Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeMar 2 Avr 2013 - 17:35

Le soir s'annonçait déjà lorsque Kylian se sépara de la princesse Kohan. Ils avaient passé l'après-midi à discuter, à se retrouver, profitant de ces quelques heures ensembles pour oublier les tracas de leurs vies respectives. Ces trop rares moments de bonheur les aidaient à surmonter les semaines, parfois les mois, de séparation.
A mesure que les minutes s'égrenaient, le soleil descendait sur l'horizon et on pouvait au loin apercevoir la masse sombre des murs de Gloria se découper sur le ciel orangé. Le jeune vampire avait insisté pour raccompagner la princesse auprès de Ninna. Cela l'obligeait à traverser le village dans lequel la guerrière avait attendu le retour d'Esmelda mais si cela pouvait lui permettre de grappiller quelques minutes de plus auprès de sa belle, il s'en accommoderait. Ce serait également l'occasion de remercier une fois encore Ninna pour l'aide qu'elle leur apportait et la loyauté qu'elle accordait à la princesse. Après tout, sans elle, le couple se verrait encore moins souvent et beaucoup plus difficilement.

Kylian était resté immobile depuis le départ de sa bien-aimée, ne la quittant pas des yeux. A mesure qu'elle et son amie s'éloignaient, leurs silhouettes se faisaient de plus en plus petites, jusqu'à bientôt se confondre et ne plus être discernables dans le paysage. Après un dernier regard sur l'ombre de la Magnifique, il tourna les talons et se dirigea vers l'endroit où il avait laissé son cheval. Mais alors qu'il s'engageait sur la petite place pavée qui tenait lieu de centre du village, un détail inhabituel lui sauta aux yeux. Le calme. Certes, l'endroit ne comptait que quelques dizaines d'âmes, une centaine, peut-être deux tout au plus, et n'était donc pas aussi animé que les grandes villes, mais le silence qui était tombé sur la petite bourgade avait quelque chose d'insolite. Les volets des maisons étaient fermés, on ne voyait pas un chat dans les rues et les oiseaux eux-même semblaient avoir fait vœu de silence. Il n'était pourtant pas si tard que ça. Machinalement, le vampire ralentit le pas, tous les sens en alerte. Il n'était pas seul, son instinct le lui hurlait à plein poumons et la désagréable sensation d'être observé lui vrillait l'esprit. Il ressentait une forme de présence, terriblement menaçante mais étrangement familière à la fois.

Le claquement d'un sabot derrière lui le fit se retourner d'un bond, le Trépas des Flammes qui se trouvait dans son dos glissa naturellement dans sa main gauche tandis que la droite s’élançait vers son carquois. Il s'immobilisa net en reconnaissant la forme qui se tenait devant lui. Non, ça ne pouvait pas être lui. Pas ici. Pas maintenant. Et pourtant il n'y avait aucun doute possible, une seule personne au monde pouvait porter sur lui un regard empli d'une haine si profonde.

" Wintel ! "

La voix du vampire rebelle avait claqué sèchement dans le silence. On y devinait de la surprise et de la colère, dues au fait qu'il s'était ainsi laissé surprendre, mais pas de peur. Pourtant Kylian craignait le prince vampire, il aurait été fou de ne pas en avoir peur, mais jamais il ne lui ferait le plaisir de le lui montrer. Dans son crâne, une myriade de questions sans réponses se disputèrent son attention : où avait-il fauté ? Comment Lorenz avait-il pu le trouver ? Et plus important encore, depuis combien de temps était-il là ? Avait-il vu Esmelda ?

Le jeune vampire s'efforça de chasser ces questions de son esprit, il n'avait pas le temps de réfléchir à tout cela pour l'instant, il avait un problème plus immédiat à résoudre. Il reporta son attention sur le problème en question.
Lorenz se tenait droit sur son destrier vampirique, le regard plus mauvais encore qu'en temps normal. Visiblement très sûr de lui, il n'avait fait aucun effort pour dissimuler son identité, il arborait les vêtements sombres aux couleurs de son armée damnée et semblait dégager une aura obscure, comme si la lumière elle-même se refusait à approcher d'une telle abomination, mais ce n'était probablement qu'un effet d'optique lié à l'obscurité grandissante du début de soirée. La Mort elle-même n'aurait pu rêver meilleur ambassadeur.

A l'exception d'une paire de vampires de sa garde personnelle pour son escorte, Wintel était seul. Si seulement il avait été prêt, ç'aurait été une bonne occasion d'en finir définitivement avec le seigneur vampire mais hélas, il était encore trop tôt. Kylian n'était ni suffisamment fort pour le vaincre en duel, ni suffisamment influent pour lui ravir le pouvoir.
Le jeune vampire envisagea immédiatement la fuite mais de là où il se trouvait, il ne pourrait se mettre à couvert à temps. De plus, il ignorait si Lorenz n'avait pas déjà fait cerner le village par son armée, depuis le temps qu'il lui courait après, le prince vampire n'avait certainement pas l'intention de laisser son principal ennemi prendre la fuite aussi facilement. Et Esmelda ? Kylian l'avait vue quitter le village et s'éloigner à travers la campagne, mais quelles garanties pouvait-il avoir qu'elle n'était pas tombée dans une embuscade un peu plus loin ? Certes Ninna était là pour la protéger mais Lorenz n'avait pas l'habitude de s'entourer d'incapables, la guerrière humaine ne ferait pas le poids si piège il y avait.

On oubliait la fuite donc, pour l'instant du moins. Restait quoi ? L'attaque ? Une vingtaine de mètres séparait les deux adversaires, il ne lui faudrait qu'une seconde pour bander son arc et décocher un projectile glacé vers l'ancestral. Une seconde. C'était à la fois très bref et très long, car il serait totalement vulnérable pendant cet instant et c'était plus qu'il n'en fallait à Lorenz pour le rôtir sur place, Kylian était bien placé pour le savoir. Impossible d'attaquer dans ces conditions.

Le regard de glace du vampire rebelle restait accroché à celui d'acier de son opposant, cherchant à y lire les intentions du chef autoproclamé, guettant le moindre signe précurseur d'une attaque. Wintel était un mage puissant, autrement plus puissant que Kylian et si celui-ci voulait avoir la moindre chance de contrer, voire même simplement d'esquiver les sorts de son adversaire, il devait se montrer attentif au plus petit détail. Ce faisant, il s'attarda sur la marque sombre qui ornait désormais la nuque de Lorenz.

"Joli tatouage, je ne te savais pas si coquet."

Si le sarcasme ne lui était pas vraiment d'un grand secours, il avait au moins le mérite de lui faire gagner du temps. Et à bien y réfléchir, cela pouvait finalement lui donner un avantage. Lorenz n'avait probablement pas l'habitude qu'on lui parle sur ce ton et était connu sur tout Armanda pour la violence de ses réactions, si le jeune impétueux pouvait amener le prince vampirique à se mettre en colère et à agir impulsivement, il aurait une chance de voir venir l'assaut dans les yeux du vampire et de le contre-attaquer. C'était peu, mais c'était tout ce qu'il pouvait espérer à cet instant.


Dernière édition par Kylian Wallam le Sam 4 Mai 2013 - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Left_bar_bleue0/10Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeMer 3 Avr 2013 - 17:47

Cette fois-ci, la traque se terminait.
La chasse était un art qu'il affectionnait en général mais il devait bien avouer qu'il avait fini par quelque peu s'en lasser au fil des siècles. Le déroulement était toujours le même, la victime ne lui résistait jamais bien longtemps sauf que là... Et bien là sa cible était un fuite depuis non pas quelques heures mais bien des années entières et bien loin d'être un simple repas potentiel il était un ennemi pur et dur, un de ces rares êtres pouvant se vanter de l'avoir défié et de s'en être sorti indemne pendant si longtemps. Il ne pouvait pas l'accepter, cette situation l'emplissait de rage, par principe il se devait de ne permettre à personne de lui résister si longtemps. Wallam avait remit en cause son autorité à plusieurs reprise et n'avait pas cédé même après avoir été châtié. Loin de se soumettre lorsque Lorenz avait finalement prit le pouvoir il avait choisi la fuite, entraînant avec lui un guerrier qui aurait pû s'avérer utile et libérant au passage un prisonnier important, une de ces rares denrées humaine qui se trouvaient être réutilisables et qui par dessus le marché possédait un don de voyance. Quoi qu'il se passe et quelque soit le temps que cela lui prendrait il ne pouvait pas laisser un tel opposant en vie, la résistance engendrait la résistance et il ne voulait pas que d'autres vampires viennent se greffer à Kylian, gangrenant ainsi toute l'autorité qu'il avait sur leur peuple.

Concentré, il huma l'air à plusieurs reprises afin de vérifier encore l'effluve qu'il avait déjà repérée. Kylian était passé par là moins de quelques heures auparavant. Ses espions ne s'étaient donc pas trompé en osant le déranger en plein travail pour lui conseiller de se rendre dans ce trou perdu. Il se tourna vers l'autre vampire à côté de lui, celui-ci n'avait plus osé s'adresser à lui une seule fois après lui avoir fait son rapport mais il l'observait avec beaucoup de tranquillité. Il était sur de lui, sur des informations qu'il lui avait rapporté et certain d'avoir réussi un bon coup en se présentant comme celui qui livrerait Kylian Wallam à Lorenz.

