Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Achroma Seithvelj [En cours de modification]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Achroma Seithvelj [En cours de modification] Empty
MessageSujet: Achroma Seithvelj [En cours de modification] Achroma Seithvelj [En cours de modification] Icon_minitimeMer 23 Mar 2011 - 22:12

Achroma Seithvelj [En cours de modification] Fiche111

  • Nom : Seithvelj

  • Prénom :Achroma

  • Surnom :Altesse, l'Imbrûlé

  • Date de naissance : Hiver de l'âge d’argent

  • Age :1200 ans

  • Race : Vampire

  • Caste : dirigeant, politicien

  • Métier :Conteur/Gardien

  • Lieu de résidence :Voyageur

  • Arme principale :

    Il maniait autrefois une longue lance de cavalerie à la pointe forgée en forme de feuille soutenue par deux ailes de petites tailles, faite de mithril possédant, outre les capacités inhérentes à ce métal,la capacité de saper la magie la moins puissante dans une zone d'un mètre autour de son porteur. L'arme fut égarée selon lui, dans les terres sauvages au-delà du lac noir.

    Il l'a remplacée par un bâton, plus haut que lui, au corps cylindrique forgé dans un métal argenté, probablement un mélange entre du vif argent et du mithril ; sculpté de roses et autres végétaux et possédant une extrémité en forme de croissant de lune, agrémenté de disque incrusté fait d'améthystes. Au centre du croissant se trouve un disque fin de même type fait d'un diamant mais dont la fabrication reste un mystère. Celui-ci décharge une onde magique volant l'énergie des ennemis du porteur.

    Enfin la lame noire, Stormbringer, trouvera en lui un gardien dans l'attente de son nouvel élu, lorsqu'il l'aura reprise.



  • Style de magie préféré : Vampirique

  • Alignement : Neutre strict/ Neutre maléfique


Achroma Seithvelj [En cours de modification] Fiche210

  • Physique :Humain

    Les canons de beauté humaine place, en général, la force musculaire en bonne position. Pour être appréciable mieux vaux être fort, ou du moins en avoir l'air, à la fois par des muscles prononcés et développés, durs et saillants, preuve d'un entraînement physique, preuve d'une bonne santé mais également assurance que l'homme en question saura se défendre quand viendra le danger. Une peau subtilement tannée, bronzée est preuve que l'individu passe du temps à l'extérieur et n'est pas oisif ; un peu rugueuse, mais pas trop non plus, rendant le touché plus agréable et moins étrange. Qui a jamais vu un soldat, un vrai avec une peau de bébé tout juste né ?
    Un corps bien fait, sans une once de graisse, sans déformations autres que celles du maniement de l'arme ou de l'outil de travail, un corps pouvant supporter les aléas de la nature et de la vie, endurant... Il y en avait tant d'autres, tant d'arrêtés sur la manière de concevoir l'homme en ces temps reculés, donnant la part belle à la force et pour cause !

    Tant d'arrêtés qui le discriminaient en bloc, lui le jeune homme, le jeune noble qui ne ressemblait en rien à ce qu'on attendait d'un représentant du sexe fort de l'époque. Lui, qu'en dire ? De loin on hésitait à le nommer demoiselle ou damoiseau, sa silhouette déjà haute pour son âge, plus grande que celles de ses pairs, ses camarades. Lui donnait l'image étrange d'une sculpture de danseur. Son port, droit et mais raide, forcé, souvent incertain et pourtant, en s'approchant un peu, un observateur pourrait tout à fait distinguer le plis des épaules ramenées vers l'arrière, l'arrondis du dos cambré et la chute de reins sur une taille trop fine pour un jeune homme.
    Si sa silhouette possède des proportions, il ne s'agit pourtant pas de proportions types d'un être humain : chaque membre trop fin, trop long et frêle. De son buste féminin, à ses longues jambes élancées et fuselées mais maigrelettes, à des épaules étroites bien que rondes. Une maigreur renforcée par le port d'habits le plus souvent noir, renforçant son apparence de tige sur le point de se briser.

