Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Empty
MessageSujet: Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Icon_minitimeMar 22 Mar 2011 - 22:53

    Des mois de voyage et tout ça pour avoir les plans du palais impérial. Pourquoi fallait il toujours faire des détours aussi longs pour réussir une mission? Kirialys enrageait intérieurement, elle n'avait quasiment plus de vivre et se retrouver sur le territoire des vampires ne l'enchantait pas plus. Sans compter que la pluie ne s'était pas arrêter depuis des jours. Campé sur son cheval à la robe aussi noire que le lac où elle avait rendez vous, elle ne pouvait s'empêcher de penser à son ancien amour: Caleb. Il lui manquait tellement, cette mission aurait été tellement plus facile avec lui à ses coté. A chaque bruissement de feuille elle espérait le voir sortir de nul part, mais rien. Rien que le vent et la pluie, quelques larmes vinrent embrumer son regard. Elle se fit violence pour oublier ses souvenirs et regarder aux alentour. Tout était calme, trop calme, elle décida de se mettre à couvert derrière la végétation rare mais concentrée a certains endroits de la plaine. Elle descendit de sa monture et attendit. Quelques minutes plus tard, des cavaliers passèrent, bride abattu en direction de l'Est, ils avaient l'air de pister quelque chose ou quelqu'un. Elle hésita un long moment avant de reprendre la route vers son contact.

    En chemin, elle trouva une auberge délabré aux vitres brisées. Pourtant, le vent lui rapportait qu'elle était occupée par de nombreuses personnes, de plus la lumière jaillissait des anciennes vitres. Cela devait être le seul lieu de repos à des kilomètres à la ronde, un lieu de passage privilégié par les voyageurs. Pourtant, l'état de la bâtisse faisait froid dans le dos. Kirialys sauta de son cheval et l'attacha a un arbre un peu plus loin. Sa longue cape balayait la terre détrempée, elle savait que faire halte dans un endroit aussi sordide comportait de nombreux risques mais elle avait besoin d'échapper durant quelques à la pluie battante. Lorsqu'elle passa le pas de la porte, tout les regards se posèrent sur elle, les conversations devinrent murmurent. Elle abaissa sa capuche, libérant sa chevelure rousse, sans se soucier des inconnus, elle s'installa à une table à l'écart. La chaleur de la taverne lui procura un grand réconfort, elle poussa un long soupir de contentement. Malgré l'absence d'isolation, il faisait une chaleur torride certainement la chaleur humaine. Elle n'eut pas le temps de savourer cette sensation de bien être qu'une femme ayant quelques années de moins qu'elle s'approcha et lui demanda ce qu'elle voulait boire. La voleuse se décida à prendre un verre d'absinthe et remercia la serveuse d'un signe de la tête. Elle se débarrassa de sa cape et l'accrocha à sa chaise. Son haut, un corset de cuir, moulait parfaitement ses formes ce qui attira deux hommes. Le premier, un homme d'une trentaine d'année à la chevelure noire comme le jais et aux yeux vert s'installa en face d'elle en s'excusant par avance du dérangement occasionner, il invita par la même occasion son camarade à s'installer. Le second devait être plus jeune que la chasseuse a en juger à son regard perdu et a son visage enfantin. Il avait l'air de ne pas comprendre la démarche de son père. Ce dernier, s'exprima en premier.


    _Qu'est ce qu'une aussi charmante femme fait elle dans un coin aussi reculé? Je suppose que ce n'est pas simplement pour admirer le paysage.
    Comme Kirialys faisait mine de ne rien entendre, il reprit. Vous êtes là pour affaire n'est ce pas? Et je devine aisément a quoi elles correspondent. Il lorgna longuement la poitrine de la voleuse puis se racla la gorge avant de continuer. J'ai un service à vous demander vous voyez cet enfant à coté de moi? C'est mon fils et j'aimerais qu'il devienne un homme alors vous êtes partante? J'ai louer la plus belle chambre qu'ils avaient et je vous paierais le service grassement.
    _Non, répondit avec autorité la jeune femme
    L'homme se leva et attrapa le visage fin de Kirialys en hurlant

    _Sale catin, mon fils n'est pas assez bien pour toi? C'est ça? Répond moi ou tu tâteras de ma lame.