"Tu sera récompensé au-delà de tes espérances." promit-il

Et il ne mentait pas. Si il savait se montrer plus dur et inflexible que l'acier il était aussi assez malin pour prendre bien soin de rendre au centuple tout service que l'on pouvait lui rendre. Le chef actuel des espions n'avait jamais été capable de lui livrer Wallam, il serait peut-être temps de le remplacer par quelqu'un de plus prometteur... Il y réfléchirait un peu plus tard, pour le moment il voulait savourer cet instant tellement attendu.
Complétement immobile, il resta là, insensible à la danse des heures qui glissaient sur lui comme elles le faisaient depuis plus de neuf-cent ans. Qu'était-ce que cette attente pour lui qui voyait sa non-vie s'étirer encore et encore en une éternité dont il comptait bien profiter pour soumettre le monde ? Le soleil baissait lentement, et il sentait ses forces augmenter à mesure que la nuit s'imposait, la nuit qui lui rendait la totalité de ses pouvoirs... La nuit qui était leur royaume à eux tous, à Kylian y compris mais lui n'y était qu'une ombre alors que Lorenz en était le maître.

"Il est bien là mon prince, il se dirige par ici. Je l'ai vu quitter une humaine à l'instant, j'ai préféré venir vous rendre compte plutôt que prendre le risque d'être repéré en essayant d'en savoir plus sur elle..."

S'arrachant à sa contemplation pensive de l'horizon l'ancestal posa ses yeux sur le deuxième vampire qu'il avait choisi pour l'accompagner. Il n'avait pas jugé utile d'en prendre plus, les rapports disaient clairement que sa cible était seule et isolée et à aucun moment Kylian ne s'était rêvélé un adversaire à sa hauteur. Le plus difficile était de le trouver, ceci fait il ne doutait pas une seule seconde de la facilité qu'il aurait à l'effacer de la surface de ces terres. Sa réponse s'accompagna d'un léger hochement de tête :

"Tu as bien fait, Kylian est notre cible principale et je ne veux prendre aucun risque. Il sera toujours temps de se renseigner plus tard sur cette femme, bien que ce ne sera sans doute plus très utile..."

Sa plaisanterie fit sourire cruellement les deux vampires, le sang allait couler ce soir et ils étaient sans doute impatients d'aller raconter tout le spectacle exclusif auquel ils allaient avoir accès à leurs camarades. C'était une bonne chose pour Lorenz, une fois qu'il aurait tué Kylian il tenait à ce que la nouvelle se répande. Ceci ferait sans doute passer le goût de la traitrise à de nombreux vampires.

Plus patient que le plus patient des fauves, ils attendirent. Leur présence n'était pas passée inaperçue dans le village qui s'était soudain vidé, quelque part sur les routes un messager se précipitait sans doute pour aller demander de l'aide aux troupes stationnées dans le coin. C'était sans importance, Lorenz savait très bien qu'il faudrait plusieurs heures à un détachement pour se préparer et parvenir jusqu'à eux. Le premier serait insuffisant, comme de juste les humains ne pouvaient pas s'attendre à tomber sur Lorenz Wintel en personne quasiment seul dans un petit village. Les soldats envoyés pour tuer trois simples vampires seraient donc massacrés pour peu qu'ils arrivent sur place avant la fin du combat qui n'allait certainement pas s'éterniser. Le temps que les chefs d'armées se remettent de ce revers et ne se décide à envoyer un contingent plus solide ils seraient loin, et Kylian serait détruit.

"Le voilà..."

Le murmure ravi de son informateur était de trop, Lorenz avait déjà repéré la petite silhouette du cavalier qui se dirigeait vers la place, et donc vers eux. Ses lèvres fines s'étirèrent en une ombre de sourire satisfait, Kylian était fait comme un rat et il commençait déjà à s'en rendre compte. Une lueur amusée passa dans les yeux de l'ancestral lorsqu'il vit que sa cible désormais toute proche ralentissait le pas. Combien de temps encore avant qu'il ne se retourne et ne les aperçoivent ? Combien de seconde avant qu'il ne comprenne que son destin s'achevait ici ? Lorenz serait bien resté des heures ici, à savourer ce moment mais son destrier en décida autrement, soudain fatigué de cette attente interminable il piaffa tout en tapant bruyamment le sol pavé de son sabot. Le bruit fut comme un coup de tonnerre dans ce lourd silence et la légère lueur d'amusement se transforma en franche flamme de plaisir mêlée d'une haine profonde lorsque l'ancestral vit sa proie se retourner d'un seul bond.

" Wintel ! "

La surprise... La colère... C'était tout ce qu'il daignait lui offrir ce rebelle qui l'avait nargué si longtemps. En voilà un qui cachait sa peur avec talent... Ce ne serait que plus amusant de faire se fendiller et finalement exploser cette façade d'assurance. Après tout, tant pis pour les possibles humains qui les rejoindraient bientôt, il voulait prendre tout son temps pour régler cette vieille histoire quitte à devoir affronter tout un régiment pour pouvoir se payer ce plaisir. Pas question de tuer son opposant avant de s'être bien assuré que ses derniers instants soient aussi humiliants et douloureux que possible, après tout si l'histoire devait se répandre autant faire en sorte qu'elle s'inscrive en lettre de feu dans la mémoire de tout ceux qui l'entendront.

De plus en plus amusé, il plissa les paupières pour mieux pourfendre les ténébres sombres dûes à ce début de nuit et à la capuche ample de sa cible, il ne voulait rien rater des interrogations rageuses qui se déroulaient sur son visage et encore moins de l'espoir encore solide auquel il semblait se raccrocher. Allait-il tenter d'utiliser son arc ? Savait-il à quel point celui qu'il n'avait déjà pas pu affronter une première fois avait gagné en puissance ? Peut-être que oui... Peut-être que non... Dans tous les cas il était assez bête pour se croire encore capable de s'en tirer autrement qu'en se trainant à ses pieds pour implorer son pardon. Bon remarquez bien que même ce genre de stratégie n'aurait pas la moindre chance de réussir, la sentence était déjà tombé depuis longtemps elle avait simplement pris tout son temps pour s'appliquer... La patience était un trait propre aux vampires après tout.


"Joli tatouage, je ne te savais pas si coquet."

Lentement, il pencha la tête, presque curieux. Quelle drôle de personnage que celui-ci, qui trouvait encore le temps de fanfaronner alors que sa non vie se terminait. Sa marque était devenue cause de chuchoteries parmi les vampires et ils étaient bien peu nombreux à oser ne serais-ce que poser les yeux dessus, autant dire que lui en parler relevait d'un véritable tabou. Le simple fait de penser à elle ravivait les douleurs qu'elle lui infligeait, les yeux toujours posés sur Kylian il sentait sa nuque et sa joue irradier d'une chaleur surnaturelle.

"Tu n'as jamais su t'arrêter Kylian... tu aurai pourtant pu avoir ta place parmi nous..."

Sa voix était calme, presque douce. D'un geste fluide il glissa de son cheval et le fit s'écarter d'une simple tape accompagné d'un murmure en elfique. Ses compagnons s'apprêtèrent à mettre pied à terre à leur tour mais il les arrêta d'un geste :

"Reculez vous, Kylian et moi avons beaucoup de choses à régler."

Ils s'écartèrent donc, leurs regards haineux posés sur le rebelle qu'ils n'auraient pas de mal à poursuivre si il décidait de choisir la fuite. Immobile dans les ténèbres de plus en plus épaisse l'ancestral s'avança d'un pas afin de faire totalement face à son ennemi :

"J'aurai pardonné tu sais... Tu n'étais pas le seul et bien loin d'être le premier à t'opposer à moi avant que je ne prenne le pouvoir. Si tu t'étais incliné après avoir été vaincu une première fois alors les choses auraient tournées autrement... Avec du temps tu aurai pu obtenir un poste intéressant au sein de mon peuple, un rang acceptable..."

Il secoua la tête d'un air subitement dégouté, passant d'une émotion à l'autre avec ce talent politicien qui lui avait été presque aussi utile que ses pouvoirs pour gagner son titre de prince vampirique.

"Au lieu de cela, tu as préféré t'enfoncer dans la folie. A défaut de trahir ton prince, puisque tu ne m'as jamais reconnu comme tel, tu as trahi ton peuple. Aujourd'hui je te retrouve ici, à frayer lamentablement avec ce qui ne devrais être que ta nourriture."

Alors qu'il parlait et sans même en avoir l'air il concentrait le pouvoir de son totem, le serpent ne mit pas bien longtemps à répondre avec enthousiasme à son appel et les flammes apparurent, les entourant d'un cercle de feu dont la chaleur vint encore ajouter à la sensation de puissance qu'il éprouvait. Le rideau incandescent était si épais qu'ils semblaient à présent êtres quasiment seuls dans ce cercle, à peine apercurent-il l'ombre des destriers vampiriques qui se cabraient de terreur tandis que leurs cavaliers tentaient désespèrement de les contenir.

"Tu t'es fourvoyé Kylian, tu es allé trop loin pour que je puisse t'épargner même en faisant de toi un esclave. Notre différent prendra fin ici, et maintenant."

