Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Left_bar_bleue0/10Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeMer 23 Jan 2013 - 20:00

Du bruit... Encore du bruit, des claquements, des coups sourds, des insultes, le tintement de deux lames se fracassant l'une contre l'autre... Et les cris... Des cris d'encouragement, des couinements de protestation, des grognements de colère... Rêvait-il ou une nouvelle bagarre avait-elle éclatée quelques heures à peine après qu'il ai fait cesser la première ? La page de grimoire qu'il était en train de consulter disparu tout à coup lorsqu'il ferma les paupières comme pour chercher en lui-même le calme qu'il était en train de perdre. Il aurait pourtant dû être habitué à ce genre de scène depuis un bon moment, deux vampires mis ensembles trouvaient toujours le moyen de s'entretuer alors c'était déjà miraculeux qu'il soit parvenu à en rassembler quelques milliers sans qu'ils ne s'éliminent tous entre eux... Mais même si elles se rarifiaient, ces bagarres étaient agaçantes surtout en ce moment alors qu'il passait son temps enfermé dans sa tente, plongé dans des recherches difficiles et peinant sur des traductions d'anciens langages pour la plupart quasi oubliés. Tout cela n'était vraiment pas pour arranger ses migraines lancinantes...

Bon, elle s'arrêtait oui ou non cette bagarre ? Apparemment non... Cela l'amena à repenser à Elrorad, son ancien bras droit . Nul doute que si celui-ci avait été encore là le combat aurait déjà tourné court. Son seul gros défaut était la tendance qu'il avait à régler les conflits dans le sang, non pas que Lorenz aurait regretté de voir les combattants subir une sanglante punition mais le fait était qu'ils n'étaient déjà pas assez nombreux et qu'ils ne pouvait pas se permettre de s'entretuer... En ce sens le nouveau général qu'il avait choisit était plus approprié, plus approprié mais plus lent aussi... Que faisait-il ? Manque d'effectif ou pas l'ancestral allait certainement finir par lui faire avaler son épée si il ne se décidait pas à prendre en main les soldats le plus rapidement possible !

*Sot que je suis... ll est en patrouille...*

Cette pensée lui fit rouvrir les yeux. N'était-ce pas lui même qui avait envoyé le général Enael en patrouille ? Il perdait la tête décidément à force de rester plongé dans ses vieux livres... Livres qu'il allait devoir lâcher d'ailleurs car hormis leur général qui d'autre que le prince lui même pouvait calmer ces sales bêtes ? Ils allaient toutefois regretter amèrement de l'avoir dérangé, c'était certain...
Un glapissement plus sonore que les autres le décida à se lever, apparemment l'un des belligérant était parvenu à toucher l'autre... Il était grand temps d'intervenir, c'est ainsi qu'il quitta sa tente.

La scène était habituelle, un cercle mouvant de spectateurs surexcités, quelques parieurs circulants vivement entre eux et deux colosses à la peau pâle clairement visibles au beau milieu, très occupés à s'étriper. Tout ces gens étaient si absorbés dans leurs petites affaires que peu d'entre eux le virent arriver de son pas silencieux. Les rares à l'apercevoir bien loin de donner l'alerte furent assez malins pour déguerpir, sachant très bien que rester sur place pourrait être dangereux. Un spectateur grogna lorsqu'il l'écarta, montrant les crocs en un geste de défense typiquement vampirique. Le malentendu ne dura pas toutefois, l'indélicat eut tôt fait de reconnaître son prince et la délicate teinte blême que prit sa peau déjà bien blanche lui donna un air étrange. Baissant les yeux d'un air piteux, il soupira de soulagement lorsque Lorenz continua son chemin, plus intéressé par les deux combattants que par ce vampire là. On le reconnu avant qu'il n'arrive à leur portée.

Le lourd silence qui tout à coup tomba sur la scène était des plus agréable, enfin un peu de repos pour ses oreilles ! Les plus prudents s'égaillèrent tandis que les autres reculaient, le regard avide, curieux sans doute de voir ce qu'il allait arriver aux deux idiots qui avaient lâché leurs lourdes épées et continuaient de se mettre sur la caboche à grand coups de poings, complètement inconscient de ce qui se tramait autour d'eux.

« Je vous dérange, peut-être ? »
susurra l'ancestral d'un ton d'autant plus ironique que son regard était froid

Sa voix fit l'effet d'un couperet dans la bagarre, haletant les deux créatures se séparèrent mais sans se lâcher des yeux. Leur haine devait être bien forte pour qu'ils n'oublient pas toute combativité en sa présence... Il était particulièrement dur dans ce genre de situation car il savait que c'était la seule façon gérable de limiter les bagarres et d'éviter qu'elles ne se multiplies, aussi la plupart des vampires attrapés dans ce genre de pugilat manquaient mourir de peur. Pas ces deux là... Non... Eux continuaient à se regarder en chien de faïence, encore trop enragés pour se rendre compte de la sanction qu'ils encouraient. L'un deux deux eut même suffisamment de culot pour s'exclamer :

« C'est lui qui a lancé cette bagarre, je l'ai simplement regardé et il a cogné ! »

L'autre ne répondit que par un grognement, montrant les canines en une grimace agressive. La tension entre eux était si palpable que l'Ancestral gronda à son tour :

« Sautez vous dessus une nouvelle fois et je vous sépare moi-même... »

La menace eut l'effet escompté, il pouvait presque lire dans leur yeux l'image fort désagréable que leur envoyait leur imagination. Nul doute qu'il ne ferait pas dans la dentelle si on l'obligeait à jouer les arbitres... Sa voix résonna à nouveau durement, suffisamment forte pour que nul ne perde une miette de ce qu'il allait dire :

« Je me fiche pas mal de savoir lequel d'entre vous est le plus idiot des deux. La seule question que je me pose à l'heure actuelle c'est de savoir si une simple correction vous suffira ou si je perd mon temps en ne vous arrachant pas tout simplement la tête... »

Ils n'avaient pas finir de déglutir lorsque l'oeil du dragon vint les frapper de plein fouet, achevant de les mettre apparemment d'accord puisqu'ils hurlèrent de concert. Les murmures de la foule se calmèrent, la plupart des vampires n'avaient à présent plus que l'envie de s'éclipser mais aucun ne désirait attirer l'attention sur lui. C'est Lorenz lui même qui leur donna congé

« Retournez à vos affaires et gardez bien ce fait en tête : les prochains qui se battront m'affronteront en combat singulier. »

Il se tourna alors vers la patrouille qu'il avait vu arriver, ils s'étaient fait attendre décidément... Mécontent, l'ancestral fit signe à son Général qui débarquait à peine et désigna les deux corps inertes qui avaient cessé de se convulser à ses pieds :

« Tu ferai bien d'inventer une sanction dissuasive pour quand ils se réveilleront Général, parce que je te tiendrai pour responsable de la prochaine bagarre qui aura lieu sur le campement. »

Un silence brûlant passa, appuyant ses propos. Avant qu'il ne puisse se pencher vers les deux vampires Lorenz continua :

« Tu réglera ça plus tard, nous devons parler. »

D'un geste impérieux, il désigna sa tente. Trop d'oreilles indiscrètes se baladaient dans le coin, il n'avait pas l'intention de prendre le moindre risque, d'autant que ses projets étaient ambitieux. En marchant, il interrogea :

« Rien à signaler par la patrouille ? Les armées humaines ne sont pas dans le coin, il serait intéressant de savoir où elles se trouvent exactement car nous risquons fort de nous y heurter sous peu.... »



Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.


Dernière édition par Lorenz Wintel le Sam 2 Fév 2013 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeMer 23 Jan 2013 - 22:45

Une nouvelle fois, Lorenz Wintel avait envoyé le Général en patrouille afin de situer l'armée humaine qui contrairement à eux n'étaient pas constamment en déplacement, bien que certains irréductibles tentaient encore vainement de mettre la main sur l'armée vampire s'avérant bien trop mobile et organisée pour se laisser prendre aussi facilement par des êtres insignifiant comme les humains. Et comme à son habitude, Ethan n'avait pas prit plus de cinq soldats afin d'effectuer sa mission qui n'avait rien d'exceptionnelle, mais les occasions l'amenant à sortir du Camp étant rare autant en profiter d'autant plus lorsque l'ordre était donné d'en haut. De nuit, les montures sombres des sangs-froids filaient comme des ombres permettant de réduire les possibilités de se faire surprendre par une troupe humaine, il était assez plaisant de pouvoir se mouvoir telle une ombre lorsque les rayons du soleil ne venaient plus gâcher la tranquillité ambiante au sein des vampires. Néanmoins, bien que quitter les siens un temps était agréable, loin d'eux le Général ne semblait pas à son aise, non pas qu'il n'était point capable de se débrouiller sans ses hommes, mais le lien qu'il avait tissé avec eux était assez spécial et hormis l'Ancestral à leur tête qui pouvait se montrer extrêmement convainquant en cas de litige, Ethan restait le seul à tenir ses troupes sans que celle-ci ne s'égarent dans un échange tout ce qu'il y a de puéril, mais heureusement que ces affrontements n'avaient pas lieu de manière régulière, car il y avait bien plus à craindre que la colère du Militaire en cette période ou l'ambiance paraît beaucoup plus pesante depuis cet « incident » avec la mort de Cymbor et les divers évènements qui se sont enchaînés...

