Bienvenue !

« Venez et laissez votre Âme à l'entrée. »

Liens utiles

A noter...

La lisière Elfique est en place à la frontière du 27 octobre au 27 novembre . L'entrée ou la sortie du Royaume Elfique sont donc compliquées entre ces deux dates.
Nous jouons actuellement en Octobre-Novembre-Décembre de l'an 7 de l'ère d'Obsidienne (équivalent de l'an 1760 d'Argent).



 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez

Rencontre sous la lune [PV Roeric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Left_bar_bleue0/10Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeJeu 30 Déc 2010 - 21:03

Encore un obstacle. Tout c’était pourtant déroulé pour le mieux dans le meilleur des mondes. Grâce à son espion posté dans Gloria, il avait pu recoupé les informations au sujet de son maître et ainsi découvrir le lieu où il se situait actuellement. Malheureusement, dans sa précipitation, il avait mal réagit, enivré qu’il était par cette découverte, par le fait qu’enfin il savait, qu’enfin il pouvait faire quelque chose d’autre que ruminer et chasser les brigands pullulant sur les routes pour se nourrir.
Agir dans la précipitation, en se basant sur ses émotions… Quelle honte ! Pas étonnant qu’il fusse dans un tel pétrin. Il le méritait largement. Et plus encore. Les seuls plans digne de ce nom étant non seulement réfléchit, basé sur Raison et Nécessité et uniquement sur cela mais surtout, étant exécuté avec un semblant de prudence et d’instinct de conservation…

Échec sur tout la ligne.
Et maintenant il devait en payer le prix.

Les patrouilles envoyés à sa poursuite étaient composés d’hommes expérimentés, ayant par ailleurs déjà affrontés des sang-froid. Mais surtout ils étaient nombreux. Même de nuit, pour un seul vampire les chasser était hors de question. Et surtout hors de moyen. Oh ! Il aurait certes pu fuir. Mais c’aurait été gravement sous-estimer ses traqueurs. A quoi bon leur donner sa destination ? Les mener jusqu’à son maître aurait été une erreur impardonnable. Non : un seul plan valait la peine d’être mis en œuvre, et ce malgré la douleur que cela lui causait de devoir attendre avant de retrouver Kylian…

Ainsi, Roëric Alokor avait décidé de rester aux abords de Gloria. Ni attaque ni fuite, tel était son plan. Se contenter d’être là, tout simplement. Et attendre que les choses passassent et que le vent tournât. Jamais les patrouilles impériales ne se douteraient qu’il pusse se cacher juste sous leur nez. Et c’était seulement l’idée de les tourner ainsi en dérision qui permettait au vampire de garder ses nerfs intacts… bien qu’à vifs. Se cacher comme un herbivore apeuré ne faisait franchement pas parti de ses habitudes… Si on ajoutait à cela le fait qu’il avait faillit et que son maître ne se trouverait peut-être plus à Aldaria lorsque finalement il y arriverait… Il y avait de quoi rendre marteau n’importe qui…

Enfin non, peut-être pas n‘importe qui…
Mais de rendre cinglé le guerrier-mage ? Assurément.

Guidé par le clair de lune, éclairé par la nuit étoilé, le vampire courait à une vitesse très supérieur à celle des mortels. Ses sens aussi aiguisés que sa lame lui permettaient d’éviter tous les obstacle se dressant sur sa course effrénée vers la liberté. Car celle-ci était bien menacée. Les patrouilleurs fouillaient le coin où il s’était précédemment caché. Il les avait vite repéré certes, et les ombres fournis par les ténèbres du soir lui avaient permis de se fondre puis de s’échapper, mais il n’était pas tranquille. Les impériaux étaient beaucoup plus malins qu’il ne se l’était imaginé.

Mauvais signe.

Roëric se stoppa net, d’un coup d’un seul. Son ouïe l’ayant averti d’un cœur battant. D’un cœur humain. Il huma l’air, à la recherche de plus d’informations, et ce qu’il y découvrit le laissa coi.
Une réponse donnant lieu à énormément de questions.
Car cette odeur n’était pas naturelle, dans le sens où elle ne venait pas d’ici.