Son dernier mot se perdit dans un terrible craquement aussitôt suivi d'un flot de hurlements. Son sort de lévitation avait purement et simplement arraché un gros pan de l'habitation la plus proche qui volait à présent au dessus de la tête des deux vampires à la grande terreur des habitants encore à l'intérieur. L'ancestral eut un sourire lorsqu'une voix de petite fille se mit à appeler à l'aide, les dents serrées afin de pouvoir maintenir son sort il siffla :

"Tu aurai dû me supplier de te tuer avant de sombrer à ce point dans la folie, cela aurait évité que notre duel ne fasse de victimes inutiles..."

D'un seul geste vif il libéra son fardeau, envoyant la maison s'écraser pile sur son pitoyable adversaire...


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeJeu 4 Avr 2013 - 19:03

Ça s’annonçait mal, très mal. Kylian avait tenté de pousser son adversaire à la faute en le faisant enrager, en laissant sa haine le submerger au point de lui faire commettre des erreurs, mais force était de constater que le prince vampire parvenait parfaitement à canaliser sa folie meurtrière. Il s'adressait à son pire ennemi d'une voix paisible, on aurait même pu croire y déceler une pointe de regret.
Kylian aurait pu avoir sa place parmi eux ? Occuper un poste important ? Foutaises ! Lorenz lui-même ne croyait pas un traître mot de ce qu'il disait. Comment pouvait-on ne serait-ce que penser que le jeune rebelle se laisserait asservir au sein d'un peuple soumis par la force et la peur, endoctriné à servir aveuglément les desseins d'un esprit malade et perverti dont les seules perspectives d'avenir n'étaient que l'anéantissement total d'un peuple aussi raffiné que les Elfes et l'asservissement inconditionnel des Hommes pour les reléguer au statut d'animaux d'élevage ? C'était impossible. Le jeune rebelle n'aurait jamais pu trouver sa place parmi eux. Jamais il ne cautionnerait l'escalade de violence à laquelle aspirait Lorenz et jamais il ne s'inclinerait devant le monstre qui se tenait maintenant devant lui. Il préférait mille fois la mort, ce qui en l’occurrence n'allait peut-être pas tarder.

Le mur de flammes qui encercla soudain la place du petit village faisait briller les façades des maisons environnantes, la température au centre du cercle de feu dans lequel se trouvaient désormais les deux combattants avait rapidement grimpé en flèche. La surface de combat ainsi délimitée par le prince vampirique devait donner une assez bonne idée de ce à quoi pouvait ressembler le cratère d'un volcan.

"Tu t'es fourvoyé Kylian, tu es allé trop loin pour que je puisse t'épargner même en faisant de toi un esclave. Notre différent prendra fin ici, et maintenant."

Wintel n'avait pas achevé sa phrase que le sol se mit à trembler sous les pieds du vampire rebelle. Ce dernier ne put détacher son regard de l'amas de pierres et de bois qui flottait à présent à plusieurs mètres au-dessus du sol. Lentement, la maison arrachée à ses fondations traversa le rideau de flammes et s'approcha du centre de la place. A l'intérieur, on entendait les cris horrifiés des occupants. Un homme, une femme... et une enfant ! Les yeux de Kylian se mirent à lancer des éclairs, la lueur des flammes environnantes qui s'y reflétaient accentuait plus encore la rage que l'on pouvait y lire. Non ! Il n'allait pas oser.

"Tu aurai dû me supplier de te tuer avant de sombrer à ce point dans la folie, cela aurait évité que notre duel ne fasse de victimes inutiles..."

"LORENZ ! NE FAIS ... "

Trop tard, il avait osé. La maison fondit sur l'emplacement où se trouvait Kylian avec la vélocité d'un oiseau de proie piquant sur sa future victime. Le rebelle n'était pas suffisamment puissant que pour espérer arrêter l'immense projectile, seuls ses réflexes lui permirent de s'écarter de la trajectoire mortelle d'un large bond latéral. Le vampire se réceptionna avec une roulade qui lui permit de gagner quelques mètres encore avant que la maison ne s'écrase violemment sur le sol. L'onde de choc fut terrible, des pierres furent brutalement projetées tout autour du point d'impact tandis que les craquements du bois de charpente se brisant comme des allumettes résonnaient à travers la petite place. Un épais nuage de poussière enveloppa la surface de combat.

Kylian ne perdit pas de temps, à peine sa roulade achevée, il s'était immobilisé en position accroupie, un genou à terre, et dressait déjà le Trépas des Flammes dans la direction vers laquelle se trouvait Lorenz. La poussière l'empêchait de distinguer nettement sa cible mais grâce à la lumière du cercle de feu, la silhouette du prince vampire se dessinait en ombre chinoise à travers les particules de terre et de pierres en suspension. C'était plus qu'il ne lui en fallait pour ajuster sa visée. A l'instant où ses doigts relâchèrent la corde de l'arc, le vampire concentra son esprit sur le projectile, le dédoublant avec un sort de Flèche Fantôme. Kylian détestait l'idée d'avoir à utiliser ce sort, mais Lorenz venait d'effectuer le pas de trop dans la cruauté et la méchanceté gratuite. Le jeune rebelle se croyait pourtant préparé à tout, il avait envisagé la possibilité que son adversaire déverse sur lui les sorts les plus violents tels l'Oeil du Dragon voire même le Croc du Dragon, ou encore qu'il se soit jeté sur lui armé de ses dagues magiques pour le tailler en pièces. Mais jamais il n'aurait cru Lorenz capable de pousser le vice jusqu'à massacrer des enfants innocents volontairement et inutilement. Le prince vampirique avait définitivement sombré dans les abysses les plus noires que l'on put imaginer, et il s'enfonçait encore un peu plus à chaque minute que se prolongeait sa non-vie. C'était pire encore que ce que Kylian s'était imaginé. Désormais, il n'avait plus le choix. Il ne pouvait se permettre de faire preuve de faiblesse à l'égard de son adversaire, il devrait tuer Lorenz. C'était le seul moyen pour qu'Armanda ait une chance de retrouver un jour la paix.

La flèche de glace suivie de son double invisible transperça le nuage de poussière, filant vers la silhouette obscure qui s'estompa brutalement avant de disparaître totalement. Hormis le crépitement des flammes, on entendait plus rien. Touché ? Impossible à savoir pour l'instant mais Kylian préférait ne pas se bercer d'illusions. L'action combinée des flèches de glace et de ténèbres pouvait infliger de sérieux dégâts mais il était peu probable qu'un seul tir ait pu venir à bout du puissant Lorenz. C'eut été trop beau.

Un grognement se fit soudain entendre. Le son ne provenait pas de l'endroit qu'occupait Lorenz, mais bien de l'endroit où s'était écrasée la maison quelques secondes plus tôt. Le sang du jeune rebelle ne fit qu'un tour, il y avait au moins un survivant. Oubliant pour un instant son adversaire, il s'approcha de l'amas de décombres en quelques pas silencieux, écartant ici une pierre, là une poutre brisée, il mit à profit les quelques instants de calme relatif pour tenter de dégager les corps meurtris coincés sous les gravats.
Un bras ensanglanté apparut, Kylian dégagea deux autres pierres et le torse de l'homme fut bientôt exposé à l'air libre. Le malheureux respirait difficilement, une écume rougeâtre se formait au coin de ses lèvres tandis qu'il déglutissait péniblement, essayant vainement de parler. Sa cage thoracique avait été broyée sous le poids des pierres, les lésions internes devaient être nombreuses et sérieuses. Il était en train de mourir, le vampire ne pouvait plus rien pour lui. S'aidant de son instinct de prédateur, il chercha encore mentalement d'autres traces de vie sous les restes de la maison mais ne put déceler le moindre battement de coeur. La femme et l'enfant étaient mortes sur le coup. L'homme à ses pieds lâcha un dernier râle avant de s'en aller rejoindre ceux qu'il avait aimé, dans un monde assurément meilleur que celui qu'ils venaient de quitter. Kylian lui ferma les yeux avant de se redresser.

Autour de lui, la poussière commençait à retomber, le brouillard s'éclaircissait. Moins d'une minute s'était écoulée depuis que la maison s'était écrasée, secouant le paisible village dans un roulement de tonnerre. Sa main droite glissa vers son carquois, il encocha une flèche sur son arc puis se dirigea d'un pas résolu vers l'endroit où s'était tenu Lorenz. S'il avait la chance de le trouver à terre, blessé et vulnérable, il l'achèverait comme le chien qu'il était. Pour cette famille et les milliers d'autres que le prince vampire avait fait souffrir. Pour Armanda.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Left_bar_bleue0/10Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeVen 5 Avr 2013 - 18:13

Ah son visage... Le soudain frémissement d'horreur et l'écarquillement rapide des prunelles lorsqu'il comprit que Lorenz ne bluffait absolument pas et que oui, il allait le faire. Le cri même inachevé qu'il poussa pour tenter de l'arrêter avant qu'il n'accomplisse l'irréparable n'eut pour seul effet que d'amuser considérablement l'ancestral et c'est avec d'autant plus de délectation qu'il amorça son geste. Ce fut presque avec satisfaction qu'il nota les bons réflexes de son adversaire, celui-ci roula sur lui même et évita la maison volante de justesse, pas de blessure physique qui aurait mis un terme prématuré à ce petit jeu donc mais la souffrance commençait déjà son oeuvre, il n'avait pas besoin de voir le visage caché par le nuage de poussière qu'il avait soulevé pour savoir que Kylian devait être fou à la fois de rage et d'effarement. Il le connaissait suffisament bien pour savoir qu'en un seul geste il venait sans doute de le blesser bien plus profondément qu'il n'aurait pu y parvenir même avec toute la puissance de sa magie, aussi idiot que cela paraisse Kylian chérissait la vie aussi le prince n'eut pas de mal à deviner à quel point ses traits devaient s'être durcis lorsqu'il senti le pitoyable souffle magique de deux des trois occupants de son projectile s'effacer de la trame du pouvoir Armandéen, la disparition avait été brutale pour les deux premiers et se faisait beaucoup plus lentement pour le troisième qui n'avait apparemment pas eu la bonne idée de trépasser sur le coup. L'aurait-il osé qu'il aurait ouvert des paris sur l'éventualité que Kylian ne se soit précipité au chevet du mourrant avec toute la lamentable prévisibilité dont il faisait preuve depuis toujours.

