Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

sur un air de musique (PV Rheryn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

sur un air de musique (PV Rheryn) Empty
MessageSujet: sur un air de musique (PV Rheryn) sur un air de musique (PV Rheryn) Icon_minitimeMer 23 Fév 2011 - 15:34

Lianna cheminait tranquillement vers un hameau non loin de la capitale, Gloria la Magnifique, ce petit village était d'ailleurs très réputé pour ses fils d'araignées d'excellentes qualités, fins et résistants, et qui se diluaient dans le corps humain sans infection ou autres risques pour la santé. Bien sûr, seul la qualité du tissage faisait que les soins étaient excellents et rapides, et la contrebande existait malheureusement: les fils d'araignée coûtaient chers et ce n'était pas tout le monde qui pouvait se les payer sans soucis. Cependant, son père avait utilisé son stock avec parcimonie tout en économisant pour la prochaine fois, à présent qu'ils étaient en rupture de stock, il avait envoyé son enfant en récupérer, ce qui expliquait pourquoi Lianna venait tout juste de franchir les portes de cette petite ville.

Déambulant le long des ruelles en recherchant la boutique où son père était l'un des meilleurs clients, elle faillit heurter, encore une fois n'est pas coutume, un bel homme qui semblait lui aussi chercher quelque chose. Bien qu'extrêmement maladroite, la jeune guérisseuse évita de le percuter et serra son panier contre son torse en le regardant timidement: elle n'était pas très à l'aise dans des foules ou face à des inconnus, malgré son caractère fort et bien concret.

- Hum b-bonjour, fit-elle doucement en s'inclinant pour le saluer, le regardant avec timidité et une pointe de curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

sur un air de musique (PV Rheryn) Empty
MessageSujet: Re: sur un air de musique (PV Rheryn) sur un air de musique (PV Rheryn) Icon_minitimeLun 28 Fév 2011 - 5:45

Loin...loin de la cour et de ses courtisans, loin des manigances écoeurantes des rapaces et autres opportunistes, loin du tumulte d'une Gloria échevelée, enfin bref, Rheryn avait enfin pu s'accorder son temps de paix. Normalement, aucune nation ne saurait briller suffisamment pour retenir l'épopée d'un Chanteciel, mais il faut avouer que le joyaux des hommes avait su le maintenir longtemps dans cette prison nacrée. Seulement il y avait-il quelqu'un à blâmer pour cela? Non, le Charmant faisait tout pour être agréable, alors il ne pouvait se plaindre que la cour désire sa compagnie. Et puis ce n'était pas comme si le tout était déplaisant, non, il aimait son peuple, aussi ne regrettait-il nullement de s'être mis au service de l'empereur. Il y avait juste que, de temps en temps, il devait se libérer des fioritures du somptueux palais, et retrouver la beauté simplette d'un ciel étoilé dans un vert pâturage. Certes, il n'en parla pas à son entourage, car nul doute que ce dernier ne serait point enclin à le voir gambader en parfaite insouciance par les temps qui courent, une mauvaise rencontre étant si vite arrivée.

Toutefois, il faudrait bien plus que la menace d'inconnu un peu belliqueux pour dissuader notre éternel optimiste, et profitant de l'aube timide d'un jour d'un printemps, il s'évada discrètement. Autant il pouvait briller par sa présence lumineuse, autant il savait se faire discret, et traverser la somptueuse Gloria avec la finesse et la douceur d'une brise. Ses habits se composaient d'un ensemble éparse de tissu couleur mousse, le faisant passé pour un banal inconnu, sauf si quelqu'un d'un peu cultivé avait le bon goût de relevé le petit clin d'oeil elfique que désignait le choix des couleurs. Quoiqu'il en soit, empaqueté dans un foulard de lin assez conséquent, et dans une veste à capuche dont les manches trop larges lui donnait un air un peu épique, il était armé contre le froid encore présent de l'hiver passé.

Ses bottes de cuirs foulaient doucement un sentier de terre peu entretenue, tandis que la gigantesque citée impériale n'était plus qu'une vision datant de quelques jours déjà. Sans doute certain profiterait de l'absence du baptistrel pour diminuer un peu le crédit trop important, selon eux, qu'il avait auprès de l'empereur, mais la subtile lettre que notre artiste avisé avait laissé pour ce cher Kohan suffisait amplement à prévenir toutes ces piailleries. Depuis un certain temps déjà, Grerorist semblait de plus en plus préoccupé par l'allure de guerre ouverte que prenaient les relations entre hommes et vampires, et hélas, le moment où lui, Baptistrel de sa Majesté, devra prendre parti se faisait de plus en plus proche. Ainsi une lettre où Rheryn expliquait son absence par le besoin de constater par lui même l'état des villages alentours, afin d'être plus à même de s'impliquer dans les évènements houleux du moment, ne pouvait que ravir son Altesse. Non, cela n'était pas un mensonge, car bien que l'idée première soit de prendre une bouffée de liberté, il y avait bien dans cette excursion une recherche de sagesse, que celle-ci se trouve dans les villages humains, ou dans un ciel de campagne.