Chasseur au milieu d’un troupeau de moutons.
Hivers au cœur d’une tempête d’été.
Froideur glacée des contrées de l’extrême nord.
Quoi de plus triste qu’un loup solitaire ?

Intrigué, le vampire se dirigea vers la silhouette blottie contre l’arbre. Sans bouger ne serait-ce qu’un seul muscle, il la regarda dormir.
Un temps passa.
Les évènements s’enchaînèrent. L’homme s’anima, s’apeura, essaya de se relever, de se battre, peut-être de mourir l’arme à la main ? Non, il se calma et attendit.
Satisfait parce qu’il avait vu, Roëric sourit. Véritablement. Sans mépris ni diablerie dans le regard. Mais comme un être qui vient de découvrir un diamant à l’état brut. Comme un maître d’arme devant un gamin brouillon, sans attrait, mais avec un potentiel des plus intéressants.


Lèves-toi, jeune loup.

Le guerrier recula d’un pas et dégaina sa lame noire dans un chuintement de mort, qui troubla un instant le silence de la nuit.

Dansons. Car c’est là le seul véritable moyen de laisser derrière nous nos problèmes respectifs.
Dansons, jeune loup, et ce qui n’était auparavant que brume et brouillard deviendra aussi clair que l’eau de roche.


Sans un mot de plus, le vampire attaqua.


Fiche du Personnage
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeVen 31 Déc 2010 - 0:52

La nuit était bien trop noire, bien trop profonde et la lune bien trop pâle et lointaine au dessus de la futaie pour permettre à ses yeux mortels de voir plus qu'une sombre silhouette, passé la première demi minute d'observation il ne se fatigua pas à se battre contre cet état de fait et cherchant plutôt à avoir des informations par d'autres moyens, des moyens plus fiable pour sa condition.

Il ouvrit donc ses sens, son odorat affuté par l'esprit du loup lui fit parvenir la saveur d'acier du sang sur les vêtements de l'homme, sur son visage, comme une aura sanglante qu'il pouvait presque imaginer même si totalement invisible, il sentait quelque chose à mi chemin entre de la chaleur, l'odeur caractéristique d'une peau trop longtemps sous le soleil mais était ce son imagination ou la vérité, il n'aurait pas sut le dire, à mi chemin entre cela et l'humidité, pas le moisie mais juste l'humidité de la nuit dans les régions pluvieuses et son épiderme frissonnait, l'être était froid, froid comme ne pouvait l'être un humain, même de cette distance il le sentait... mais si un humain de la cité en aurait paniqué, se serait écarté, éloigné de cette source froide lui n'en fit rien, le froid il connaissait, le froid il avait vécu avec depuis qu'il était né, il avait été accueillit en ce monde en étant plongé dans un baquet de neige comme le reste de sa famille et depuis il vivait chaque jour en étant de plus en plus habité au froid, habitué à vivre avec et à l'aimer même, mieux que la chaleur des bras d'une future épouse ou de ses pairs...

Il n'avait pas peur de la froideur, fusse la froideur de la non mort et cela ne changerait pas de sitôt, aussi essaya t'il avec le peu qu'il avait de déterminer où exactement était le vampire, car pouvait il s'agir d'autre chose que d'un vampire ? Il en doutait fortement, il n'avait jamais vu de vampire, il n'en avait qu'entendu parler par ses mestres, par son père et son grand-père, tueurs de vampires eux, lui n'y avait pas été destiné mais là encore il n'avait pas été prédestiné à être expédié au sud comme une vulgaire marchandise.

Il devait avouer ne pas avoir vraiment peur, on avait peur de quelque chose qu'on ne pouvait connaître ou comprendre, on avait peur de quelque chose qui était l'antagoniste de sa façon de vivre mais ce vampire là, il en était simplement curieux, attentif, à l'affut comme il le pouvait, à défaut de force il avait l'instinct, oh pas l'instinct destructeur et simplet que la plupart des humains suivaient à la lettre même si c'était à leur tombe mais simplement l'instinct de celui qui vit au coté du monde sauvage de jour comme de nuit et dont les pères se comportaient en tout temps comme des guerriers, des hommes de la nature et non comme les cailles parfumées qu'il avait put voir à Gloria, non le vampire n'était pas incompréhensible ni opaque, c'était un être donc par essence il pouvait être comprit ou du moins c'était ainsi qu'il pensait et loin d'être un antagoniste il lui ressemblait assez, pour le peu que cela représentait, pour qu'il ne se sente pas tant menacé.