Malgré cette quasi certitude il ne prenait aucun risque, ses sens vampiriques étaient tous en alerte en particulier son odorat et son ouïe étant donné que la vision nocturne des vampires ne permettait pas de percer une telle purée de pois. Un humain aurait sans doute été bien embêté dans une telle situation car comment repérer le pas silencieux d'un vampire ? D'autant plus que même comparé à leur échelle Kylian s'avérait être doué dans l'art de la furtivité. S'était-il déplacé beaucoup après sa roulade ? Il n'aurait su le dire, n'ayant absolument pas entendu le moindre de ses mouvements et il aurait réagit à l'attaque avec un très dangereux temps de retard si un soudain afflux de magie n'avait attiré son attention. Un arc claqua distinctement sur sa droite, si il n'avait réagit que suite à ce son il n'aurait sans doute pas eu le temps de pivoter mais déjà il faisait face à la menace. Arc, flèche, magie ? Il y avait un piège la dessous et il jugea que le quart de seconde qu'il lui restait pour réagir n'était assurément pas suffisant pour y réfléchir. Pas question de faire dans le détail donc, d'un geste clé foudroyant il régla le problème et s'évapora purement et simplement pour laisser la flèche et une possible surprise magique lui passer au travers. Il était temps ! Juste à l'instant où son sort prenait effet et où sa peau devenait totalement intangible il sentit le souffle des deux flèches. Le bougre avait particulièrement bien visé et l'idée qu'il avait eu d'utiliser une flèche fantôme ne lui ressemblait pas, Kylian retors ? C'était étonnant... Soit il avait gagné en intelligence durant son exil forcé soit il était en train de piquer une très grosse colère, à moins que ce ne soit tout simplement le désespoir...

C'est en réapparaissant moins d'une seconde plus tard qu'il entendit le grognement, tiens... Le mourrant prenait son temps ! Sachant où il devait chercher il se concentra sur cette zone et eut un sourire furtif lorsqu'une ombre à peine visible se détacha dans le pénombre, la poussière commençait à retomber, permettant un meilleur aperçu de la zone. La place du village était dévastée à la fois par les flammes qui ne faiblissaient pas et par les ravages causés par son sort. Dans une immobilité parfaitement inhumaine il observa la silhouette résolue qui se dirigeait vers lui. Kylian avait encoché une nouvelle flèche, espérant peut-être le trouver blessé ou pris de court. Allons bon, il n'avait quand même pas espéré que cela soit si facile non ? Ramassé sur lui même comme un prédateur prêt à bondir il eut une légère hésitation. Il pouvait le tuer tout de suite, en cet instant crucial Kylian ignorait d'où allait venir l'attaque et il avait donc de fortes chances de ne pas réussir à l'éviter. Lorenz pouvait ouvrir les mains, appelant ainsi ses dagues et en un seul bond il serait sur lui. Un mouvement, un seul, et Kylian ne serait plus... Ce problème là serait réglé pour l'éternité, il pourrait alors se concentrer sur autre chose... C'était sans doute plus sage d'en terminer maintenant, pendant qu'il en avait l'occasion.

Plus tard, il regretterait son choix. Néanmoins à l'instant présent il ne pouvait deviner à quel point ce serait le cas. Est-ce son orgueil ou bien sa haine qui le poussa à se tromper ? Un mélange des deux sans aucun doute... L'envie de s'amuser aussi bien sur, que n'aurait-il pas dû passer outre cette pulsion et en finir une bonne fois pour toute ! Il n'en fit rien néanmoins et plutôt que d'appeler les lames Elfique il préféra reculer silencieusement d'un pas afin de rester invisible et de pouvoir écarter les bras en un ample geste clé. Le kaléidoscope était un sort moyen de la magie humaine, il ne l'utilisait pas si souvent pour tout dire mais c'était là l'occasion ! Les copies de lui-même apparurent à la seconde même où il sortait de l'ombre afin de se fondre parmi elles. En tant que grand maître il s'était découvert capable d'en faire apparaître cinq, le regain de puissance qu'il gagné avec le sang de dragon lui aurait sans doute permis d'en créer plus néanmoins il n'en voyait pas l'intérêt aussi se cantonna-t-il à sept copies parfaitement identiques à lui-même et qui vinrent encercler l'infortuné kylian. Les clones suivaient chacun de ses gestes aussi l'effet fut-il particulièrement étonnant lorsqu'il découvrit ses crocs sur un sourire mauvais. Sa voix résonna terriblement, mêlée aux sept autres lorsqu'il parla :

"Eh bien Kylian ? On ne sait plus où donner de la tête ? Il va falloir apprendre à gérer tes priorités, laisses moi te donner une leçon à ce sujet..."

Il ferma à demi les paupières, imité en tout point par les copies qui à présent semblaient toutes en pleine concentration ! Son totem eut une réaction enthousiaste lorsqu'il lui lâcha encore la bride, amoindrissant le contrôle total qu'il gardait à tout instant sur le rideau de feu afin de lui redonner la liberté si naturelle à toute flamme. Débarrassé de ses entraves l'élément brûlant retrouva aussitôt son comportement naturel et ne perdit pas une seule seconde pour aller lécher les bâtiments les plus proches et se transformer presque ausssitôt en un incendie de plus en plus gigantesque. Voilà donc un village qui ne serait bientôt plus qu'un souvenir dans les mémoires et sur les cartes des hommes... Les habitants jusque là si bien cachés ne tardèrent pas à faire leur apparition, détalant à toute vitesse des bâtiments touchés et hurlant lorsque les plus atteints commencèrent à s'effondrer. Les plus malins ne perdirent pas de temps et ne s'arrêtèrent pas pour voir le combat vampirique, en quelques foulées précipitées ils prirent la direction de la sortie du village. Quelques autres se contentèrent de courir en rond, pris au piège des flammes pour certains ou bien de leur amour pour leurs proches encore coincés dans les bâtiments, à moins qu'ils ne soient tout simplement trop terrorisés pour avoir la simple idée de se sauver...

"Ils auraient bien besoin d'aide... Néanmoins ce n'est certainement pas à un vampire de la leur donner, et tu es quelque peu occupé il me semble... Penses-tu avoir le temps de régler mon... Ou plutôt mes cas avant qu'ils ne soient tous morts ?"

Carnassier, il l'observa d'un oeil avide avant de faire apparaître ses lames. Lomë et Amarth ne se firent pas prier pour se loger sagement dans ses poings, imitée en cela par de nombreuses autres copies. Ses doubles ne pouvaient en aucun cas attaquer son adversaire, mais c'était tout de même particulièrement inquiétant que de se retrouver ainsi encerclé par autant de tueurs en puissance ! Curieux de voir ce qu'allait bien pouvoir faire Kylian il se contenta d'une position d'attente, légèrement ramassé sur lui même afin de mieux bondir à la moindre erreur. Qu'il choisisse le mauvais double et il aurait de forte chance de se retrouver avec une lame qui n'aurait rien d'une illusion plantée dans le dos !


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeSam 6 Avr 2013 - 16:35

Le maigre espoir qu'avait nourri le jeune vampire s'estompa bien vite alors que la poussière se dissipait. Kylian avait espéré trouver son adversaire blessé et affaibli, au lieu de ça il se trouva face à non pas une mais bien huit silhouettes de Lorenz, réparties tout autour de lui à intervalles réguliers. Où qu'il se trouva parmi ses clones, l'Ancestral, indemne, affichait toujours l'affreux rictus qui le caractérisait si bien.
Le vampire rebelle plissa les yeux tout en entamant un lent mouvement de rotation sur lui même, dévisageant l'une après l'autre les différentes illusions qui se tenaient tout autour de lui, cherchant vainement à distinguer le vrai du faux. Mais Lorenz n'était pas un amateur, les copies étaient parfaites jusqu'au plus petit détail. Même lorsqu'il ouvrit la bouche pour parler, Kylian fut incapable de localiser précisément la source primaire de la voix lugubre qui résonna sur la place du petit village.

Une leçon ? Cela n'inaugurait rien de bon, quelle idée effroyable avait bien encore pu traverser l'esprit dément de son adversaire ? La réponse ne fut pas longue à venir. Totalement concentré sur les silhouettes qui l'encerclaient, Kylian ne vit pas tout de suite le mur de feu qu'avait invoqué l'Ancestral au début du combat s'attaquer aux bâtiments. Il ne le vit pas, mais il l'entendit. Le crépitement des flammes s'intensifia rapidement, le bois des maisons environnantes se mit à craquer et dominant ce concert de destruction, les cris apeurés des villageois. Lorenz venant purement et simplement d'incendier le village.