    Dans un même mouvement il sortit un long poignard. Il étincelait à la lumière des bougies. Kirialys l'observa pendant un court instant, la lame était rouillée et l'homme le tenait mal. Cela suffit à Kirialys pour comprendre que cet homme bluffait et n'était pas de taille à se mesurer à elle. Sans perdre son calme, elle dégaina sa dague et entailla la main qui lui maintenait la tête. L'homme lâcha son arme, qui tomba en un bruit sourd sur le sol. Sans se lever elle donna un coup de pied dans la lame et mit la sienne sous la gorge de l'inconnu.
    _Mes affaires ne regarde que moi et si tu veux que ton fils devienne un homme commence à lui enseigner la maîtrise des armes si tu en es capable.

    Sur ce elle relâcha la pression qu'elle exerçait sur la tête du père et le repoussa d'un geste brusque avant de ranger sa lame. Autour d'eux le silence se brisa, beaucoup avait espérer voir l'affaire dégénérer mais le spectacle ne continuerait pas, ils reprirent leur boisson et reprirent leurs conversations. La serveuse choisit se moment de tranquillité pour apporter l'absinthe à la demoiselle. Elle l'engloutit d'une seule traite, la chaleur de l'alcool lui donna énormément de plaisir et lui monta à la tête avant de redescendre progressivement. Ce n'est qu'un peut plus tard qu'elle remarqua qu'un individu au teint blafard la fixait avec ardeur.
    Elle se leva, déposa quelques pièces et sortit. Le froid la saisit, elle remit sa cape lorsque des pas derrière elle attirèrent son attention


Dernière édition par Kirialys Alma le Lun 4 Avr 2011 - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Empty
MessageSujet: Re: Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Icon_minitimeSam 26 Mar 2011 - 10:32

Trois cavaliers pour moi. Ou comment nourrir Elusath en un rien de temps. Trop porté sur mes notions d'honneur, et malgré les sarcasmes de ma dragonne, un seul survécut, mais repartit sans sa monture. Je ne savais pas ce qu'ils faisaient là, et même comment en étaient-ils arrivés face à moi. Peut être étaient-ils là pour l'espionnage... Mais ils seront tombés sur moi, pas de chance. Il y a avait beaucoup de passage, ces temps-ci. Les cavaliers vont et viennent, et dieu sait si d'autres ne sont pas en train de circuler à l'heure actuelle. Mes fioles de sang de nouveaux remplies, le ventre calé par ce festin ( deux hommes, qui pensaient que leurs armures les protégeraient, la bonne blague... ), je ne souhaitais qu'une chose à présent, du calme. Je n'avais pas dégainé une seule fois Solaris durant ma courte bataille. A vrai dire, j'aurai pu ne rien faire, mais... Avoir un reptile géant cracheur de feu à ses côtés, sa peut avoir du bon, sauf si celui-ci rôtit le garde-mangé.
Mes ordres étaient clair : Elusath devait me suivre par la voie des airs uniquement, et me prévenir en cas de mouvement, dans ma direction. Chose que je pouvais faire sans soucis, merci mon totem. Mais bon, ceci était un prétexte pour rester seul, et ma dragonne le savait. Bon sang de bon soir, pire qu'une gamine, un estomac ambulant, couplé à une mentalité psychopathe. Un danger pour tous, moi y compris, même si je me doutais qu'elle ne me ferait jamais de mal, volontairement.
J'aimais circuler librement sur terre, et prendre le temps de contempler la faune et la flore. Pas forcément mauvais, mais pas forcément gentil non plus. J'étais, comme le disait très bien ma camarade, un déchet pour ma race; je préfère dire que je suis un curieux de nature. Prendre le temps d'étudier les choses avant de les tuer, où est le mal ! Malgré cela, elle m'avait choisit.. Et j'essayais d'inverser la tendance. Au lieu de subir ses caprices, elle devait subir les miens. Parmi ceux-ci, une distance "de sécurité" entre elle et moi. Bien que rien ne l'empêchait de fondre à une vitesse effarante sur nos rencontres. Je pensais longuement au meilleur moyen de justifier ces actes. Je ne l'avais pas choisis, encore une fois, mais c'est elle qui l'avait fait ! Sang. Aussi loin que pouvait l'être, une odeur de sang vint me titiller les narines. Mes narines guidèrent mes jambes; mes jambes me menèrent droit à un bâtiment qui ne devrait pas être là. Et regorgeant d'humain, sans aucun doute. Qu'est-ce que... Ce genre de taverne foutait ici ?! Merde, les gens ne savent pas que la mort les attends juste à côté ? Ils sont fous ces humains ! Sang. Elusath capta mes pensées, je l'entendis rire sournoisement. Aucun massacre, ma grande. Je tiens juste à voir d'où ça vient...