Par réflexe, certes, son cœur battait plus vite il le sentait mais son esprit était clair et calme, émergeant de son sommeil seconde après seconde, de même que sa faculté de raisonner et il était certain d'en avoir besoin... devait il attendre, devait il attaquer, jusque là le vampire n'avait pas été violent ou menaçant, bien entendu avec son champ de vision réduit il n'aurait put affirmer de l'expression du visage de l'autre mais il ne sentait, à défaut de voir, aucune menace ce qui tendait à lui donner envie de parler mais par habitude il ne lâcha pas sa posture, il suffisait que l'autre se soit joué de lui et il aurait perdu sa seule chance de fuite.

Mais il dû admettre sa surprise en l'entendant s'adresser à lui, son visage de changea pas mais un instant ses yeux s'ouvrirent grands avant que la discipline de reprenne le dessus mais les questions demeuraient et s'entassaient, jeune loup ? Comment pouvait il savoir, alors même que son suzerain et leurs frères du sud avaient oubliés en grande partie, comment un tel être pouvait il savoir qu'il était de la lignée au loup, cela le dépassait, il aurait bien voulut le lui demander mais évidemment il n'avait pas la moindre idée de comment le faire et surtout il ne savait pas si il devait parler ou non et de toutes façons le bruit qui suivit, le bruit des bottes sur la terre meuble de la forêt, sur les feuilles crissantes et les pierres et le bruit d'une lame tirée hors de son fourreau, une véritable lame désignée pour tuer, une lame qui, il le devinait, avait dû voir bien des combats, combien exactement ? Était ce même une question qu'il aurait put poser, beaucoup cela allait sans dire...

Un bref instant la nuit ne fut plus calme, auparavant le son de la voix du vampire l'avait troublée mais tel une goutte tombant dans une carafe d'eau, la nuit avait absorbée les paroles mais le bruit de l'épée était d'une toute autre nature, tel un javelot plongeant dans l'eau, la perçant sans la blesser, c'était un bruit qui brisait l'harmonie de la nuit mais qui sonnait doux à son oreille, il avait toujours aimé le bruit des armes, des vrais armes pas des frêles esquifs de bois qu'ils utilisaient autrefois pour s'entrainer. Il posa finalement la main sur la garde de son épée, prudent, une épée à nue n'était jamais bon signe, dans le nord la poser en travers de ses genoux signifiait une menace envers celui qu'on recevait il ne l'oubliait pas quand à un acier nue dans un bois... même sans bon sens on pouvait s'attendre à devoir combattre.

Encore les mots, presque moelleux dans la nuit mais qui présageait de la suite, il aurait volontiers discuté plutôt que de se battre mais il savait ne pas avoir voix au chapitre et après tout quand un prédateur en rencontrait un autre il montrait les crocs et estimait sa force non ? Oh pas qu'il se pense prédateur dans l'âme mais après tout il était du sang du loup et se devait d'agir comme tel, si le vampire voulait un diner il allait devoir le mériter, si il voulait tester sa force et son habileté alors il ferait de son mieux... il réagit avec quelques secondes de retards en voyant le vampire attaquer et eu tout juste le temps de tirer son épée et de parer le coup de front... idée stupide, il n'était pas aussi fort que le vampire et le coup se répercuta dans son bras, engourdissant le poignet... il serra les dents et fit glisser la lame adverse pour se dégager, reculant et raffermissant sa prise sur son arme, il n'était pas non plus aussi rapide, la seule chose qu'il avait vraiment c'était son cerveau et il avait tout intérêt à le faire fonctionner.