Finalement, la ronde s'acheva plus rapidement que prévus, l'empressement du Général était tel qu'il avait fait en sorte de ne pas perdre du temps en chemin, laissant le soin à ses hommes de lui fournir un rapport un peu plus détaillé que celui qu'il avait envisagé devoir donner à l'Ancestral, après coup, heureusement qu'ils étaient là ce soir, sinon cette patrouille aurait été d'un ennui... mortel. Quoi qu'il en soit, sur le chemin du retour menant au camp, l'apparence froide et imperceptible d'Ethan ne le quittait pas, d'ailleurs elle ne le quittait jamais, c'est ce qui faisait de lui le vampire qu'il était aujourd'hui, sur son destrier l'un des hommes affichait un état de fatigue avancé et pour cause il n'avait pas été ménagé par le groupe durant leur sortie, ni par Ethan qui ne se fit pas prier pour le rappeler à l'ordre, et aussitôt le soldat se redressa malgré la fatigue, les paroles de son supérieur avaient été brèves, mais visiblement assez pertinente pour qu'il ne daigne pas le contredire. Tous maintenaient de plus en plus de distance avec le Vampire qui au fur et à mesure qu'ils approchaient du camp dégageait une aura se faisant relativement froide afin de répondre à cette source de chaleur qui augmentait peu à peu.

En chemin, une sensation étrange vint l'envahir tandis qu'ils approchaient à grands pas, déjà au loin le camp était visible ainsi qu'une atmosphère lourde qu'Ethan connaissait parfaitement. A ce moment précis, il espérait une seule chose, que l'armée n'ait pas réussi à mettre de mauvais poils l'Ancestral. Quoi qu'il en soit, c'était déjà trop tard, car lorsqu'il fut à hauteur du camp, il put apercevoir le Prince se tenir au loin au beau milieu d'une foule de soldat, la conclusion fut tirée rapidement, il y avait eu affrontement. Ethan reconnaissait bien là leur manière d'agir et de se regrouper afin de se donner à un spectacle n'ayant plus lieu d'être depuis qu'ils avaient quitté les Royaumes souterrains où la loi du plus fort dominait. Après tout ils avaient rallié une seule et même cause, les puissants étaient déjà en place, vouloir se comparer aux autres n'avaient plus vraiment de sens, surtout que la plupart du temps, il s'agissait des plus stupides de tous. Étrangement, le calme avait pris place au moment même ou le Général entrait dans le camp, toutefois, il n'y était pour rien... Et comme il s'en doutait, l'humeur du Seigneur Vampirique n'était pas au beau fixe, Lorenz désigna les deux corps se trouvant au sol complètement inertes, ces méthodes étaient certes discutables concernant ses hommes, elles n'en étaient pas moins radicales. Cependant, les paroles qui s'en suivirent ne vinrent même pas effleurer le moindre signe de peur chez le Général, il savait quoi qu'il arrive à quoi s'en tenir au moindre égard de comportement de ses hommes et puis se montrer inquiet quant aux possibles représailles n'étaient pas dans les moeurs d'Ethan.

Descendant de sa monture agilement à l'aide d'un petit saut, il vint approcher l'Ancestral qu'il salua brièvement étant donné les circonstances d'une légère révérence et tout en restant penché, buvant ces paroles il fit un léger signe de tête aux soldats proches de lui de s'occuper des deux corps gisant sur le sol. Il se redressa une fois seulement que le Prince désigna sa tente, aussitôt, Ethan vint se placer sur le flanc droit de Lorenz afin d'être réceptive aux possibles paroles qu'il pourrait proférer durant le trajet. Mais pour plus de sécurité, bien qu'il n'avait aucun doute concernant l'intégrité des siens, le Général préféra attendre d'entrer à l'intérieur du lieu de résidence de l'Ancestral pour commencer à prendre la parole. Une fois qu'il fut assuré de n'être que tous les deux à l'intérieur, il jeta un bref coup d'oeil à son armure qui réagissait instinctivement à la chaleur que dégageait son interlocuteur.

« Mon Seigneur. » Il posa alors un genou à terre en inclinant lentement la tête afin de le saluer d'une manière beaucoup plus respectueuse que celle dont il avait fait preuve en arrivant, par le manque de temps et l'impatience dont avait fait preuve Lorenz.

« Il n'y a aucun mouvement suspect de la part des armées humaines qui sont toujours aussi consciencieusement réparties au sein de l'Empire. D'après nos estimations qui restent encore très vague étant donnée l'incapacité à pénétrer à l'intérieur des villes pour le moment, nous estimons leur nombre entre 19 000 et 22 000 Hommes. Comme leur dispositif actuel ne montre pas signe de mouvement, nous laissons à supposer que nous n'avons toujours pas été repéré, ce qui implique donc qu'il va falloir si je peux me permettre, redoubler de vigilance. » Il marqua une courte pause, relevant doucement la tête pour venir à se redresser, laissant alors leur deux différences de température s'adonner à une bataille intérieur pour savoir qui du froid ou de la chaleur aurait le dessus bien que la sensation désagréable du chaud froid pouvait être ressentie au coeur même de la tente. « Néanmoins, je sais que cette responsabilité m'incombe et je veillerais personnellement à ce que rien ne vienne trahir notre position. »

Marquant une courte pause son regard se posa lentement sur l'Ancestral qu'il observait sans se montrer insistant, sous ses airs froids et impassibles se cachait un soldat qui tenait son Supérieur en très haute estime, le respect qu'il avait pour lui, il ne l'avait pas pour un autre et pour cause il n'était loyal qu'envers lui, bien entendu il savait se montrer respectueux envers les siens, mais cela n'avait absolument pas la même valeur à ses yeux.

« D'après moi, je ne pense pas que l'Empire prendra le risque de mobiliser le gros de leur force en ne connaissant pas le pourquoi de notre présence et d'un tel regroupement, ils encouraient un risque bien trop grand... » Stoïque, il reprit sur un air semblable au précédent : « Je... Certains des hommes se posent des questions sur votre état, je persiste à croire que cela ne vous freinera en rien, mais si je puis me permettre... Quels sont vos plans, mon Seigneur. » Finissant sur ses quelques paroles, il baissa légèrement la tête un court instant pour laisser glisser son regard sur sa lame d'un noir aussi sombre que les ténèbres, patientant comme à son habitude les mains dans le dos, il se tenait le plus droit possible sans avoir à changer ses habitudes qui restaient celle d'un véritable Militaire dont la posture était martiale et sans défaut. Ethan redressa finalement la tête aussitôt pour ne pas quitter des yeux l'Ancestral.


[Hrp : le nombre reste aléatoire volontairement, puisqu'il m'est impossible d'estimer véritablement leur nombre. En espérant que mon premier poste te plaise Smile ]


Dernière édition par Ethan Enaël le Ven 25 Jan 2013 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Left_bar_bleue0/10Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeJeu 24 Jan 2013 - 20:11

Le calme était revenu dans le camp, et ce n'était pas pour déplaire à un Lorenz qui n'avait que faire de tant de bruit alors qu'il était le plus souvent plongé dans des grimoires presque incompréhensibles. Grimoires qui étaient encore là d'ailleurs, posés un peu partout dans la tente. Il la balaya du regard en entrant, depuis quand était-il du genre à laisser ses affaires en désordre ? Cela ne lui ressemblait pas, lui qui avait toujours été si soigneux, si méticuleux, attaché à un ordre presque militaire qui, il en était sur, devait être la règle dans les affaires du vampire qui entrait à sa suite. Depuis quand avait-il changé à ce point ? La réponse s'imposa d'elle même, il avait cessé de s'intéresser à autre chose qu'à ses recherches depuis l'instant où il avait eu l'espoir de trouver un remède à son mal. Dès lors, plus rien d'autre n'avait compté. Même l'appel du sang n'avait plus eu d'attrait à ses yeux et il lui était arrivé plusieurs fois de supporter les affres de la soif rien que pour ne pas quitter ses livres et pour continuer à dévorer chaque ligne dans l'espoir que la prochaine lui apporterait la solution. Fort heureusement, tout cela allait se terminer, car il l'avait, cette solution...