L'entrée en soit était repoussante. Et les effluves d'alcool qui émanaient de cet endroit n'était pas des plus agréables. Je m'avançai néanmoins vers l'intérieur, et sentit vivement le changement d'atmosphère. De la fraîcheur agréable de l'extérieur, je me retrouvai dans une chaleur suffocante à l'intérieur. Mes oreilles, merde. J'avais oublié d'emporter quelque chose pour les couvrir. Une armée d'yeux se rivèrent à moi. Un silence avait déjà était entretenu, et voilà que j'imposai par ma présence un second. Bref, pourquoi étais-je là, déjà ? Ah oui, trouver la source de l'odeur qui m'avait attiré ici. Ce ne fut pas compliqué, quoi que ce ne fut qu'une simple entaille. J'aurai voulu plus gros... Je pouvais faire en sorte que ça le soit, mais je m'étais promis de ne pas faire d'idioties. Voulant tout d'abord partir aussitôt, l'idée que je pourrai observer des humains en presque toute quiétude ici me traversa l'esprit; j'y adhérai. Ordonnant mentalement à Elusath de faire des rondes aériennes à l'extérieur, et de me prévenir aux moindres soucis, je me dirigeai vers ce qui semblait être le comptoir. Le "barman", ou tavernier plutôt, me considéra de haut en bas, avec des yeux écarquillés. Ben quoi, j'ai un nez au milieu du visage, et alors ? Si toutes les personnes ici présentes me voyaient comme un elfe, tout ce passera bien. Si je succombai à la pression de la petite voix dans ma tête qui me disait "Allez, juste encore un peu de sang", tout finirait de travers. Et les pertes seraient lourdes.
Je ne suis pas du genre à dire "parce que les Hommes et les Elfes n'aiment pas les Vampires et que j'en suis un, je me dois de ne pas les aimer à mon tour". Ça, c'est l'exemple typique du vampire de base, qui n'a rien compris à cette tendance. Nous payons pour un mal que nous avions commis, et je trouvais ça légitime. Cependant, mon alimentation était réservé exclusivement aux elfes et aux hommes... J'avais une dent contre eux, au premier degré. Non pas que je les détestes, mais... Je sais pas. L'instinct ?

Par contre, je n'aimai pas me faire observer de la sorte. Un homme aux cheveux noirs me dévisagea considérablement, et murmura quelque chose à la personne située à côté. Pas de pot pour lui, murmurées ou non, ses paroles furent clair comme de l'eau de roche.
" Si t'arrives à butter un elfe, fiston ptètre que la bonne femme te f''ra une pipe que t'oublieras pas ! "
Tuer un elfe ? Moi ? La bonne blague... Je m'assis à une table, vis la personne supposer me tuer se lever, et faire semblant d'approcher de moi, l'air de rien. Pas de carnage, sourit. Sourit pas, tu fais niai. Sois naturel... Carnage ? Cercle vicieux. J'attendis. Le vis s’asseoir face à moi, devinant le poignard qu'il tentait d'abriter dans son entre jambe. Comment devais-je réagir ? Je le tuais tout de suite ? Oh non, plus ingénieux. Usant de la rallonge de mon fourreau, j'appuyai son estomac avec, lui faisant comprendre rapidement la situation. Son visage blêmit, il se releva brusquement et retourna près de... Son père. J'étais fatigué très rapidement de ceci. Ainsi, même les elfes se faisaient tuer pour un rien ? Ou était-ce les Hommes qui étaient à l'origine de tout cela ? Je me relevai, et sortis, très rapidement. Je me surpris de trouver à l'extérieur la seule femme qu'il pouvait y avoir à des kilomètres à la ronde, mais n'y prêta pas plus attention qu'aux pouilleux ivrognes derrière moi.