Un coup d'œil à sa lame lui apprit les composant de la magie de l'arme adverse qu'il enregistra avant de se concentrer sur ses sens restant, la vue étant prohibée, il fallait qu'il sache où était le vampire, où ses mouvements le portait et surtout il devait faire attention à ce qu'il avait sous les pieds si il ne voulait pas tomber.

Un coup d'épée cingla, de nouveau il eu juste le temps de parer et plutôt que de prendre de front le coup il se décala pour faire glisser l'arme sur l'acier d'Audhumla de manière à se dégager puis il tenta de contre attaquer, il fallait bien même si il restait prudent et préféra tenter d'assener une estafilade de ses griffes de poing plutôt que de la lame, sans surprise il manqua et dû se baisser pour éviter un coup au visage.

Nouvelle parade, nouvelle glisse de la lame et cette fois il se servit du peu qu'il savait de la magie pour envoyer son énergie dans l'épée et transforma la lame en eau, la faisant glisser au travers de celle du vampire et tentant un coup verticale qui ne réussit qu'à le déséquilibrer, il se contorsionna sur le coté et attérit sur une racine. Se relevant rapidement pour ne pas être vulnérable il fit remarquer d'une voix calme et égale...

« Vous êtes un grand épéiste... meilleurs que ceux des hommes qui habitent Gloria »

Affirmation certes mais affirmations soulignant un bon paquet de ce qu'il pensait et pas seulement du vampire et des hommes de la capitale, le mélange complexe avait un peu d'interrogation, un peu de surprise, beaucoup de curiosité et une pointe de mélancolie...
Revenir en haut Aller en bas
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Left_bar_bleue0/10Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeLun 3 Jan 2011 - 19:17

Confusion. C’était là ce qui caractérisait le mieux les gestes de son partenaire de la nuit. Ce qui n’avait rien d’étonnant, bien au contraire. C’était son premier affrontement avec vampire, cela se voyait très nettement et se sentait encore mieux. On ne pouvait donc lui en vouloir d’accumuler les erreurs… Et pourtant.
Une partie de Roëric lui soufflait que sur un champ de bataille, on n’avait jamais de seconde chance, que la moindre erreur pouvait s’avérer mortelle, pour nous-mêmes comme pour nos frères d’arme, ce qui était bien le pire.
D’un autre coté, le jeune homme se débrouillait bien : il avait été réveillé au beau milieu de la nuit par un ennemi beaucoup plus fort physiquement et surtout bien plus expérimenté, et mine de rien, il s’en sortait pas trop mal.

Évidemment, le vampire aurait pu mettre fin à ce combat au moins deux fois déjà. Mais ce n’était pas là son but, il ne cherchait qu’à tester les capacités du louveteau…

L’affrontement était maintenant en suspens, suspens que son interlocuteur utilisa pour placer une phrase.
Interrogation et surprise. Mais surtout curiosité.
Ce fut cette dernière qui décida le guerrier. Comme si le combat n’avait jamais eu lieu, il rengaina son arme.


Ce n'était pas mauvais jeune loup.

Sans attendre de réponse, il enchaîna.

Pas tes capacités physiques qui sont au mieux médiocres, même pour un humain. Ni même ton arme, qui, bien qu’intéressante, n’est finalement qu’un outil.

Un temps passa. Aussi éphémère qu’immortel. Puis le monstre conclu simplement.

Mais ton esprit et ta manière de l’utiliser.

Le vampire s’approcha de l’humain d’un pas félin, lui saisissant le menton de la main droite, sans même prendre la peine de faire attention aux réactions possibles. Après tout il doutait un peu de l’efficacité d’une quelconque tentative de meurtre. Quant à la fuite ? C’était juste impossible. Pas seulement parce qu’il le rattraperait presque immédiatement, non. Mais parce l’homme était guidé par sa curiosité.
Il ne partirait pas, dû moins pas tout de suite.


Roëric plongea son regard métallique dans celui d’un noir profond du nordiste.

Je suis l’un des meilleurs épéistes de ce continent.

Aucune vantardise dans cette affirmation. Juste la simple énonciation d’un fait. Un guerrier ne devait jamais se mentir lui-même. Et encore moins sur ses propres capacités. Se surestimé comme se sous-estimé menait inéluctablement à une mort certaine.
Car la guerre ne pardonnait jamais même les erreurs les plus anodines.