Son regard clair se posa sur un livre en piètre état, un livre insignifiant au premier abord et qu'il n'avait pas prit la peine de lire tout de suite, pensant trouver ses réponses dans d'autres grimoires et certainement pas sur celui-ci. Combien d'heures, de journées et de nuits entières avaient perdu à éplucher d'autres œuvres alors que la réponse se trouvait dans celui-ci ? Un simple recueil de contes, comptines et autres chants baptistrels qu'il avait ignoré pendant longtemps avant de se décider à contrecoeur à l'ouvrir. Si son cœur avait été encore en vie il se serait certainement emballé au moment où enfin, il trouvait les mots qu'il avait si longtemps cherchés. Ainsi donc, il existait bien une solution... Ainsi donc, la malédiction pouvait être vaincue... Un espoir fou s'était alors emparé de lui, un espoir qui désormais ne s'éteindrait plus.

« Mon Seigneur. »

La salutation le tira de ses pensées, étonnant comme les deux généraux, l'ancien et le nouveau va-sans dire, pouvait à la fois êtres différents et se ressembler. L'un était fonceur, l'autre était brûlant, l'un était glace, l'autre fut flamme. Une flamme qu'il dû étouffer lui-même d'ailleurs après qu'elle eu tenté de le brûler. Le glace serait-elle moins impétueuse ? Il avait tendance à croire que oui, c'était d'ailleurs une des raisons qui l'avait poussé à choisir ce vampire là parmi tous les autres pour commander les armées, il en fallait bien un n'est-ce pas ? Quand à cette ressemblance, ce côté martial exacerbé qu'ils partageaient tout les deux, c'était un des éléments qui avait poussé Lorenz à accomplir leurs deux transformations. Rien de mieux qu'un outil, si ce n'est un outil affûté... L'important était qu'il puisse servir sans poser de questions, dommage qu'Elrorad ai fini par l'oublier à un moment donné. Il lui avait donné trop de libertés, trop de privilèges aussi peut-être. Il avait fait confiance, contrairement à ses habitudes. Il ne referait pas deux fois les mêmes erreurs, bien entendu pour qu'un général puisse servir utilement il fallait pouvoir lui accorder une certaine marge de manœuvre, une certaine... Confiance... Lorenz doutait fortement d'être encore capable d'accorder un tel privilège à quiconque, tant pis... Il laisserait le temps passer et lui dicter si oui ou non ce général là valait mieux que l'ancien, il n'avait pas encore d'opinion tranchée sur la question et restait sur ses gardes. Cela n'avait pas d'importance, il avait l'éternité pour y réfléchir, pour peu qu'il accorde un tel temps à l'autre de faire ses preuves...

Le rapport précis qui fusa de la bouche du général ne l'étonna pas, il y avait bien longtemps qu'il connaissait ces estimations mais il avait besoin qu'elles soient constamment réajustée, l'armée humaine enrôlait de nombreux nouveaux soldats ces derniers temps et se déplacer beaucoup. De plus il était trop intelligent pour ne pas comprendre qu'en tant que général proche de ses hommes Enael était bien mieux placé que lui pour obtenir des informations que ce soit sur le campement lui même ou sur le monde extérieur. Être Prince avait ses inconvénients, il était parfois difficile d'obtenir des informations fiables et non déformée par l'envie de plaire, ou tout simplement de ne surtout pas déplaire...

Pensif, il l'observa tandis qu'il se relevait doucement, indifférent à la semi lutte intime que menait leurs esprits totem pour équilibrer la température ambiante et au final s'accorder sur un consensus mi chaud-mi-froid. Etonnant tout de même que cette dualité parfaite qu'incarnait leur magie de esprits, cela l'avait intrigué à un certain moment, l'amenant presque à se demander si leur rencontre n'avait pas été un coup du destin mais à présent il s'en désintéressait. Ethan avait un totem puissant et très utile, un totem qui pouvait servir et qui avait même déjà servi par le passé, néanmoins la nature faisait que la glace était et serait toujours facilement vaincue par le feu, c'était une chose agréable à savoir. Un petite assurance sur le futur, un futur qui était bien improbable bien entendu mais il arrivait beaucoup de choses improbables ces derniers temps...

Pas repéré donc ? C'était un fait difficilement réfutable, si ils l'avaient été alors nul doute que toutes les armées des environs se seraient précipités sur le camp pour les éliminer une bonne fois pour toute, toutefois cela ne durerait pas, les espions humains étaient efficaces eux aussi et il faudrait très vite faire bouger le camp pour éviter ce genre de catastrophe. Ce petit jeu du chat et de la souris commençait à lasser l'ancestral ce qui se marqua par un léger froncement de sourcil lorsque l'autre souligna l'impossibilité qu'ils avaient de s'attaquer à des grandes villes. C'était encore trop tôt bien sur, l'attaque de Cymbor sur leur camp principal avait fait des ravages et ralenti considérablement tout ses plans. Un jour Gloria tomberait, c'était un fait inéluctable mais encore une fois il allait devoir faire preuve de sa légendaire patience avant d'en arriver là, la précipitation ne pourrait que causer leur perte.

« Je n'en doute pas » murmura-t-il comme pour lui même en écho à la promesse du soldat

La suite était purement stratégique, déduction militaire d'un homme habitué à lire les cartes de guerre et à anticiper les gestes de ses adversaires. Une anticipation qui pour cette fois ne semblait pas juste à l'ancestral, il haussa un sourcil, peu convaincu.

« L'aspect purement stratégique n'est pas la seule chose qui décide du sort d'une guerre. Tu oublies de prendre en compte l'état d'esprit de nos adversaires. C'est une erreur répandue... »

Il ne daigna pas continuer, n'étant certainement pas là pour donner un cours de psychologie à qui que ce soit et puis dans les faits la théorie du général se tenait, peut-être aurait-il même en partie raison bien qu'il n'ai pas envisagé le problème dans sa globalité. Depuis combien de temps les humains poursuivaient-ils les commandos vampires sans succès ? Combien de frères, de sœurs, de fils et de mère avaient-ils tués ou pire, transformés ? Combien de litres de sang, combien de tonnes de larmes avaient-il fait couler en deux ans ? Ces chiffres là n'étaient pas quantifiable bien que Lorenz ne doute pas une seule seconde que le soldat devant lui se serait fait une joie de faire l'impossible pour lui ramener ces chiffres pour peu qu'il les lui demande, et c'était des chiffres qui pouvaient renverser le cours d'une guerre, mais ça on ne l'apprenait qu'avec le temps. Enael aussi avait l'éternité devant lui, ce cadeau lui avait été offert par le vampire se tenant devant lui à l'instant même.

Le changement de sujet soudain amena une lueur perplexe dans le regard acier. Plongé qu'il avait été dans les affres de la malédiction et dans ses efforts pour trouver le moyen d'en sortir il ne s'était à aucun moment interrogé sur ce que pouvait en penser les autres vampires. C'était une question intéressante... Dégoût, joie, espoir, inquiétude ? Tout cela dépendait bien sur avant tout de l'affinité que chaque être de la nuit avait avec ses projets d'avenir et sa façon de mener le peuple. Ici et maintenant il voyait de l'inquiétude, bonne pioche par ailleurs car qui d'autre qu'un vampire loyal et dévoué à sa cause pourrait s'inquiéter de la voir mise à mal par les événements récents ? Néanmoins, il ne pouvait se permettre de laisser les choses en l'état, les vampires ne devaient en aucun cas douter, c'était dangereux...

« Non Ethan, tu ne peux pas te permettre... »

Réponse franche, ferme et définitive. Ou comment répondre sans répondre, il n'était pas dupe de la question sous-jacente derrière l'interrogation sur ses plans, mais puisque l'autre avait choisi de prendre des gants, autant d'abord répondre à sa question de façade.

« Un autre avant toi a connu beaucoup trop de mes plans, cela ne lui a pas réussi... Ils lui ont semblé trop grands je crois, il semble qu'il ai fini par... Douter... »

Son ton était étrange, à la fois dur et doucereux, semblant tantôt s'adresser au vampire présent et tantôt s'adresser uniquement à lui-même.