Bien la peine de les laisser tous vivants, tch...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Empty
MessageSujet: Re: Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Icon_minitimeDim 27 Mar 2011 - 21:36

    La jeune femme était sortis de cette taverne sans aucun remord ou presque : la pluie, elle laissait derrière elle la chaleur d'un abri et la possibilité de se restaurer. Mais qu'importe. Il fallait de toute manière reprendre la route, qui deviendrait de plus en plus dangereuse au fur et à mesure qu'elle se rapprocherait du royaume vampirique. Tout le monde savait que l'entrée se trouvait aux alentours du lac noir mais aucun humain n'avait jamais survécu à sa découverte. Kirialys ne voulait pas être la prochaine à mourir bêtement. Elle marchait d'un pas lent mais déterminé vers sa monture lorsque elle entendit la porte pourrissante de la taverne s'ouvrir sur un bel homme aux cheveux argentés mais qui avait comme particularité d'avoir de longues oreilles. L'esprit de la chasseuse ne fit qu'un tour : un vampire. La prudence s'imposait, il suffisait d'une petite entaille sur son corps pour qu'il puisse la pister à des kilomètres à la ronde. Satané vampire. Elle n'était pas de ces humains qui détestait corps et âme les vampires mais elle savait la menace qu'ils pouvaient représenter pour elle et l'aboutissement de sa mission. D'un geste fluide et discret elle attrapa son arc et le mit en position afin de pouvoir tirer en cas d'urgence. Elle se tâta durant quelques minutes avant d'apostropher le vampire.

    « Bonjour créature de la nuit, j'aurais besoin de quelques précision sur un emplacement pourrais tu m'accorder ton aide »

    Pour une fois elle y avait mit les formes, elle ne voulait pas se retrouver vider de son sang. Le sang la nourriture favorite de ces créature rien que d'y penser des visions de batailles l'assaillirent surtout à la fin de l'hécatombe. Des centaines de corps, du sang à profusion, le meilleur endroit pour un vampire affamé. Elle détailla un peu plus l'humanoïde qui se trouvait devant elle. Il était comment dire...bizarre, il avait les caractéristiques de l'elfe et le charisme du vampire. Si la chasseuse n'en avait pas côtoyés lors de ces missions, elle aurait été incapable de deviner la véritable nature de l'inconnu. Son regard gris était perçant comme la plus tranchante des lames mais emprunt d'un certain charme qui invitait à venir sans méfiance à sa rencontre. Ce qui aurait été une erreur fatale. C'était la méfiance qui avait toujours fait survivre la petite humaine et elle ne comptait pas tomber dans un piège aussi classique que l'attirance pour un joli minois. Le reste du corps de son interlocuteur était équilibré sans atouts particuliers. Cela la mettait mal à l'aise, il était vraiment hors du commun mais pour le moment elle ne pensait qu'à une chose: partir, rencontrer son contact et directement reprendre la route pour Gloria.
    Soudain, venu du lointain, une patrouille de l'empire apparut. Que venait il faire dans un endroit aussi reculé? La jeune femme rangea immédiatement son arme et attendit l'arriver des « lumineux » comme elle aimait les appeler. De toute manière il n'était plus temps de fuir, elle remonta sa capuche pour ne pas que l'on reconnaisse son visage. Elle était recherché par l'empire depuis sa plus tendre enfance et faire partie de la Horde était en soi un danger qu'elle assumait pleinement. Ils s'arrêtèrent devant eux, le plus haut gradé, un homme d'une cinquantaine d'année bâtit comme un taureau descendit de sa monture bientôt suivi par ses subordonnés.


    « Bien le bonjour, la vermine, vous n'auriez pas vu des membres de la horde trainer dans le coin? Un de nos informateur, nous a apprit qu'une d'entre elle se trouvait dans les parage. Vous serez bien payé si vous nous donner des informations qui conduirons à sa capture. »

    La jeune femme jura intérieurement, il y avait donc une taupe. Elle comprenait maintenant pourquoi ses missions étaient toujours aussi compliquées. Le capitaine reprit perturbant alors le fils de ses pensées.