Écoutes-moi bien à présent, jeune loup. Je vois dans ton regard le poids des responsabilités et même si je pense deviner que tu n’as qu’une envie : c’est celle de les fuir, il n’en reste pas moins que tu es responsable de ta meute. C’est un fait. Tout comme le fait que le guerre va bientôt prendre un autre tournant, ô combien plus intense, cruel et destructeur.

Sans lâcher le regard de son interlocuteur, Roëric laissa un temps passer, histoire d’être sûr que tout avait été bien assimilé, puis il poursuivit, de cette voix impitoyable et pourtant dénuée d’artifices. Ne cherchant pas à persuader, car la décision ne pouvait être prise que seul.

J’aimerai que tu sois mon élève, jeune loup. Une seule question demeure : me veux-tu pour maître ? Sache que quelque soit ta décision, je n’attenterai pas à tes jours. Je suis lié par une promesse, et nul Stark ne tombera jamais sous ma lame.

Un brève hésitation se peignit sur le visage du vampire, suivit d’une bouffée de confusion, et il ajouta dans un murmure.

Dû moins si tu en es bien un…


Fiche du Personnage
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeJeu 6 Jan 2011 - 18:53

Le bruissement de l'acier retournant au fourreau le surprit, était ce donc finit ? Le vampire avait il vu ce qu'il désirait ? Ou alors comptait il le tester autrement qu'à la pointe de son épée... Il resta attentif aux bruits, par habitude, par méfiance, pouvait on lui en vouloir ? Tant d'êtres mourraient par excès de confiance, il ne tenait pas à les rejoindre même si il se doutait que si l'être de nuit avait voulu le tuer il l'aurait déjà fait depuis longtemps.

Les paroles du vampire ne le surprirent pas véritablement, il n'était pas fier pour un sous et avait parfaitement sut dès l'instant où il l'avait attaqué qu'il n'avait pas la moindre chance avec des capacités de combat aussi réduite, c'était évident, criant et il n'aurait pas fait au sang froid l'insulte de penser le contraire. Un autre aurait il eu un éclat fort déplacé ? Lui tout du moins n'en avait pas, au contraire il préférait amplement s'entendre dire cela plutôt que de subir un mensonge éhonté... Il finit par rengainer également et se relâcha, le silence emplissant de nouveau les alentours. Sa curiosité grandissait sensiblement de minutes en minutes, il ne pouvait s'en empêcher alors que la situation était si particulière et si inattendue, elle le clouait presque au sol et l'empêchait de partir quand bien même l'aurait il voulut ce qui n'était pas le cas.

Si les hommes faisaient courir tant de racontars sur les vampires il était évident que la moitié d'entre eux n'était qu'invention pour la simple et bonne raison que ce que la plupart des mortels savaient d'eux s'était qu'ils buvaient du sang et vivaient la nuit, deux élément qui ne pouvait pas plaire à ses corps habitués à la chaleur et à la lumière vive d'un soleil très présent, habituer à la bonne chaire et au vin, pour eux le mode de vie des vampires était une vrai horreur... bande de porcs ignares... la pensée le traversa comme un éclair, un instant seulement de colère avant que la raison froide ne le reprenne en main mais la pensée persistait sombrement, les hommes ne Gloria n'était que des porcs gras qui engraissaient dans leurs fanges, laissant tomber les valeurs essentielles en désuétudes, abandonnant les voie qui avait fait la force des hommes et pour quoi... vers quoi donc allait on désormais... c'était leur faute, leurs faute à tous, aucun n'étaient innocent et lui non plus, ou d moins sa famille si non lui, on ne pouvait demander à des nouveaux nés de sauver le monde, c'était complètement stupide, c'était ceux qui avaient la capacité de changer les choses qui avaient le devoir de bouger.
Ils avaient faillis... pouvaient ils se racheter ? Peut-être était ce trop tard, peut-être pas mais si il y avait un moyen de rattrapé les choses il était entre d'autre mains, ailleurs que chez les hommes... entre les mains d'un vampire ?