« Le doute, Général Enaël est le pire ennemi du soldat. Mais je ne t'apprend rien n'est-ce pas ? Ne t'offense pas de mes paroles, il est des instants où ce genre de doute est tout de même légitime. Je ne peux exiger que la race vampirique soit forte sans moi-même donner l'assurance de ma propre force , c'est un fait... »

Il ferma à demi les paupières, laissant sa magie se concentrer en lui à un tel niveau d'énergie qu'elle devenait presque visible à travers sa peau. Une aura sombre l'entoura, la température grimpa de plusieurs degré dans la tente à mesure qu'il lâchait la bride à son totem qui loin de se satisfaire du statut-quo que son maître lui avait jusque là imposé se précipita de toute sa force sur son opposé, incapable de supporter l'existence de la glace dans son périmètre. Connecté insolemment à la magie du continent et capable d'y puiser jusqu'à plus soif, Lorenz n'avait qu'une pression psychique à faire pour libérer un pouvoir cataclysmique sur tout la zone. Il concentra son esprit encore un peu, s'intéressant aux petites lueurs magiques qui entouraient chaque vampire. Certaines étaient plus importantes que d'autres, il distinguait l'aura puissante et pourtant ridicule d'Achroma dans le lot, il érafla douloureusement le niveau de magicien d'un Ethan qui à l'heure actuelle n'était plus pour lui qu'un minuscule puis de magie bien insuffisant à le rassasier. Il y puisa tout de même brusquement, le vidant d'une grande partie de son énergie avec autant d'efficacité qu'en aurait eu un sort de suppression de vie. Il raffermit la pression, effleurant les points vitaux du vampire avec une douceur trompeuse, démontrant par là à quel point il lui était à présent facile de tuer pour peu qu'on lui laisser la capacité de concentration suffisante. Il s'effaça soudain, reconcentrant son esprit sur la boule d'énergie qui était tout à coup apparue dans sa main et qui en devenait aveuglante de clarté :

« Les magiciens se trompent souvent sur ce genre de sort... Ils pensent que la puissance du mage se caractérise par la taille de la boule d'énergie qu'il peut créer... » murmura-t-il, les yeux plissés devant la lueur blessante

« Ils se trompent. N'importe quel idiot un peu puissant peut en fabriquer une énorme. Non, ce qui est difficile c'est de concentrer la magie. De rassembler la puissance de mille, de dix mille ou même de plusieurs milliers de sorts dans une seule boule d'énergie... ça, c'est difficile. »

A chaque mot, la boule rétrécissait jusqu'à ne plus devenir qu'une minuscule perle incandescente dans sa main, la lueur était à présent trop vive pour ne pas blesser irrémédiablement les yeux, il fixa donc son général :

« Ce genre de jeu demande d'autant plus de concentration que l'on possède de puissance brute. Je suis le meilleur mage de ma génération, ne t'y trompe pas. J'ai travaillé mon don chaque jour avec acharnement depuis ma naissance, j'ai affûtés mes armes avec d'autant d'opiniatreté que toi tu as affûtés les tiennes. Il m'a fallu des siècles mais j'ai maîtrisé ce jeu, ce qui n'était pas un mince exploit car la puissance brute qu'on m'a accordée à la naissance était énorme. Je suis devenu le meilleur joueur au monde dans ce petit exercice elfique... »

La lueur se fit rougeâtre, douloureuse. Elle vacilla un instant dans sa main, et il grimaça, blême sous l'effort. Il lutta quelques secondes encore, puis lâcha prise avec un sourire navré.

« Tu as compris où je veux en venir n'est-ce pas ? Je ne maîtrise plus ce jeu depuis l'absorption du sang de dragon. Et je doute fort de parvenir à le maîtriser à nouveau un jour, ma puissance brute est colossale, cela équivaudrait à enfermer des milliards et des milliards de sorts dans cette seule petite boule d'énergie... Je suis si puissant que je n'ai même pas besoin de maîtriser totalement ma magie, un fragment me suffit... »

Il se frotta les tempes, épuisé mentalement par cet effort colossal. La démonstration était subtile, néanmoins il ne doutait pas une seule seconde qu'elle avait eu l'impact désiré, Ethan ressemblait par certains points à Elrorad mais dans le fond il était bien différent. Là où l'autre aurait eu besoin d'une démonstration de puissance, celui là pouvait comprendre la finesse. C'était agréable en fait...

« Et au cas où un petit doute te subsisterait, saches que mon contrôle s'affermit de jour en jour et que je ne doute pas d'avoir doublé ma puissance d'ici quelques siècles. J'ignore combien il m'en faudra pour apprendre à contrôler entièrement mon potentiel, cela n'arrivera peut-être jamais mais ce qui est sur c'est que je n'ai pas besoin de cela pour écraser toute résistance sur notre passage. »

Il le fixa à nouveau avec calme, prêt à passer à autre chose et à lui annoncer enfin pourquoi il l'avait fait venir mais décidé à en finir avant avec ce sujet :

« Satisfait ? Ai-je eu tort selon toi de risquer les affres de la malédiction pour obtenir un tel pouvoir ? »

La malédiction... Il n'en avait pas vraiment parlé, pourquoi effleurer les points négatifs lorsqu'on pouvait ne parler que des points positifs ? Il pencha la tête, curieux de voir si l'autre aurait l'imprudence de l'interroger sur cela...




Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeVen 25 Jan 2013 - 0:24

Comme à son habitude, Ethan fut le premier à prendre la parole bien que l'espace d'un instant il eut une tout autre idée en tête, en voyant le désordre conséquent qui avait pris place dans la tente de l'Ancestral qui ne l'avait pas habitué à ce type de comportement, mais quoi qu'il en soit, il ne se pouvait pas se permettre de le lui faire remarquer. En agissant de la sorte, il ne serait pas à sa place et ce n'est pas ce qu'il recherchait, énerver son supérieur serait malvenu. D'autant plus que des sujets plus ou moins importants allaient et devaient être abordés d'ici peu, et venir s'attirer ses foudres, alors qu'il était déjà assez remonté d'avoir dû séparer les deux importuns n'annoncerait rien de bon. Quoi qu'il en soit son attention sur ce désordre apparent ne le dérangea pas plus d'une fraction de seconde, car à peine eut-il fini de s'exprimer que Lorenz prit la parole, le tirant hors de ses pensées encore tournées vers l'affrontement de leur deux esprits totems, Ethan disposant d'une affinité avec la glace, tandis que Lorenz lui avait le feu, l'élément le plus dominant des deux, capable par moment de rendre la glace aussi ridicule que possible, bien qu'en grande quantité et dans les bonnes circonstances, cette dernière dispose d'une résistance qu'il est difficile de négliger, hors ici, ce n'était pas absolument le cas, voilà de quoi expliquer l'absence dont il avait preuve l'espace de quelques secondes.

Oublier de prendre en compte l'état d'esprit de l'adversaire ? S'il n'avait pas été confronté au Souverain Vampirique, il aurait sans hésiter prit cette phrase comme une énorme blague, d'autant plus qu'Ethan n'est pas un piètre militaire, il affectionne tout particulièrement l'idée de « construire sa victoire sur les mouvements de l'adversaire ² » ce qui implique donc de prendre en compte leur façon de résonner et par la même occasion se mettre à leur place. Et c'est ce qu'il faisait actuellement, en exprimant son opinion sur la question, de toute façon il était là pour ça non ? Toutefois, chacun était libre de donner son point de vue sur la question, Lorenz le premier... De toute manière, il ne s'éternisa pas sur la question étant donné qu'il ne s'agissait pas du plus important aujourd'hui. Une fois que le sujet de sa santé fut abordée, sa première réponse n'étonna en rien le Général qui d'un simplement mouvement se redressa brusquement pour lui présenter ses excuses vis-à-vis de son attitude sans avoir à prendre la parole, malgré que ce qui s'en suivi l'ébranla intérieurement, il ne cherchait en rien à connaître le fond de sa pensée sur ce qu'il prévoyait, mais comme tout militaire qui se respecte, il espérait ne serait-ce qu'une esquisse de ce qui était prévu, ressasser le passé et les erreurs d'un incompétent et qui plus est un traître n'aiderait en rien cette collaboration plutôt étonnante entre le nouveau Général et le Seigneur Vampire.