    « Alors l'elfe as tu vu quelque chose? »


    Elle n'avait rien à craindre de lui, il n'avait aucune idée de qui elle était. Elle comptait là dessus pour que ce léger contre-temps se passe sans effusion de sang. C'était avant que le gradé sorte de sa poche un papier représentant la jeune humaine. L'illustration bien que vague était très réaliste. Kirialys se sentit d'un coup très mal à l'aise, elle remonta instinctivement sa capuche. Elle attendit de voir la réaction du vampire avant de savoir ce qu'elle allait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Empty
MessageSujet: Re: Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Icon_minitimeDim 3 Avr 2011 - 21:01

Le lac noir, un lieu maudis des plus sinistre et tristement renommé, on aurait dis que l'eau noir repoussait toute forme de végétation et cela donnais un air mort et triste à pleurer a la région alentour. On dit qu'autrefois un dragon un dragon et son dragonnier s'étaient noyer dans les eaux, peut être était ce la mort de ses deux élus du Dracos qui avaient provoqué un trouble dans la magie, ce qui aurais pu entrainer un déséquilibre et semer une telle désolation. Ces terres étaient les dernières avant l'entrée principale de l'Ancien Royaume Vampirique du monde souterrain et représentaient l'une des extrémités de l'Empire Vampirique de la surface. En effet, le territoire du nouvel empire s'étendait d'Aldaria la maudit au lac noir, si on ne prenait en compte que l'extérieur et non pas les tunnels souterrain bien évidement. Dans cette région peut accueillante on trouvait bien évidement des vampires, mais aussi des voleur et autres rejettes de la société humaines, qui tentaient de survivre tant bien que mal et que les nocturnes du coin laissaient faire pour avoir une source de nourriture a porté.

Elusath aimait bien le lac noir, ses terres mortes apaisait son esprit et collait bien a sa personnalité vicieuse et destructrice, de plus elle en avait plus qu'assez de survoler ses routes bien droites avec tout ses vermines humaines qui n'arrêtaient pas défilé avec un air hautain sur le visage, si Etherion ne le retenais pas en permanence, il y aurait longtemps qu'elle aurait mis tout Armanda dans le meme état que le lac noir et ce dernier ne choquerais plus personne. En parlant de son dragonnier, on pouvait dire que celui-ci commençait vraiment à l'énerver ses derniers, surtout depuis qu'il avait instauré une toute nouvelle règle : maintenant qu'elle était grande et qu'elle pouvait voler seul, monsieur avais décrété qu'elle devait le survoler de loin et ne pas attirer l'attention, non mais pour qui il se prenait ? C'était pas parce qu'il était son élu qu'il devais se croire tout permis et d'abord, comment était’ elle censé le protéger du danger, si elle se trouvais si loin de lui ?! Enfin, celle qu'on surnommait le fouet d'or se pliait bon gré mal gré a ce caprice, car quant elle ne le faisait pas le vampire ancestral entrait dans une colère folle et elle n’avait pas envie de mettre a l'épreuve le lien déjà si fragile qui les unissaient pour l'éternité et même au delà.

Alors qu'Elusath survolait le lac noir, Etherion entra dans l'une des rares taverne des environs attira, elle ris sournoisement en pensant qu'il allait enfin laisser parler ses pulsions sauvages, mais il lui répondis qu'il voulais juste voir d'ou ca venait, avant de lui ordonné de faire des rondes autour de l'établissement. Voila qu'il se permettait carrément de lui donner des ordres comme a une chien bien docile maintenant ! Pour la peine, la dragonne décida de bouder son dragonnier et se retira de lui, sans pour autant se fermer totalement a leur lien pour au cas où. Ainsi, elle ne sut pas exactement ce qui se passa dans la taverne lugubre, mais en tout cas son camarade de lien en ressortit avec un air vraiment contrarier sur le visage, tout en marmonnant quelque chose qu'elle ne compris pas a cette distance. Une humaine aborda ensuite le vampire ancestral, celle qu'on surnommait le fouet d'or n'aimait pas trop cela, mais elle se doutait que son élu saurait se débrouiller face a une seule vermine.

Trop concentrer sur Etherion et la femelle humaine, Elusath ne remarqua pas la horde de cavalier approchant, jusqu'a ce qu'ils les abordent. Elle maudit son imprudence et son manque d'attention, puis elle s'attaquant a l'indentification de ses étranger, elle les reconnu a leurs uniformes : ils s'agissaient de soldats de l'Empire Humain, elle est son partenaire avait déjà eu affaire quant ils avaient parcourais les routes de leur nation. La dragonne était outrée, comment des soldats humains osaient pénétrer dans les terres de l'Empire Vampirique ?! D'accord il n'y avait pas beaucoup de soldats vampires posté dans la région pour défendre ses terres peut habiter, mais on ne pouvait tout de meme pas laisser des ennemis pénétrer aussi facilement le territoire, surtout que s'ils découvraient la vraie nature de son élu ils s'en prendraient à lui. Celle qu'on surnommait le fouet d'or plongea donc en piqué afin d'exécuter une attaque préventive.