    Son visage oscille entre le fin et le famélique. Ses traits sont très étroits et le manque de chair accentue encore son coté anguleux,ils sont bien trop fins même pour une jeune femme. Sa peau est marquée par un teint cendré de malade gravement atteint, ou de cadavre pour ce qui l'en était, mais non uni, parfois piqueté de rougeurs ou de marques de stress. Son nez étroit et ses yeux soulignés de cernes entre le bleu et le violet laisse à penser qu'il ne dort pas énormément et, sans doute, est-ce là la plus strict vérité. Ses cheveux lui tombant sur le cou sont fins et ternes, sans vie comme des herbes après un hiver trop rigoureux et d'un blond terne qu'il laisse libre la plupart du temps, quelques mèches tombant sur ses yeux couleur de verre bleu soufflé, la seule partie de son apparence physique que l'on pourrait apprécier. Il passe en général inaperçu, assit dans un coin, à regarder par une fenêtre de la demeure de son père en soupirant, ne se mêlant presque jamais aux conversations tant il a horreur de sa voix, fluette et ponctuée de trémolos qui semble laisser penser qu'il est sur le point de pleurer en permanence et, lorsque quelqu'un décide de lui adresser la parole, il se roule en boule sur lui même et lance un regard effrayé de jeune faon perdu, croyant certainement que l'on va lui faire du mal.
    En somme... un petit animal effrayé et disgracieux, une plaisanterie de la nature, vilain petit canard au milieu d'une horde de jeunes poulains

    Vampire

    Une telle transformation... on attend forcément que les changements ne soient pas seulement pratiques n'est-ce-pas ? Après tout on ne renaît pas tout les jours.

    Il avait été le vilain petit canard dans le passé. Mais c'était le passé, et désormais il avait sa revanche sur la nature. Du frêle esquif sans avenir et sans attrait qu'il était dans son humanité, il est devenu une superbe créature qui n'a pas à rougir face à la beauté enchanteresse des elfes. Si il était déjà grand dans sa jeunesse humaine, il domine à présent la presque totalité des hommes, elfes et vampires ; sa haute silhouette est élancée comme une flèche et toujours très fine, peut-être un poile plus qu'auparavant, le faisant ressembler à une tige souple. Souple car si il possède un port gracieux et altier, et un corps dégageant quelque chose de particulier, une sensation de souplesse dirigée.
    Il se déplace avec légèreté, mais non comme un danseur ou un éclaireur, son élégance réside plus dans son attitude posée, paisible ; chaque geste appliqué avec une certaine lenteur, une lenteur tout à fait calculée bien entendu et accompagné d'une douceur étrange, pas de l'une douceur issu d'une quelconque sensibilité de l'esprit mais bel et bien de la conscience aiguë de posséder une force énorme et nécessitant de l'attention pour ne pas détruire quelque chose sans le vouloir.
    De même que le moindre mouvement de ses bras, de ses épaules, de même que chaque plis ou tentions ressemblait à une image de rêve chaque pas était mesuré au centimètre près. Pas de hâte, pas de traîne non plus, juste une démarche parfaitement en mesure. Il agit toujours afin de préserver au maximum son énergie, aussi il est rare qu'un geste de sa part n'est aucune signification, que se soit pour lui ou pour les autres.
    Son attitude change subtilement, lorsqu'il se trouve en présence de personnes de confiance. Cependant, si il était toujours aussi retenu et bridé la teneur de son maintient et de ses gestes étaient tout autre et on peut y déceler, alors, quelque chose de plus, sans que ce plus soit véritablement compréhensible.