En effet, le doute était le pire ennemi d'un soldat, c'est aussi pour cette raison qu'il n'est pas dans ses habitudes de discuter un ordre qui lui ait donné, d'autant plus que sa loyauté envers Lorenz est sans faille. Il va sans dire qu'il en est de même pour la confiance qu'il lui accorde bien qu'à ce jour celle-ci ne soit pas totalement réciproque, ce qui d'une manière ou d'une autre reste compréhensible. Cependant, la dernière question qu'il se posa n'eut pas vraiment l'effet escompté chez le Vampire, de toute façon à quoi s'attendait-il avec un être aussi paranoïaque que lui. Alors qu'il aurait aimé pouvoir se reprendre sur les propos qu'il avait énoncé, Lorenz ne lui en laissa pas le temps. D'instinct, la main du Général vint s'apposer sur le pommeau de son arme, non pas en signe d'agressivité, mais il y voyait là un moyen pour lui d'adopter une posture adéquate face à une personne aussi charismatique et imposante que l'Ancestral lui faisant face. Le regard toujours apposé sur lui, il put percevoir après quelques secondes une lueur sombre l'entourer au fur et à mesure que sa magie se concentrait, et aussitôt, la température qui était encore stable lors de la confrontation de leur deux esprits totems grimpa de manière fulgurante brisant la fraîcheur qui venait entourer le Général se ruant sur lui telle une bête sauvage que l'on avait trop longtemps excitée et maintenue en cage. Autour de lui se renouvelait sans cesse une fine couche de glace dans le but de maintenir son corps à une certaine température qui venait se briser constamment à la rencontre de cette chaleur devenant difficilement soutenable pour un être aussi froid qu'Ethan, s'il était habitué à une telle réaction ? Non, il en avait juste conscience, mais était loin de s'imaginer que son esprit totem pouvait s'avérer aussi intenable.

« ... » Un léger soupire tout juste perceptible échappa de ses lèvres glacées du Général qui en plus de subir cette chaleur s'apprêtait à encaisser un tout autre aspect de la toute puissance de Lorenz.

Et d'un coup, une partie importante de l'énergie d'Ethan vint disparaître au profit de l'Ancestral qui venait de prendre un malin plaisir à lui pomper de manière importante sans qu'elle apparaisse excessive, tuer son tout nouveau Général n'aurait aucun intérêt. N'affichant pourtant aucune contrainte physique apparente, au plus profond de lui son âme vacilla, tandis que son esprit tentait de lutter au mieux pour ne pas se montrer faible face à Lorenz, sur le coup s'il avait pu tomber a genoux en sentant son énergie le quitter de manière aussi brutale, il l'aurait fait, mais il n'en fit rien préférant tâcher de garder la tête haute et la même neutralité visible sur son visage, il laissait jouer son mental pour ne pas craquer. Portant toujours le regard en direction de Lorenz qui se donnait à une petite démonstration de l'étendue de ses pouvoirs. Et ce n'était pas fini, alors qu'il se remettait tout juste de cette soudaine perte de force, Ethan put ressentir une pression bien plus que trompeuse sur ses points vitaux révélatrice de la capacité dont il pouvait faire preuve à mettre un terme à son existence sur-le-champ s'il tel était son souhait. Sur le front du Général perlait quelques gouttes de sueur, il restait maintenant à définir s'il s'agissait de la réaction face à cette chaleur ou cette pression face à laquelle il était confronté. Et aussi simplement que cela, comme-ci de rien n'était, il libéra son Général de l'emprise qu'il avait sur lui pour enfin venir se concentrer sur la boule d'énergie qu'il venait tout juste d'apparaître dans l'une de ses mains, obligeant Ethan à plisser les yeux tant la lueur qu'elle dégageait était intense et à nouveau il s'en suivi un nouveau discours qu'écoutait plus ou moins attentivement le vampire.

Il est vrai que beaucoup de personnes ont tendance à croire que la taille imposante d'une boule d'énergie ou même de feu est révélatrice de la puissance qu'elle contient, ce qui n'est absolument pas le cas et visiblement, Lorenz lui l'avait bien comprit, alors qu'il continuait de parler, Ethan était comme émerveillé malgré l'absence totale d'expression physique par la taille remarquablement petite de cette boule qui rétrécissait encore un peu plus à chaque mot qu'il prononçait jusqu'à ce que brusquement le Général soit obligé de détourner les yeux pour reporter spontanément son regard vers la seule personne présente dans la tente. Le Seigneur Vampire ne manqua pas de rappeler qu'il s'agit à ce jour du meilleur mage de sa génération et ceci était le fruit d'un entraînement et d'un acharnement suffisamment conséquent pour avoir fait de lui ce qu'il est aujourd'hui, avec quelques petits plus bien entendu, sinon il n'aurait jamais été capable de prendre la tête du Peuple des Sangs-froids.

Finalement, voilà pourquoi « doutait » Ethan. Non pas qu'il ne le pensait pas capable de gérer le peuple, mais il s'inquiétait sur cette puissance phénoménale dont faisait preuve le Vampire Maudit... D'autant plus qu'il ne réussit pas à contrôler cette boule d'énergie qui ne tarda pas à virer au rouge avant d'osciller dans sa main pour ensuite laisser Lorenz lâcher prise sous l'effort considérable qu'il devait fournir pour la contenir.

L'effort fut tel qu'il en vint à se frotter la tempe affichant une légère fatigue mentale face à Ethan qui aussitôt détourna le regard sur les livres éparpillés dans la tente. Finissant de l'écouter, en tentant d'effacer les craintes que pouvait afficher son Général, il vint aborder un sujet plus que sensible aussi bien certainement pour lui que pour le vampire à qui il faisait face.

« C'est à ce moment que l'on aborde un sujet sensible qui aura ou non des conséquences selon la réponse que je vous fournirais. N'est-ce pas ? » Il n'attendait pas vraiment une réponse et pour cause, il reprit sans plus tarder : « Si je suis satisfait ? Est-ce que ma réponse vous importe vraiment, si tel est le cas, je prendrais volontiers la peine d'y répondre, mais en attendant je n'attends rien de vous si ce n'est recevoir vos ordres. Au jour d'aujourd'hui, c'est à moi de faire mes preuves et non à vous, mon Seigneur. » Sa réponse fut franche et ses mots bien que réfléchis étaient sortis le plus naturellement possible. Ethan avait toujours la même posture en signe de son assurance et cela malgré sa main qui affichait des petits signes de fébrilité par les petits tremblements tout juste perceptible dont elle faisait preuve, encore ébranlé par cette démonstration minime de force dont avait usé avec finesse Lorenz.

« Cela ne me regarde pas, je ne suis pas ici pour remettre en doute vos choix, ni votre aptitude à diriger notre peuple, je vous présente mes excuses si mes paroles ont pu vous offenser. » Il baissa légèrement la tête, avant de la relever et reprendre : « Comme vous me l'avez signalé, il arrive que ce doute soit légitime, ce qui explique mon interrogation quant à votre santé aussi bien physique que psychique. » S'arrêtant sur ses quelques mots, il laissa un petit silence s'installer, observant l'Ancestral dans lequel il aimait plonger son regard dans lequel il retrouvait constamment les raisons le poussant à être aussi loyal. S'il y avait quelque chose de rassurant à l'intérieur des yeux de Lorenz ? Non pas vraiment, mais la détermination dont il faisait preuve pour que ses ambitions aboutissent, Ethan aimait s'en nourrir pour ne pas perdre son objectif qui fut d'ailleurs rapidement remit sur le tapis.

« Mon Seigneur, loin de moi l'idée de paraître insistant concernant vos plans, mais diriger une armée, votre armée, sans même une ébauche de ce que le futur nous réserves me laisse un sentiment de frustration que j'aimerais combler. En tant que Vampire, je respecte votre choix, mais le Soldat et Général que je ne suis, ne peut pas se contenter d'avancer à l'aveugle constamment et pour cause. Si je souhaite pouvoir prendre en compte l'état d'esprit de mon adversaire, il me faut un minimum d'information que je n'ai pas encore. »

Ethan respectait plus que n'importe qui l'Ancestral, mais cela ne l'empêchait pas de se montrer ferme même avec lui sans l'offenser. Après tout, pour s'affirmer en temps que Général de l'Armée Vampirique, il fallait bien faire preuve de détermination et montrer qu'il savait ce qu'il voulait pour mener au mieux ses troupes au combat. Quand il sentit son énergie vitale auparavant sauvagement réquisitionnée par Lorenz revenir lentement, il fit quelques pas et hésita à venir s'essuyer le front sur lequel perlait encore quelques gouttes de sueur.

Et alors qu'il allait très lentement se l'égoutter avec un morceau de tissu soigneusement sortit de sa poche, il s'arrêta brusquement. Son regard vint se poser lentement sur la sortie de la tente, où là, semblait provenir une nouvelle source d'agitation, même après l'intervention du Seigneur en personne il y avait toujours quelques vampires assez téméraires pour s'échauffer de nouveau, mais c'était sans compter le retour du Général qui ne pouvait pas se permettre une nouvelle fois de se faire passer un savon par Lorenz. Ethan redressa sa tête observant son interlocuteur pour déceler une quelconque réaction de sa part, à condition qu'il ait perçut tout comme lui ce semblant d'agitation qui était probablement dû à la démonstration de force dont il avait fait preuve. Puis à son tour, il laissa brusquement exploser l'énergie de son esprit totem qui laissa une déferlante glacée se répandre sur le camp et dans la tente où ils se trouvaient tous les deux.

