis qu'elle reposait un regard plein de tension sur la princesse

"Vous êtes... Seule ?"

C'était tout de même étonnant qu'elle parvienne à se promener sans avoir une cohorte de gardes dans son sillage, quand au fait qu'elle fréquente un vampire là c'était même carrément improbable, et pourtant vrai puisqu'elle avait ce parfait petit couple sous les yeux... Mais ce n'était pas là le sujet premier, ce dont elle voulait s'assurer c'est qu'il n'y avait pas de soldats dans le coin et qu'aucun d'entr eux ne risquait de lui tomber dessus, ou pire de tomber sur ses loups certainement plus très éloignés désormais. Elle lança un regard oblique vers Roëric à cette pensée, comment allaient-ils tous réagir en voyant qu'elle l'avait retrouvé ? Et en apprenant qu'elle avait perdu deux de leurs camarades pendant les recherches ? Et par dessus le marché quelle réaction auraient-ils en tombant sur la princesse Kohan en personne ? Nouveau regard oblique, sur l'autre vampire cette fois... Celui là la protégerait à tout prix, message reçu donc...

*Où êtes vous ? Je me trouve dans un pavillon de chasse, n'y entrez sous aucun prétexte*

Voilà qui lui permettrait de garder la situation sous contrôle au moins jusqu'à y voir plus clair. Pour le moment la scène était bien trop surréaliste pour lui permettre de savoir exactement quoi faire. Un peu rassérénée tout de même elle rangea lentement le poignard en marmonnant en direction de l'autre humaine

"Vous savez ce que vous faites au moins ? Je n'ai pas besoin d'un guérisseur qui tourne de l'oeil à la moindre goutte de sang..."

Et pan, ça c'était pour les dents de la jolie demoiselle. Eh quoi ? On ne pouvait pas lui demander de changer son opinion sur les précieux Kohan du jour au lendemain après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeSam 25 Mai 2013 - 11:57

Et voilà ce maudit vampire avait encore maltraité et assassiné son peuple. Son cœur se serra, et elle retint ses larmes. Elle enverrait plus tard des hommes là bas. Pourquoi, elle ne savait pas trop, peut de chance qu'il y ait des survivants, mais par principe et respect pour ces pauvres hommes, femmes et enfants.

Une fois dans la cabane, l'atmosphère ne s'arrangea pas. Oui, il fallait s'en douter Melusine n'allait pas aimer la blague. Remarque Esmelda était aussi bien surprise de retrouver la femme en compagnie des deux vampires. Mais si elle était auprès de Kyllian c'était pour une bonne raison et rien que pour ça, elle en acceptait tous les dangers. En effet, retrouver la princesse sans gardes, au beau milieu des bois, avec deux vampires et une fugitive, soit on la destituait soit on tuait les trois autres pour enlèvement. Espérant qu'aucun des deux scénarii arrivent, Esmelda avait juste oublié qu'il pouvait en avoir un troisième, en huis clos. Et peut être plus sanglant, deux femmes dans un lieu enfermé, se reprochant un bon nombre de choses. Rien de pire.

Quand à se calmer, Esmelda l'était. Kyllian ne l'avait pas amené pour lui livrer la louve, mais car elle avait besoin d'aide et était placé sous la protection de son aimé. Elle ne l'avait jamais trahi et ce n'était pas aujourd'hui qu'elle allait commencer. Mais elle le reconnaissait bien là, la défendant, cherchant à apaiser les tensions. Son calme et sa diplomatie en bandoulière, c'est ce qui l'avait séduit en premier.

Etait-il possible qu'il en soit de même entre la bandit et le vampire allié de Kyllian ? Il semblait, car c'est lui qui s'avança et tenta de calmer la jeune femme. Et par chance, il n'avait ni froid au yeux ni l'impatience qui envahit parfois son peuple. En même temps, pour rester auprès de son amant, il fallait mieux. En plus, ses paroles étaient tout aussi sages et plein de raisonnement. Tout comme le raisonnement de la louve. Pouvait-il lui en vouloir, sa réaction était justifiée, elle représentait ce que la louve et la horde haïssaient et contre quoi ils luttaient. Mais, il était une chose qu'Esmelda détestait s'était qu'on la juge, la condamne alors que sa présence était tout autre. La princesse restait auprès de Kyllian ne quittant pas des yeux le dos du dragonnier qui était son bouclier contre la dague de la louve.

Dans le coin de la pièce, on entendit la dragonne lancer une sorte de ronronnement paisible. Comme pour souligner la véracité des mots de son lié. Peut être tenta-t-elle aussi par la pensée de lui souffler quelques mots confortant ? Apparemment oui, la femme rangea sa dague. Une chance, elle remercia intérieurement le vampire et se dégagea un peu de Kyllian, maintenant qu'elle pouvait faire ce pourquoi elle était venue et avait quitté son palais.

« - Rassurez-vous, j'ai vu hélas bien plus de sang que vos blessures me laisseront voir. Hélas. Et je suis seule, sans gardes, personne ne viendra nous déranger, si vous voulez nous pouvons nous promener dans les bois, vous fatiguer, aggraver vos blessures, avant de me laisser faire ce pourquoi je suis venue. A votre convenance.»

La princesse lui désigna le lit, du moins la banquette qui servirait d’assise de soin.

« - Quand à ce que je fais, j'en ai pleinement conscience, et je ne suis pas le genre de personne à laisser quelqu'un en souffrance. »

Qu'elle le croit ou pas tant pis, il fallait que se soit dit. Esmelda avait autant à redire que Melusine Lorey quand à leurs actions respectives.

« -Montrer vos blessures, et si ses messieurs veulent bien se retourner. Je tiens à l'intimité de ma patiente. »


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER 1450384496-esme

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeLun 27 Mai 2013 - 17:06

Pendant l'espace d'un instant, Kylian eut la très nette impression que son ami envisageait d'administrer une claque magistrale à la jeune femme en état de choc. A vrai dire, c'était probablement le seul remède que lui même pouvait considérer comme ayant une quelconque chance de réussite, à moins que le fait qu'elle ait pointé sa dague vers Esmelda n’influença légèrement son jugement ?
Mais la réalité lui donna tort, et de loin. L'archer vampire ne s'était certainement pas attendu à la stratégie plus que déroutante employée par Roëric. Instinctivement, Kylian avança même d'un pas supplémentaire lorsque la lame se posa sur la peau pâle de la gorge de son allié, mais s'immobilisa aussitôt après. Il devait lui faire confiance. Roëric connaissait Mélusine mieux que lui et savait ce qu'il faisait. Du moins fallait-il l'espérer : offrir à une humaine la possibilité de trancher la gorge d'un vampire, c'était plus que risqué, surtout si l'on considérait que l'humaine en question venait tout juste de réchapper à une confrontation des plus désagréables avec l'un de leurs semblables. Pourvu qu'il ne se soit pas trompé...

Le vampire retint un soupir de soulagement lorsque la lame de la dague s'éloigna finalement du cou de Roëric. Quand bien même elle baissa les armes, celle que l'épéiste avait appelée sa louve demeurait nerveuse, cela se voyait dans ses yeux et s'entendait au rythme rapide des battements de son coeur, mais pour la première fois depuis qu'Esmelda et lui étaient revenus au cabanon, elle semblait presque se montrer raisonnable. Tant mieux, plus vite elle serait remise sur pieds, plus vite il pourrait raccompagner la princesse et moins le risque que celle-ci ait à se justifier d'une absence suspecte serait élevé. Car c'était bien cela que le vampire redoutait : lors de chacune de leurs entrevues, Esmelda prenait le risque d'être découverte et d'avoir à s'expliquer. Heureusement que Ninna était là pour lui fournir nombre d'alibis en tout genre, sans quoi... Une consolation tout de même, c'est que dans le cas présent, leur secret serait bien gardé. Mélusine n'avait de toute évidence aucunement l'intention d'aller se jeter dans les bras des gardes pour leur raconter comment elle avait été soignée dans un cabanon de chasse par la princesse Kohan en personne accompagnée de deux vampires, et quand bien même l'aurait-elle fait, une histoire aussi absurde serait rapidement mise sur le compte de médisances à l'encontre de la famille impériale voire même de folie pure et simple.

« ... si ses messieurs veulent bien se retourner. Je tiens à l'intimité de ma patiente. »

Quoi ? Avait-il bien entendu ? Craignait-elle sincèrement que les deux vampires, et en particulier Kylian, s'amuseraient à reluquer pour le simple plaisir des yeux ? Elle semblait pourtant parfaitement sérieuse. Le vampire hésita. Il se moquait bien de l'intimité de la patiente, ce qui lui importait, c'était plutôt la sécurité de la soignante et l'idée de laisser Esmelda en présence de la petite furie sans tenir cette dernière à l'oeil lui déplaisait. Quand bien même elle avait su s'attirer l'amour de Roëric, Kylian avait pour sa part encore des limites à la confiance qu'il pouvait se permettre de lui accorder.
Ses yeux croisèrent ceux d'Esmelda, considérèrent un instant la silhouette chancelante de la jeune blessée avant de se reposer sur le visage de la princesse Kohan. Le regard qu'elle lui adressait était empli d'amour, mais il y avait aussi cette étincelle déterminée qui luisait au fond de ses prunelles couleur noisette. Les deux amants passaient assurément trop peu de temps ensemble, mais Kylian connaissait suffisamment bien sa dulcinée pour comprendre par ce simple regard qu'elle se montrerait intransigeante sur le point qu'elle venait de soulever. Le vampire profita de ce que la louve relevait le visage vers lui pour lui décocher un regard sévère et ne put que supposer que le message était bien passé : Roëric ou pas, si elle tentait de faire du mal à Esmelda, elle aurait à lui en répondre.
Kylian pivota sur lui-même avant de s'éloigner de la blessée. Effleurant la silhouette de sa princesse au passage, il lui murmura de rester prudente puis l'assura qu'il ne s'éloignait pas et se tenait prêt à intervenir si besoin.

Cela fait, il laissa Esmelda préparer les soins et se tourna vers l'épéiste vampire. Ce dernier n'apprécierait sans doute pas beaucoup le manque de confiance affiché de son maître envers l'humaine qu'ils avaient délivrée et qui de toute évidence comptait beaucoup pour lui, mais l'archer ne doutait pas qu'il s'en accommoderait. Accrochant le regard de son ami, Kylian l'invita d'un geste à l'accompagner à l'extérieur du cabanon, afin de laisser aux demoiselles l'intimité réclamée par la princesse.

Depuis nos retrouvailles, nous n'avons pas vraiment eu l'occasion de discuter, mon ami, mais il semble évident que nous avons des choses à nous dire.

Il n'y avait pas besoin d'en dire plus, Roëric comprendrait aisément qu'il voulait parler de Mélusine et connaître les raisons du petit incident précédent. Jusqu'à présent, il avait accepté de ne pas poser de question et d'accepter la situation telle qu'elle était. Après tout, le fait que son ami ait trouvé l'amour auprès d'une humaine ne pouvait que le réjouir également, il était bien placé pour savoir à quel point le soutien d'une femme aimante pouvait s'avérer précieux pour conserver l'espoir. Mais puisqu'il était maintenant clairement établi que Mélusine n'était pas une quelconque femme de l'empire, il devait en savoir plus, sans quoi, ils risquaient de foncer droit dans le mur.

Tandis que Roëric parlait, un bruissement l'interrompit. Au beau milieu des bois, un tel bruit n'avait à priori rien d'anormal, mais les sens affûtés des deux fuyards avaient depuis longtemps appris à décortiquer les sons, c'était l'attention à ce genre de détail qui leur avait permis de survivre jusqu'à présent, et ce bruissement n'était pas naturel.
Les vampires échangèrent un regard tandis que leurs instincts naturels de prédateurs cherchaient à localiser la source de l'interruption.




HRP : Voila, comme d'habitude, si quelque chose pose un problème, ne pas hésiter à m'en faire part ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 16:48

Apparemment il avait encore quelques crédits auprès de la cheftaine de la Horde. Comment expliquer autrement son geste ? L’amour ? Bien sûr. Roëric n’était pas aveugle au point de ne pas voir ce qui crevait pourtant les yeux. Étrangement ce gage supplémentaire d’affection -s’il lui fit plaisir- l’agaça aussi terriblement. Paradoxal peut-être, mais la vie toute entière du vampire était en lui-même un paradoxe. Rien de nouveau sous la lune, donc.

"Si la raison n’avait pas désertée son esprit, elle m’aurait tuée. Ainsi Ethan n’aurait eu plus aucune raison de s’en prendre à sa meute et elle se serait débarrassé d’un coup d’un seul de tous les ennuis que je lui apporte."


Mais le réconfort apportée par sa dragonne ainsi que l’idée évidente que Kylian aurait probablement mal réagit à la vision de son ami égorgé noyèrent tout net ces sombres pensées. La situation était finalement sous contrôle, il était donc parfaitement inutile de broyer du noir.

"Passons."

Les humaines se chamaillaient à moitié. Mais cela n’inquiétait guère le vampire qui croyait savoir que c’était là une sorte de sport national chez cette espèce. Particulièrement, d’ailleurs, dans la gente féminine. Finalement, c’était peut-être le signe le plus évident d’un retour à la normale.

Non ce qui ennuya Roëric se fut plutôt le rappel à l’ordre de la princesse. Il n’avait aucune envie de s’éloigner de Mélusine. Son côté chevaleresque estimait que c’était son devoir de veiller sur elle. L’autre plus sombre, prédateur et issu de ces instincts qu’avait pleinement révélée la vampirisation, nourrissait des idées beaucoup moins honorables... et plus charnelles.


"Le désir et la Soif… la sensation est familière, mais néanmoins différente."

Après un effort plutôt difficile, il réussit à détourner ses yeux de la silhouette en question et s’éloigna. Kylian le rejoignit très vite. Probablement après avoir fait les gros yeux à la louve. C’était bien son genre, mais cela n’agaçait pas le vampire, qui au contraire, trouvait la situation actuelle des plus cocasse.

Ils sortirent donc du cabanon. Se croyant à l’abri des oreilles indiscrètes, Kylian avait de toute évidence envie d’en savoir plus. Mais Roëric ne savait pas vraiment par où commencer.