Quoiqu'il en soit, ses pas le menèrent dans un village de moyenne envergure, qui servait à la fois de gîtes pour les voyageurs fatigués, et de relais dans les relations commerciales entre Gloria et le reste du monde. L'harmonie n'était pas ce qui régissait l'endroit, puisqu'à de pitoresque chaumière s'accolait des caravanes diverses et variées, et même une petite garnison de soldats qui ne devait pas dépasser la quizaine d'hommes. Oui, c'était bien plus qu'il n'en fallait pour une simple milice, mais nous n'étions pas si loin de Gloria (une journée de galops suffirait à un bon cavalier), aussi la garde locale fut-elle renforcée. Béni des étoiles, Rheryn n'eut aucun mal à pénétrer la petite communauté, les gardes n'éprouvant, à défault d'une quelconque méfiance, qu'un petit respect pour ce voyageur dont les manières et l'aspect trahissait une certaine noblesse. Pourtant, ce n'était pas les raisons qui manquaient à être un peu paranoïaque, les notes troublées des âmes du lieu s'acharnant si bien à traduire la peur grinçante qui rampait dans les rues. Sur ce point, l'Empereur avait raison : Son peuple avait besoin qu'il se montre fort. De prime abords, rien ne laissait penser à une panique refoulée, et quoi de plus normal, les rayons protecteurs d'un soleil déclinant réchauffaient encore le coeur des Hommes. Cependant l'après midi devait faire place à la nuit, et bien que celle-ci ne se montrera pas avec quelques bonnes heures, les coups d'oeil inquiets des marchands, ou de passants désœuvrés, lorsqu’ils s'assuraient que le soleil ne comptait pas de sitôt leur faussé compagnie suffisaient à trahir la terreur qu'inspirait les razzias nocturnes des Buveurs de sang.

Néanmoins, l'heure n'était pas à la crainte, car la nuit était encore loin, et quelques éclats de rires ne manquèrent pas d'attirer l'attention du Chanteciel, qui appréciait comme il se doit ce chant d'allégresse. Il s'était peut-être arrêté un peu trop brutalement, car une jeune femme manqua de peu de lui rentrer dedans. Elle était plutôt mignonne, avec ses cheveux bruns, sa taille modeste qui faisait que notre élégant devait baisser les yeux pour la regarder, et cet air de timidité qui se collait à ses gestes. D'ailleurs Rheryn ne put retenir un sourire lorsque, serrant son panier, elle lui murmura plus qu'elle ne lui dit un frêle bonjour. Était-ce là sa façon de s'excuser? Sans doute, quand bien même elle n'avait pas à se sentir coupable d'avoir éviter l'Etourdi qui s'était arrêté au beau milieu du chemin. Notre artiste s'inclina à son tour, et posant son poing droit, en soutien à sa main gauche, ouverte, il salua la demoiselle dans la tradition elfique. Il y avait peu de chance qu'elle s'y connaisse en us et coutûme du Beau peuple, mais qu'importe.


"Enchanté demoiselle, et veuillez bien me pardonnez pour mon arrêt un peu... surprenant dirons-nous!"

A ces mots le Chanteciel ajouta toute la douceur dont pouvait faire preuve sa voix de Baryton. Et déjà, le sourire qu'il ne manquait pas d'inscrire sur son visage tentait de mettre son interlocutrice en confiance. Il aurait pu terminer là cette discussion, mais étant ici pour s'enquérir de l'état du peuple, il ne pouvait décemment pas laisser passer pareille occasion.

"Et sinon comment pourrais-je être utile à quelqu'un que j'ai si impunément bousculé? Ou plutôt, il y a t'il quelque chose que je puisse faire pour excuser la gène occasionnée?"