Elusath attrapa d'abord avec sa gueule l'un des cavalier humain, en emportant son cheval, avant de les croquer brutalement et de les avaler en émettant un bruit des plus sinistres. Ha ce qu'il était bon de tuer une proie par pur surprise, ce n'était peut être pas très honorable, mais c’était tellement plus jouissif de dévorer une vermine qui ne doutait de rien plutôt que de l'affronté en combat loyal ! Alors que les autres impériaux prirent peur et commencèrent à s'enfuir, la dragonne émit un étrange rire joyeux et sadique, avant de se lancer a leur poursuite. Celle qu'on surnommait le fouet d'or commença d'abord par en cramer une grande partie grâce a son souffle de feu, puis elle massacra les autres en usant de ses dent de ses griffes, en prenant un vrai plaisir a se montrer si cruel et a baigner ainsi dans le sang de ses ennemis. Parmi ses pauvres victimes, l'un d'eux survécu et tenta de s'échapper en rampant, implacable comme seul un membre de l'espèce ancestral pouvait l'être, elle l'écrasa en se servant de sa queue, avant de pousser un rugissement victorieux des plus magistral ! Devinant la désapprouvassions de son dragonnier, la fille de Cymbor et de Asy s'adressa directement a Etherion, en usant de lien télépathique et en prenant une voix mental des plus graves.


-C'était nécessaire Etherion et tu le sais, s'ils avaient découvert ta vraie nature ils s'en seraient pris a toi, c'est une chose que je ne peu permettre !

Elusath alla ensuite se poser devant Etherion et la femelle humaine qui avait osé aborder son dragonnier. La dragonne approcha sa tète de cette dernière et se mis à la renifler, avant de projeter son esprit sur le siens, afin de s'adresser à elle d'une voix mental des plus menaçante.

- Qui est tu humaine et pour quel raison as tu osé adresser la parole au dragonnier de la noble Elusath ? Réfléchis bien a ta réponse vermine, car d'elle dépend ta survie, si elle me déplait tu subiras le meme sort que ses misérables....

Hrp : J’ai reçu l’autorisation d’Etherion et de Kirialys pour poster dans ce rp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Empty
MessageSujet: Re: Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Icon_minitimeVen 8 Avr 2011 - 14:09



Plus le temps passé, plus Elusath m'exaspérait. Reprenons depuis le commencement. Elle après éclosion : les premiers vampire qui m'approchèrent, et leur arracha le bras. Bien qu'elle comprit rapidement que les vampires n'étaient pas des menaces, ce fut fait. Quelques mois plus tard, elle eut une crise de jalousie lorsque j'utilisai un cheval. Dois-je vous dire ce qu'il est advenu de l’équidé ? Elle devait faire sa taille, cela ne l'empêcha pas de le dévorer d'une traite. Quelques mois ensuite, après avoir pris du temps pour lui expliquer que les chevaux étaient une nécessité pour le déplacement (elle étant trop jeune), elle carbonisa tout ceux qu'elle aperçut. Je vous explique pas les soucis qu'elle me cause, tout au long de son existence passé avec moi. Et voilà que des soldats humains, venu pour une étrangère et non pour moi, se voyait littéralement annihilé par Madame, sous prétexte qu'il représentait une quelconque menace pour moi. Vous n'avez jamais eu des envies de meurtre soudaine, vus ? Moi, très souvent. Parti d'un acte noble -me protéger-, cela cachait très certainement son ennui, et trahissait le plaisir qu'elle avait à les exterminer plus qu'à me protéger. Comment devais-je la sermonner, cette fois-ci ? D'autant que, à part les victimes déjà confirmées, la taverne et la femme à côté de moi risquaient d'y passer. Que faire....? Et elle était déterminée, en plus. Certaine que ce qu'elle faisait était "bien". Sa notion du bien était à revoir, par ailleurs...


C'était nécessaire Etherion et tu le sais, s'ils avaient découvert ta vraie nature ils s'en seraient pris a toi, c'est une chose que je ne peu permettre !