Je l‘ai rencontré lors d’une chasse aux bandits. Mais ils étaient plus nombreux et mieux organisés que prévus. Je lui ai proposé un compromis et elle m’a nourrie.
(Il eut un sourire des plus ironiques.) J‘étais partit pour tuer des humains et me nourrir d’eux et je me retrouve tout à coup sous les ordres de cette femme, plié par une dette d’honneur.

Les aléas d'une vie bien remplie comme dirait l'autre. Un peu trop remplie peut-être...

Ensuite je suis resté avec eux, sous ses ordres. La Horde qu’ils se nomment. Avec la venue de notre vénéré Prince, les humains ont d’autres chats à fouetter, mais ils sont toujours très recherchés par l’Empire.

Roëric pouffa, ce n’était pas son genre, mais il n’avait pas pu s’en empêcher.

La princesse et la voleuse...

Il reprit son sérieux aussi vite qu’il l’avait perdu.

Je comprends que tu sois inquiet, mais s’il y a une chose que j’ai apprise en plus de deux siècles d’existence, c’est de ne surtout pas s’interposer entre deux femmes. Dû moins si tu veux vivre vieux. Tant qu’elles ne s’entretuent pas, laissons-les régler leurs différents toutes…

Un bruissement vint interrompre le vampire. Un son qui n’était pas naturel, qui se dissociait de l’harmonie ambiante. Après un regard échangé avec Kylian, ils cherchèrent la source de cette dissonance. Finalement ce fut cette odeur qui les trahit. Elle était légère et si Roëric ne l’avait pas déjà sentit nombre de fois, il n’aurait probablement rien remarqué. Il fit un geste à Kylian pour qu’il le laisse faire.

Car c'était l’odeur des gens qui vivaient sur la route. Mélange de terre, de sueur rance et de cuir.


Allez, les gars, sortez de là. Vous rendez mon ami nerveux. La chef de meute se fait soigner à l’intérieur, donc je vous déconseille d’entrer si vous n’êtes pas une femme...


Fiche du Personnage
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMar 28 Mai 2013 - 18:49

Elle était vraiment étonnante cette femme, bien différente de l'idée que Mélusine se faisait d'une princesse Kohan mais ce n'était sans doute qu'une façade. Oui c'était forcément ça, une façade, un masque, un piège ! Et il allait se refermer sur elle au moment où elle s'y attendait le moins c'était certain... C'était toujours comme ça de toutes façons, à croire que le monde entier était ligué contre elle ! C'était peut-être le cas d'ailleurs... Comment cela elle tombait dans la paranoïa ? Il y avait de quoi, non ? Et l'autre qui lui désignait la banquette à présent... Il fallu un dernier regard vers Roëric pour que Mélusine se décide à lui faire à peu près confiance, confiance était un grand bien mot d'ailleurs mais après tout la petite princesse n'était pas beaucoup moins frèle qu'elle, et certainement moins au fait de toutes les subtilités de l'art de l'empoignade que l'enfant des rues qu'elle était. En cas de pépin, elle était parée donc ! Quoique...

Brrr... Intense le regard. Ces deux là s'aimaient donc à ce point ? C'était vraiment une situation étrange mais le message était passé, à moins qu'elle ne souhaite mettre Roëric dans une situation pas possible en le forçant à la défendre contre son ami elle allait devoir se tenir sérieusement à carreau. Elle n'avait de toutes façons pas l'intention de faire de vagues pour peu qu'on ne l'agresse pas, tout le danger était dans la différence entre ce qu'elle elle appelait une agression et ce que l'autre allait prendre pour une simple conversation. Comment s'entendre lorsqu'on est si différents et qu'on a vécu dans deux mondes si opposés ? Leur seule rencontre relevait du miracle, le Dracos s'en était sans doute mêlé pour permettre à une scène si improbable d'avoir lieu. Cette idée fit réfléchir la louve, croyait-elle au destin ? Elle ne pouvait faire autrement vu la vie qu'elle menait. Alors... Y avait-il une raison à tout cela ? Elle posa un regard plus calme, empli de perplexité sur la princesse. A quoi pouvait donc rimer une telle rencontre ?

La porte se referma doucement tandis que les vampires sortaient sans un bruit, comme à leur habitude. C'était devenu presque quelque chose de normal pour Mélusine, pour tout dire elle avait comme l'impression que le pas pourtant si léger de ses loups allaient lui paraître bien lourd après tout ces jours passés aux côtés des êtres de la nuit ! Dans cette nouvelle et étrange intimité elle observa à nouveau la princesse avant de se couler sur la banquette avec un peu moins de méfiance, Roëric n'était-il pas à l'extérieur ? Si des gardes s'y étaient trouvé alors ils n'auraient pu échapper à sa vigilance. D'ailleurs ses loups étaient tout près à présent. Autant profiter de tout cela pour satisfaire sa curiosité et faire soigner ses blessures.

"Je m'en sors bien, l'épaule était déboitée mais nous l'avons remise en place. Le reste n'est qu'écorchure, il y a peut-être besoin d'une suture ou deux mais rien de plus."

Oh oui ça c'était sur qu'elle s'en sortait bien, physiquement parlant en tout cas et elle en était consciente. Le pire était sans doute les blessures morales, elle ne parla pas de ce froid intense qu'elle ressentait à chaque instant et des images qui la harcelaient jour et nuit, comment les décrire ? De toutes façons elle n'était pas du genre à se confier ainsi à la première venue. D'ailleurs les nombreuses cicatrices, vestiges de sa vie tumultueuse la mettaient déjà assez mal à l'aise comme cela. Elle préféra orienter la conversation sur son interlocutrice, tranchant dans le vif comme elle savait si bien le faire :

"Comment une princesse impériale tombe-t-elle amoureuse d'un vampire en fuite ?"

Elle attendit la réponse sans savoir si elle accepterait de la lui donner, c'était quand même sacrément indiscret comme question... Mais elle était directe, c'était ainsi et la situation était déjà si irréelle qu'elle avait depuis longtemps dépassé le point où elle aurait dû s'étonner de se retrouver là en train d'interroger la soeur du roi ! Tout cela la passionnait à un tel point qu'elle en oublia un instant ses loups, sans doute étaient-ils en train d'attendre positionnés dans les alentours du chalet.


*************

Un bruissement, léger. Un craquement sur la gauche à peine audible. Les loups étaient habitués depuis longtemps à travailler en groupe et à se déplacer en silence. Il était rare qu'on les surprenne et c'était heureux car cela aurait sinon mis un terme prématuré à leur carrière pourtant prometteuse. Le fait était malgré tout qu'ils n'avaient eu que rarement l'occasion de traquer et encore moins d'encercler des vampires. Surprit et inquiet, le groupe s'immobilisa comme un seul homme lorsque la voix d'une des silhouettes qu'ils se proposaient d'encercler s'adressa à eux :

Allez, les gars, sortez de là. Vous rendez mon ami nerveux. La chef de meute se fait soigner à l’intérieur, donc je vous déconseille d’entrer si vous n’êtes pas une femme...

Echange de regards, plusieurs archers avaient bandés leurs arcs et hésitaient devant le son de cette voix amicale qui leur rappelait quelque chose. Au final et conscients qu'il n'était pas très utile de continuer sur la voie de la discrétion ils sortirent un à un du fourré, armes à la main et pas lents, leurs yeux étaient braqués sur les deux vampires qui semblaient les attendre si tranquillement

"... Roëric ? Mélusine est blessée ? Et... Les autres ? Ils étaient trois à te chercher... Qui c'est lui ?"

Le jeune homme qui avait parlé se nommait Solaan, les autres braquèrent leurs regards vers Kylian, des regards plein de méfiance. Un vampire ami c'était déjà difficile à accepter, mais deux ? Roëric passait encore, c'était désormais un loup mais de là à lui permettre de leur présenter tout les vampires du continent il y avait un gouffre qu'aucun d'entre n'était prêts à franchir. Positionnés de manière à pouvoir s'appuyer et se défendre les uns les autres les loups détaillèrent l'apparence de cette nouvelle connaissance et semblèrent gagner encore en méfiance devant son aura sombre de vampire. Tendu, Solaan le désigna de la pointe de son épée :

"La louve tolère sa présence ?"

Question limite incorrecte, pour ne pas dire entièrement incorrecte mais eux non plus n'avait pas pour habitude de faire dans la dentelle et décidément ils ne se sentaient pas à l'aise placé ainsi nez à nez avec deux vampires que l'un d'eux soit membre de la horde ou non. La tension monta encore tandis que certain d'entre eux se déplaçaient comme pour avoir une meilleure ligne de mire en cas où les choses se gâteraient. Les camarades de ceux-ci se replacèrent aussitôt, comblant instinctivement les points faibles de leur formation et protégeant les arrières de ceux qui s'étaient le plus approchés. Un bruit léger à l'intérieur de la cabane leur fit toutefois dresser l'oreille et une lueur inquiète passa dans toutes les prunelles :

"Qui d'autre est à l'intérieur ? Ecartez vous, qu'on puisse passer."

En bon tacticien Solaan ne tenait pas spécialement à demander à quelques-uns de ses hommes de risquer leur vie en passant entre deux vampires. Néanmoins il ne voulait pas non plus laisser sa chef seule à l'intérieur de ce chalet et en compagnie d'il ne savait quel autre vampire. Cette seule idée lui fit grincer des dents et il éleva sa voix :

"On t'aime bien Roëric mais on oubli pas que tu nous a laissés en plan. Ecartes toi ou appelle ton copain à l'intérieur, on veut le voir... Tout de suite."
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMer 29 Mai 2013 - 18:10

Esmelda devait s'en douter. Kyllian ne quitterait pas la cabane sans le moindre regard, sans la moindre recommandation. Et un regard suffit pour qu'il partage et son inquiétude à la princesse et le fait qu'il était là, présent. Elle lui sourit largement, et ferma un instant ses yeux, pour lui confirmer que tout irait bien, qu'il n'avait pas à s'inquiéter, pas cette fois. Après tout, Melusine Lorey était blessée et même bien plus douée qu'elle au maniement des armes, Esmelda n'était pas non plus une empotée. Il fallait que le vampire s'y fasse. Puis là, n'était pas la question. La princesse avait à faire et soigner une fugitive salement blessée.

Les sbires de ce maudit vampire n'étaient pas aller de mains mortes. Pourquoi faire souffrir autant une jeune femme, une humaine de la sorte ? Par jeu ? Le chat et la souris. Comment des créatures pouvaient autant prendre plaisir à faire subir tant de souffrance ? Un frison passa le long de la colonne d'Esmelda.

Une fois la porte refermées, les vampires et la dragonne sombre dehors, Esmelda chercha à installer comme il faut sa malade. Cherchant à faire abstraction de qui elle était. La fugitive comptait pour le vampire aux cheveux clairs, celui là même comptait pour Kyllian, il n'en fallait pas plus pour la princesse pour fermer les yeux sur ce qui pouvait lui falloir bien plus qu'une remontrance de son frère.

« -Il y a peut être une suture ou deux, mais il y a aussi une plaie infectée et elle n'est pas belle à voir. » Ajouta la princesse en relevant la manche de la voleuse, ainsi que le pansement de fortune qui s'y trouvait.

Esmelda regarda autour d'elle et hélas il n'y avait pas grand chose pour enlever l'essentiel. Tant pis.
La princesse s'en chargerait après, car ça sera bien plus douloureux. Il valait mieux mettre en confiance sa blessée avant de la faire souffrir.

Appliquant ses mains sur l'épaule de la jeune femme, Esmelda commença les soins.

« - Et comment une jeune voleuse des grands chemins tombe-t-elle amoureuse d'un vampire dragonnier, en fuite ? »

Esmelda la regarda, voir sa réaction. Elle n'avait nullement envie de répondre, car il n'y avait pas de réponse à donner. Cette question rhétorique permettrait à Melusine Lorey de le comprendre. Elle aimait Kyllian pour tant de raisons, qu'il n'y avait pas de comment. Elle l'aimait puis c'était tout. Cependant, la princesse trouva cela étrange : une voleuse en fuite avec un vampire apparemment non désiré auprès des siens, si on peut appeler ça comme ça, ensemble. Lui arrivant à la calmer et près à se faire planter, blesser pour prouver sa bonne foi. Étrange couple. Mais quelques part, ils semblaient s'être bien trouvé : tumultueux.

« Votre épaule est consolidée, les sutures vont être plus douloureuses, quand à votre plaie... Je m'excuse d'avance de la douleur que cela va vous causer. Je tacherai de faire au plus vite. Si vous avez besoin de mordre dans quelque chose ou bien serré un chiffon...? »

La princesse ne pouvait hélas faire mieux. Elle se sentait un peu démuni, car la souffrance de quelqu'un, elle ne pouvait s'empêcher de la prendre.

"- Qu'avez-vous fait pour mettre tant en colère les vampires qui vous ont fait ça?" demanda-t-elle en cherchant à détourner l’intérêt de la jeune femme sur la douleur qu'Esmelda allait provoquer en commençant ses soins.




Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER 1450384496-esme

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeJeu 30 Mai 2013 - 17:57

La cheftaine d'un groupe de bandits ! Evidemment, cela pouvait expliquer bien des choses. Kylian grogna tandis que son ami s'amusait visiblement de la situation dans laquelle ils se retrouvaient. La princesse et la voleuse, voila qui aurait pueffectivement désigner une quelconque fable chantée par les bardes, mais le vampire renégat se serait volontiers passé de mettre Esmelda en présence d'un tel individu. D'un autre côté, il ne pouvait reprocher à Roëric de ne pas l'avoir averti des activités de celle qu'il dénommait sa louve, Kylian ne l'ayant lui-même pas informé que c'était l'aide de la princesse Kohan en personne qu'il s'en allait demander. Le mal était fait néanmoins, et si le conseil de Roëric de ne pas s'interposer entre elles semblait des plus judicieux, l'archer redoutait quelque peu les justifications qu'il ne manquerait pas de devoir apporter à son aimée lors de leur prochaine entrevue en tête-à-tête.