Dernière édition par Rheryn Taddry le Mar 1 Mar 2011 - 2:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

sur un air de musique (PV Rheryn) Empty
MessageSujet: Re: sur un air de musique (PV Rheryn) sur un air de musique (PV Rheryn) Icon_minitimeLun 28 Fév 2011 - 7:59

C’était une personne vraiment très belle qui se présentait à elle, avec de délicieuses manières aussi. Beaucoup plus grand qu’elle, cet homme était malgré tout sculpté dans la finesse et la délicatesse, une beauté éthérée qui frôlait la perfection qu’incarnait la grâce des elfes. Le teint pâle comme s’il ne connaissait pas les douces caresses de l’astre solaire, ce beau messire avait les yeux noisettes et des cheveux d’un blanc encore plus pur et brillant que la neige. Oui, un vrai plaisir pour les yeux et Lianna ne cessait d’en rougir, ne sachant où poser les yeux sans que ce fripon de sang monte de nouveau à ces yeux. Et sa voix… Chantante et très lumineuse, un soupçon de chaleur et de fragilité qui accentuait son aspect éthérée… Peut-être avait-il un ascendant elfique dans sa famille, non ? Et puis il était vraiment très bien habillé et ses habits avaient l’air d’être d’excellente facture, en tout cas plus que les siennes qui avaient encore quelques tâches d’herbe et de terres de part sa cueillette matinale.

Mais quand il utilisa, elle lui offrit un sourire encore plus éblouissant et beaucoup moins timide, baissant son panier pour le lui rendre, son poing droit fermé soutenant sa main gauche tout en s’inclinant légèrement sans le quitter du regard : il y avait deux elfes dans sa vie donc elle commençait deux-trois petites choses sur leurs coutumes et traditions.

- Je vous pardonne si vous me pardonnez la mienne parce qu’il faut bien avouer que j’ai été quelque peu distraite moi aussi, lui répondit-elle avec espièglerie et douceur. Si vous le souhaitez, vous pouvez me tenir compagnie : la journée est belle et le village tranquille, je suis sûr que vous pouvez m’apprendre des choses notamment sur les coutumes elfiques : en plus d’être une bel personne bien habillée, vous avez l’air de savoir beaucoup de chose, répondit-elle sereinement en lui souriant légèrement, l’invitant à marcher ses côtés. Et puis cessez de dire que vous m’avez bousculée ou gênée, je suis dans le même cas que vous : je vous ai bousculé et gêné moi aussi, alors si je peux vous être agréable de quoique ce soit, n’hésitez pas à me le dire, conclut-elle avec malice, amusement et calme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

sur un air de musique (PV Rheryn) Empty
MessageSujet: Re: sur un air de musique (PV Rheryn) sur un air de musique (PV Rheryn) Icon_minitimeMar 1 Mar 2011 - 3:17

Décidément, cette jeune femme était un véritable don du ciel. Pour d'autre, la réponse qu'elle proposa au salut du barde serait passer inaperçu, mais elle avait brillamment honorer la politesse elfique, et croyez moi, pour un homme dont le coeur était tout plein des forêts impérieuses du Beau peuple, ceci était un fabuleux cadeau. Ce n'était un secret pour personne, Rheryn Taddry avait été à jamais séduit par la civilisation des Premiers nés, et comment ne le serait-il pas, puisque le tout était un joyau d'élégance. Quoiqu'il en soit, la demoiselle venait de renforcer le sourire angélique que lui adressait le Chante-ciel, et comme on pouvait s'y attendre d'une dame si bien éduquée, elle répondit avec politesse, tact, et pudeur. Et bien comme si il était une belle personne? Tant mieux, ou tant pis, ceci dit il releva le compliment et chuchota un doux merci à sa compagne du jour.

Déjà, les deux inconnus, car ni l'un ni l'autre ne s'était encore présenté, marchait côte à côte. Certes, certain curieux leur lançait des regards, mais on ne pouvait y lire ni l'étonnement chauvin du paysan, ni la curiosité malsaine de la ménagère désoeuvrée, mais bien la joie coquine que l'on ressent en contemplant un couple. Car l'air de rien ils formaient un bon couple, et si lui était agréable à la vue, elle non plus ne manquait pas de charme. Sa démarche boiteuse, loin d'être pataude lui donnait un petit air chaloupé qui n'était pas sans rappelé le roulement sensuel d'une panthère, même si dans le cas présent la douceur du chat serait plus appropriée.


"Il est vrai vous pourriez m'être utile."