"Ils auraient bien besoin d'aide... Néanmoins ce n'est certainement pas à un vampire de la leur donner, et tu es quelque peu occupé il me semble... Penses-tu avoir le temps de régler mon... Ou plutôt mes cas avant qu'ils ne soient tous morts ?"

L'ordure. Ils savaient tout deux que Kylian ne pourrait rien pour aider les villageois. Même en l'absence de Wintel, le jeune vampire n'était pas suffisamment puissant pour combattre un tel déluge de feu. Alors avec en plus l'Ancestral et ses copies sur les bras, il ne pouvait rien faire.

"Tu n'es qu'un lâche, Wintel. Tu préfères t'en prendre à ces pauvres gens plutôt qu'à moi. Je me demande bien comment les autres vampires peuvent te craindre. "

Les lames jumelles de l'Ancestral apparurent dans ses mains ainsi que dans celles de ses clones, signe que le prince vampire commençait à envisager de passer aux choses sérieuses. Il ne pouvait plus faire grand chose pour faire souffrir des innocents de toutes façons. A cette idée, Kylian serra les dents mais il devait garder la tête froide. Dans l'état actuel des choses, le meilleur moyen d'aider ces gens était de vaincre Lorenz. Celui-ci défait, il pourrait aider à contenir le feu et à sauver ceux qui pourraient encore l'être. Il n'y avait plus qu'à joindre le geste à la parole...

Reportant son attention sur le combat, le vampire rebelle savait parfaitement que seul le vrai Wintel pouvait le blesser, mais il ignorait toujours celui dont il s'agissait. En attaquant au hasard, il avait une chance sur huit de faire mouche. Une chance sur huit. C'était peu, et même très peu si l'on considérait que dans les sept autres cas, il trouverait la mort. D'une manière ou d'une autre, il devait identifier le vrai Lorenz avant tout car que ce soit pour se défendre ou attaquer, il avait besoin de savoir où se trouvait la menace.

Vif comme l'éclair, Kylian tendit son bras libre vers une petite pierre pas plus grande qu'un poing qui se trouvait non loin des pieds de l'un des Lorenz et invoqua le sort de télékinésie avant d'amorcer un rapide mouvement de rotation. Suivant la trajectoire dessinée par le bras qui la commandait, la pierre s'éleva à hauteur d'homme et se mit à dessiner un cercle autour du jeune vampire, traversant les illusions sur son passage et confirmant visuellement à Kylian leur caractère immatériel.
La pierre traversa un premier Lorenz, puis un second et approchait d'un troisième lorsque l'ancestral réagit. Comprenant le manège auquel se livrait sa proie, le prédateur bondit vers lui, toutes lames en avant. Dans l'esprit du jeune archer, le temps s'arrêta. Il percevait le monde au ralenti, ce qui dura moins d'une seconde lui sembla éternel. Plus rien d'autre que cette petite pierre ne comptait, il fit abstraction des huit Lorenz en furie qui se jetaient sur lui et se concentra sur le bout de caillou qu'il guidait à travers l'espace. La pierre traversa le troisième Lorenz, c'était une illusion lui aussi, comme le quatrième et finalement heurta le cinquième avec un petit choc sourd. Il était là ! Mais le monstre était déjà sur lui, Kylian eut à peine le temps d'amorcer une esquive pour éviter que les lames ne s’enfoncent profondément en travers de sa gorge. A l'instant même ou les sept illusions se dissipèrent en le percutant, il encaissa un choc, eut la sensation d'une vive brûlure à l'épaule droite et put sentir un filament liquide couler le long de ce même bras. Il n'avait pas été assez rapide, mais le mouvement d'esquive lui avait permis de se positionner de biais par rapport à l'Ancestral et celui-ci exposait son flanc à la contre-attaque du jeune rebelle.

Kylian lâcha son arc, son bras blessé ne lui permettrait plus de s'en servir pour l'instant de toute façon, et frappa avec son poing valide. Il cogna aussi fort qu'il le put, droit dans les côtes flottantes de son adversaire, avant de se dégager d'un bond pour pouvoir invoquer le pouvoir de l'Aranea et engluer l'Ancestral dans les filaments de sa magie. Si le coup de poing ne pouvait blesser l'Ancestral, l'impact avait au moins permis de le déstabiliser suffisamment pour qu'il ne puisse esquiver le sort qui avait suivi.
Le blessé recula de quelques pas supplémentaires. La toile magique ne retarderait pas Wintel plus de quelques instants mais cela lui donnait juste assez de temps pour passer les doigts sur la plaie de son épaule et évaluer les dégâts. La blessure était profonde et saignait abondamment mais elle ne le faisait pas trop souffrir. A vrai dire, il n'avait simplement plus de réelle sensation dans tout le bras droit. Il arracha la manche à moitié déchirée de sa tunique et la noua hâtivement autour de la blessure, s'aidant de ses dents pour serrer le nœud de fortune qu'il avait réalisé. Le jeune vampire doutait que sa tentative ait une quelconque efficacité mais il devrait s'en contenter.

Lorenz venait de se dégager et le prochain assaut ne tarderait plus, Kylian raffermit ses appuis et leva lentement son bras valide vers son adversaire. Pour s'en sortir, il ne lui restait plus que sa magie désormais, et encore ne pouvait-il plus envisager que les sorts réalisables d'une main. Il n'y avait plus d'espoir. Le jeune vampire formula une muette prière au Dracos, l'implorant de veiller sur la princesse Kohan. Esmelda. Un sourire triste se dessina sur ses lèvres lorsqu'il repensa à son amour. Il n'avait pas même eu le temps de lui dire adieu comme il l'aurait souhaité, mais au moins avait-il pu la revoir une dernière fois avant de mourir, c'était une certaine forme de consolation.

Occultant la princesse dans un coin de son esprit, Kylian se concentra sur l'instant présent. La haute silhouette de Lorenz se dressait maintenant au milieu des flammes, à quelques mètres de lui. L'Ancestral se demandait probablement de quelle manière il allait achever le combat. Le condamné inspira lentement et attendit que le bourreau eut fait son choix. Puisque Lorenz voulait sa peau, qu'il vienne donc la chercher !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Left_bar_bleue0/10Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeLun 8 Avr 2013 - 17:57

"Tu n'es qu'un lâche, Wintel. Tu préfères t'en prendre à ces pauvres gens plutôt qu'à moi. Je me demande bien comment les autres vampires peuvent te craindre. "

La tirade lui fit hausser un sourcil, voulait-il vraiment le savoir ? Il aurait pu très simplement lui montrer des milliers de raisons mais il n'était pas certain que son interlocuteur soit si heureux de les apprendre. Quand à sa possible lâcheté... Il n'avait jamais été très admiratif de ces imbéciles qui couraient à tout instant au devant du danger pour le simple plaisir de se sentir vivant, lui-même était mort depuis déjà suffisamment longtemps pour se sentir vacciné de ce genre de pulsion et puis quel intérêt franchement ? D'un naturel prudent il préférait assurer ses coups et ses arrières afin d'avoir la satisfaction de toujours arriver à ses fins. Lorsqu'il en avait la possibilité il ne laissait aucune chance au hasard et aucune latitude à ses ennemis pour le surprendre ou espérer avoir le dessus sur lui. Si c'était cela être lâche alors il assumait cette attitude avec une totale tranquillité d'esprit, pourquoi donc devrait-il prendre des risques alors qu'il pouvait l'éviter ? Cela n'allait pas avec son son sens de la stratégie et ses ambitions.

Comment allait-il se sortir de cette situation ? Lorenz était pour le moins curieux de le savoir. Loin de tomber dans ses tentatives répétés de le mettre en colère il l'observait soigneusement et attendait sa riposte sans se départir une seconde de son calme. Aurait-il la sottise de choisir un clone au hasard ? Si c'était le cas il aurait une chance sur huit de lui tomber dessus, et même si c'était le cas il n'était pas assuré de l'affronter sans dommages. Quand à l'idée qu'il puisse tomber sur la mauvaise copie... L'ancestral en salivait d'avance, pressé qu'il était de planté ses dagues dans le dos de son éternel ennemi, le vampire qu'il était ne mourrait sans doute pas sous le coup même après une terrible blessure et il serait encore temps de lui faire ravaler toutes ses paroles avant qu'il ne passe enfin l'arme à gauche. C'était toujours très drôle de jouer avec un adversaire décidé à résister mais c'était autrement plus raffiné de s'acharner sur un ennemi à terre et sans défense. La donne changeait alors du tout au tout, de même que l'attitude de l'ennemi en question d'ailleurs... Supplierait-il à la toute fin, lorsque tout espoir aura disparu ? Lorenz en doutait quelque peu, même au bord du gouffre Kylian serait sans doute fidèle à lui même, il serait difficile à briser mais le défi était plutôt croustillant.