Tandis que les deux vampires se taisaient pour déterminer l'origine du bruissement qui avait éveillé leurs soupçons, Kylian fit instinctivement basculer son arc en position d'attaque pendant que de sa main libre il encochait une flèche sur la fine cordelette de l'arme. L'ouïe fine du prédateur s'efforçait de sélectionner les sons de la forêt, ignorant le souffle du vent dans les feuilles, le martèlement d'un pic creusant le bois d'un arbre voisin ou encore les pas précipités d'un marcassin aventureux rejoignant sa mère. Dans cet état de concentration extrême, le sang du vampire ne fit qu'un tour lorsque la voix de son allié brisa soudain le silence tout relatif du sous-bois. Dracos ! Etait-il devenu fou ? A moins que ce ne soit l'archer qui était en train de perdre la raison ? Comme s'ils avaient répondus à l'appel du vampire, plusieurs hommes apparurent subitement d'entre les fourrés, certains pointaient sur eux des arcs déjà bandés. Les bougres étaient doués, ils avaient réussi à les encercler et les mettre en joue avant même que les vampires ne les eurent repérés. Le regard d'acier de Kylian se posa tour à tour sur les différents intrus qu'il pouvait apercevoir. C'est qu'ils étaient nombreux et avaient parfaitement su tirer parti des dénivellations du terrains pour prendre l'avantage sur les vampires. Si affrontement il y avait, il ne serait pas facile de s'en défaire d'autant qu'il y avait fort à parier que ceux qui s'étaient dévoilés ne constituaient qu'une fraction de la troupe.

Heureusement, la voie diplomatique ne semblait pas totalement hors de portée. Premièrement, Roëric les connaissait et eux connaissaient Roëric et Mélusine. Etant donné le discours que lui avait tenu l'épéiste vampirique, il semblait permis de croire que ces hommes de l'ombre n'étaient que le reste de la bande de brigands. S'il n'y avait pas ces flèches pointées vers eux, Kylian aurait presque été heureux de les accueillir, il allait pouvoir remettre Mélusine entre des mains amies et reprendre sa cavale sans plus avoir à porter la responsabilité de cette petite furie.

"... Qui c'est lui ? La louve tolère sa présence ?"

D'accord, le ton était donné. Le type s'efforçait de se montrer sûr de lui mais le timbre de sa voix et son rythme cardiaque ne cadraient pas avec l'image qu'il aurait voulu donner. Il était nerveux et inquiet, pas vraiment dans les meilleures dispositions pour parlementer sereinement donc. Le jeune homme cherchait visiblement à se raccrocher à Roëric et il était évident que la question s'adressait à l'épéiste plutôt qu'au principal intéressé. Très bien, Kylian éviterait donc de répondre lui même à leur interlocuteur, il était inutile de l'inquiéter plus que de raison et si les paroles de Roëric pouvaient rassurer ces ... loups ? Louve, meute, visiblement, ils utilisaient vraiment un vocabulaire très animalier pour se qualifier.

"Qui d'autre est à l'intérieur ? Ecartez vous, qu'on puisse passer. On t'aime bien Roëric mais on oubli pas que tu nous a laissés en plan. Ecartes toi ou appelle ton copain à l'intérieur, on veut le voir... Tout de suite."

Oh, les choses s'accéléraient. Et vite. La tension grimpait en flèche et le point de rupture n'était plus loin, Roëric était déjà parvenu à ramener la fameuse louve à la raison, désormais, il était à espérer qu'il en serait de même pour la Horde qui l'accompagnait.
Glissant toujours son regard d'une silhouette à l'autre, guettant les signes de nervosité dans les prunelles de chaque homme dont il parvenait à croiser le regard, Kylian s'adressa d'une voix douce à son compère.

Roëric ? Je suppose qu'il s'agit de la petite bande de Mélusine ?

A peine l'épéiste le lui eut-il confirmé qu'il poursuivit, toujours à mi-voix.

Bien. Tu as vu comme moi la réaction de leur cheftaine face à Esmelda. Je ne prendrais pas le risque de voir l'un de ces gars réagir aussi impulsivement qu'elle. Je refuse de laisser la princesse mettre un pied dehors tant qu'ils seront là, et celui qui franchira cette porte devra d'abord enjamber mon cadavre pour y parvenir.

Il y avait fort peu de choses qui pouvaient amener le vampire renégat à tenir un discours aussi définitif, menaçant même, mais Esmelda était définitivement de ces sujets qui pouvaient facilement lui faire perdre toute considération. Aussi, lorsque le jeune homme qui s'était adressé à eux s'avança de quelques pas à peine, Kylian pivota brusquement dans sa direction et leva son arc accompagnant le mouvement d'un geste du bras pour diriger la pointe effilée de sa flèche vers sa cible, distance d'une vingtaine de mètres Il put immédiatement entendre le bruit caractéristique du bois qui se plie lorsque les archers humains bandèrent un peu plus leurs propres arcs, répondant à la menace. Deux d'entre eux décochèrent même des flèches de semonce qui vinrent se planter juste devant les pieds du vampire. Ignorant superbement l'avertissement, le renégat demeura parfaitement immobile, ne relâchant pas d'un iota la tension qu'il exerçait sur la corde de son arme et ne déviant pas du moindre millimètre. On parlait de point de rupture, visiblement, celui-ci était atteint.

Roëric, mon ami, si tu as la moindre chance de désarmer la situation, c'est maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 2:36

Trois ? Pourquoi n'était-il pas au courant ? Misère, les deux autres étaient probablement morts... ou pire. Tout à sa petite vendetta personnelle sur Ethan, il n'avait fait aucune attention aux détails. Mais finalement, cela expliquait tout. Mélusine n'était pas le genre de femme à finir dans un tel état à cause d'un passage à tabac et d'une cinglante leçon d'humilité. Non, le sort de ses deux loups en étaient la cause directe.

"Que dire... que dire... que dire ..?"

La question était légitime. Annoncer la probable mort ou vampirisation dans les circonstances présentes ne ferait que mettre de l'huile sur le feu. Mais à long terme, leur mentir serait peut-être plus dommageable encore. Esquiver la question ? Roëric y songea un instant, même si la horde s'intéressait toujours au sort de leurs congénères, la priorité restait toujours Mélusine... Mieux valait passer les détails sous silence et demeurer sur ce sujet.

Sa vie n'est pas en danger. Quant à lui, c'est un vieil ami, on était ensemble lorsqu'on a rencontré la louve.

Voilà, il éprouva un pincement de culpabilité en passant sous silence le sort des deux autres, mais il n'avait pas vraiment le choix, mieux valait que la jeune femme se charge de leur annoncer. La douleur pouvait pousser à des bêtises que l'on regrettait amèrement par la suite. De même, il n'avait pas donner le nom de Kylian. Visiblement, celui-ci ne voulait rien avoir à faire avec des voleurs, et le vampire pouvait le comprendre étant donné que son ami était pris dans les filets de la princesse de cet empire. Difficile, dès lors, de faire ami-ami avec ceux qui violaient la loi impériale.

Les choses se corsèrent tout de suite après, visiblement les loups s'accommodaient bien mieux des marchands que des vampires. Roëric comprenait cela, d'autant plus qu'il faisait nuit.
Cela ne l'empêcha pas de réprimer de justesse un nouvel éclat de rire. Si seulement ils savaient quelle présence Mélusine avait décidée de tolérer ! Ils en tomberaient des nues.


Elle a eue des problèmes et il l'a aidé à s'en sortir, donc oui, en effet.

Les voyant se déplacer et se replacer, il ne put cette fois retenir un sourire.

Belle formation, les gars. Un humain devrait se rendre ou mourir.

Il avait bien précisé « humain », appuyant volontairement sur le mot, et non « vampire ». Petit recalage au passage. Pas bien méchant, mais il était dangereux pour tout le monde qu'ils se pensent en position de supériorité. Cela pouvait leur donner des idées, comme le démontra la suite.

Une humaine, une guérisseuse. Vous voulez que je prive Mélusine des soins qu'on lui offre ?

Il hocha pensivement la tête à la question de Kylian. Évidemment celui-ci passa des menaces aux actes. Les gens amoureux étaient, après tout, extrêmement prévisibles. Tous les arcs se bandèrent et la situation devint en l'espace d'une ou deux secondes, franchement critique. Agacé, non par toute cette agitation qui le laissait de marbre, mais bien par son maître, Roëric répliqua d'un ton sec.

Toi et ton fichu sens de l'humour ! Tu bousilles l'ambiance et c'est à moi de recoller les morceaux ? Pourquoi crois-tu qu'ils m'ont épargné ? Malgré les apparences, ils sont très disciplinés, ce que la louve dit a force de loi, ton humaine n'a plus rien à craindre.

C'est sur ces entrefaites qu'Isyndar débarqua. Grâce à leurs échanges télépathiques, elle avait suivit l'évolution de la situation et semblait juger que sa présence ne serait pas de trop. Avec un sourire, le vampire caressa le museau de sa dragonne. Un geste qui eut le don de le calmer tout net. Ceci fait, il se retourna vers la bande d'imbécile sur le point de s’entre-tuer.

Bien , messieurs dames. Mettons les choses au clair. Si je vous avais voulu le moindre mal, alors vous seriez morts. Il fait nuit, le vampire qui pointe ce foutu arc est un excellent sorcier, et je m'exerce moi-même à l’escrime depuis plus de deux siècles, comme vous le savez très bien. Ajoutez à cela nos compétences naturelles pour la chasse et la présence d'un dragon. Sans vouloir vous manquer de respect, les voleurs que vous êtes n'auraient pas fait long feu.

Roëric n'était pas doué avec les mots, et moins encore avec la diplomatie. C'était là le domaine de Kylian. Il avait donc posé les faits tels quels, et espérait à présent que le bon sens suffirait pour calmer la horde.
De son côté, sa dragonne s'était allongée à même le sol et pour parachever son argumentation sans faille (ironie inside) il s'assit contre elle, dans la posture même du type qui a l'intention de se mettre à bouquiner.


Maintenant si vous y tenez, entrez. J'ai hâte de voir la réaction d'une Mélusine dénudée devant une bande d'hommes armés jusqu'aux dents. A mon avis je vais bien me marrer.


Fiche du Personnage
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 13:52

Les mains fraîches de la princesse se posèrent sur sa peau et elle ne pu réprimer une certaine tension dans ses épaules, la situation était si... Etrange... Pourtant l'atmosphère sereine qui s'était créée avec la sortie des deux vampires commençait à faire son effet, les deux femmes étaient à présent seules et bien que cette idée ai paru inquiéter Kylian c'était sans doute la meilleure chose qu'il y avait eu à faire jusque là. La situation s'apaisait d'elle même entre la princesse et la voleuse qui se contenta d'un rapide coup d'oeil à la plaie infectée qu'on lui désignait. Oui bon d'accord, elle n'était pas une guérisseuse loin de là et son état de choc ne lui avait peut-être pas permis de traiter ses blessures avec tout le soin qu'elle aurait dû, mais elle avait des excuses non ?

« - Et comment une jeune voleuse des grands chemins tombe-t-elle amoureuse d'un vampire dragonnier, en fuite ? »

Une lueur d'hésitation passa dans le regard sombre tandis qu'elle le posait sur l'autre jeune femme. Celle-ci n'attendait sans doute pas de véritable réponse, d'ailleurs comment répondre à cela ? Elle s'apercevait de la futilité de la question à présent qu'on la lui renvoyait. Elle tenta quand même :

"Et bien je... Je ne sais pas très bien. Il n'était pas dragonnier à notre première rencontre juste... Assoiffé.."

Son regard se fit défiant alors qu'elle prononçait ces mots, elle était évidemment consciente de l'énormité de ce qu'elle était en train de dire. Avait-elle vraiment pu avoir pitié de ce prédateur en le voyant si dépendant de ses propres besoins ? Etait-elle folle à ce point ? Peut-être bien... Elle avait pourtant été élevée dans la peur des vampires comme tout humain se le devait mais elle n'avait pas pu s'en empêcher, en voyant Roëric elle n'avait pas vu la bête sauvage et dangereuse qu'on lui avait décrit. Elle n'avait vu qu'un être solitaire, affamé et pourtant plein d'une maîtrise de lui même qui aurait pu leur coûter la vie à tous si elle avait flanché. Où était-il écrit qu'il devait forcément être mauvais ? Dans ses gênes ? Dans le venin qui courrait dans son sang et sur ses canines ? Mélusine avait toujours su voir le bon côté de chacun, même des pires crapules et c'est ce qui avait permi de construire la horde. Pourquoi cela devrait-il être différent avec les vampires ? Elle faisait bien sur la différence entre les fugitifs comme Roëric et Kylian, ils ne lui avaient bien sur jamais parlé de leur cavale mais elle en savait assez sur les vampires pour se douter qu'ils ne devaient pas avoir que des amis dans ce peuple. Néanmoins elle n'en démordait pas, elle ne voulait pas forger son opinion sur les autres en se basant uniquement sur ce que l'on disait de leur race. Douce ironie d'ailleurs, ne le faisait-elle pas avec les Kohan en se basant sur leur rang social ? Cette prise de conscience lui fit l'effet d'un coup de poing dans l'estomac. Peut-être que... Peut-être avait-elle tort...
Le conseil de la femme lui passa au dessus de la tête, elle avait toujours eu la peau dure :

"Cela ira, faites vite c'est tout."

Elle la détailla avec curiosité tandis que les mains s'aventuraient du côté de l'écorchure sensible. La peine qu'elle pouvait lire dans ses yeux la rendait perplexe, souffrait-elle de l'éventualité de faire souffrir sa patiente ? Mélusine n'aurait peut-être pas eu la même délicatesse si les rôles avaient été inversés, il fallait dire qu'elle avait dû se construire à la dure et se bâtir une carapace solide afin de survivre et de passer outre tout ce qui avait pu lui arriver dans le passé. Cette Esmelda était plus fragile, plus... Désarmée en quelque sorte. Mais pas autant que la louve s'y serait attendue de la part d'une princesse impériale, oui en fait elle était très différente de l'idée qu'elle en avait jusque là, le simple fait qu'elle soit présente à un tel endroit et en tel compagnie faisait s'écrouler tout ce que Mélusine avait pu imaginer sur cette princesse à la vie rose qui la narguait du haut de son palais tandis qu'elle et ses frères et soeurs écumaient les campagnes pour nourrir les quartiers pauvres. La question qui suivi vint interrompre ses réflexions et elle grimaça en tentant de faire abstraction des soins qui continuaient pour lui répondre :

"Je n'ai pas eu l'impression de le mettre véritablement en colère... Je crois qu'il... N'avait rien de spécial contre moi juste il... S'amusait... Et il cherchait Roëric."