La suite pourra surement étonné, mais il faut savoir que le ton malicieux du Baptistel laissant entendre une quelconque gaminerie. Stoppant net sa marche, l'élégant effectua une petite pirouette afin de se retrouver en face de son interlocutrice, son pied droit contre le sol tandis que la pointe de son pied gauche était juste posée derrière. Son buste légèrement incliné se continuait dans sa main droite, qui, croisé sur son buste tenait une magnifique pomme, JAUNE (oui j'en ai marre des rouges). Il faut avouer que, la grâce de la posture n'allait pas du tout avec le fruit que le coquin tenait en trophé, et d'ailleurs, le regard presque honteux qu'il jeta à la belle semblait presque inviter cette dernière à se moquer de lui.

"Rheryn Taddry, enchanté. Et me seriez fort agréable en me révélant le nom qu'on donne à votre beauté. ".

Ben quoi, il n'avait pas le droit de lui tendre la pomme comme un micro? Il aurait été sans doute plus sage qu'il la remette dans sa besace? Peut-être, mais bon qui s'en foutait de toute façon? Non, sa seule inquiétude était qu'elle reconnaisse son nom plus ou moins célèbre, puisqu'après tout n'était-il pas le Baptistrel de l'Empereur des Hommes? M'enfin, rien n'était jouer, mais il sera plus évident de la mettre en confiance si elle ne s'embarrasse pas du respect pompeux, et même de la crainte, parfois, que lui témoignent ses rencontres habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

sur un air de musique (PV Rheryn) Empty
MessageSujet: Re: sur un air de musique (PV Rheryn) sur un air de musique (PV Rheryn) Icon_minitimeVen 4 Mar 2011 - 23:59

Cette personne semblait vraiment heureuse que Lianna l’ait salué de manière elfique, elle devait avouer qu’elle était fort surprise par sa présentation : ce n’était pas tous les jours qu’un humain se présentait à elle avec une telle manière. Mais que quelqu’un fasse ce geste lui avait réchauffé le cœur : elle avait appris à aimer la culture elfique grâce à son bien-aimé Anynduil et son cher ami Gabriel, cette tête brûlée qu’elle adorait mais qu’elle n’avait pas vu depuis des jours et des jours. Se concentrant sur l’homme qui lui faisait face, elle continua de lui sourire, envolée sa timidité, bonjour sa sincérité et sa spontanéité, marchant à ses côtés avec nonchalance tout en ignorant les vagues commentaires qu’elle entendait sur la beauté de leur couple. D’un point de vue tout à fait objectif, elle devait bien avouer qu’ils paraissaient bien assortis tous les deux et puis sa conversation était très légère et instructive, oui elle aimait beaucoup parler avec lui, sans compter qu’il avait une voix des plus magnifiques qu’elle n’ avait jamais entendu. Et puis, il semblait tellement joyeux et heureux en cet instant, sa malice perçait le timbre de sa voix, la faisant sourire de plus belle : il était beau et c’était plaisant de le voir aussi détendu en sa compagnie, sans que son boitement ne le pousse à la fuir, acceptant son handicap comme s’il était partit intégrante de sa personne. C’était peut-être le cas après tout… Mais bon, il était là depuis tellement longtemps qu’elle n’y faisait plus vraiment attention de toute façon. Soudain, il bondit devant elle, lui arrachant un couinement de surprise et la faisant s’arrêter pour ne pas qu’elle lui rentre dedans, et pris une pose des plus curieuse et des plus amusantes, lui faisant ouvrir ses lèvres pour laisser s’échapper un rire cristallin. Il était vraiment charmant et cocasse, oui, c’était une très belle journée.

- Lianna Engel, tout aussi enchantée de cette rencontre que vous, répondit-elle avec malice et douceur, ne cachant pas les rougeurs qu’avaient fait naître ses derniers mots, pas habituée à ce qu’on parle d’elle à propos de sa beauté, oh on lui avait déjà dit à propos de cela mais pas d’une façon aussi vrai et sincère, pas du tout motivé par l’envie physique qu’elle faisait naître chez les hommes malgré son boitement. Rheryn Taddry… Un beau nom… Un nom qui me dit quelque chose mais je ne sais plus quoi… Veuillez me pardonner messire, rajouta-t-elle en lui offrant une moue contrite, vraiment désolée de ne pas se souvenir de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


sur un air de musique (PV Rheryn) Empty
MessageSujet: Re: sur un air de musique (PV Rheryn) sur un air de musique (PV Rheryn) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

sur un air de musique (PV Rheryn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une musique que j'aime bien....
» Recherche d'hébergeur gratuit pour musique
» Musique et Histoire...
» Des instruments de musique
» La musique est le berceau de ma vie [ PV Valentin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-