Le mouvement pourtant rapide n'échappa pas à la vigilance du vampire qui se tendit, mortelle créature à l'affut. Il s'attendait à tout, même à une attaque franche mais certainement pas à cela. Si il reconnu bien le geste clé appelant un sort de télékinésie il ne comprit pas assez vite ce que le rebelle avait en tête. Trois de ses créations avaient déjà été éventées lorsqu'il passa à l'attaque d'un seul mouvement fluide. Il était rapide et terriblement habile avec ses armes si spéciales, néanmoins l'autre ne l'était pas moins et il l'attendait au tournant. La petite pierre continua son chemin pendant la seule seconde qu'il fallu au prince vampirique pour tomber sur sa proie, il ne la sentit même pas le toucher, trop concentré sur le geste qui devait trancher la gorge offerte, en lieu de gorge au final il eut une épaule.
Kylian avait pivoté, l'esquive était incomplète mais suffisante pour sauver sa non vie et destabiliser Lorenz. Une alerte résonna dans son cerveau entraîné depuis bien longtemps à ce type de corps à corps, dents serrées il amorça à son tour un mouvement afin de se dégager de cette situation dangereuse qui exposait tout son côté droit à l'adversaire, trop tard.

Douleur... Les vampires ne la ressentaient certes pas exactement de la même façon que les humains mais elle existait bien. Lorenz l'avait presque oublié... Le coup de poing fracassant de son adversaire lui en fournit un rappel tout à fait désagréable et il vacilla une seconde, déséquilibré autant par le coup que par la surprise, il y avait bien longtemps que quiconque n'avait osé ou réussi à porter une véritable attaque contre lui... Conscient du danger extrême de sa situation il se fit violence pour reprendre le contrôle et relever la tête, les yeux étincelants de fureur. Sa colère atteignit son paroxysme lorsque le sort le toucha et l'englua, un Aranea... Exactement le genre de sortilège dont il avait l'habitude, mais en sens inverse !

"Si tu crois t'en tirer comme ça..."

Il avait grondé comme un fauve, d'autant plus féroce qu'il arrivait à présent à bout de patience. La toile brûla dans la seconde suivante, victime d'un anneau de feu qu'il appela sans geste clé, complétement indifférent au gaspillage d'énergie que cela pouvait occasionner. Il bouillait presque doulouresement de toute cette puissance exacerbée par son agacement qu'il avait à présent besoin d'extérioriser. Kylian allait regretter son insolence...

Les dagues disparurent, le combat physique n'avait jamais été son point fort même si il n'était pas mauvais avec ses dagues. Cette fois il n'avait plus envie de jouer, il voulait l'écraser purement et simplement comme la lamentable petite punaise qu'il était. Kylian allait apprendre pour de bon la raison pour laquelle on le craignait à ce point. Debout face à lui, sombre silhouette environnée de flamme il le toisa, cette fois sa promesse se fit sans le moindre sourire.

"Je vais te briser..."

Le coup de poing de Kylian avait été rapide, l'attaque magique de Lorenz le fut encore plus. Sans égard pour la blessure béante qui balafrait l'épaule de son ennemi il l'enserra dans son pouvoir. Les chaînes qui apparurent alors s'enroulèrent si vite autour de lui qu'il lui aurait été bien difficile d'y échapper, mais ce n'était pas suffisant. Bien loin de se servir de cette malédiction vampirique pour simplement immobiliser son adversaire l'ancestral trouva le moyen de la détourner comme instrument de torture, le sort s'accentua, insista, gagna en intensité tant et si bien que les chaînes finirent par se serrer encore et encore jusqu'à l'extrême limite, ce point de non retour où la plus petite insistance ménerait à la mort du sujet. Il le laissa ainsi, ligoté et presque déchiré par la force des chaînes en train de lui entrer dans la peau. Une pause suivit, terrible. Il savourait l'instant, attendant de voir la peur dans le regard de sa cible. Les humains criaient autour d'eux, mourrant par dizaines mais il n'avait d'yeux que pour Kylian.

"Et maintenant pauvre sot... Qui viendra à ton secours ? "

Personne ne viendrait, ils avaient du temps devant eux avant que l'armée humaine ne le force à en finir et à battre en retraite. Il comptait bien utiliser ce temps pour faire payer à cet insolent chaque seconde qu'il avait passé dans le défi et la rébellion.
L'oeil du dragon frappa sans prévenir, sans doute Kylian d'y attendait-il en fait mais cela ne changeait rien au fait que le sort de torture était la chose la plus douloureuse au monde. Lorenz en avait fait l'expérience lui-même, on pouvait connaître parfaitement ce sortilège et se préparer à la recevoir, il n'était jamais possible d'en amoindrir les effets. Il s'acharna avec lenteur et talent, ne se laissant certainement pas aller à la hâte ou à la colère comme Achroma l'avait fait. Lui préférait faire les choses avec méthode, s'arrangeant pour qu'à aucun instant sa proie ne puisse perdre connaissance et frôlant avec maîtrise les limites qu'il savait si facile à franchir et qui aurait mené le sujet à la folie.

Combien de temps s'écoula exactement ? Il n'en avait cure mais il ne pouvait s'attarder plus longtemps sous peine de se retrouver nez à nez avec quelques régiments humains. Un étranglement mettrait un point final très agréable à cette nuit sanglante, il s'y préparait déjà, accentuant ses sorts de douleur afin de griller une bonne fois pour toute les neurones qui ne seraient de toutes façons plus d'aucune utilité à Kylian lorsque tout bascula...


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Left_bar_bleue0/10Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeDim 14 Avr 2013 - 16:07

La vie menée par Roëric et Isyndar était somme toute des plus agréables. Depuis qu’ils s’étaient retrouvés quelques mois plus tôt, ils ne s’étaient tout bonnement plus quittés. Ils vivaient au jour le jour, le vampire étant bien déterminé à ne plus les mettre en danger et ce même si tous les Esprits venaient en personne les supplier de sauver le monde ou quelle qu’autre ânerie que ce soit. De fait, ils apprirent enfin à se connaître, le lien entre les deux êtres, quoique malmené par deux mois loin de l’autre et par les souvenirs quelque peu traumatisant de la bataille, se renforçait. Ils s’entendaient enfin penser mais seulement sur de très courtes distances. Il faudrait encore un moment avant que la confiance et cette fusion si particulière et si importante entre dragon et dragonnier soient effectives.

Sa merveilleuse dragonne des ombres avait grandie. Passant de dragonnet à jeune dragonne. Ses premiers vols avaient été difficiles, mais ils avaient franchis cette étape, ensemble. Ce qui rendait le guerrier très fier. A la fois d’elle et de lui-même. Bien sûr elle se gênait pas pour venir lui mordiller les jambes dès qu’elle considérait qu’il faisait l’idiot, mais à part ça, tout se passait plutôt bien. Mieux en tout cas. Certes, Roëric n’était pas très bavard, il y avait deux causes à cela : d’abord il avait pendant très longtemps vécu seul, ensuite, il disait toujours ce qu’il pensait. Une tactique dangereuse chez les vampires (comme chez les humains d‘ailleurs), de fait, il se taisait souvent.

Il essayait bien de faire des efforts pour Isyndar. Ses connaissances de la survie lui avaient été utiles. Après tout, la dragonne n’avait malheureusement pas de parents, et c’était lui qui avait dû lui enseigner l’utilité de telle ou de telle chose. L’instinct de chasseur des dragons avait fait le reste. Heureusement d’ailleurs, car il avait un peu paniqué lors de ses premières flammèches. Un grand moment pour un dragon certes, mais depuis il faisait attention à ce qu’ils ne mettent pas le feu à le plaine, juste pas erreur. D’un côté il avait hâte que la dragonne grandisse, car elle pourrait de mieux en mieux assurer sa sécurité, de l’autre, l’idée des torrents de flammes qu’elle pourrait alors libérer l’inquiétait un peu…

Que voulez-vous, c’était un officier dans l’âme, et il aimait avoir un brin de contrôle sur ce qui l’entourait. Seulement personne ne pouvait contrôler un dragon.

Quoiqu’il en soit, les deux liés faisaient une pause. Lui était assis près du feu que la dragonne avait prit grand plaisir à allumer toute seule. Comme elle n’avait d’ailleurs pas manquée de le faire remarquer. Cette fierté manifeste lui avait arraché un sourire et une bouffée de chaleur à son égard. Elle s’était alors allongée, et lui lisait. Aucun des deux n’avait besoin de ce petit feu. Ils ne ressentaient pas le froid et n’avait nul besoin de lumière pour voir dans le noir. Néanmoins, c’était quand même plus agréable ainsi.

Une heure passa, avant que cette tranquillité ne soit brisée. Le village non loin semblait s’être changé en champ de bataille. De la fumée s’en élevait, ainsi que des cris et des bruits de destruction.

Bref c’était la fête.

Très vite, des humains se mirent à courir dans leur direction, fuyant le chaos derrière eux. C’était une vision des plus étranges. La plupart passant à côté de lui sans même se rendre compte de se présence. D’autres demandant carrément l’aide du « messire dragonnier et de son redoutable dragon » pour sauver leur misérable ramassis de bicoque en bois. Comme s'il allait mettre la vie d’Isyndar en danger pour…

Il fit la grimace et changea d’avis en voyant les femmes et les enfants.


"J’imagine qu’on peut jeter un coup d’œil, ma belle. Ça ne nous coûte rien."