Leurs regards se croisèrent, celui de la louve était farouche. Etait-il utile de dire qu'elle s'était défendu bec et ongles et qu'elle aurait donné sa vie et même son âme sans remord pour ne pas donner satisfaction au vampire en ce qui concernait Roëric ? Si seulement sa propre vie avait été la seule chose en jeu... Cela aurait rendu tout cela bien plus facile... Mais elle ne pouvait revenir sur le passé, il lui faudrait faire avec.

"J'ai la très nette impression que nos.. Relations étranges, vont nous obliger à des actions que nous n'aurions jamais envisagées avant de donner nos coeurs. Je ne sais pas pour vous, princesse. Mais je ne laisserai pas des monstres du genre que je viens de croiser se promener sur le territoire de mes loups et s'amuser à y poursuivre celui que j'aime. Je n'ai pas leur force, mais j'ai d'autres atouts."

Des atouts qu'il lui répugnait de mettre dans la balance d'ailleurs, comment pourrait elle demander à ses loups de se lancer dans une vendetta aussi dangereuse ? Bien sur ils n'hésiteraient pas à la suivre, et se vexeraient même d'en être tenu à l'écart mais ce n'était pas réjouissant pour autant. Pourtant quel autre choix avait-elle ? Sa mésaventure lui avait permi de prendre conscience du terrible danger qui pesait à la fois sur elle même, sur ses loups, sur les pauvres qu'elle protégeait et sur Roëric pour ne rien arranger. Elle ne pouvait pas rester inactive devant cela, d'autant plus qu'elle n'accordait qu'une confiance relative à l'empereur Gregorist pour les tirer d'affaire. N'allait-il pas protéger avant tout ses sujets les plus nobles et les plus riches et faire passer les autres après tout le monde ? Non... Elle ne pouvait pas se reposer sur les armées impériales pour se sentir à l'abri. Les vampires l'ignoraient encore, mais ils venaient de se gagner un ennemi bien différent de ce dont ils avaient l'habitude. Un ennemi qui se voudrait implacable en plus d'être insaisissable. Les vampires seraient évidemment bien plus difficile à manier que les humains mais elle ne doutait pas de sa horde même si celle-ci n'avait évidemment pas les moyens que possédaient les Kohan. Cette pensée l'amena à poser un regard pensif sur sa soigneuse et à interroger :

"Et vous ? Parvenez vous à... A l'aider ? Kylian... Autrement que par ce genre d'action je parle, c'est utile bien sur d'avoir une personne à disposition pour vous soigner en cas de besoin mais à part cela... Vous êtes une Kohan. Ne pouvez vous pas interceder en sa faveur ? Insister pour qu'on traque les vampires qui le poursuivent ? N'avez vous pas une armée ? Pourquoi votre frère s'en sert-il si peu ?"

Son regard se braqua vers le sien, quelque peu accusateur tandis qu'elle attendait une réponse



******************

Certains d'entre eux avaient peur... Cela se lisait dans leur yeux et dans leur posture pourtant ferme, pas un seul d'entre eux ne tournerait les talons en abandonnant ses frères, c'était une chose certaine même si la simple idée de se retrouver nez à nez avec deux vampires donnait la nausée à certains parmi ceux qu'on avait le plus élevé dans la peur de ces créatures. Solaan était plutôt fier d'eux pour cela et il puisa de l'énergie dans l'image de leur courage pour tenter de se donner un air plus assuré. Son regard clair passa de Roëric à l'autre vampire, hésitant sur la conduite à tenir. Mélusine avait toute confiance en Roëric, devait-il pour autant faire confiance à celui qu'il appelait son ami ? La tension descendit tout de même lorsque le premier expliqua qu'ils avaient été présents tout les deux pour aider la louve. Bon... Si il ne mentait pas alors la horde était redevable à ce gars là...

Belle formation, les gars. Un humain devrait se rendre ou mourir.

Un demi sourire s'afficha sur ses lèvres, il n'était dupe ni du compliment qu'on venait de leur faire ni du recadrage qu'on y avait ajouté. Evidemment on ne combattait pas des vampires de la même façon que des humains, et il était à peu près sur qu'un combat ne pourrait qu'être extrêmement meurtrier pour son camp aussi était-il heureux de voir que les deux vampires semblaient aussi disposés que lui à l'éviter. Quelques arcs commencèrent à se baisser tandis qu'il levait une main pour inciter le reste de la troupe à se montrer. Lentement et sans geste brusques inutiles une douzaine d'autres hommes sortirent des bois, dévoilant peu à peu le nombre de loups présents. La moitié de la horde était là, une quarantaine d'hommes et de femmes résolus donc. Solaan hocha la tête lorsque l'autre lui expliqua qu'une guérisseuse se trouvait actuellement à l'intérieur :

"On aimerait la voir quand même..."

Sa voix était calme, il faisait de son mieux pour montrer aux autres loups qu'il maitrîsait la situation mais il aurait tout de même aimé que quelqu'un d'autre prenne la tête de toute cette affaire. Néanmoins les plus anciens n'étaient pas là, et l'autre qui prenait la parole à présent ! Quelques grognements s'élevèrent dans la troupe devant son ton calme et pourtant menaçant, grognements qui se muèrent en injures et en menaces lorsqu'il les défia. Quoi ? Ainsi il voulait qu'ils leur passe sur le corps ? Solaan ferma à demi les paupières en entendant de nouvelles armes qu'on sortaient de leurs fourreaux, conscients ou non d'êtres face à face avec deux vampires les loups restaient des hommes et l'effet de groupe avait un impact important sur eux. Ils ne se laisseraient pas défier alors même qu'ils étaient à quarante contre deux... Soudainement il réouvrit les paupières, conscient tout à coup qu'un détail important lui avait échappé :

"Attendez... Vous avez dit princesse ? C'est quoi ? Un surnom ?"

Le silence se fit dans le groupe, au moins avait-il réussi à les intéresser assez pour les empêcher de se lancer à l'assaut sans plus de réflexion ! Toutefois il n'aurait pas la réponse à sa question tout de suite, les deux vampires étaient plutôt occupés à s'engueuler. Enfin Roëric engueulait le deuxième... Bon.. C'était lui qui commandait sur les deux ? Pas une mauvaise chose, peut-être pourrait-il contrôler son copain... Solaan était sur le point de mettre tout ses espoirs là dessus lorsque la dragonne fit son apparition. Là pour le coup cela calma définitivement les ardeurs de la troupe entière, l'agressivité se muant en saisissement et en admiration devant cette vision. Etait-ce vraiment Isyndar ? Il ne l'avait pas revu depuis sa sortie de l'oeuf. La créature minuscule et pataude avait-elle pu se transformer en ce noble dragon ? Solaan lui même avait du mal à y croire mais d'autres avaient de toutes évidence bien reconnu la dragonne :

"Salutation Isyndar !"

"Gloire à toi, dragonne des ombres !"

"Tu nous a manqué !"

De toutes évidence les loups étaient tout à fait ravis de retrouver celle qui leur avait fait l'honneur d'éclore parmi eux même si ils ne savaient pas trop comment gérer son dragonnier. Un dragonnier qui se retournait vers eux d'ailleurs après avoir caressé sa dragonne. Ses prétentions étaient pour le moins impressionnante bien sur, la horde comptait quelques bons épéistes mais aucun qui n'ai disposé de deux siècles pour s'entraîner et c'était pareil pour les mages même si ils ignoraient l'âge du deuxième. De plus et surtout, la vision de la dragonne était là pour leur rappeler à tous qu'il n'avait pas simplement affaire à un vampire en la personne de Roëric, c'était aussi un dragonnier. Vampire, dragonnier, loup... Cela commençait à faire beaucoup et Solaan se voyait en plus très mal s'expliquant avec Mélusine au sujet d'un possible affrontement, à supposer qu'ils y survivent. Terrible situation...

"Maintenant si vous y tenez, entrez. J'ai hâte de voir la réaction d'une Mélusine dénudée devant une bande d'hommes armés jusqu'aux dents. A mon avis je vais bien me marrer."

Oui bon d'accord, il y avait plus terrible encore comme situation... Quelque peu agacé des moqueries du sang froid il lui décocha un regard mécontent avant d'hausser la voix dans l'espoir de se faire entendre dans la cabane :

"Dame Mélusine ! Je crois que... Nous aurions besoin de vous dehors ! Avez vous terminé vos soins ?"

Il aurait pu la faire contacter par un faucon bien sur mais maintenant qu'ils étaient à portée de voix autant passer par des moyens conventionnels et cela avait au moins l'avantage de le décharger de la responsabilité de toute cette affaire. Si combat il devait y avoir, la louve le déciderait, ce qui lui allait très bien. Néanmoins il avait une dernière chose à faire avant cela et il se tourna vers le vampire qui gardait la porte et qui n'avait sans doute pas apprécié son initiative :

"Nous ne sommes pas des tueurs, nous voulons juste nous assurer que tout va bien entre notre chef et... Votre amie."

Et voir au passage en quoi elle pouvait bien ressembler à une princesse, mais ça ce n'était pas la peine de le préciser. Un surnom sans doute, à moins qu'il ne s'agisse d'une princesse vampirique ? Il y avait des princesses chez les vampires ? Solaan n'en avait pas la moindre idée mais c'était quand même une idée plus probable que celle de voir sortir une princesse Kohan de ce petit cabanon... Si ça se trouve ce ne serait qu'une petite sauvageonne ayant gagné ce surnom il ne savait comment, oui voilà, c'était surement ça...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeVen 31 Mai 2013 - 21:37

Les derniers jours avaient étés particulièrement exigeants, en premier lieu il y avait ce vampire que la Louve avait ramené, un type louche, dragonnier semblait-il, qui était disparu sans dire un mot. Selon ses camarades, il se révela un allié de taille contre la garde impériale et son dragon avait tout de même éclo parmit eux, bien que Jeönyr n'ait assisté à aucune des deux scènes, étant en train de rassembler des informations. Sa disparition ne laissa pas Mélusine indifférente car elle se lança à sa poursuite, insistant pour partir seule. Bien entendu, les loups s’y étaient tous opposé, mais heureusement, ils étaient parvenus à la convaincre de partir avec deux hommes. C’était mieux que rien, mais Jeönyr aurait aimé l’accompagner, elle lui demanda toutefois de ne pas venir, restant avec le reste de la horde pour s’assurer qu’elle ne serait pas suivie par d’autres, il respecta sa demande et malgré le fait que les loups avaient disciplinés, il calma les ardeurs de quelques loups plus inquiets. Or, Mélusine, bien qu’elle eut la confiance la plus totale de la horde, disparu à son tour. La tension montait en flèche de jour en jour, les loups, sans leur chef, se tourmentaient de l’avoir laissé partir accompagnée seulement de deux hommes. Bien qu’ils soient compétents tous deux, le trio de bandits restait vulnérable, surtout si ce vampire se montrait hostile, encore faudrait-il que le groupe l’eut retrouvé. Bien que la plupart des loups semblait apprécier la créature nocturne, Jeönyr ne pouvait s’empêcher de s’en méfier. Mélusine devenait étrange en sa compagnie et il craignait qu’elle n’ait succombé à son charme, chose fort possible étant donné que ces êtres étaient connus pour leur étranges capacités. Faisant son possible pour rassurer ses frères et sœurs, ils organisèrent des recherches pour retrouver le trio, où qu’il soit, la horde se promit de retrouver les membres perdus de leur famille. Plusieurs jours avaient passé et ils n’avaient toujours pas de trace de la Louve, mais un message provint à un de leur faucon, un message bref, précis et qui n’attendait aucune réponse. Retrouver Mélusine, mais rester hors de vue. Était-elle captive? Il n’y avait pas de temps à perdre, les loups se rassemblèrent rapidement et convergèrent vers l’appel.

Ils ne mirent pas beaucoup de temps à trouver le petit bâtiment de bois d’où provenait l’appel. Les loups encerclèrent l’endroit, observant les personnages à l’extérieur. Il lui sembla qu’ils venaient tout juste d’apparaître, tous deux avaient une apparence mystérieuse et en y regardant de plus près, le brigand, tout comme ses camarades, reconnu Roëric. Montait-il la garde pour arrêter toute personne venant à la rescousse de la Louve? Avait-il fait captive leur chef? Mais dans quel but? S’il avait voulu tuer des membres de la horde, il aurait pu la faire il y a longtemps. Mais si c’était un complot dans le but de capturer les loups pour les vendre à la garde royale? Non, il poussait un peu trop loin sa réflexion, un vampire n’aurait aucun intérêt à s’enrichir. Leur groupe s’approcha de la cabane, bien décidé à en faire sortir la Louve et les deux hommes qui l’accompagnaient. D’ailleurs que leur était-il arrivé à ceux-là? Jeönyr espéra qu’ils soient à l’intérieur également. Non, il aurait été préférable qu’ils soient à l’extérieur, planifiant un stratagème quelconque pour venir en aide à leur chef.