C'était sans compter sur celui de Lorenz qui une nouvelle fois fit office de barrière évitant par la même occasion de l'incommoder. D'un geste de la main, Ethan vint attraper du bout des doigts une goutte de sueur qui avait gelé sous la déferlante, avant que celle-ci ne fonde en réponse à l'affinité de feu qui régnait en Maître dans la tente.

« Je pense qu'il ne devrait plus y avoir de soucis, pour le moment, pardonnez ce petit désagrément... Nous allons pouvoir discuter paisiblement si mon Prince est toujours d'humeur à s'entretenir avec son Général, je pourrais comprendre que mes paroles vous aient quelque peu irrité. Et je ne tiens pas user de votre temps si précieux de manière inappropriée. » Conclus Ethan en jetant un oeil sur les ouvrages présents, il y en avait tant, est-ce qu'il les avait tous lu ? Probablement vue tout le temps qu'il avait passé enfermé ici. Ethan se remettait encore tout juste des événements passés, ses jambes étaient encore un peu fébriles, il se tenait droit et restait digne pour se montrer à la hauteur des attentes de l'Ancestral.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Left_bar_bleue0/10Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeMer 30 Jan 2013 - 19:20

Il n’avait même pas bronché…
Cette absence de réaction était plus que typique de la part d’Ethan, Lorenz l’avait remarqué depuis bien longtemps. Etait-il ainsi avant d’être transformé ? Sans doute, la transformation vampirique ne faisait qu’accentuer les traits de caractères et ne les changeait que rarement, il était donc plus que probable que le glaçon qu’il avait actuellement en face de lui n’avait pas été beaucoup plus expressif en tant qu’humain qu’il l’était en tant que vampire. Ce n’était toutefois pas pour déplaire à son supérieur, Lorenz pouvait ne pas aimer les elfes il n’empêchait qu’il gardait certains attributs de ce peuple parmi lesquelles ses oreilles pointues, sa stature fine et bien sur son habituel masque froid quasi impérial. L’impassibilité était un art à ses yeux, un point fort qu’il fallait travailler afin d’éviter justement de montrer ses possibles points faibles à l’ennemi. Nul n’était plus méprisable à ses yeux que l’être incapable de réfréner et de cacher ses véritables sentiments et pensées, son côté Elfique lui disait que c’était inconvenant, son côté vampirique lui disait que c’était dangereux. Le tout additionné avait fait de lui une créature fermée et presque impossible à déchiffrer, il allait de soit qu’avoir un général taillé dans la même trempe ne pouvait que le satisfaire. Bon point… Et autre bon point, il n’était pas idiot et avait parfaitement compris à quel point il jouait près du brasier qui pourrait le brûler. Pas de véritable crainte toutefois, peut-être une petite nervosité prouvée par le léger tremblement de sa main mais ceci dit il ne le craignait pas vraiment. Il le respectait donc par choix et pas par peur… C’était une autre sorte de loyauté, une loyauté à laquelle Lorenz était peu habitué et qu’il ne pouvait s’empêcher de mettre à l’épreuve, d’ébranler encore et encore pour voir jusqu’où elle tiendrait et si oui ou non elle était plus forte que celle qu’il imposait aux autres par la peur. La question était fascinante et monopolisa quelques secondes son attention : l’obéissance par choix était-elle plus puissante que l’obéissance par la peur ? Beaucoup aurait dit que oui et pourtant… Un choix ne pouvait-il pas être changé ? La peur elle, restait…

« …c'est à moi de faire mes preuves et non à vous, mon Seigneur. »

Il avait à peine écouté le début de la phrase, mais au moins la fin lui plaisait. Il comprenait vite, et bien. Lorenz se targuait d’avoir du nez en général pour les transformations, il savait repérer les humains qui feraient de bons vampires, ceux qui lui seraient utiles, mais là il devait dire qu’il avait vraiment bien choisi. Il était presque dommage tout bien réfléchi que le général d’Argent ai si longtemps fait de l’ombre au Commandant de Glace. Mais cela n’avait plus d’importance, désormais il n’y avait plus personne pour cacher Enael au regard de l’Ancestral. Bénédiction ou malédiction ? Ses actes seuls en décideraient, il avait déjà obtenu le poste le plus important juste après le Prince lui-même ce qui semblait lui convenir parfaitement, son avenir s’annonçait glorieux pour peu qu’il ne fasse pas de faux pas. Lorenz ne pouvait que l’espérer, un faux pas de la part d’un général était toujours plus gênant qu’un faux pas de la part d’un commandant...

Il accepta les excuses en silence, d’un hochement de tête presque imperceptible. Tout cela était déjà réglé dans son esprit et il s’apprêtait à passer aux choses sérieuses, soit à discuter de ses projets pour le village de Feusacré mais apparemment son interlocuteur n’en avait pas terminé.

« Comme vous me l'avez signalé, il arrive que ce doute soit légitime, ce qui explique mon interrogation quant à votre santé aussi bien physique que psychique. »

Tout compte fait, il était peut-être idiot quand même… Mais comment pouvait-on être à la fois intelligent et idiot ? Non en fait il était inconscient. Oui voilà, inconscient, c’était le mot qui convenait et Lorenz le savoura un instant dans le secret de son esprit tandis qu’une lueur dangereusement amusée s’allumait dans son regard. Elrorad lui-même n’aurait jamais osé mettre les pieds dans le plat à ce point là, il était parfois fonceur mais savait parfaitement où s’arrêter et quelles étaient les limites à ne surtout pas dépasser. L’aurait-il tué si il avait osé s’y essayer ? Sans doute, nul doute même… Il détestait l’insolence et oser s’interroger sur la santé psychique de son Prince ne pouvait qu’être de l’insolence non ? Et bien non… Aussi étrange que cela puisse paraitre cet énergumène trouvait le moyen de l’interroger sur sa santé mentale sans pour autant lui manquer de respect, joli tour de force… Drôle de personnage, vraiment…

Il leva un sourcil en une mimique qui lui était familière, ses lèvres frémirent sur une ébauche de moue amusée :

« Tu t’inquiètes de ma… Santé psychique ? »

Il avait laissé une courte pause dans sa phrase, comme si il réfléchissait aux mots que l’autre avait employé et les pesaient consciencieusement afin d’en prendre toute la mesure.

« En un mot, tu veux savoir si je suis fou ? »

Cette fois l’amusement brillait véritablement dans ses yeux, ses canines brillèrent furtivement tandis qu’il étirait ses lèvres fines sur un sourire plutôt narquois.

« Qu’as-tu pensé, Ethan, lorsque j’ai parlé de rassemblé le peuple vampirique, de lui faire quitter les ombres pour lui offrir à nouveau la surface d’Armanda, de détruire le peuple elfique, de faire plier les hommes et d’au final offrir aux vampires la place qui leur revient… As-tu cru que j’étais fou, alors même que tous s’opposaient à moi et que j’étais qu’un conseiller bien loin du pouvoir ? Pourquoi à ce moment là as-tu été l’un des rares à ne pas me croire fou alors que tous proclamaient le contraire ? »

Son sourire s’évanouit tout à coup, son visage se ferma et son regard s’assombrit tandis qu’il assenait :

« Et pourquoi par les esprits me poses tu cette question aujourd’hui alors que tous admettent que je ne l’étais pas et que je suis bel et bien en train d’accomplir ce que j’avais promis ? J’ai changé, certes, mais mes ambitions sont les mêmes et ce n’est certainement pas un dragon mort sous mes dagues qui m’empêchera d’arriver à mes fins. »

Il lui tourna le dos pour attraper quelques grimoires qui trainaient, les empilant ensuite à leur place dans cet ordre méticuleux qu’il affectionnait :

« Non Général, tout ce que tu ne comprends pas n’est pas forcément fou. Tu le savais, jadis. »

Un silence passa, qu’il fit durer longuement comme pour mieux leur accorder à tout deux le temps de la réflexion. Il n’avait pas encore répondu à la suite des demandes du général, l’autre voulait plus d’informations, plus de confiance aussi, il fallait s’y attendre mais ce n’était pas plus réjouissant pour autant. Toutefois il faudrait bien qu’ils apprennent à travailler ensembles, tous deux avaient des projets importants à accomplir et cela commençait par le grimoire. Il décida donc qu’il était temps d’entrer dans le vif du sujet. Il ouvrait la bouche pour répondre aux demandes d’Enael lorsqu’une soudaine agitation à l’extérieur vint leur faire comprendre que de nouveaux troubles avaient débuté dans le camp. Le visage fermé, l’Ancestral rendit son regard au général, attendant de voir ce qu’il allait faire.