Ce qu’ils firent. Leur vue développée, particulièrement celle du vampire, puisqu’ils étaient de nuit, leur permirent de voir qu’il s’agissait en fait d’un duel de vampire. Ce qui posait problème. Il était déshonorant de ne pas porter secours à des femmes et des enfants, mais tout autant d’intervenir dans un « un contre un ». Cependant, la vue du visage d’un vampire le fit vite changer d’avis...

Kylian !

Incroyable. Tout bonnement incroyable. Il l’avait cherché activement pendant des mois, des années, et voilà qu’il tombait dessus par le plus grand des hasards, alors qu’il avait finalement renoncé à ce lien pour favoriser celui avec sa dragonne. Visiblement, son maître n’en avait pas fini avec lui. D’autant plus maintenant qu‘il était enchaîné et torturé (au vu de ses cris de douleurs) ce qui ne laissait à Roëric pas d’autre choix que de la secourir.

Isyndar, le vampire enchaîné est un vieil ami… et nous allons l’aider.

Oui, ils allaient le faire. Néanmoins il refusait de mettre sa liée en danger plus que de raison, surtout maintenant qu’il avait aussi reconnu l’adversaire… Lorenz Wintel.

Nous ne sommes pas encore prêt à l’affronter, dit-il à sa dragonne, persuadé qu’elle aussi avait vu qui était l’ennemi, une fois encore. Je vais faire diversion, tu vas prendre ton envol, saisir Kylian grâce aux chaînes et l’emmener à l’abri, je serais juste derrière vous.

Ils devaient définir d’un point de rendez-vous.

La colline de ton premier vol, retrouvons-nous là-bas.

C’était à la fois suffisamment loin et suffisamment près pour convenir.

Pour que son plan réussisse, le timing devait être absolument parfait. Un adversaire pareil saisirait la moindre opportunité. Il amena près de lui son destrier vampirique. Il allait devoir filer le plus rapidement possible.

Il posa un doigt sur sa tempe droite et lança un sort de Confusion dont l’effet agirait sur la zone couvrant Lorenz et les clowns l’accompagnant.


Maintenant, Isy’ !

Il la vit partir en volant, mais ne s’attarda pas. Sans attendre il referma le poing devant lui et utilisa le sortilège de Choc sur les montures des vampires. Celles-ci valsèrent. Deux des trois montures avaient toujours leur cavalier mais qu’importe.

"En voilà qui ne galoperont plus avant un moment..."

Il profita une dernière fois de la confusion pour invoquer un éclair qui tomba sur Lorenz. Peu de chance que cela lui fasse quoique ce soit, mais bon. Ainsi il croirait peut-être que les sauveteurs étaient humains, au vu de la magie utilisée.
Peut-être…

Roëric n’attendit pas pour le savoir, il enfourcha son destrier et le lança au triple galop. Dans la direction de sa dragonne soit très loin de ce fichu Prince.


Fiche du Personnage
Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeJeu 18 Avr 2013 - 22:01

Le retour auprès de son dragonnier ne s'était pas fait sans difficulté. Son deuxième sauveur avait à cœur de sa mission, mais il s'était éloigné de sa propre liée, et la petite dragonne sentait bien que celui lui manquait grandement. Elle s'imaginait qu'il ressentait comme elle, loin de Roëric. Peut être était-ce pour cela que la vitesse de la recherche et la hâte étaient maîtresses. Le silence aussi. Après tout, elle n'était pas sa liée, et cherchait à se faire discrète. Elle ne voulait pas le déranger dans sa quête.
Mais quand le temps était au repas, quelques mots, ou pensées étaient échangées, le minimum. Pour ça Roëric lui manquait. Même si la dragonne avait vite compris qu'il n'était pas un grand bavard, elle aimait se sentir plonger dans son esprit. Elle y trouvait quelque chose de rassurant.

Maintenant que le colis avait été livré, Kedrilan, vampire aux cheveux feuilles d'automne, pouvait retrouver son campement et le bonheur d'être auprès de sa moitié, tout comme Isyndar auprès de son vampire de dragonnier. Elle avait boudé au début, ronchon, le mordillant, parfois un peu fort. Il l'avait laissé. Mais bien vite, cette histoire fut oublié et ils purent vivre enfin tous les deux pour la première fois. Lui et elle, créant ce lien trop de fois mis en berne. Tâtonnant mais avec une volonté accrue.

Isyndar lui montra ses progrès en chasse. Devoir ne pas se faire voir auprès de Kedrilan avait eu l'avantage d'en faire une chasseuse très discrète et rapide. Surtout auprès des lapins, son mets préféré, qu'elle était fière de rapporter à son lié, comme un trophée. Elle lui montrait aussi ainsi, un peu provocante, qu'elle y arrivait bien sans lui.

Mais le sans lui fut vite remis en question quand il fut l'heure des premières flammes et des premiers vols. Ses encouragements, sa présence et ses mots parfois maladroits la rassurèrent et la guidèrent dans son évolution grandissante. Au fond d'elle, la dragonne savait comment agir, mais la présence de son lié avait son importance dans son apprentissage.

Un soir au coin du feu (qu'elle appréciait plus par fierté personnelle et beauté de cet élément que par nécessité), elle et Roëric goûtaient à un repos mérité quand l'atmosphère changea. Isy redressa sa tête vers des pas qui accouraient vers eux. Un feu, autre que le leur, attisait la peur. Des humains, femmes, enfants, vieillards.

"J’imagine qu’on peut jeter un coup d’œil, ma belle. Ça ne nous coûte rien."

Isyndar répondit dans l'affirmative. La dragonne l'aurait proposé si son lié ne l'avait pas fait. Elle savait ce qu'il tracassait Roëric.

* -Tout ce passera bien cette fois-ci. Je ne suis plus sans défenses.*

De son regard bien veillant, elle le rassura. Mais son dragonnier était déjà à autre chose. Son cœur s'était mis à battre plus fort. Et pour cause. La dragonne prit soin des recommandations de son lié. Cette fois, elle était précise et surtout il y en avait. Non pas qu'elle en avait besoin réellement, mais pour la petite dragonne cela voulait dire bien plus. Puis le soldat c'était lui, pas elle. La tactique ce n'était pas encore trop ça. Mais là, il fallait dire qu'il faisait fort. Voler ok, elle y arrivait maintenant. Mais avec un passager, là ça serait une première. Et elle ne devait pas se louper. Elle sentait que ce vampire était important pour Roëric, donc pour elle.

Elle s'envola en direction du vampire emprisonné, espérant que son dragonnier est bien tout pris en compte dans son plan. On avait bien vu ce que ça avait donné la dernière fois. Mais bon, elle avait une confiance aveugle en son dragonnier, et son inquiétude valait bien cette confiance qu'il avait placé en elle.

La dragonne s'approcha du prisonnier, pattes et griffes ouvertes prêtes à attraper son colis.
Elle ne savait pas trop comment aborder un enlevage de colis, alors elle tenta une percer par le haut, se saisissant des chaînes du prisonnier, ne s'occupant que de ça et pas du bourreau. Le décollage fut laborieux, mais la petite dragonne avait du cœur à l'ouvrage et la vie de ce vampire en dépendait, tout comme le sienne maintenant. Le lourd fardeau se prit quelques restes de la pièce avant de pouvoir être plus stable dans les airs, enfin en l'air, car les airs lointains n'étaient pas pour de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Kylian Wallam
Kylian Wallam
Mon identité
Mes compétences


Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeSam 20 Avr 2013 - 19:47

Cette fois, c'était la fin. Le rideau allait tomber. Si inconsciemment son esprit avait conservé une maigre lueur d'espoir jusqu'au dernier moment, celle-ci s'éteignit à l'instant précis où Lorenz avait initié son attaque. Durant cette milliseconde d'éternité, Kylian aurait pu jurer l'avoir vu se tenant dans l'ombre du seigneur vampire. Quoi d'étonnant après tout ? Car il était tout simplement indescriptible, paisible et terriblement implacable à la fois. Il, c'était l'esprit de la mort. L'être immatériel, mélange d'ombre et de néant, se tenait juste derrière l'épaule de Lorenz, semblant n'attendre qu'un geste de son plus fidèle fournisseur pour se jeter sur le rebelle et l'emporter avec lui. Mais voyait-il réellement cet esprit tout-puissant ou n'était-ce que les derniers soubresauts d'un esprit délirant qui se savait condamné et avait perdu jusqu'à la plus petite particule d'espoir ?