Soudain, un craquement, à peine audible provenant du loup à côté de Jeönyr, une minuscule branche brisée sous son pied, à peine visible dans les ténèbres, l’homme ne parvint pas à l’éviter. Ce fut suffisant pour que les individus qui montaient la garde soient alertés et la voix de Roëric s’éleva et tous sortirent de leur cachette, fixant les deux créatures nocturnes. Ce ne pouvait être que cela, le bandit connaissait déjà la nature de Roëric, cela ne serait pas surprenant que l’homme à ses côtés le soit également, du moins pour qu’il soit si calme près d’un tel personnage. Solaan prit l’initiative de s’adresser à lui, ce qui était naturel car il avait l’habitude de commander. Il questionna l’épéiste, regardant avec méfiance l’autre vampire. Rien d’étonnant, ce fut difficile d’accepter Roëric, alors un deuxième vampire, c’était surhumain en si peu de temps. Jeönyr observa ses camarades, tous observait l’inconnu alors que Solaan poussa ses questions à la limite de l’acceptable, titillant la pensée diplomate de Jeönyr, mais ce dernier, croyant que la situation ne tournait pas encore au vinaigre, le laissa faire. Après tout, Solaan avait plus de facilité que lui à communiquer, tant qu’il ne perde pas son sang-froid. Le vampire à l’arc dit quelque chose au dragonnier, bien qu’il ne l’entendit pas, cela attira l’attention du voleur, il semblait vouloir poursuivre sur une vois des plus diplomatique possible, Jeönyr ne s’y opposait pas. S’il fallait combattre ses deux buveurs de sang, la horde perdrait assurément des membres. Deux flèches se fichèrent au pied de l’archer vampirique lorsque ce dernier fit un geste peu apprécié par les archers humains. L’échange était tendu et à la moindre faute, aussi disciplinés soient les loups, le sang coulerait.

Heureusement, Solaan se débrouillait bien, conservant son calme et tentant de montrer aux autres d’en faire autant, Jeönyr en fit de même, posant une main ferme sur le bras de son voisin qui s’appétait à sortir son arme après la provocation des vampires. Leur porte-parole après un court silence, souligna un détail important, une histoire de princesse. Ceci lui acheta du temps alors que les loups traversaient la même réflexion. Ce temps fut suffisant pour que la dragonne entre en scène, calmant en un rien de temps les bandits. Soupir de soulagement de la part de Jeönyr, mais ceci ne dura pas longtemps car une plaisanterie lancée par l’un des deux vampires, le bandit n’ayant pas prêté attention au porteur de ces mots, titilla Solaan, qui conserva toutefois son calme en s’adressant à Mélusine, il semblait curieux. Bien que la situation fût plus calme, le problème lui, n’avait rien de réglé. La horde avait besoin de voir la Louve et Solaan ne reculerait pas… bien qu’il n’avancerait pas non plus. Devant cette impasse, Jeönyr entreprit de les en sortir. Il marcha lentement vers leur porte-parole, épée au fourreau, et de sa voix calme, il entreprit de le raisonner.

-Solaan, si ces…messieurs nous affirment que la Louve est présentement avec une guérisseuse, cela risque de prendre un moment et si tout cela est vrai, elle doit être blessée et les blessés ont besoin de repos. Donnons-lui le temps de se remettre d’aplomb avant d’agresser ces gens… qui, du moins pour le moment, ne semblent pas vouloir de mal à la horde… Roëric fût un allié pour un temps et il me semble que l’expérience se répète… D’autant plus qu’il n’a pas d’intérêt à nous avoir la horde en ennemi, à ce que j’ai compris, il en a déjà suffisamment, tout comme son…camarade je présume et ce bien que nous ne soyons que des humains, un bain de sang inutile serait un bon résumé d’un affrontement. Ainsi, pourquoi ne pas se décontracter un peu, nous savons tous que Mélusine est à l’intérieur, mais c’est plutôt sur Bastian et Eward que je me questionne…

Il observa les deux vampires, il détestait parler mais ses mots furent suffisants pour que Solaan se décompresse un peu, ne lui restait plus qu’une envie curieuse de voir cette << princesse >>, mais il attendrait que Mélusine lui donne la permission, Jeönyr espéra que ce serait suffisant pour convaincre les vampires de leur bonnes intentions et qui sait, peut-être étaient-ils au courant pour les deux disparus? Si non, Mélusine aurait réponse aux questions de ses loups. Il faudrait toutefois faire appel à la patience des membres de la horde, celle-ci étant épuisée après ces jours de recherche, le brigand espéra que les vampires pourraient leur donner quelques informations qui les contenteraient. Néanmoins, ils ne semblaient pas disposés à leur en dire davantage, ainsi, voulant montrer au reste de la horde qu'il fallait prendre leur mal en patience, il s'assit à même le sol, jambes croisées et attendit patiemment la suite des évènements, regardant les deux vampires au cas où ils réagiraient.


Dernière édition par Jeönyr Methus le Sam 1 Juin 2013 - 23:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeSam 1 Juin 2013 - 19:22

Un jeu de regards s'engageait entre les deux jeunes femmes. Jugement, jaugement, hésitation, et beaucoup de questions. Il fallait dire qu'outre le fait qu'une princesse se trouve en compagnie d'une des personnes les plus recherchées de l'empire, il y avait cette singularité qui était d'avoir des sentiments pour un vampire. Chose peut commune pour une humaine, surtout par les temps qui courent, plutôt habituée à servir de repas du soir qu'amante ou confidente. Et fait tout au plus étonnant chez un vampire, qui doit contrôler une envie irrépressible de planter des crocs acérés dans le cou et la veine palpitante de l'être aimé.

Et à ce jeu s'ajoutait celui des questions. Sur leurs différents, différences mais surtout point commun. Comment avoir rencontré et apprécier, côtoyer un vampire, sans subir, cette bête, comme l'appelait Kyllian, qui les liait à leur condition.
C'est quand la louve répondit à sa question qu'Esmelda comprit qu'elle n'avait pas voulu savoir le pourquoi de cet amour mais plus la rencontre en elle même. Comment l'une comme l'autre avait-elle pu en arriver là.

Tandis qu'elle appliquait les soins le plus rapidement possible, cherchant à faire le moins mal en étant tout aussi efficace, Esmelda lui répondit de sa douce voix :

« - Je ne laisserai non plus personne, aucun vampire ou autre créature de ce monde s'attaquer et s'en prendre à mon peuple, loups, paysans, guerriers, noble et même mendiants. En cette heure, il n'est plus temps aux querelles humaines, nous reprendrons cela demain, en des jours meilleurs s'il le faut vraiment. Hélas pour nous ce mal rôde comme une ombre ou une fumée impalpable. Elle se diffuse comme un mal, une hydre à de trop nombreuses tête pour la couper. »

Tandis qu'elle finissait de suturer une plaie, la princesse ne put s’empêcher de laisser un regard triste vagabonder dans le vague. Si la louve n'avait pas la force, qu'avait Esmelda, sa magie, face à des vampires mages tout comme elle, ses sorts ne seraient que caresse sur leur peau. Quoique celle de la louve devait être aussi du même alliage, elle avait bien survécu aux coups portés par le vampire.

« -Vous n'avez peut être pas leur force, mais il existe une force bien plus puissante : l'espoir. Qu'un jour nous y parviendrons. Et sûrement un autre force bien plus puissante encore, la preuve vous êtes en face de moi après avoir été le jeu d'un de ces êtres abjects. Puis vous savez manier les armes, rien que ça c'est déjà un atout considérable.»

Elle pensa à elle, tentant de manier l'épée. Ridicule. Au moins maintenant, elle savait au moins les rudiment, la tenir, paré un coup simple. Mieux que rien.

Une fois finit la princesse se recula un peu et lui sourit avec douceur. Elle s'assit en face d'elle, détaillant mieux son visage, marqué par la vie contrairement à celui de la jeune Kohan toujours protéger de tout. Devait-elle l'envier de connaître autre chose que la vie de palais ? Peut être quelque part. Car dans son univers aseptiser la princesse avait l'impression de passer à côté de personnes qui valaient la peine qu'on se batte pour elle. Autre nom que le peuple, des vrais gens, pas une masse inconnue. Voilà pourquoi très vite, la jeune Esmelda avait décidé de sortir en douce aider les habitants de Gloria dans un premiers temps. Nourrissant les plus démunis, apportant matériels à l'orphelinat, devenant mécène discrète d'artisans non nobles. Au fil des années, elle chercha à étendre son champ d'action, les campagnes autour de Gloria, avec l'aide de Korentin pour Alderia. Mais toujours trop peu pour la princesse et avec les vampires dans les campagnes que faire de plus. Un bastion armé à chaque hameau ne suffirait pas.

« - J'aide Kyllian du mieux que je peux. Il a mon soutien dans sa quête, maigre consolation de ma part, mais essentiel selon ses dires. Mais non être un Kohan et même la sœur de l'empereur n'aide pas à avoir une porte d'ouverture pour les vampires refusant l'autorité de leur prince. Leurs congénères sèment hélas bien trop le trouble ailleurs pour leur donner du crédit. Mais ne croyez pas que je reste muette. Les choses se font hélas que trop peu lentement. »

Que cela soit dit. La princesse ne restait pas dans sa chambre dorée à compter ses bijoux, mais aller expliquer à une bande de vieux ahuris croyant avoir tout vu et fait que certains vampires ne sont pas assoiffés de sang et de haine. Il y aurait de quoi rire au nez de la princesse. C'est d'ailleurs ce qui fut fait. Mais Kyllian et Esmelda n'avaient pas dit leur dernier mot, et la jouait plus en finesse et douceur.

« - Et oui l'empire dispose d'une armée, qui fait déjà beaucoup et qui a beaucoup souffert de l'attaque de Feusacré. Et elle ne peut hélas être disposé dans chaque hameau. Si cela était possible, croyez moi, elle y serait. Ce qui fait sa force c'est son nombre. Éparpiller dans l'empire en petit nombre, elle devient aussi un proie facile. De plus, les groupes de vampires se déplacent vite. Plus vite qu'un groupe d'Hommes. Voilà pourquoi il y a un regroupement au sein des villes. Croyez moi je le regrette, mais pour le moment c'est la seule force que nous ayons. Quand à traquer une ombre, il y a rien de plus dur, quoique cela se vaut avec travailler en collaboration avec une armée de conseillers. »

A peine ironique, Esmelda ne savait pas comment son frère faisait avec ces vieux hiboux. Durant sa régence, elle avait eu du mal à se plier à cet exercice.
Esmelda se leva.

"-N'est-il pas temps de rassurer votre ami et de prouver à Kyllian que deux femmes peuvent se tenir correctement dans une pièce sans en venir aux mains? Je vais les faire revenir, rester ici."

La jeune femme passa devant, même si la louve était réparée, il serait judicieux qu'elle se repose encore un peu.

La porte ouverte s'ouvra sur un spectacle des plus étonnant.

"- Je n'ai pas mon armée, mais la votre semble attendre le retour de leur chef de meute."


Elle regarda étonnée Kyllian, qui semblait prêt à parsemer de flèches quiconque désirait avancer d'un pas, quand au dragonnier et à sa liée, il ne manquait plus qu'un thé et un petit encas pour affirmer leur sérénité. Son amant en aurait peut être besoin un peu. Devait-elle s’inquiéter de la présence d'un bande de hors la loi devant elle? Non, Kyllian était là, et elle était sûre d'une chose, lui auprès d'elle il ne lui arriverait jamais rien.

De sa voix douce, elle tenta de calmer les tensions, un peu de fraicheur et d'ironie pour saupoudrer le tout.

"- Tout le monde ne rentrera hélas pas dans cette petite pièce. Mais je peux vous assurer que votre amie va pour le mieux, donc baisser vos armes, je ne compte pas soigner une personne de plus en cette journée. Je pense ne pas en avoir le temps."


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER 1450384496-esme

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeMar 4 Juin 2013 - 16:43

HRP : désolé pour la qualité médiocre, je poste plus pour ne pas bloquer que parce que je suis satisfait mais je tâcherais de faire mieux au prochain tour ^^'



Kylian avait peut-être un fichu sens de l'humour, pour reprendre les termes de son ami épéiste, mais la situation dans laquelle ils se trouvaient n'avait franchement rien de risible. Pourtant, l'archer renégat ne put s'empêcher d'afficher un sourire plein d'ironie devant les remontrances qui lui étaient faites. Comment cela, il bousillait l'ambiance ? Jusqu'à preuve du contraire, ce n'était pas lui qui avait décidé de les encercler, pas plus qu'il n'avait été le premier à armer son arc. Depuis le début, il occupait la place du défenseur, pas celle de l'agresseur, y compris lorsque Mélusine avait bondi de sa couchette la dague à la main. Il s'agirait de ne pas l'oublier.

... Malgré les apparences, ils sont très disciplinés, ce que la louve dit a force de loi, ton humaine n'a plus rien à craindre.

Son regard bleuté demeurait braqué sur la silhouette du jeune homme qui semblait mener le groupe de brigands. Discipline... Loi... Ces mots s'attardèrent dans l'esprit du rebelle. On ne pouvait parler de discipline et encore moins de loi dans le cas présent. En dépit de la confiance qu'il accordait au jugement de son allié, Kylian ne se faisait pour sa part aucune illusion sur la raison pour laquelle les loups avaient précédemment épargnés le vampire, c'était d'ailleurs exactement la même raison qui leur valait de ne pas déjà être percés de flèches ce soir : la trouille. Les humains avaient peurs, tout simplement. Oui, ils avaient l'avantage numérique et une position avantageuse, ils pouvaient raisonnablement croire en leurs chances de victoire, mais il ne faisait aucun doute que les victimes se compteraient sur les doigts de plusieurs mains et cela suffisait amplement à leur inspirer de la crainte. S'ils avaient eu la certitude de pouvoir frapper sans dommage, les voleurs n'auraient probablement pas hésité aussi longtemps.

Pourtant, Roëric prenait leur défense. Réaction finalement pas si surprenante que cela quand on connaissait l'importance qu'accordait l'épéiste au sens de l'honneur, il s'estimait redevable envers eux tout comme il s'était estimé redevable envers le vampire renégat par le passé. Mais avait-il bien conscience qu'il parlait maintenant d'une bande de voleurs, d'un ramassis de fripouilles et d'assassins qui vendraient ou tueraient père et mère pour peu que l'offre leur sembla alléchante ? Dès lors, comment pouvait-il attendre de Kylian que celui-ci laissa de tels individus ne serait-ce que poser le regard sur Esmelda ? Roëric avait-il seulement la moindre idée de la valeur qu'une otage telle que la princesse impériale pouvait représenter aux yeux d'une bande de hors-la-loi ? La rançon pouvait très facilement se chiffrer en centaines de milliers de pièces d'or, de quoi tenter même le moins cupide des hommes, alors une bande de voleurs...

"Attendez... Vous avez dit princesse ? C'est quoi ? Un surnom ?"