    Son beau visage est peut-être la partie de son corps qui a le plus changée et en bien, étrange pour un non mort non ? Là où la chair manquait, là où la peau était grêle et les traits trop crus se trouve à présent un visage à la courbe agréable, les traits nets et masculins mais fins, bien moins anguleux que légèrement allongés sans que cela les rendent moins harmonieux, des coups adroits de sculpteur sur une peau lisse et pâle sans être blême, à la couleur oscillant en fonction de la lumière entre le crème et l'ivoire léger, une couleur qui pourrait presque passer pour humaine n'eus été l'éclat qu'elle dégage et le manque d'expression de son propriétaire, en règle général bien entendu. Ses lèvres subtilement plus fines que nécessaire ont une couleur plus sombre mais seulement légèrement, comme une rougeur passagère ou une poudre fine, des lèvres qui ne sourient presque jamais mais attirent en général l'œil, et son nez s'est vu reformé, rendant un tout à des années lumière de ce qu'il avait été. Ses hautes pommettes et son front dégagé lui apporte un air de noblesse supplémentaire sans l'affubler d'une roideur véritable.
    Ses yeux à la forme légèrement allongée sont passés du bleu clair au céladon, mélange aquatique de bleu et de vert, des yeux d'eau pour étancher la soif, la nuance d'émeraude dans ses prunelles varie en fonction de la luminosité et de l'intensité de son regard. Profonds, ils semblent souvent regarder au delà de son environnement immédiat, que se soit vers un rêve, un songe ou un autre univers issu de son esprit, personne ne pourrait le dire mais, lorsqu'enfin ils se fixent sur les formes il n'a pas la douceur que l'on pourrait attendre de cet être mais une pointe gelée clouant sur place par sa méchanceté, sa dureté et, tout simplement, son inhumanité... un regard qui, malgré l'apparence enchanteresse que peut avoir son propriétaire, lui vol son attrait et sa beauté, un simple regard bien plus désagréable et déroutant que tout le reste de ses charmes.

    Ses longs cheveux brillent légèrement, vifs et souples, tombant en une crinière lustrée dans le bas de son dos comme une rivière glissant le long de son corps et qu'il remonte le plus souvent en une haute queue de cheval ou tresse de manière compliquée, usant d'anciens modèles de son époque, certains pensent ses mèches de couleur argentées ou cendrées et elles le paraissent dans la lumière lunaire mais ne vous laissez pas tromper, elles n'ont rien d'étrange puisqu'elles sont simplement d'un platine très clair.

    Du reste de son corps, ou plus exactement de son corps nu, rien n'est visible. Il porte en présence d'un autre des ensembles, tuniques longues ou semi longues faite de velours ou de soie blanches ou, parfois noires, plus rarement de cuir mais certainement jamais de mailles d'aucunes sortes, accompagnées de pantalons légers et peu encombrants ainsi que d'un baudrier ou d'une écharpe d'étoffe noble. La seule pointe de couleur en dehors de ses épaulières et qui rehausse la finesse de sa taille qu'un homme de corpulence moyenne pourrait aisément enserrer de ses deux mains et en faire le tour. Quelque soit sa tenue il porte toujours un col dissimulant son cou et une partie de son visage et qu'il soulève parfois pour parler.
    Ses hautes bottes remontent jusqu'au dessus des genoux et sont similaires à des grèves, la solidité en moins; il porte également de long gants serrés remontant jusqu'aux coudes et lacés de bracelets de forces depuis le milieux du bras jusqu'aux poignets, faisant échos à un anneau d'argent ciselé sur chacune de ses mains, entourant annulaire ou indexe selon la journée. Une ample cape cendrée cache l'intégralité de son corps tel un nuage apprivoisé et cotonneux, ne laissant dépasser que ses épaulières, seuls ornement de métal qu'il accepte, ouvragées et brillantes elles passent toutefois inaperçu en comparaison de celui qui les portes... lorsqu'il décide de se montrer.



  • Caractère :
    Parfois la simplicité peut,elle-même devenir complexe, surtout lorsqu'on met bout-à-bout chaque morceau d'un caractère pour en faire un tableau complet. Pour le vampire c'est exactement de cela qu'il s'agit. Prenez un bout de son psyché seul et il est possible d'en sourire par sa simplicité et cela même si cette simplicité cache elle-même une complexité plus profonde, mais lorsqu'on doit avoir affaire à lui dans son entièreté les choses se montrent alors bien plus compliquées.