Cela ne tarda pas, et il n’eut même pas à s’absenter pour régler le conflit. Agité, l’esprit Serpent qui constituait son totem renâcla avec irritation contre la soudaine bourrasque glacée qui vint se fracasser contre le halo qui réchauffait la tente. Lorenz lui n’eut qu’un nouvel hochement de tête approbateur, il savait reconnaitre du beau travail lorsqu’il en voyait.

« Je pense qu'il ne devrait plus y avoir de soucis, pour le moment, pardonnez ce petit désagrément... Nous allons pouvoir discuter paisiblement si mon Prince est toujours d'humeur à s'entretenir avec son Général, je pourrais comprendre que mes paroles vous aient quelque peu irrité. Et je ne tiens pas user de votre temps si précieux de manière inappropriée. »

Il haussa les épaules :

« Evidemment que cet entretien doit continuer, je ne t’ai pas convoqué pour parler de ma santé mentale. Je veux que toute l’armée soit rassemblée et prête à se mettre en route le plus rapidement possible. Le temps des commandos et des raids est terminé. »

Il l’observa un instant, pesant le pour et le contre. Il avait eu dans l’intention d’uniquement lui donner les instructions nécessaires mais après cette conversation il avait changé d’avis et c’est avec prudence et choisissant soigneusement ses mots qu’il lui donna les informations que l’autre allait très certainement réclamer :

« Je cherche un Grimoire Ethan. Je sais qu’il existe et qu’il cache un secret absolument fabuleux, un secret qui serait assez puissant pour guérir la malédiction. Bien sur tu me diras que cela n’a pas d’importance pour le peuple vampire, mais la malédiction des dragons est la chose la plus puissante qui existe à ma connaissance en ce monde. »

Il fit une nouvelle pause, le regard vif :

« Tu as compris n’est-ce pas ? Une chose plus puissante que la malédiction des Dragons… Ce n’est même pas imaginable. Il nous faut cette chose, que ce soit une magie, un objet ou un être vivant. Nous devons le trouver ne serais-ce que pour empêcher que nos ennemis s’en emparent. Et ils le cherchent, j’ai appris que l’empire enquêtaient sur les mêmes sujets que moi … »

Cette idée l’agaçait, pourquoi donc ce secret si longtemps enfouit intéressaient-il tout à coup tant de monde ? il ne se l’expliquait pas, et il n’aurait sans doute jamais la réponse…

« C’est dangereux, l’armée impériale ne pourras pas nous manquer si près de Gloria. Nous pouvons tout perdre d’une seule bataille et pourtant nous ne pouvons pas ne pas la tenter. Nous allons devoir nous rendre à Feusacré et y combattre l’ennemi… Et c’est toi, Général, qui devra gagner cette bataille. Pour réussir cet objectif tu auras toutes les informations et tous les moyens dont nous pourrons disposer. A toi maintenant de me dire comment un général de guerre procéderait en de telles circonstances… Sachant que la vitesse est notre allié, chaque jour qui passe leur permet de rassembler de nouveaux régiments… »


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeJeu 31 Jan 2013 - 11:06

S'il s'inquiétait pour sa santé Psychique ? Oui bien sûr, mais à quoi bon se justifier sur ses propos après cette démonstration de force qu'il avait réalisé un peu plus tôt. Par Psychique, il entendait le mental, ce même mental lui permettant de contrôler cette puissance dont il semblait déborder à un tel point qu'il n'était plus capable de la maîtriser comme il fut un temps, mais cela n'avait rien de déplacé, il s'agissait là d'une pensée comme une autre qui ne visait en aucun cas à désigner le Seigneur Vampirique comme quelqu'un de fou. Mais malheureusement pour Ethan, ses mots furent interprétés d'une manière un peu différente que celle envisagée par le Général. S'il voulait savoir si Lorenz était fou ? Non pas vraiment, cela l'importait peu d'autant plus qu'il ne l'avait jamais considéré comme tel. Le respect qu'il avait à son égard était bien trop important pour qu'il le compare de la sorte sans raisons apparentes. Ce qu'il a pensé lorsqu'il a rassemblé le peuple vampirique quittant leur ancien Domaine Souterrain afin de fouler la surface d'Armanda pour aller anéantir le Royaume Elfique et briser ce peuple répugnant que sont les hommes ? C'était une très bonne question, d'ailleurs avait-il même déjà pensé quoi que ce soit à ce sujet ? Pendant une courte réflexion il fit abstraction des paroles prononcées par l'Ancestral afin de cogiter un moment. Quand il reprit plus ou moins ses esprits il put apercevoir le sourire de son Supérieur se dissiper lentement pour laisser place à un visage plus sombre avant de poursuivre ses propos. Certes, la question d'Ethan pouvait être incompréhensible, mais la raison se cachant derrière avait une réelle démarche, elle n'était pas posée dans le simple but de l'offenser et de lui faire part d'un quelconque doute à son égard. Puis l'Ancestral vint lui tourner le dos un moment à la recherche d'un grimoire qu'il attrapa tout en continuant de parler, ses propos soigneusement assimilés par le Général qui profite du silence pour mettre un terme à cette discussion d'une dernière « justification. »

« Cette aberration de penser un instant que vous étiez fou, ne m'a jamais traversé, ni même effleuré l'esprit ne serait-ce qu'une fois. Je suis ici pour vous servir pour la simple et bonne raison que je crois en vous, cette raison est à elle seule suffisante pour expliquer le pourquoi de ma présence à vos côtés durant toutes ses années et encore aujourd'hui. Je n'aurais nullement passé le plus clair de mon temps à défendre la cause d'une personne que j'aurais jugé comme folle. »

Il marqua une pause repensant à cette dernière question, devait-il y répondre quitte à s'attirer les foudres de son Prince ? Et bien, puisqu'il avait mis les deux pieds dans le plat autant poursuivre :

« Si je me suis permis de vous poser cette question, c'est que mon respect et ma loyauté à votre égard sont bien trop grands pour me permettre de ne pas m'adresser à mon Seigneur en toute franchise. Je pose simplement des questions que d'autres n'auraient pas le cran de vous posez pour diverses raisons. »

Il finit sur ses quelques mots, car il n'eut pas d'autre choix. Ethan aurait bien aimé s'étaler une dernière fois sur le sujet, mais l'agitation extérieure ne lui en laissa pas le temps. Son regard croisa celui de l'Ancestral, signe qu'il attendait de voir ce qu'il allait advenir de cette situation qui fut rapidement réglé par le Général et son Esprit Totem laissant échapper un simple mouvement de tête à Lorenz en signe d'approbation avant de poursuivre dans un haussement d'épaules. Et enfin le sujet le plus intéressant fut alors abordé, ce qui intérieurement et au plus profond de son âme fit sourire Ethan qui se garderait bien de laisser son visage esquisser ne serait-ce que l'ombre d'un sourire. Il était à la recherche... D'un grimoire ? D'après lui, ce livre cacherait un secret somptueux celui de guérir la malédiction du Dragon dont il était victime suite à la mort de Cymbor et des actes qui s'en suivirent, il est vrai qu'à première vue cette recherche n'apporterait rien à l'armée vampirique dans un premier temps, mais le simple fait de savoir qu'elle pourrait remédier à la situation actuelle dans laquelle se trouvait le Prince était une raison suffisante pour se mettre en marche. Tout cela semblait quand même presque inimaginable, un artefact plus puissant que cette redoutable malédiction des dragons que tout le monde, enfin plus ou moins, craint bien plus que n'importe quel autre symptôme sur le camp. Première complication, l'empire était lui aussi sur le coup ce qui aurait tendance à compliquer un peu les choses et encore que...

Toutefois, il est vrai que si près de Gloria l'armée impériale aurait vraiment de mal à manquer l'armée vampirique en mouvement. Tout perdre sur une seule bataille ? D'après le Général cela n'était pas envisageable, il était bien trop prêt pour cet affrontement et il ne manquerait pas de mettre en déroute ne serait-ce qu'une infime partie de l'empire, à cette simple idée un léger frisson vint lui parcourut la colonne.

« Mon Seigneur, si je puis me permettre, j'ai déjà pris des dispositions pour mobiliser l'ensemble de notre armée qui est d'ailleurs déjà prête à suivre vos directives ce qui explique aussi un peu bien que cela ne soit pas une excuse l'agitation prônant sur le Campement en ce moment-même. Ils ne sont pas dupes et savent très bien que quelque chose se prépare, moi le premier. Nos cavaliers et nos archers sont prêts ainsi que le reste de nos hommes. De plus, lors de mon arrivée je me suis permis d'instaurer une discipline encore plus stricte que la précédente au sein de mes... nos hommes sans outrepasser mes droits, ce qui nous accordera un petit plus que les humains n'auront peut-être pas face à nous... »

Posant son regard lentement sur son épée ténébreuse qui ne demandait qu'à être sortie de son fourreau et assouvir sa soif de sang.