Splendide ! En plus de se mouvoir avec presque autant de discrétion qu'eux, voila qu'un humain avait l'ouïe aussi fine que les vampires. Malheureusement, cela ne faisait que confirmer les craintes que formulait l'archer à l'encontre de leurs agresseurs : le mot princesse avait sonné aux oreilles du voleur avec le tintement de la monnaie sonnante et trébuchante, pour Kylian, il n'y avait là aucun doute possible.

Les acclamations que provoqua l'arrivée soudaine d'Isyndar apaisèrent la tension quelques instants mais le discours assuré de Roëric refroidit bien vite l'enthousiasme des loups. En face des vampires, le semblant d'assurance dont avaient fait preuve les brigands jusqu'à présent sembla vaciller et à en juger par le dédain manifeste qu'affichait désormais le dragonnier vampirique, celui-ci n'avait aucun doute sur l'effet de ses mots auprès de ses ... compagnons. Décidément, la relation qui liait son ami à cette bande de hors-la-loi n'était pas des plus évidentes.
Pour sa part toujours aussi nerveux, l'archer conservait soigneusement sa cible dans sa ligne de mire.

"Nous ne sommes pas des tueurs, nous voulons juste nous assurer que tout va bien entre notre chef et... Votre amie."

Nous ne sommes pas plus des tueurs que vous, comme Roëric vous l'aura fait comprendre... à sa manière.

Son regard fit un rapide aller-retour entre le porte-parole des brigands et la silhouette avachie contre le flanc de la dragonne d'ombre, avant de venir se reposer sur le jeune humain.

Tout ira bien aussi longtemps qu'aucun d'entre vous ne m'obligera à l'empêcher d'entrer dans cette cabane. Mélusine vous sera rendue sitôt qu'elle sera remise sur pieds et chacun s'en retournera suivre son chemin.

Situation verrouillée. Ni l'un ni l'autre ne semblait prêt à abandonner sa position, le premier voulait avancer mais ne semblait pas prêt à en payer le prix, le second se serait laissé tuer sur place plutôt que de faire un pas en arrière. Un autre loup s'approcha lentement de son complice, Kylian ne saisit que quelques bribes de la conversation mais de ce qu'il en comprenait, le nouveau venu s'efforçait d'arrondir les angles. Restait à espérer que l'autre suivrait ces conseils avisés.

Il n'y avait de mot assez fort pour qualifier à quel point Kylian était impatient de mettre un point final à cette histoire qui n'avait déjà que trop duré, aussi accueillit-il le grincement de la porte de la cabane s'ouvrant derrière lui avec soulagement. Enfin. Mélusine allait retrouver sa meute ce qui déchargerait le vampire d'une responsabilité dont il se serait volontiers passée, et lui-même allait pouvoir raccompagner Esmelda à l'abri de son palais avant de reprendre sa lutte aux côtés de Roëric et Isyndar, comme si cette histoire n'était jamais arrivée. L'archer renégat faillit décocher accidentellement sa flèche lorsqu'en lieu et place des vociférations d'une louve au sale caractère qu'il s'était préparé à entendre, ce fut la voix délicate de sa princesse qui vint lui caresser les tympans. Les réactions étonnées qui animèrent la meute ne laissaient planer aucun doute, la lueur blafarde de la lune leur avait amplement suffit pour reconnaître les traits gracieux de la jeune femme.

Comme s'il venait subitement d'oublier les dizaines de brigands qui les encerclaient, l'archer relâcha avec précaution la tension qu'il exerçait sur son arc et baissa son arme pour se retourner vers sa bien-aimée.

Esm... Princesse, vous... Je... Ce n'est... Il faut...

Il en perdait ses mots. Il aurait donné sa vie pour empêcher qu'un seul voleur ne découvre l'identité de la mystérieuse soigneuse et voila qu'elle se dévoilait d'elle-même. Au moins, elle semblait aller bien, la fameuse louve s'était abstenue de mordre. N'en déplaise à Roëric, Kylian avait conservé une boule d'appréhension au creux de l'estomac depuis l'instant même où ils avaient quitté le cabanon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeJeu 6 Juin 2013 - 7:21

Le vampire eut un regard d’excuse pour le loup en charge des opérations. La situation était complexe et ce n’était de la faute de personne. Cependant Roëric était vraiment mauvais pour la diplomatie et il ne pouvait parfois pas s’empêcher d’entrer dans la provocation. Isyndar le savait bien d’ailleurs, puisqu’elle avait été à ses côtés lors de cette histoire du Grimoire. Plutôt que de s’en saisir incognito, il avait alors décidé d’en profiter pour humilier des types qu'il ne faut surtout pas humilier. Du genre Lorenz Wintel et compagnie…

"Quand j’y repense, j’enrage… Tu parles d’un tacticien !"

Solaan, qui s’était mis à crier après une porte, fut approché par un type toujours silencieux d’habitude. Roëric ne le connaissait pas très bien, mais il se souvenait de ce visage. Quel nom avait-il déjà ? Ah ! Tant de patronymes différents, il avait parfois du mal à suivre. Faut dire qu’il n’avait pas très bonne mémoire et que des centaines de visages et de noms s’étaient accumulés dans son esprit au cours des siècles. Bon tant pis, il aurait bien une occasion de se rafraichir la mémoire.

Toujours posée contre sa liée, le dragonnier nota avec sérénité que les choses se calmaient un peu. Il n’était pas spécialement inquiet quant à la suite des évènements. Même si Kylian jouait les durs, il ne tenait pas spécialement à massacrer tout un paquet d’humains. Surtout alors que sa princesse n’était pas loin. C’était là un spectacle qu’on ne montrait pas à sa chère et tendre. Tout dû moins si l’on tenait à ce qu’elle le reste. De leur côté, les loups semblaient enfin être devenus à peu près raisonnable.

En fait, le seul sujet d’inquiétude valable, c’était l’état de Mélusine.

Certes, physiquement parlant, le vampire ne doutait pas une seconde qu’elle s’en remettrait. Mais il était plus soucieux quant aux dégâts psychologique. L’impuissance et le sort de ses deux frères d’armes… C’était mauvais.


"Ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort."

Mais est-ce que ces évènements n’allaient-ils pas tuer la louve telle qu’il la connaissait ?

"Non, elle en a vue d‘autre, je l’ai lu dans ses yeux."

Il avait fermé les yeux, laissant ses sens accompagner le battement de cœur de la dragonne tout en se nourrissant de sa chaleur, quand la princesse ouvrit la porte. Avec sa voix douce, celle-ci apaisa les inquiétudes de la horde, le vampire n’en doutât pas. D’abord parce que c’était bien une humaine et non un autre et horrible suceur de sang, mais aussi parce que c’était une femme et elles étaient toujours plus fiables que leurs homologues masculins.

Les balbutiements de Kylian le firent émerger de ses pensées. Si les loups n’avait pas encore reconnus la dame en question, son ami venait de le leur confirmer. Que faire à présent ?

Il se releva d’un geste souple, tapota l’épaule de Kylian, lequel semblait avoir besoin d’un sacré remontant, puis se tourna vers les dit voleurs.


Solaan (Se rappelant à l’instant de son nom, il en appela un autre qui l’avait bien mérité étant donné que si cet endroit ne s’était pas transformé en bain de sang c’était aussi grâce à lui), Jeönyr, allons lui rendre visite si vous êtes d’accord ? Les autres resteront avec Isyndar.

Il avait volontairement écarté Kylian et la princesse de la discussion, signifiant ainsi aux loups que cette histoire ne les concernait pas. Quant à ces deux là, ils pouvaient évidemment faire ce qui leur chantait, que ce soit en entrant ou en sortant.

Pour sa part, toute cette histoire était très secondaire. Ce qui importait vraiment, c’était la santé de la louve.

Une fois dans la pièce, il annonça d’une voix douce et avec un sourire amusé aux lèvres, comme si la situation était somme toute des plus normale.


Vos invités, chef.


Fiche du Personnage
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeSam 8 Juin 2013 - 18:55

Ce qu'elle disait n'était que trop vrai, les humains ne pouvaient plus se permettre de se battre entre eux alors que les vampires étaient à leurs portes, la horde elle-même allait devoir revoir l'ordre de ses priorités. Cela ne plairait peut-être pas à tous ses loups d'ailleurs... Mais elle ne doutait pas qu'ils la suivent, eux aussi avaient perdu deux frères, et cela ils ne le pardonneraient pas si facilement. Elle décocha un regard en coin lorsque la princesse parla de l'espoir, un peu idéaliste comme discours non ? Mais elle n'avait pas tout à fait tort... Quand au fait qu'elle soit capable d'utiliser des armes cela ne l'avait pas beaucoup aidé contre le vampire, d'ailleurs elle n'avait qu'un niveau moyen dans ce domaine et quasiment pas d'équipement. Elle allait devoir remédier à cela... Une idée soudaine naquit dans son esprit à cette pensée, Roëric avait eu des siècles pour s'entraîner à l'épée et son ami Kylian avait dû en faire de même avec cet arc qu'il promenait tout le temps... Serait-ce difficile de les persuader de l'entraîner ? Peut-être... Mais elle était suffisamment têtue pour être certaine de parvenir à ses fins pourvu qu'elle le veuille vraiment, aussi anciens qu'ils soient ces vampires ne résisteraient pas à son insistance ! Bon la stratégie des yeux doux marcherait sans doute mieux avec un qu'avec l'autre mais elle trouverait bien un moyen de décider le deuxième... Peut-être même que cette Esmelda pourrait l'y aider... Elle y réfléchirait. En attendant, elle devait se concentrer sur l'instant présent.

"Moui... L'empire n'a jamais été très doué pour traquer les ombres... Je suppose que je dois en remercier le Dracos"

Sa plaisanterie se termina sur une grimace, les soins venaient de se terminer à sa grande satisfaction, il était temps ! La princesse était apparement du même avis puisqu'elle se leva en lui demandant de rester sur place. La louve hésita une seconde, peu habituée à rester en arrière mais après tous les deux vampires veillaient à l'extérieur, il ne pouvait y avoir de danger dans les environs d'autant que sa horde n'était pas loin... Une voix résonna soudain comme si elle n'avait attendu que cela pour se manifester :

"Dame Mélusine ! Je crois que... Nous aurions besoin de vous dehors ! Avez vous terminé vos soins ?"

Elle sursauta, Solaan ? Pourquoi donc s'étaient-ils tous découverts ? La rencontre avec les vampires risquait de s'avérer explosive ! Elle allait se précipiter pour sortir mais Esmelda l'avait déjà devancée et ouvrait la porte sans s'inquiéter de ce qu'elle risquait de trouver derrière. Dracos... La surprise des loups allait être de taille en reconnaissant son visage !

"- Je n'ai pas mon armée, mais la votre semble attendre le retour de leur chef de meute."

Elle en resta pantoise, étonnée du courage de cette femme qui s'affichait ainsi devant la moitié de la horde sans sembler s'en émouvoir le moins du monde. Apparemment les personnes à l'extérieur parvinrent à se mettre d'accord avant qu'elle n'ai eu la présence d'esprit de songer à sortir à son tour puisqu'ils entrèrent. Enfin du moins un petit comité entra et c'était sans doute mieux car la cabane n'aurait pas survécu ! Les yeux sombres de la louve se posèrent tour à tour sur chaque arrivant, finissant par Solaan qui s'était précipité sur elle :

"Ma Dame ! Tout va bien ?"

Elle hocha la tête, heureuse de sentir à nouveau la présence des siens autour d'elle. Son bras entoura le jeune homme en une brève étreinte où perçait à la fois le soulagement de les avoir retrouvés et l'appréhension de ce qu'elle allait bientôt devoir leur annoncer. Comment raconterait-elle la scène qu'elle venait de vivre ? Ne risquait pas de tout revivre en le relatant pour eux ? C'était certain.. Mais elle le leur devait. Pour le moment elle se contenta d'affirmer calmement :

"Je vais bien, retourne le dire aux autres veux-tu ? Et fais les patienter, avant qu'ils ne fassent une bêtise. Nous parlerons plus tard"

Il hocha la tête et obtempéra sans un regard pour les vampires, la laissant face à Jeönyr qu'elle étreignit de la même façon.

"Merci d'être là"

Une seule phrase simple, mais qui exprimait bien des choses. Elle ne pu s'empêcher de sourire en sentant le regard de Roëric peser lourdement sur leur duo, que ressentait-il ? Son regard était étrange, pouvait-il être jaloux ? L'idée fit accélérer les battements de son coeur et, oubliant pour une seconde les autres elle se dirigea vers lui, hésita une seconde et au final se décida à se loger résolument dans ses bras. Une place confortable et qui, elle le revendiquait désormais sans vergogne, lui appartenait. Ne l'avait-elle pas amplement méritée ? Dos à son robuste soutien elle le laissa l'enserrer de ses bras et s'éclaircit la gorge en promenant son regard sur les autres :

"Bon... Je crois que... Il me semble que je vous dois des remerciements. A vous deux, d'abord..."

Elle posa une main légère sur le bras de Roëric et observa longuement Kylian :

"Sans vous je ne serai plus de ce monde... Et il y a Isyndar aussi. Je n'avais pas pris le temps de vous remercier jusque là. C'est fait. J'ai parfois des réactions un peu sauvages mais je sais reconnaitre une dette lorsque j'en contracte une."

Le regard qu'elle tenait planté dans celui de l'archer se fit amusé en descendant vers le bras qu'elle avait mordu peu de temps auparavant. Elle ne lui avait pas fait grand mal à ce qu'il lui semblait et elle avait l'excuse de l'état lamentable dans lequel elle se trouvait à ce moment là, aussi n'en éprouvait-elle aucun remord. Lui en tiendrait-il rancune de son côté ? Elle ne parvenait pas trop à le cerner mais puisqu'il était si proche de Roëric elle ne pouvait pas se risquer à s'en faire un ennemi. Le plus simple pour cela était sans doute de ne pas malmener son aimée. C'est vers elle qu'elle tourna la tête en dernier lieu :

"Et merci à vous, Esmelda. Je ne peux pas effacer ce que je ressens pour votre frère et pour bien d'autres nobles mais vous-même ne méritez pas cette haine. Je m'en abstiendrai désormais. Vous n'avez rien à craindre de mes loups, je répond de chacun d'eux, d'ailleurs aucun n'aura la sotte idée d'aller raconter partout qu'il a croisé la princesse impériale et son amant vampirique..."