    La première chose qui frappe chez lui, on peut le comprendre, c'est le calme, un très grand calme. Mais à deux facettes, l'une, courante, son calme contemplatif et paisible, une sorte d'état de grâce, plein de paix, semblant flotter dans une univers cotonneux faisant écho à celui beaucoup moins courant : le calme de roche et de pierre, plus immuable et inattaquable qu'un haut mur d'acier. Le calme sévère du seigneur en temps de crise face à une marée d'êtres affolés, se devant coûte que coûte de rester droit et d'offrir un visage sans défaut au monde.... mais un calme qui paraît parfois hautain à ceux qui le subissent.

    A ce calme s'ajoute une tendance à l'observation silencieuse, Achroma pouvant passer des heures à se tenir dans un lieu sans bouger, ses yeux semblant fixer sur quelque chose de précis tandis qu'il pondère des questions connues de lui seul ou, se plongeant dans diverses réminiscences...
    Peut on le qualifier de renfermé ? Certains ne s'en privent pas, ils n'ont ni raison ni tord, puisque son comportement ne tien nullement d'une volonté asociale mais simplement de la fatigue d'un esprit traînant depuis trop longtemps en ce monde. Lorsque la situation le demande il offre une attention polie à son entourage, lorsque le danger menace il en fait sa première préoccupation et lorsqu'il remplit ses devoirs il le fait avec diligence... mais jamais avec un regard ou un mot plus haut qu'un autre, toujours pensif même en pleine bataille ou peut-être devrait on dire surtout en pleine bataille ou l'effusion de mauvais sentiments et de mort le laisse réprobateur.

    Que la passion du sang existe il ne le nie nullement, qu'elle fasse partie intégrante des usages de son « peuple » il s'y oppose depuis longtemps, pour lui les tueries sont des maux nécessaires mais non moins barbares et dégoûtant, il s'y livre si il le doit mais il ne l'acceptera jamais et n'y prendra jamais le moindre plaisir, il préfère de fait distancer son esprit de ce genre d’événements. Pour cela, comme pour bien d'autres choses l'univers qu'il créer dans son esprit lui est plus agréable que celui de l'extérieur, le laissant parfois vide de sa substance du fait de sa présence fictive... et de fait, certains se pensent totalement ignorés ou méprisés en ces instants. Il ne cherche cependant pas à les détromper, considérant peut-être qu'un individu incapable d'un minimum de sensibilité ne vaux pas qu'il gaspille son souffle.

    Ce manque d'intérêt, cette attitude passive font elle de lui un être faible et sans volonté ? Loin de là, bien des êtres le sous estime de prime abord, le prenant simplement pour un enfant dans un corps d'adulte, il est cependant d'une redoutable intelligence, bien plus que la plupart, un esprit aussi vif qu'une flèche en vole et aussi affûté que l'acier d'une lame d'antan, il est tout à fait capable de trouver la faille dans une garde quelconque, dans un château ou dans le psychisme de quelqu'un, l'exploitant insidieusement.... si il le voulait bien sûr, de même il est très observateur et repère les détails souvent anodins mais pouvant en apprendre beaucoup sur un être, ces qualités doublées d'une volonté à toutes épreuves pourraient faire de lui un très dangereux parti dans les luttes de pouvoir des vampires, il n'a cependant pas la moindre envie d'y participer, de même que ses qualités ne sont pas faite pour menacer quiconque son existence n'est pas faite pour diriger celles des autres, il est une force tranquille et indépendante qui n'est en général qu'un arbitre pour les querelles des grands, lorsque celles ci en valent la peine.