Qu'est-ce qui est nécessaire, qu'est-ce qui ne l'est pas ? Ôter la vie des mortelles de cette manière, très brutalement qui plus est, alors qu'ils ne vivent pas plus longtemps qu'une flamme le temps d'une nuit dans un feu de camp ? Elusath était bien gentille (ironique), mais maintenant, c'est moi qu'elle sous-estimait. S'il fallait briser le lien qui reliait un être vivant à l'étincelle de la vie, j'étais à même capable de faire déferler un ouragan dessus, et ne laisser aucune trace après mon passage. Mieux qu'un ouragan. Un jour peut être, elle comprendra que même si les temps changent, que les coeurs changent mais que les guerres subsistent, notre existence n'est pas vouée aux carnages. A moins d'être une brute sans cervelle, et je m'amusai à la titiller sur ce point-ci. Elle ne savait vraiment pas à quoi s'attendre... Et, à force de se croire supérieure en tout point, son arrogance la tuera, et me tuera. Maintenant, elle vira son regard sur la femme encapuchonnée, et je sus que, quelle que soit la réponse, pour avoir était témoin de la scène, elle ne s'en sortirait pas indemne.

Qui es-tu humaine et pour quelle raison as-tu osé adresser la parole au dragonnier de la noble Elusath ? Réfléchis bien à ta réponse vermine, car d'elle dépend ta survie, si elle me déplaît tu subiras le meme sort que ses misérables....

J'y repensais. Avant l'interruption soudaine imposée par une mastodonte écailleuse psychopathe, cette femme m'avait parlé. Je brandis rapidement mon bras entre elle et Elusath, sentant une pointe de colère m'envahir. Les mortels ne sont que du bétail. Mais quoique parfois stupide, il est doté de conscience. Juste cela me suffisait.
Ordonnant mentalement à ma dragonne de se la boucler et d'arrêter d’oppresser ainsi mon invitée, je jetai un dernier regard vague aux cadavres, ou déchiquetés, ou encore enflammés, et m'assurant qu'il n'y aurait guère plus d'hostilité que cela, répondis finalement à sa question, laissée trop longtemps en suspend. Quoique... J'avais l'apparence d'un elfe, comment avait-elle fait pour voir en moi..? Cachant ma surprise, pour éviter un massacre qui deviendra inévitable, j'adressai mon plus beau sourire, tout en inclinant ma tête sur le côté. Bouche fermée, sinon, elle verrait mes canines... Et il y aura comme une odeur de viande roussie !


Je suis, comme le disait un des hommes... Là-bas, qu'un simple elfe, de passage. Je peux vous accorder mon assistance, à condition que vous garder l'incident que vous venez de voir pour vous... En échange, je ne vous poserai pas de question sur la provenance de ces hommes ici. C'est équitable, non ?

Un autre point pouvait gêner. Je sais, je mentais, mais ce n'était pas ça. J'étais d'accord pour laisser une survivante, trop bon trop con, mais la taverne d'à côté, dont les créatures humaines concentrées à l'intérieur, n'avaient pas perdue une goutte du spectacle. Pour eux en revanche, je ne pourrai rien. Une fois le dos tourné, je savais qu'Elusath reviendrait ici, terminer ce qu'elle avait commencé à l'extérieur. Autre chose, que dirons les humains, si leurs patrouille ne revenait pas ? Que d'ennuis en perspective... Et évidemment, aucun moyen pour revenir dessus. Je conviai à l'inconnue de se mettre plus à l'aise, et fis part de mes inquiétudes à Elusath. Qu'importe qu'elle en prenne compte ou non, si elle pouvait se rendre compte que me "protéger" selon elle, s'était me mettre dans des situations plus délicates encore, cela me suffisait. Je lui transmis également mentalement l'activation de Solaris, un moyen de protection largement supérieur à tout ceux existant. Mon épée est là pour protéger, prendre la vie des autres n'est que relatif. LA dragonne le savait, et pourtant...

Bon, on y va ? Je m'impatiente, maintenant. Je vous suis, mais déplaçons nous rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Empty
MessageSujet: Re: Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Taverne lugubre et rencontres malsaines (pv Etherion Blaze et Elusath)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un bagarre à la taverne
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
» la taverne médiévale
» Massacrons-nous dans la taverne (pv Kealey) - Abandonné
» Silver Blaze, la flamme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-