Elle regarda Jeönyr comme pour le laisser confirmer ce qu'elle venait de dire. Un calme étrange s'était levé sur la petite cabane, comme si ses occupants avaient besoin de ce petit temps de repos après toutes ces émotions. Cela ne dura pas longtemps malheureusement, la porte claque lorsque Solaan l'ouvrit à toute volée pour annoncer :

"Mélusine ! Une patrouille approche ! Il faut partir d'ici en vitesse, ils sont sur nos traces et je crois qu'ils savent qu'il y a des vampires dans le coin !"

Le calme du lieu avait volé en éclat, raidie dans les bras de son vampire la louve interrogea :

"Dans combien de temps seront-ils là ?"

Un fracas à l'extérieur lui répondit, trop tard apparemment... Elle gronda avec presque autant de conviction avec son animal symbolique en comprenant que ses frères défendaient leur vie et se tourna vers Kylian pour lui dire de cacher la princesse, mais ce n'était pas utile, il suffisait de voir son visage pour comprendre qu'elle ne pourrait jamais trouver meilleur protecteur en ce monde. Quand à elle, elle avait le sien et elle n'était pas certaine qu'il serait très content de la voir se mettre en danger, aussi murmura-t-elle pour Roëric :

"Ma place est avec eux, mais nous nous reverrons bientôt. Peux-tu nous faire gagner quelques minutes, le temps pour Kylian de mettre Esmelda à l'abri et pour moi d'organiser notre fuite ?"

Sure de sa réponse, et refusant de s'attarder sur cette séparation qui lui brisait déjà le coeur elle se tourna vers Jeonyr et Solaan :

"Allons-y, nos frères nous appelles..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeDim 9 Juin 2013 - 4:28

Surprise et incompréhension émanèrent de la horde dès l’instant où ils virent la princesse en question. Une Kohan, décidemment, la Louve avait un don pour s’entourer de personnages qui devraient normalement l’inquiéter.

- Je n'ai pas mon armée, mais la vôtre semble attendre le retour de leur chef de meute.

Une seule phrase, prononcée sans le moindre souci devant le spectacle qui s’offrait à elle. Instinctivement, Jeönyr leva le bras vers la garde de son arme, mais arrêta son mouvement et le transforma en simple signe de main pour la horde. Attendez. La princesse reprit la parole, un ton un peu ironique qui offusqua quelques loups, mais dans leur état actuel, n’importe quelle remarque aurait provoqué une réaction semblable, surtout provenant d’une Kohan. En temps normal, la demoiselle aurait été une cible alléchante pour les loups, mais très risquée et plus de danger était bien la dernière chose dont la horde avait besoin. Il se tourna vers ses camarades pour évaluer leur réaction. La plupart avait à nouveau l’arme au poing, les arcs étaient tendus et pourtant, tous attendaient. Fort heureusement, les loups étaient disciplinés, malgré le fait que devant leurs yeux ébahis se trouve une Kohan, aucun d’entre eux ne commettrait l’erreur de tenter une quelconque agression. D’autant plus que l’archer vampirique semblait étrangement protecteur envers cette demoiselle. Ne serait-ce pas amusant que ce vampire soit tout comme Roëric envers Mélusine, son protecteur et amant? Jeönyr ne se faisait pas d’idée pour la Louve et l’épéiste, sa chef semblait si différente avec cet être suceur de sang que cela lui sautait aux yeux. Bien entendu, cette liaison plus intime ne plairait pas à de nombreux membres de la horde, qui espéraient ravir le cœur de leur meneuse, il y aurait quelques jaloux mais ils devraient s’y faire. D’autant plus que l’idée n’était pas si mauvaise, si le cœur de Mélusine battait pour le vampire dragonnier, il en serait ainsi, cet individu pourrait lui apporter bien plus de protection qu’aucun loup ne pourrait jamais lui offrir et ce malgré leur comportement surprotecteur.

Bien entendu, Jeönyr voulait protéger la Louve, mais il avait l’impression que cette attitude l’énervait, ainsi il la laissait respirer. L’acceptation de sa relation avec le vampire n’était-elle pas une petite preuve de cela? Enfin, ce n’était pas très important pour le moment, il fit signe à ses frères et sœurs d’abaisser leurs armes. Malgré les années qui étaient passées depuis que Jeönyr avait rencontré la Louve, elle ne cessait de le surprendre, se faire soigner par une Kohan était bien la dernière chose à laquelle il aurait pensé, fort heureusement, elle ne semblait pas vouloir leur mort, cela faisait changement. D’autant plus qu’au moins, c’était une humaine, mais après réflexion, Jeönyr se demanda ce qu’il préférait, un ennemi de toujours ou un monstre buveur de sang? Choix difficile et sa brève réflexion fut interrompue par l’appel de Roëric. Ils pouvaient enfin voir Mélusine, Solaan n’aurait plus tenu très longtemps sur place.

Jeönyr suivit tranquillement ce dernier, qui se précipita dans le bâtiment. Jeönyr regarda l’archer alors qu’il passait à côté de lui et lui adressa un léger sourire en coin qui se voulait une excuse pour toute cette histoire, mais après tout, Mélusine ne leur avait-elle pas dit qu’elle était en danger? Cela importait peu maintenant, la horde retrouvait leur chef et cela calmerait une bonne fois pour toute l’ardeur des loups qui attendaient dehors. Mélusine semblait être en relativement bon état, la princesse avait fait du bon travail, il devait l’admettre, mais qu’est-ce qui pouvait bien l’avoir motivée à prodiguer ses soins à la Louve? Tant qu’elle ne l’ait pas empoisonnée. Et voilà qu’il recommençait. Du calme, Mélusine ne risquait plus rien, leur regard se croisèrent quelques instants tandis qu’elle observait le petit comité qui avait été admis dans la pièce, en terminant par Solaan qui était penché sur elle depuis longtemps. Un bref échange entre les deux et elle l’envoya annoncer son état aux autres. Solaan quitta sans un seul regard pour les autres occupants de l’endroit, probablement trop heureux de savoir la Louve saine et sauve. Jeönyr fut le prochain à obtenir l’attention de cette dernière, qui l’étreignit pendant quelques instants. Ceci ne dura pas longtemps, mais ce fut suffisant pour que le jeune homme sente le regard lourd de Roëric peser sur eux, aussitôt, Mélusine s’emballa. Sa théorie était donc fondée, la Louve s’était éprise du vampire. Qu’en était-il de lui? Sa réaction laissait penser qu’il en était de même, il portait la plus recherchée des criminels de tout le royaume humain dans son cœur. Ironique que celui-ci ne batte point et pourtant, son regard rendait l’humain mal à l’aise. Et s’il était jaloux? Improbable et de toute façon, il n’avait rien à craindre, Jeönyr devait être parmi les seuls loups masculins à ne pas être en amour avec leur chef. Il l’aimait certes, mais comme elle aimait ses loups comme des frères et sœurs, même comme ses enfants parfois, Jeönyr lui rendait son amour de la même façon. Mélusine était un peu comme une mère pour le brigand ou une grande sœur, ainsi il se contentait de regarder, amusé, ses camarades exprimer en secret leur amour pour la Louve.

Cette dernière finit par le relâcher, en le remerciant d’être là. Il lui sourit sincèrement, n’ayant aucun mot pouvant exprimer mieux ce qu’il ressentait, de toute manière, il n’avait pas fait grand-chose, le mérite revenant à Solaan. Elle poursuivit ses remerciements en se nichant dans les bras de son amant, un drôle de couple, mais il s’y ferait, malgré toutes les histoires de vampire qu’il avait entendu, Jeönyr n’avait jamais entendu parler d’un vampire comme Roëric, celui-ci ne semblait pas si mauvais. La Louve remercia finalement Esmelda, la distinguant des autres membres de sa famille. Encore une autre exception, si Mélusine avait un don pour s’entourer de personnages qui devraient normalement l’inquiéter, au moins elle choisissait les exceptions qui confirmaient les règles .Il hocha doucement la tête et murmura un merci à son égard lorsque Mélusine affirma que la princesse n’avait rien à craindre des loups, il serait peut-être difficile de les convaincre de ne pas haïr la princesse, mais jamais ils ne lui feraient du mal. Jeönyr y veillerait, c’était le moindre qu’il puisse faire pour remercier Esmelda et son amant vampirique. Son hypothèse était fondée, les deux femmes avaient chacune leur vampire, ça leur faisait toujours un point en commun. Après toute la tension qui s’était accumulée dans la confrontation entre les vampires et les loups, le calme de la petite bâtisse procura un certain repos à Jeönyr. Mélusine était sauve et les vampires qui la gardaient précédemment semblaient être des alliés, ne manquait plus que Bastian et Eward.

Ce repos fut bref car aussi abruptement qu’il était sorti, Solaan revint dans la pièce, annonçant la présence d’une patrouille dans les parages. Un fracas couvrit la question de Mélusine, ils étaient déjà là, elle murmura quelques mots à Roëric avant de se tourner vers Solaan et Jeönyr, il était temps de partir. Il jeta un regard aux deux vampires et à la princesse, hochant la tête en dernier signe de remerciement et se précipita à la suite de Solaan, à la rescousse de ses frères et sœurs à l’extérieur, à entendre les bruits de la bataille qui faisait rage, cette dernière ne semblait pas être à leur avantage. Aussitôt sorti de la cabane et maintenant qu’il disposait d’un peu d’espace, il dégaina son épée et rejoignit les loups qui affrontaient la patrouille, ralliant ses camarades et préparant leur fuite. Encore une fois, les patrouilles qui leur tombaient dessus étaient bien mieux équipées. Ainsi, les loups reculaient devant cet assaut imprévu, combattant comme à leur habitude en frères d’armes, essayant de gagner du temps pour leur ouvrir une quelconque possibilité de retraite.

La horde ne faisait pas le poids contre leurs assaillants, eux qui s’étaient préparés pour une chasse au vampire, les élimineraient jusqu’au dernier si les loups ne parvenaient pas à retourner la situation. Jeönyr évita le coup d’un cavalier qui chargeait vers la cabane, armé d’une lance, ce dernier s’était séparé du groupe de soldats et fonçait tête baissée vers sa cible, les vampires qui se trouvaient toujours à l’intérieur, du moins à la connaissance du brigand. Alors qu’il se retournait pour voir si le cavalier poursuivait toujours sa course, une flèche pénétra le coup de ce dernier, Jeönyr ne s’en soucia donc plus et entama un duel contre l’un des soldats qui s’approchait. Aidé de Selubror, il terrassa son opposant et il s’attaqua à un autre ennemi, couvert par l’arc de son camarade. Soudain, une pensée étrange li vint à l’esprit, Esmelda était princesse, non? Alors si jamais cette patrouille mettait la main sur elle, qu’adviendrait-il de sa personne? Connaissait-elle quelqu’un qui fasse partie de leurs assaillants? Enfin, ce n’était pas comme s’il avait véritablement le choix, il aurait volontiers épargné les quelques adversaires qu’il affronta, ne serait-ce que par soucis pour la guérisseuse qui avait rendu service à la horde, mais ses ennemis ne semblaient pas du même avis. Était-ce possible qu’ils soient à la recherche de la princesse? Et pourquoi pas? Combien de temps avait-elle quitté sa demeure? Avait-elle indiqué sa destination? Jeönyr secoua sa tête, il décida de faire confiance à cette Kohan et se concentra sur la bataille, ce serait bête de mourir pour des questions auxquelles il n’obtiendrait pas réponse de sitôt, il espéra seulement que leurs alliés permettraient à la horde de survivre à cette escarmouche.
Revenir en haut Aller en bas
Esmelda Kohan
Esmelda Kohan
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Maître mage
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 3


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeDim 9 Juin 2013 - 18:18

Oui la situation pouvait paraître étrange. Deux vampires, des bandits, une louve et une princesse qui n'hésita pas à se mettre en danger, en avant, cherchant à apaiser les tensions qu'elle sentait. Il fallait pas être devin pour savoir que Kyllian cherchait à la protéger. Son fidèle ami aussi par extension. Et que les loups, eux, s'inquiétaient pour leur chef.

La voix douce de la princesse, aidé par son totem, lui permit de s'avancer vers son cher et tendre, sans que les tensions s’exacerbent encore un peu plus. D'un pas lent, elle se retrouva face à lui, baissant d'une main douce son arc.

« - Je ne pense pas que l'on en aura besoin pour le moment. La seule qui fut blessée est maintenant saine et sauve, même si elle a besoin d'encore beaucoup de repos. »

La princesse avait tourné la tête vers Roëric pour cette dernière phrase. Son action serait vaine si cette dernière se remettait en cavale sans se reposer un minimum. Le dragonnier l'aida dans son action en permettant aux loups de confirmer les dires de la princesse. Les loups en se calmeraient qu'en voyant leur chef. Il n'y aurait pas meilleur apaisement au final.

La jeune femme prit la main de son amant pour s'écarter un peu de la porte et les laisser entrer, avant de revenir sur le visage inquiet de son tendre amour.

« - Ne vous en faites pas, il ne m'arrivera rien aujourd'hui. Ces gens sont juste inquiets pour de si nombreuses raisons, qu'on ne peut pas leur en vouloir. Moi, je ne leur en veux pas. Puis eux aussi sont inquiets, tout comme vous. »

Elle passa une main douce sur son visage froid, essayant de calmer ses inquiétudes. Esmelda les comprenait, les acceptait moins, Kyllian allait se faire des rides bien avant elle à ce rythme là.

« - Il y a des désaccords dans chaque empire, dans le mien comme dans le votre. Et je crois que Melusine Lorey et ses hommes en ont auprès de mon frère, de ma famille, de la royauté, tout comme mon frère en a après eux. Alors avoir un ennemi auprès de leur chef. »

La princesse se dirigea ensuite vers le cabanon, en tant que soigneuse, elle ne voulait pas que sa malade soit trop sollicitée. Kyllian sur ses pas, ils furent accueillit par des remerciements.
Elle l'écouta la remercier. Qui que se soit la princesse n'avait pas pour habitude de laisser une personne dans le besoin, blessée sans rien faire. Même une voleuse de l'empire.