    Il aurait put prétendre être prince des vampires, oui il aurait légitimement put, tenant tête aux concurrents potentiels mais l'ambition, si elle existe chez lui, vise le peuple vampirique et non un trône, bien des êtres l'ont appelé, et l'appelle encore, « Votre altesse » de par cette présence qu'il possède, suffisante pour se faire entendre sans avoir à lever le petit doigts, suffisante pour attirer les cœurs à lui sans même le demander... oh oui, n'eut il fuit ce genre de manifestation comme la peste et encore davantage peut-être serait il aujourd'hui à la tête des vampires... ou mort, tué par un certain ancestral.
    Si il n'accorde pas franchement de crédit à la grande majorité des jeunes vampires et dracos seul sait que pour lui même des individus âgés de plus de cinq cents ans sont encore dans cette catégorie, cependant ce manque d'écoute, peut-être, de foi en la jeunesse ou tout simplement de lassitude est marquée par une affection dissimulée, il ne regardera jamais un jeune comme un égal et il est aisé de comprendre pourquoi mais il n'hésitera pas à protéger et enseigner à ces enfants, SES enfants, qu'ils soient issus de ses crocs ou non, tous sont pour lui ses enfants et à ce titre mérite une chance de grandir convenablement ( et non comme des machines de guerre )... il lui arrive même, parfois, de temps en temps, en de rares occasions, de devenir chatouilleux concernant sa « famille » au point de montrer des signes de colères extérieurs, notamment si il s'agit de sa famille proche, ses disciples, son « père » vampirique ou quelques heureux élus mais encore faut il que le sujet du malaise soit d'importance car si ce n'est pas le cas alors il ne bougera pas le petit doigt, le favoritisme n'est pas dans ses habitudes.

    Il n'aime pas offrir de conseil tout préparés ou de leçon servie sur un plateau, chaque chose ne peut être correctement intégrée et appréciée que si elle nécessite un certain taux de travail pour être obtenu, que ce soit du travail physique ou mentale, ainsi il lui arrive souvent de donner des directives qui n'ont en apparence rien à voir avec le sujet de départ, de même qu'il apprécie de conter des histoires, d'antan mais également tirées de son imaginaire personnel, à ceux qui l'écoute et peu importe qu'il s'agisse d'hommes, de vampires ou d'elfes, la connaissance est universelle, un des nombreux liens qui unissent les espèces entre elles au delà de la haine et de la méfiance primale.

    Il a de l'espoir pour les siens, pour lui un royaume baigné dans le sang et la haine n'apportera strictement rien a personne y compris aux instigateurs, a il une idée fixe et précise sur la question ? Celui qui aurait put répondre est silencieux à jamais mais on peut penser que ce qu'il clamait était tiré des enseignements de ce conteur étrange qui balance entre des ténèbres insondables et un univers haut en couleur.
    Étrangement personne n'a jamais tenté d'en savoir davantage, en partie dû au regard mélancolique et morne qu'il pose sur ceux qui ont osés par le passé, ou encore dû à son abandon près de cinq cents ans plus tôt pour parcourir la nature sauvage et les confins inexplorés du continent. Pourquoi un départ tel que celui ci ? Peut-être pour découvrir, comme il le prétend, la raison pour laquelle les vampires sont apparus, oh pas la raison telle que les elfes l'ont présentée bien des décennies auparavant mais la véritable, car bien sûr tout être en ce monde a une raison d'exister, un but dans la grande partie de jeux de l'univers. Une erreur de sa part ? Une faiblesse de vieil homme ? Toujours est il que pour ceux qui ont l'honneur de discuter un minimum avec lui découvrirons un vampire à l'esprit ouvert, capable de s'entendre avec des êtres d'autres races sans en référer aux haines ancestrales, soutenant une possible entente entres elles et espérant pouvoir contribuer à une cohabitation entre toutes les races, persuadé que la véritable menace est ailleurs.