Ce fut à ce moment que l'être face à lui s'avança, si vite qu'il lui fut incapable de faire le moindre geste avant qu'il ne soit sur lui, lui saisissant le menton entre les doigts, expédiant un éclair fulgurant le long de son dos et de ses muscles, instinct, oh pas la peur mais le malaise de celui qui ne peut plus guère faire un geste, encore moins bouger à sa guise, liberté hurlaient ses muscles mais il ne bougea pas, pas alors que les yeux de l'autre vrillaient les siens, le clouant sur place plus sûrement que si il l'avait contraint par la force de ses bras.

Il lui rendit son regard sans une once de défiance, se contentant d'observer les prunelles couleur de métal... pas si différente des siennes finalement, juste cette couleur un peu dur, pas si différent d'un humain vraiment, de l'extérieur du moins, juste une force plus développée, la nyctalopie... pour ce qui était de l'esprit il avait encore à l'apprendre mais ce qu'il avait put deviner de celui en face de lui, bien peu, ne l'inclinait pas à le traiter de monstre comme le reste de sa ville d'adoption.

Nouvelles paroles... nouveau silence de sa part, que pouvait il dire, cela sonnait comme une vérité indéniable, si il n'était pas un épéiste de talent il avait toutefois l'heur de savoir observer, et à ses yeux le vampire était bien un maitre dans l'art de manier une lame... quand au reste... cela blessait un peu, cela déprimait, s'entendre dire de devoir supporter un état de fait injuste, rester dans un lieu qu'il exécrait et servir un souverain a qui il ne devait que l'allégeance de sa famille, qui le maintenait emprisonné, qui lui refusait le simple fait d'être juste en compagnie des siens... blessant mais juste, il avait raison, il ne pouvait partir, il n'avait pas le droit, Stark il était Stark il resterait à jamais, un loup n'abandonnait pas ses hommes et son poste, sa parole pour son bon plaisir... un Stark n'était pas parjure... mais dans ce cas que devait il faire ? Il n'était pas un meneur d'homme, il n'était pas un chef militaire, il n'avait jamais prétendu l'être, s'était Sylf... s'était Sylf qui aurait dû être à sa place...

Il essaya de dire quelque chose, entrouvrant les lèvres mais n'émettant qu'un vague soupire, il n'y arrivait pas et puis à quoi bon, à quoi bon réellement, le dire ne changerait pas les choses, le dire n'inverserait pas les rôles, ce ne serait que parole en l'air, les paroles en l'air ne servait à rien... oui mais après tout quand on a à peine atteint l'âge d'homme comment peut on supporter autant sans parfois se montrer enfantin, il avait muri trop vite, pour plaire à son père, par nature, par effort... mais il restait un adolescent, et un adolescent perdu dans un bois en pleine nuit, face à face avec un vampire qui semblait, non qui était, plus sensé et plus intelligent sûrement que toutes la clique impériale... il ne devait pas craquer, raisonner, il fallait raisonner... mais c'était parfois dur...

Mais il n'avait pas finit, et plus les mots coulaient plus il était perdu, surprit, effaré, curieux et légèrement paniqué... pour maitre ? Il lui proposait de lui enseigner les armes ? Lui le vampire certainement plus vieux de biens des centaines d'années, qui poursuivait un but encore inconnu de lui ? Avait il bien entendu ?

Son cœur fut envahit d'une brusque bouffée de fierté mais elle fut vite remplacé par un sentiment inexplicable... devait il accepter, devait il lier son destin à cet être... un maitre d'arme humain c'était une figure comme une autre de sa vie mais là... ce n'était pas un maitre d'arme, c'était un vampire et un vampire n'ayant pas spécifié ce qu'il voulait lui enseigner... quelque chose lui disait qu'un accord aurait des conséquences au delà de l'horizon immédiat qu'il éclairait... mais pas forcément des plus mauvaises... la seule question qui demeurait, pourquoi et comment connaissait il le nom de sa famille, comment avait il deviné et qu'était la promesse dont il parlait... et à la question il releva enfin les yeux, cherchant l'ombre claire des siens, soufflant dans un murmure calme...

