Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

De bric et de broc (Ville de VALBLANC) [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

De bric et de broc (Ville de VALBLANC) [Libre] Empty
MessageSujet: De bric et de broc (Ville de VALBLANC) [Libre] De bric et de broc (Ville de VALBLANC) [Libre] Icon_minitimeMar 27 Avr 2010 - 23:20

Le son tintinnabulant d’une myriade de petites pierres cristallines accueillit Mila. Elle fit la grimace. Elle s’était imaginé entrer discrètement, acheter promptement et repartir aussi sec, c’était compter sans Bartold. Il se revendiquait « Broquier » et considérait vendre du « Broc »… aussi sa boutique ressemblait-elle à une caverne insolite. Des objets de tout type s’amoncelaient en d’improbables monticules que Lui seul savait entretenir ! Tenter de dérober ou manipuler le moindre d’entre eux relevait de l’impossible, à moins de voir s’effondrer l’ensemble de l’édifice…
L’Homme approchait déjà, courbé sous le poids des ans, s’appuyant sur sa canne vermoulue. Il devait avoir non loin de 100 ans, et conservait sous les rides de son visage des allures d’enfant et un sourire édenté chaleureux. Ses yeux étaient blancs vitreux.
C’est que Bartold était Aveugle :
« Oui jeune femme ? Puis-je vous être utile ?
*Sacré Bartold… il sait déjà que je suis une femme !*
Je… hésita Mila, je voudrais acquérir une épée.
Le Vieil Aveugle huma l’air les sourcils froncés :
Tss… je connais cette odeur… et cette voix bon sang… Il parlait comme pour lui-même. Cette voix je l’ai bien connue… oui, plus jeune. Parlez-moi encore !
*Ah le pénible ! Je ne veux pas que tu saches que je suis ici Bartold* pensa Mila embarrassée par la curiosité du Broquier.
Euh… non non, on ne se connait pas ! Mentit-elle sans assurance.
Ah ? Et pourquoi ce souffle court ? Je perçois presque vos battements de cœur Mademoiselle ?
*Punaise… un nom vite !*
Jacqueline, dit-elle en pensant à Jacques qu’elle venait de quitter la veille.
Hmmm vous mentez mal ! Conclut Bartold, alors quel type d’épée vous conviendrait ?
*Ouf ! Il me lache…*
J’aimerais une lame fine et robuste à la fois, légère si possible, une Rapière serait l’idéal.
A l’énoncé de ses exigences, l’Aveugle éclata d’un rire hoqueteux.
Ha Ha Rha Ha Ha… vous ne voulez pas qu’elle soit magique en plus ?
Quoi ? Vous en avez une ? Répondit Mila sans réfléchir… elle se mordit les lèvres lorsqu’elle réalisa sa bêtise…
Non Mila, je n’en ai pas.
Pas grave, une normale conviendra parfaitement ! Elle ne s’était rendu compte de rien.
Bartold sourit et releva la tête péniblement :
Ma petite Mila… tu es donc revenue ?
Le visage de la Gamine passa du clair au rouge pivoine * Fieffé crapule ! Par les Crocs du Dracos, je suis une écervelée !*
Bartold… elle sentait les larmes lui monter aux joues… j’ai… j’ai fait une bêtise !
Ah… enfin une bonne nouvelle ! Tu vas me raconter tout ça…
Il l’invita dans l’arrière-boutique qui tenait lieu de chambre, de cuisine et de salon à la fois. Et de réserve aussi. Il restait peu de place pour s’y déplacer. Mila lui raconta tout. A la fin de son récit, Bartold avait un air plus grave :
Non ma chérie… tu as fait une connerie, c’est presque pareil… mais c’est plus grave !
Elle se mit à genoux pour pleurer dans les bras du Vieillard. Il l’enveloppa de ses bras raides et secs :
Hé bien, Hé bien Duchesse ! Un peu de tenue ma Belle… il faut assumer ses choix quand on est une femme faite désormais ! Pour commencer, je vais t’équiper, ensuite tu vas quitter Valblanc, de toute façon… je ne t’ai pas vue ! Ha Ha Ha
Elle sécha ses larmes et se moucha bruyamment. Sur une table qu’il avait débarrassée de tout son foutoir le Broquier posait quelques denrées sèches, des herbes enveloppées dans un linge blanc étiqueté « Salva Officinalis » * Ca, ce sont des herbes de soin…*, une cordelette de chanvre, une torche et un briquet à amadou, une trousse d’écriture et quelques feuilles de papyrus et un coutelas finement aiguisé. Il trouva une besace en cuir épais dans laquelle il installa chaque objet religieusement puis la ferma. Il tendit sans un mot le paquetage à Mila, c’était à son tour d’être ému, il ne pouvait plus parler…
Elle n’osait interrompre le silence bien qu’une question lui brûlait la langue…
*Bartold… je voulais une Rapière !*
Déjà il l’accompagnait vers la sortie, Mila était tétanisée, l’aventure commencerait réellement au dehors, sitôt après avoir quitté Bartold. Et sans rapière.
Parvenus à la porte qu’elle ouvrit en faisant sonner les pierres translucides, elle prit la main parcheminée du Vieux et glissa une bourse pleine de pièces.
Non non Mila, file de là et garde tes économies ! Oh mais suis-je donc à ce point sénile ?
Il tourna les talons et fila au fond de la pièce sombre. Mila en profita pour poser sur une étagère sa bourse pleine. Elle avait gardé quelques monnaies pour la suite de son « périple ». L’Aveugle revenait avec un paquet, un gonfanon aux couleurs de Valblanc emmaillotait une rapière.
Mila s’en empara délicatement et fit quelques mouvements du poignet. L’arme était superbe, telle qu’elle l’avait rêvée. Elle souriait maintenant, et alors qu’elle s’apprêtait à remercier son généreux ami, Bartold refermait la porte derrière elle.

Mila souriait et pleurait à la fois. Elle courut aussi vite qu’elle put pour oublier sa folie…


Revenir en haut Aller en bas

De bric et de broc (Ville de VALBLANC) [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Haiti : Cazal une ville , une histoire
» Les bandits dictent leur loi, au centre ville les autorités abdiquent
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-