    A tord ou a raison il ne se cache aucunement dans ses discours ou ses idéologies, que celles ci deviennent une menace pour lui ou non, il affronte ceux qui se posent contre ses idées que ce soit avec des mots ou, si ils y tiennent tant, avec des armes... le véritable challenge n'étant donc pas de découvrir dans quel « camp » il peut être, si tant est qu'il choisisse un camp, mais bien de lui faire dire. Est il donc couard à ne jamais s'avancer ou prendre ouvertement parti, en a il perdu la capacité avec le temps qui passe, non certainement pas, il a été et reste un grand manipulateur, le tout étant qu'il ne désire plus faire usage de tel moyen pour parvenir à ses possibles fins, les voies du mal sont certes toujours attirantes et effectives mais il en a appris d'autres, ni bonnes ni mauvaises, simplement des voies au service de ceux qui cherche à comprendre, à dépasser le bête tableau « ennemi contre ennemi sur un champ de bataille », un tel tableau ne l'attire nullement. A t'il la moindre fierté ? Oui bien sûr, qu'elle soit à son image ne fait pas non plus le moindre doute, pour lui le regard des autres est un catalyseur de l'existence mais seul un être propre peut déterminer ce qu'il est et ce a quoi il a droit, il s'agit d'un enseignement comme un autre, certains le possède d'autres non.


  • Aime/déteste :

    Il y a tant de chose en ce monde, peut on vraiment dire pour chacune d'entre elle... aime ou n'aime pas ? Non évidement, aussi se contente il de sourire a ce sujet, tant d'années pour tant de choses et pourtant il ne les a pas toutes vues. Il aime.. particulièrement le calme et la raison, de même que le silence, le bon silence et non les silences de morts régnant parfois parmi les êtres pensants. Il aime... Armanda, son monde sa beauté, son imperfection aussi ainsi que celle des êtres qui s'y trouve... oui c'est cela réellement, il aime Armanda dans son entièreté avec ses hauts et ses bas. Quand à ce qu'il n'aime pas.... cela dépend, du temps et du lieu.


  • Particularité :
    Inutile de comparer un être à un autre, chacun est unique, chacun singulier, c'est ce qui fait la richesse du monde et c'est pourquoi j'en ai fait mon trésor...


  • Histoire : EN REFONTE

  • Liens familiaux : /

  • Autres liens :EN COURS

  • Code du règlement : Ok by moi même


Achroma Seithvelj [En cours de modification] Fiche311

  • Petite présentation : Meri

  • Nombre de connexions par semaine : /

  • Particularité RP : /

  • Comment avez-vous découvert le forum ? :/





Dernière édition par Achroma Seithvelj le Sam 8 Déc 2012 - 17:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Achroma Seithvelj [En cours de modification] Empty
MessageSujet: Re: Achroma Seithvelj [En cours de modification] Achroma Seithvelj [En cours de modification] Icon_minitimeDim 27 Mar 2011 - 19:31

  • Physique :

    • Force physique : Excellent
    • Agilité : Inférieur à la moyenne
    • Réflexes : Excellent
    • Endurance : Moyen
    • Résistance : Moyen
    • Beauté : Excellent


  • Mental :

    • Force mentale: Excellent
    • Patience / Self contrôle : Supérieur à la Moyenne
    • Intelligence : Excellent
    • Arrogance : Moyen
    • Gentillesse : Catastrophique
    • Prestance/Charisme : Excellent
    • Mémoire : Moyen




  • Niveau guerrier :

    • Epée : Catastrophique
    • Lance : Supérieur à la moyenne
    • Arc : Catastrophique
    • Poignard : Catastrophique
    • Combat à mains nues : Catastrophique
    • Equitation : Supérieur à la moyenne


  • Niveau magique :
  • Grand Maître mage

  • Esprit-totem : ne remplissez pas cette partie, elle est réservée aux admins.


Dernière édition par Achroma Seithvelj le Mer 30 Jan 2013 - 8:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Achroma Seithvelj [En cours de modification] Empty
MessageSujet: Re: Achroma Seithvelj [En cours de modification] Achroma Seithvelj [En cours de modification] Icon_minitimeDim 27 Mar 2011 - 20:23

Validé pour permettre la mise en jeux ^^ un seul petit point pourrait changer mais rien de vital
Grand Maitre mage, totem hiboux
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Achroma Seithvelj [En cours de modification] Empty
MessageSujet: Re: Achroma Seithvelj [En cours de modification] Achroma Seithvelj [En cours de modification] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Achroma Seithvelj [En cours de modification]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» [Mission D] - Cours de RCR
» Modification du 30/06/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Présentations de vos personnages :: Fiches validées-