« Comme vous l'avez signalé, la vitesse est notre allié ainsi que la nuit, je pense qu'il faudrait profiter de tout cela pour nous mettre en marche, contrairement à nos adversaires nous avons conscience qu'ils ne tarderont pas arriver une fois que notre armée aura foulé le sol de Feusacré ce qui nous donne un avantage considérable qu'il serait dommage de négliger. »

Vraisemblablement, le Général avait un plan qu'il se gardait bien de faire part à Lorenz, après tout il avait encore ses preuves à faire non ? Alors tout révéler maintenant enlèverait un certain élément de surprise que pourrait apprécier l'Ancestral, cette recherche de Grimoire mènerait donc belle et bien à une première véritable confrontation entre l'empire Humain et les Vampires qui étaient eux probablement mieux préparé que les hommes et surtout mieux armés, depuis le temps que cette préparation d'affrontement avait été envisagée, ils avaient eu le temps de se préparer au mieux. Il restait désormais à définir une tactique à adopter sur place de manière à ne pas perdre de temps et surtout ne pas se faire surprendre par une intervention surprise du côté des hommes. Feusacré était un village entouré de Collines, ce qui était un bon point pour le peuple vampirique qui s'offrirait une vue imprenable sur l'arrivée de leur adversaire, restait à savoir ce qu'envisageait Lorenz quant à la manière de trouver ce qu'il recherche. Il ne faisait aucun doute qu'il devrait raser le visage et ne laisser que des flammes derrières leur passage, signe de leur puissance et de leur détermination...

« Je suppose que ce « grimoire » est protégé secrètement par je ne sais quel groupuscule... D'après moi, recourir au déploiement total de l'armée sur les lieux ne présente aucun intérêt, d'autant plus que le Royaume humain regorge de collines plus hautes les unes que les autres nous offrant un point de vue stratégique que nous ne pourrons pas négliger. Je me réserve quelques idées quant à la possible arrivée de l'armée impériale, l'hiver pourrait s'avérer être présent plus tôt que prévue cette année. Mais comme l'a signalé mon Seigneur, plus vite nous agirons et plus nous bénéficierons de l'effet de surprise. »

Après quoi un silence s'installa tandis qu'il réfléchissait aux différents imprévus qu'il serait possible de rencontrer une fois sur place, Lorenz n'avait qu'un mot à dire pour que le Général déploie l'ensemble de ses troupes et mette en marche l'armée en direction de ce petit et misérable village qui n'est nullement digne d'accueillir les Vampires comme il se doit.

« Néanmoins, je déplore toutefois que le manque de temps ne nous permet pas d'établir un plan d'approche différent, il ne nous reste plus qu'à réaliser une approche stratégique que je me ferais un malin plaisir de diriger en usant de toutes mes connaissances militaires. » Resserrant sa main sur le manche de son arme, il porta son regard sur l'Ancestral...
Revenir en haut Aller en bas
Lorenz Wintel
Lorenz Wintel
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage exceptionnel
Expérience:
Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Left_bar_bleue0/10Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 9

Fondatrice

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitimeSam 2 Fév 2013 - 16:44

Du cran... Oui il devait bien l'avouer, le mot n'était pas trop fort, ce vampire là avait du cran. Où se situait la barrière entre la sottise et le courage, là il n'aurait sans doute pas su le dire mais effectivement le Général Enaël avait eu le cran de poser les questions que d'autres n'auraient jamais osé proférer, il devait lui accorder cela... Mais ce n'était pas une raison pour le laisser continuer sur cette pente glissante, même si il semblait y tenir beaucoup. Voilà une conversation qui finirait très certainement pas revenir sur le tapis... Mais ce n'était plus le moment. Ayant réglé l'agitation extérieures, les deux vampires étaient passés à un autre sujet, le sujet central de cette discussion...

Légère surprise. Ce sentiment fut rapidement maîtrisé par un Lorenz qui laissait rarement entrevoir ses pensées, son visage de bougea pas et c'est à peine si une lueur furtive passa dans ses yeux. Pourtant oui il était surprit, il ne s'était pas attendu à une telle efficacité de la part du nouvel officier. Ainsi donc cette agitation qu'il avait mis sur le dos de l'habitude agaçante qu'avaient les vampires en groupe de s'entretuer avait en réalité une autre explication ? Bien entendu les vampires en tant qu'êtres particulièrement instinctifs ne pouvaient pas ne pas ressentir lorsque quelque chose se préparait, mais jamais les anciens cadres de l'armée n'auraient pris le risque de mobiliser ainsi les hommes sur une simple intuition. L'argent ou la glace, la glace ou l'argent... Il les avait cru semblables pendant un moment mais plus les choses avançaient et plus il s'apercevait qu'en réalité ils étaient bien différents ses deux généraux. Enaël vaudrait-il mieux qu'Elrorad ? Peut-être... D'un simple hochement de tête, il valida ce qu'on lui disait, donnant tacitement son approbation sur la façon dont le nouveau chef des armées se taillait une place, et lui accordant du même coup une légitimité certaine à cette place.

"La discipline est un avantage appréciable." approuva-t-il succintement

« Comme vous l'avez signalé, la vitesse est notre allié ainsi que la nuit, je pense qu'il faudrait profiter de tout cela pour nous mettre en marche, contrairement à nos adversaires nous avons conscience qu'ils ne tarderont pas arriver une fois que notre armée aura foulé le sol de Feusacré ce qui nous donne un avantage considérable qu'il serait dommage de négliger.

Les prunelles rétrécies par la concentration, l'Ancestral fixa son interlocuteur. Il savait déjà tout cela, il y avait réfléchi pendant des heures mais ce qu'il savait aussi c'est que l'autre ne lui disait pas tout, une pause infime dans son discours avait suffit au politicien pour comprendre que le général était en pleine réflexion et qu'un plan quelconque se formait dans son esprit, un plan qu'il ne semblait pas vouloir dévoiler. Le regard d'acier se fit plus tranchant encore, méticuleux, presque soupçonneux. Lorenz n'aimait pas les surprises, il détestait ne pas connaître à l'avance le jeu qui allait s'abattre afin de pouvoir préparer ses coups bien longtemps avant que l'ennemi n'ai eu seulement l'idée de préparer sa défense. Pourtant l'être qui se trouvait dans sa tente n'était pas un ennemi, il en était à présent intimement persuadé. Devait-il lui laisser ses secrets au risque de finir déçu ou bien le lui arracher autoritairement au risque de lui enlever toute chance de faire ses preuves ? Silencieux, le prince pesa un instant le pour et le contre, écoutant d'une oreille distraite la suite du raisonnement. Il venait à peine de prendre sa décision lorsque Enaël en arriva à sa conclusion :

« Néanmoins, je déplore toutefois que le manque de temps ne nous permet pas d'établir un plan d'approche différent, il ne nous reste plus qu'à réaliser une approche stratégique que je me ferais un malin plaisir de diriger en usant de toutes mes connaissances militaires. »

Reposant son grimoire, il en caressa brièvement la couverture d'un air songeur :

"Le temps est ainsi, il se traîne interminablement lorsqu'il nous est inutile puis nous files entre les doigts dès lors qu'on cherche à le retenir..."

Ayant pris toutes les décisions pour le reste des opérations, il se redressa, raidissant les épaules en un rappel soudain de son rang et du rôle de chacun d'entre eux. Sa voix claqua avec autorité :

"Vous avez vos ordres Général. Débrouillez vous comme vous l'entendez, mais faites en sorte que ce grimoire soit à nous et pas à l'ennemi. Rapidement."

Les dés étaient jetés. Impassible, il le transperça d'un regard lourd de sens. Les mots avaient été choisis avec soin, Enaël avait à présent tout pouvoir sur l'armée vampirique et en apparence toute la confiance de son prince. Restait à présent à voir ce qu'il ferait de tels trésors...


Salut à toi , crois-tu pouvoir te cacher à mes yeux ? Je sais tout sur toi, tu es inscrit depuis le , ta dernière visite date du , et tu as 366 messages. Ne cherche pas à m'échapper...



Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Paresseux
! Personnage appartenant au Groupe Légende !
Mon rythme de rp est donc aléatoire et peut se trouver ralenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Empty
MessageSujet: Re: Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Bagarre et plan de bataille [PV Ethan] RP TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LE GUE DE JACOB
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts
» La bataille de Talavera
» Rapport de bataille gaulois/empire romain
» Rapport de bataille du scénario: Par Durin, nous résisterons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Rps terminés-