« Je suis le sang du loup... »

Une absurde honte le traversa, il se sentait bête de réagir ainsi mais avait besoin de se justifier, craignant peut-être que le vampire ne se soit trompé, qu'il attend quelque chose de lui qu'il ne pouvait donner, qu'il n'était pas en mesure de donner...

« … mais je ne suis pas le premier. » Pas le premier, seulement le second fils, seulement le remplaçant, l'épouvantail, celui qui ne parlait pas, celui qui ne partageait pas le goût du sang... « Cette promesse... ? Comment... »

Mais quelque chose lui indiqua qu'il ne posait pas la bonne question, et que la question a poser avait une réponse déjà trouvée... Il se sentit brusquement oppressé, pas par le vampire, sa présence était plutôt calme, comme la montagne de son enfance, non si il avait l'impression d'être en train d'étouffer c'était parce qu'il avait l'impression qu'il était prit dans une nasse

*il n'a pas envoyé les troupes parce qu'il n'y avait pas de raison de les envoyer, il ne les a pas envoyés parce qu'elles n'auraient pas servit, la véritable guerre n'a pas commencée, tout ce qui se passe n'est qu'un prologue... le vampire aussi l'a dit, un nouveau tournant dans la guerre... ce sera pour cela qu'elles vont servir, pour amortir.. et moi dans tout ça ? Qu'est ce que je dois faire...*

Il garda ses pensées pour lui, il ne voulait pas leur donner voix, de peur de se tromper mais aussi de peur que ce soit vrai, ou du moins il ne pouvait pas le dire comme cela, il fallait pourtant qu'il soit certain, si il se trompait alors tout irait bien et dans le cas contraire...

« l'hiver vient... »
Revenir en haut Aller en bas
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Left_bar_bleue0/10Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeLun 10 Jan 2011 - 22:17

L’hésitation s’éteignit, comme une chandelle au beau milieu d’une averse, alors même que son interlocuteur lui confirmait ce qu’il n’avait pu que deviner.
Il était un Stark. Il était loup.
Le jeune homme se posait de nombreuses questions, il le sentait, mais l’heure n’était pas aux réponses. Un jour, peut-être… Chaque chose devant se mériter, se gagner. Et pour cela il fallait se battre pour elles.
Ainsi allait le monde. Envers et contre tout.

Roëric Alokor balaya la « justification » d’une moue ennuyée.


Tu es toi. Tu es loup. Tu es Stark.

Il redevint impassible et poursuivit, d’un ton tranchant comme la glace.

Ne fuis pas. Se plonger dans l’avenir comme dans le passé n’est rien d’autre qu’un moyen d’échapper à l’instant présent. Le seul, qui au final, compte vraiment. Ne fuis pas, jeune loup, regarde toujours la réalité en face.

Une réalité cruelle peut-être, mais ô combien plus vrai que les chemins tortueux que pouvait nous faire prendre un esprit agité. Il était loup et il était chef de meute. Qui plus est au beau milieu d’une population indifférente sinon hostile, alors même qu’un hiver de ténèbres et de sang s‘annonçait.

Un léger sourire se dessina sur le visage de marbre du vampire. Il ne dit rien, ne répondit rien, attendit simplement que le mortel usât de son esprit, de son cerveau, de son intelligence.
La réponse fusa, et le sourire disparu, comme si il aurait été indécent qu’il restât alors même que son interlocuteur comprenait ou dû moins entrapercevait une vérité des plus désagréables.


Oui.

Un simple mot. Tranchant comme une lame. Ôtant toute possibilité que cette conversation ne fut jamais rien d’autre qu’une vaste et sinistre fumisterie. Difficile à entendre, plus encore à accepter. Mais Roëric Alokor n’avait jamais été de ceux qui font quartier.

Apportant la nuit et la mort, le sang et les ténèbres…
La malédiction et l‘oubli.
Ils viendront, plus nombreux que jamais, vaste armée tel qu’il n’y en a plus eue depuis des siècles…
Les damnés immortels.


La voix s’était faite murmure, alors même que le vampire s’était rapproché de l’oreille du jeune homme, comme pour lui confier, à lui et à lui seul : un secret des plus honteux.