L'attaque de Lorenz avait été aussi rapide que brutale, le vampire blessé n'eut même pas le temps d'amorcer le moindre sort défensif ou d'envisager la plus petite esquive. Les chaînes d'énergie se jetèrent sur lui et l'enserrèrent dans un étau inflexible. Totalement immobilisé, Kylian tituba avant de s'écrouler sur le sol, incapable de conserver son équilibre sous l'emprise du sort d'immobilisation. Et cela n'était que le début d'un long calvaire, il était à la merci de son adversaire. Un nouveau-né aurait pu opposer plus de résistance. Inexorablement, les anneaux se resserraient sur lui, comprimant son corps sous une poigne invisible mais pourtant terriblement réelle. Évidemment, il aurait été trop simple pour le prince vampire de tuer son adversaire vaincu d'un Croc du dragon. Tel un félin jouant avec sa proie, Lorenz voulait jouer avec Kylian aussi longtemps qu'il le pourrait. Et le bougre savait s'y prendre pour faire souffrir. Dosant avec une subtilité diabolique l'emprise des chaînes, l'ancestral semblait guetter avec une avidité non dissimulée les suppliques de sa victime. Mais le jeune rebelle ne lui ferait jamais ce plaisir. Jamais. Il préférait encore s'arracher la langue lui-même plutôt que d'implorer une quelconque miséricorde. Pourtant, il luttait encore de toutes ses forces, non pas pour se dégager car il en aurait été bien incapable et il le savait, mais simplement pour préserver ses os. S'il relâchait ses muscles ne serait-ce qu'un instant, les chaînes le broieraient. Il aurait sans doute mieux valu qu'il se laisse aller à sombrer dans l'inconscience dont il ne se réveillerait jamais mais son instinct de survie étant ce qu'il était, il ne pouvait pas se résoudre à abandonner.

L'Ancestral s'était-il rendu compte que Kylian luttait encore ? Peut-être. Toujours est-il que le prince vampirique passa la vitesse supérieure. Cette fois, malgré toute la volonté dont il pouvait faire preuve, le jeune rebelle ne put retenir un hurlement de douleur. Conjugué à l'étau dans lequel il était retenu prisonnier, l'Oeil du Dragon frappa avec une violence redoublée. On avait atteint le paroxysme de l'horreur et pourtant, Kylian ne parvenait pas à perdre connaissance. Ses yeux exorbités braqués sur la forme sombre de la Mort qui s'approchait maintenant lentement de sa carcasse, il aurait voulu la supplier de l'emporter mais sous l'effet de la douleur, il ne pouvait décrisper ses mâchoires. Après avoir hurlé tout son saoul, il avait serré les dents plus fort encore qu'il ne l'avait jamais fait. Il avait l'impression que ses mâchoires allaient exploser mais il ne parvenait pas à relâcher la pression. Il ne commandait plus aucun de ses muscles.

Subitement, l'effet des sorts s'amenuisa. Étrange comme la mort que l'on redoutait tant quand on était encore en vie pouvait sembler une délivrance incroyablement attendue. La forme sombre de l'esprit de pénombre se pencha sur lui et il sentit qu'il l'emportait. Plutôt péniblement d'ailleurs. Il avait pensé ressentir son corps flotter dans les airs alors que son âme quitterait Armanda pour l'inconnu, mais il semblait que l'esprit tout puissant éprouvait quelques difficultés. Il se sentit traîné sur le sol, soulevé puis relâché avant d'être finalement rattrapé. Il encaissa encore un choc, puis un autre, avant d'enfin avoir la sensation de s'envoler. Ou plus exactement, il se sentait trimballé de façon assez maladroite à travers l'espace. Décidément, les conditions de son passage de vie à trépas étaient loin d'être satisfaisante, ce n'était vraiment pas une façon de traiter un passager fût-il un mort. Maintenant qu'il était mort, plus rien n'avait d'importance et pourtant, Kylian se promit d'aller se plaindre de la piètre qualité du traitement auquel il avait été soumis auprès du Dracos. Après tout, il avait suffisamment souffert que pour avoir droit à un peu de douceur au moment de rendre son dernier souffle de vie, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Left_bar_bleue0/10Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitimeLun 22 Avr 2013 - 18:08

HJ: Petite conclusion, à moins que quelqu'un ne veuille poster derrière Smile


Ainsi se terminait la petite rébellion du non moins petit Kylian Wallam. C'était une fin tout à fait logique après tout, comment aurait-il pu espérer s'en sortir éternellement après la folie dont il avait fait preuve ? Certes il avait pu fuir et se cacher pendant des années mais de là à croire pouvoir lui échapper encore et toujours... Au pire des cas et même si il ne l'avait pas retrouvé par un coup de chance à ce moment précis il aurait fini par le faire ne serais-ce qu'après avoir pris le contrôle de l'empire humain. Et même si par un miracle incompréhensible le vampire exilé était parvenu à obtenir la protection des elfes cela n'aurai été qu'un court répit avant que les armées vampiriques ne marchent sur leurs forêts. Où aurai-il pu aller ensuite ? Par delà les mers ? Lorenz ne se sentait pas particulièrement une âme d'explorateur, ses ambitions s'arrêtaient à Armanda mais pour peu que son ennemi traverse le grand océan il y avait fort à parier qu'il s'y serait essayé aussi.
Mais tout cela n'était que conjonctures. La non vie de Kylian s'arrêtait ici, sur un dernier hurlement et une dernière convulsion. Il n'avait pas supplié au fait... Grand bien lui en fasse, cela ne le sauverait pas d'une mort cette fois-ci définitive.

"Une dernière chose à dire peut-être ?"

Après un tel traitement il s'attendait à un gargouillis, peut-être à une insulte éventuellement mais certainement pas à ce qui manqua lui tomber sur le crâne. Par quel miracle trouva-t-il le temps d'invoquer un bouclier suffisament puissant pour bloquer l'éclair ? C'était une très bonne question, toujours est-il qu'il y parvint d'extrême justesse et qu'il trouva encore le temps dans le mouvement d'apercevoir les deux cavaliers qui s'envolaient fort peu gracieusement. Dracos, qu'est-ce que c'était que cela ? Kylian n'avait pas pu invoquer ces sorts dans l'état où il se trouvait ! La surprise était totale, il ne s'était pas attendu à ce que des humains parviennent à le surprendre ainsi, pourtant la nature de la magie utilisée les désignaient, et puis quel vampire oserait s'en prendre à lui de cette façon et en cet endroit ? Il n'en avait pas la moindre idée et il n'était pas au bout de ses surprises.

"Qu'est-ce que..."

Il recula précipitement lorsque l'ombre les survola. Avant même de lever la tête vers le ciel il savait ce qu'il en était, un nouvel éclair cette fois de souffrance pure déchira son esprit, le poussant à se prendre la tête à deux mains et il grimaça en sentant la soudaine et insupportable douleur de la marque qui irradiait sur sa joue et sa nuque. C'était d'autant plus terrible qu'il se s'était pas attendu à ce soudain assaut de la malédiction, à chaque fois qu'il rencontrait les dragons du camp vampirique il se préparait soigneusement, barricadant son esprit et préparant son corps à la souffrance qu'il connaissait désormais comme faisant partie de lui. Sans surprise la force de volonté qu'il devait déployer pour résister à ce mal augmentait au fûr et à mesure de la croissance de ces créatures. Ce qui était un peu plus surprenant c'était les accès de haine sourde qu'il ressentait en leur présence, Dracos savait pourtant qu'il était conscient d'en avoir besoin dans son camp ! Malgré cela il ne pouvait empêcher ces bouffées violentes contre lesquelles il devait lutter de plus en plus souvent, cette envie de détruire ces bestioles, de crever leurs yeux dont le regard lui devenait si douloureux, de plonger ses mains dans le sang qui l'avait maudit. Malgré tout, il se contrôlait. Il maîtrisait la souffrance et il étouffait la haine tout en s'arrangeant pour croiser le moins possibles les dragons de son camps, de cette manière il parvenait à garder une existence à peu près confortable.

Pas question de cela ici... La créature l'avait surprit, de même que la douleur et il lui fallu un temps qui lui sembla infini pour trouver ne serais-ce que la force de repousser la vague brûlante et de faire taire les murmures de milliers de voix incompréhensibles qui tiraillaient son esprit fievreux. Les faire taire était un grand mot d'ailleurs, il ne parvint qu'à les faire passer en arrière plan et ainsi à retrouver suffisamment ses esprits pour poser les yeux là où a proie s'était trouvée l'instant d'avant. Stupeur... Puis colère... Et encore stupeur. Le dragon l'avait emporté ! D'un regard incrédule il observa la masse volante qui s'éloignait avec difficulté, c'est sans grande conviction qu'il envoya une boule de feu dans leur direction, pour le moment le choc de ce qu'il venait de subir prenait le pas sur sa fureur. D'une main tremblante, il toucha la marque incandescente qui irradiait encore d'une chaleur tout à fait surnaturelle et différente de celle qu'il maîtrisait habituellement si bien grâce à son totem. Le village brûlait autour de lui, et sa cible s'éloignait à chaque instant mais rien de tout cela n'avait de véritable importance, le danger était ailleurs. Il serra les dents à cette pensée, ivre de rage enfin mais pas seulement contre Kylian. Celui-ci ne perdait rien pour attendre bien sur, mais ce qui venait de se passer était bien plus important que cela. La malédiction était plus forte que lui, elle gagnait du terrain à chaque instant, pire. Elle finirait par causer sa perte. Il devait la vaincre, et vite. Avant que quiconque ne prenne la mesure de cette faiblesse et ne trouve le moyen de l'utiliser contre lui.

"On se retrouvera Kylian... Mais avant cela je vais avoir d'autres priorités..."


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Quand le chasseur rencontre le gibier sans prendre rendez-vous. [Lorenz, Roëric, Isyndar][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» [I]l n'y a pas de hasard, seulement des rendez-vous.
» Rendez-vous tardif
» [2000]Paris perdu, rendez-vous galant de mauvais goût [Izlaya/Alan/Maureen][Terminé]
» Rendez vous au clair de lune. [ITADE NIGHT HANAKO]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-