« - Je vous remercie en échange à vous et à votre horde de ne pas... ébruiter ce bonheur qui est mien. Et ne vous inquiéter pas pour cette haine qui est votre et que je ne juge pas. Comme je vous ai dit, pour moi, elle est mise de côté pour le moment. »

Puis la porte s'ouvrit avec fracas.


"Mélusine ! Une patrouille approche ! Il faut partir d'ici en vitesse, ils sont sur nos traces et je crois qu'ils savent qu'il y a des vampires dans le coin !"


Esmelda regarda avec une grande inquiétude Kyllian. Si ses gardes le trouvait ici. Lui et Roëric. Il y avait à craindre pour eux.
Un deuxième fracas annonça leur arrivée.

« -Kyllian, il vous faut fuir et vite. »
Mais le vampire semblait ne pas vouloir fuir sans elle. Et à raison, trouver la princesse au beau milieu des loups et vampires, il y avait de quoi créer un quiproquo ou bien une esclandre avec des vampires déjà controversée et des loups mal vus.

Sa cape sur son visage, Esmelda sortit du cabanon à la suite des autres, dehors le combat commençait entre ses gardes et les hommes de Melusine. La pressant, le vampire voulait l'amener vite au loin, des coups et des yeux de ceux qui pourraient le reconnaître. Mais la princesse stoppa Kyllian. Ils venaient de passer au dessus du corps d'un garde :

« -Attendez, je ne peux pas les laisser tuer mes hommes tout comme je ne peux voir encore ces pauvres loups subir des coups. »

La princesse se tourna vers ses gardes et lança un sort pour les éblouir. Les paumes ouverte vers le pouce rentré, une lumière vive les aveugla, les stoppant dans leurs actions, permettant aux loups de fuir, ainsi qu'aux vampires, à la dragonne et à la princesse. Sort simple, mais efficace. Elle espérait juste qu'aucun garde ne se blesserait à la suite de cela.


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER 1450384496-esme

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeJeu 13 Juin 2013 - 18:55

Kylian n'émit aucune protestation lorsque les deux loups que Roëric avait invité à entrer s'approchèrent. La seule chose qui importait réellement au jeune vampire renégat se tenait désormais auprès de lui, à quelques pas du cabanon. La horde au complet pouvait donc bien s'entasser dans la fragile structure en bois jusqu'à en étouffer les occupants si elle le voulait, cela ne le dérangeait plus. L'archer suivit du regard les brigands qui approchaient et rangea son arc à l'épaule en guise de signe de passivité. Maintenant qu'Esmelda s'était dévoilée et l'avait rejoint, il n'avait certainement pas l'intention de risquer un quelconque dérapage. Néanmoins, ses traits demeuraient figés en une attitude nerveuse, pas vraiment hostile, mais pas vraiment amicale pour autant et il se contenta d'un bref hochement de tête en guise de réponse à l'ébauche de sourire que lui adressa le plus jeune des deux loups.

Ses yeux se posèrent ensuite sur le visage de sa belle qui s'efforçait de l'apaiser. Un éclair de reproche traversa son regard brièvement, la princesse s'était montrée imprudente en quittant la sécurité toute relative du cabanon et en s'avançant au milieu de la ligne de visée des archers qui les encerclaient. Mais en réalité, la pointe de colère qui étreignait maintenant son coeur était surtout dirigée contre lui-même. Après tout, Esmelda n'avait fais que répondre à l'appel qu'il lui avait lancé et il ne devait donc s'en prendre qu'à lui elle s'était retrouvée en danger. Ou du moins, s'il avait eu des raisons de la croire en danger.

Désolé de vous avoir mêlée à cette histoire. J'ignorais qu'elle était la cheftaine d'une troupe de brigands. Si j'avais pu savoir...

Il s'interrompit lorsqu'elle caressa son visage. Apparemment, elle ne lui en tenait pas rigueur, pas plus qu'elle n'émit le moindre reproche envers les brigands. Que du contraire d'ailleurs, elle semblait pleine d'empathie pour eux. Le regard du vampire parcouru une nouvelle fois les visages des loups qui les scrutaient comme on observe une étrange créature dont on ne se sait si elle est dangereuse ou non. La princesse aimait sincèrement son peuple, même si celui-ci ne le lui rendait pas toujours de la façon la plus élégante qui soit.

L'amant vampirique suivit sa bien-aimée lorsque celle-ci regagna le cabanon. En franchissant la porte, ils croisèrent celui qui avait mené les discussions un peu plus tôt, désormais parfaitement détendu. A l'intérieur, enlacée dans les bras du dragonnier, Mélusine lui sembla elle aussi beaucoup plus paisible et sereine qu'elle ne l'avait jamais été ces derniers jours. Étaient-ce les soins que lui avait prodigué la princesse ou le fait de retrouver sa meute qui était à l'origine de cet apaisement ? Probablement un peu des deux. Il écouta en silence les remerciements de la louve. Son bras enveloppa la princesse qui se tenait à côté de lui tandis que de l'autre, il balaya d'un revers de la main l'air devant lui.

En ce qui me concerne, vous ne me devez rien, Mélusine, si ce n'est simplement tenir votre parole qu'Esmelda n'aura pas à s'inquiéter de vos hommes. Je vous ai aidée comme j'aurais aidé n'importe quelle autre victime de Lorenz ou ses sbires, et je suis heureux que vous soyez sauve.

Soudain, le bruit d'une cavalcade lointaine vint alors lui titiller les tympans et son regard d'acier croisa aussitôt celui de Roëric. Lui aussi avait entendu. L'instant suivant, le jeune loup prénommé Solaan se précipitait dans la pièce en les exhortant à fuir. Dracos, pourvu qu'ils n'aillent pas s'imaginer que la princesse leur avait tendu un piège. Mais non, le visage de Mélusine était suffisamment explicite pour rassurer l'archer vampire, elle s'inquiétait sincèrement pour Esmelda et savait ou tout du moins supposait fort justement que la princesse n'avait rien à gagner à se faire capturer en présence de brigands et de vampires.
La louve et ses compères furent les premiers à quitter l'endroit, alors qu'au dehors, le fracas des armes indiquait clairement que le combat était engagé.

Roëric, je raccompagne la princesse. Nous nous retrouverons à l'endroit convenu. Dans quinze jours.

L'endroit en question, c'était une clairière perdue au milieu d'un petit bois isolé dans la campagne environnante qu'ils avaient désignée comme point de chute. La première fois qu'ils s'étaient perdus de vue, cela avait duré de longs mois et seule une intervention du destin avait recroisé leurs routes. Depuis, ils avaient appris leur leçon et établi un protocole simple qui leur permettait de facilement se retrouver lorsque, comme aujourd'hui, ils devaient se séparer précipitamment.

Le dragonnier quittait le cabanon à son tour lorsque la voix inquiète de la princesse se fit entendre :

« -Kyllian, il vous faut fuir et vite. »

Et vous abandonner là ? Hors de question.

Il aida la jeune femme à rectifier sa tenue pour dissimuler au mieux ses traits avant de l'entraîner à sa suite. Il ne lui appartenait pas de soutenir un camp plutôt que l'autre et il n'avait certainement pas l'intention de faire couler le sang, aussi ne dégaina-t-il ni arc, ni épée. Sa seule préoccupation était de mettre autant de distance que possible entre les assaillants et la princesse. Le couple se faufila donc entre les combattants, évitant soigneusement les échanges les plus houleux. Ils étaient presque sortis de la zone d'affrontement lorsque la princesse lâcha sa main pour exécuter un sort d'éblouissement. L'archer vampire eu tout juste le temps de porter la main devant ses yeux pour ne pas être aveuglé lui aussi.

J'admire votre compassion, mon amour, mais il n'était peut-être pas nécessaire d'attirer ainsi l'attention sur nous.

En effet, si l'éclair lumineux avait bel et bien aveuglé une part non négligeable des belligérants, ceux qui n'avaient pas été directement atteints n'avaient pas manqué de se retourner vers la source de cette lumière soudaine. L'archer renégat entra alors à son tour en action, engluant les guerriers les plus proches d'un sort d'Aranea pour éviter tout risque de poursuite avant de s'envelopper lui et sa belle d'une épaisse brume sombre, occultant leurs silhouettes dans les ténèbres.

Et maintenant, filons !

Tel un jeune marié portant son épouse au moment de franchir le seuil de son foyer, Kylian souleva la princesse de terre pour l'emporter avec lui tandis qu'il se faufilait adroitement et rapidement entre les arbres pour disparaître dans la nuit.
Derrière eux, le bruit des combat s'estompait peu à peu pour finalement laisser la place au silence le plus absolu. Le vampire ralentit le rythme de sa course avant de pencher la tête vers le visage de la belle qu'il tenait toujours dans ses bras. Maintenant qu'ils n'étaient plus que tous les deux et en sécurité, il parvenait enfin à se détendre, à relâcher la tension qu'il avait accumulée ces derniers jours. Il lui sourit tendrement lorsqu'elle leva les yeux vers lui et s'adressa à elle d'une voix douce et chaleureuse.

Voila une soirée que je ne suis pas prêt d'oublier. Merci pour l'aide que vous nous avez apportée, je ne sais ce que je deviendrais sans vous.

Au loin, on pouvait apercevoir la masse sombre des murs de Gloria, parsemée de petits points lumineux qui n'étaient autre que les torches que les gardes utilisaient pour s'éclairer lors de leurs rondes nocturnes.

Je vous dépose quelque part ?


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Nkykysigna1_zpsv1eypj5r

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Nkykysigna2_zpshhfolblw

Merci à Achro pour les signatures ♥


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Left_bar_bleue0/10Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitimeSam 15 Juin 2013 - 13:37

Hrp : Conclusion pour moi, et pour le rp ?

***

Allons bon. D’accord elle avait vécu une expérience traumatisante. Et il était vrai qu’elle considérait la Horde comme sa propre famille. N’empêche que toutes ces étreintes et autres regards tendres commençaient à franchement lui courir sur le haricot… Elle était obligée d’y prendre autant de plaisir ? Et c’était quoi ce remerciement ? Il était arrivé le premier ! Et il lui avait sauvé la vie ! Certes un peu en retard, mais tout de même !

"Les femmes… aucune considération…"


Le vampire restât le plus stoïque possible devant ces effusions, mais l’idée de mettre son poing dans la figure de ce Jeönyr faisait lentement mais sûrement son petit bonhomme de chemin à travers les méandres de son esprit tordu…
Mais ce plan fut repoussé à une date ultérieure, car le cœur de Roëric manqua de faire un bond dans sa poitrine lorsqu’elle vint vers lui. Un comble pour un mort. Il redouta un bref instant qu’elle ait compris ses pensées et attendit les dents serrés la gifle qui allait s’en suivre.

Bref, il eut l’air d’un parfait idiot quand elle se cala contre lui. Heureusement son instinct reprit très vite le dessus, et il profita sans vergogne de cette aubaine pour l’enlacer. Mélusine passa ensuite aux remerciements et autre charabia protocolaire auquel les humains tenaient tant. Très franchement il n’y accorda pas grand importance, tout concentré qu’il était sur la chaleur qui émanait de l’humaine. La situation s’arrangeait entre tout ce beau monde, c’est ce qu’il en comprit, et cela lui suffisait.

Ce fut ce fichu bruit qu’il le sortit, non qui les sortit tous de cette accalmie. Le bruit des problèmes. Pourquoi fallait-il qu’il ait toujours des poursuivants aux fesses ? C’était franchement lassant. Mais le pire n’était pas là. Non avec la princesse présente, il n’allait même pas pouvoir se défouler sur eux. Croisant le regard de Kylian, aucun des deux vampires ne fut surpris par l’apparition du loup, criant aux ennuis.


Quelques minutes ?

Un sourire amusé aux lèvres, il prit un air faussement offensé. Sûr qu’il était de pouvoir lui faire gagner des heures s’il fallait, mais ce n’était peut-être que de l’orgueil… De toute façon cela n’avait aucune importance, car déjà elle s’éloignait de lui et ce sans un regard un en arrière.

Il fit un signe de tête à Kylian, indiquant qu’il avait reçu le message, puis il sortit à son tour du cabanon, vite rejoint par Isyndar, qui ne semblait guère apprécier tout ce chambardement. Cela devait lui rappeler de sombres souvenirs.

Après un sort d’éblouissement et un sort Arena, son maître et sa princesse mirent les voiles. Indiquant ainsi clairement leur volonté de ne pas blesser les impériaux. Par loyauté, Roëric se devait d’en faire même, seulement ils étaient déjà loin, personne n’en saurait rien et les loups comptaient sur lui. Son épée toujours au fourreau, il engagea donc le combat, assommant plutôt que tuant.

Virevoltant entre les gardes, un sourire dur enlaidissant son visage de marbre, il atteignit le plus décoré, le mieux armé et donc l’officier de la troupe.  Ni une ni deux, il le prit en otage et utilisa le sortilège qui augmentait les capacités vocales afin d’être entendu de tous.


Messieurs, dames, baissez vos armes !


Bien sûr personne ne lui obéit, ils n’étaient pas stupides. Néanmoins les impériaux délaissèrent les loups pour se concentrer sur le cinglé qui s’en prenait à leur chef. Quelques minutes passèrent ainsi, Roëric entretenant le statut quo le temps que la Horde fiche le camp. Puis il relâcha son captif, l’envoyant valser vers ses hommes. Il aurait pu le tuer, mais ça n’aurait fait que les énerver d’avantage.

Sans attendre, le vampire s’élança dans la nuit noire. De son côté Isyndar avait pris la voix des cieux. Ils allaient passer une ou deux nuits à jouer à cache-cache…


Fiche du Personnage
Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Empty
MessageSujet: Re: Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Everyone learn to forget [Kyllian, Roëric, Melusine] TERMINER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Mélusine
» « Une erreur.. pas deux » - Morgan ♥
» I'll never forget. Please, come back. ♦ Lou
» "We can only learn to love by loving"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-