Et les hommes se lèveront, emmurés derrière leurs idéaux.
Mais ils tomberont, les uns après les autres…
Inexorablement.


Nostalgie ? Tristesse ? Roëric lui-même n’aurait su dire l’émotion qui tenaillait sa voix pourtant normalement de glace.

Et les morts se relèveront, endossant les tabards maudits.
Vaste armée.
Chaque nuit plus importante encore.


Le vampire recula un peu, plongeant à nouveau son regard dans celui du Stark. Et il dit tout simplement, sur le ton de la confidence.

D’ordinaire on dit que les forts survivent et que les faibles meurent… Mais tu sais jeune loup, la guerre est absurde. Elle frappe au hasard, telle une maladie, et emporte les êtres sans nulle raison. Les forts comme les faibles.

Un temps passa. Puis le monstre reprit d’une voix plus forte.

Cependant, je ne pouvais me contenter d’une telle vision des choses… Alors je suis devenu fort. Pour avoir ne serait-ce qu’une chance, qu’une toute petite chance de changer, de modifier, de bousculer mon destin, le jour où la guerre décidera que mon heure est venue.

Un sourire fissura un bref instant son faciès de glace.

Les siècles ont passés, les guerres ont défilées… Et je suis toujours là pour en témoigner. Alors peut-être que tout cela n’est pas absurde, peut-être que les forts survivent finalement.

Échappant à ses pensées, il reporta son entière attention sur le jeune Stark.

Dis-moi, jeune loup, veux-tu devenir fort ?


Fiche du Personnage
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeSam 15 Jan 2011 - 22:56

Il pensait avoir toujours sût qui il était, il pensait avoir toujours était certain de lui même, de son identité, du fondement de celle ci, il n'avait eu à la questionner, tout autour de lui avait toujours assuré sa certitude mais plus maintenant, pourquoi réagissait il ainsi il ne savait pas mais il était si surprit de voir que le vampire connaissait son nom qu'il se demandait à présent si... si il l'était ? Si il était digne ? Comment définir ce qu'il ressentait si il ne pouvait mettre un mot exact dessus, voilà bien une difficulté... Mais ses pensées furent coupées par le vampire qui venait de lui assener son point de vue comme un marteau, il faillit rétorquer mais se retint, le sang froid avait raison, il lui était simplement dur de retrouver ses racines dans un monde lui étant totalement inconnu, c'était idiot de douter de quelque chose comme cela, si il avait vécu dans le monde du sud avec ses tricheries et ses chausses-trappes il aurait put douter mais dans le monde clôt de l'hiver il n'y avait pas de telle possibilité...

Il lui en était reconnaissant, aussi idiot que sa peur est put être s'entendre répondre ainsi balayait ses craintes, il se demandait simplement ce qui le poussait à dire cela, il était encore plus curieux qu'auparavant et un peu apeuré il fallait bien l'avouer, il semblait découvrir une partie de l'histoire, personnelle ou non, qu'un grand nombre de personne semblaient avoir omit en sa présence... ou peut-être ne le connaissaient ils pas non plus mais comment le savoir, comment être certain maintenant, à tant de lieux de là où ils se trouvaient. Mieux valait donc cesser d'y penser, cela ne servait à rien pour l'instant, le vampire ne semblait pas disposé à lui dire ce qu'il savait et sa famille était bien trop loin, il ne s'agissait pas d'une question de vie et de mort, il lui faudrait juste de la patience, attendre qu'une opportunité s'ouvre de savoir le fin mot de cette histoire lorsqu'il le pourrait...

L'ombre poursuivit et ce qu'il déclara lui fit de nouveau l'effet d'un maillet, confirmant les propos précédant... ne pas pouvoir fuir, ni physiquement ni mentalement, c'était comme se sentir pris au piège mais il comprenait, ou du moins il pensait comprendre ce qu'on cherchait à lui dire et pourtant il s'agissait d'autre chose, il y avait une grande différence entre comprendre et appliquer et il manquait encore la force et la présence d'appliquer directement, trop faible peut-être ou trop jeune, quelque chose lui disait pourtant que dans le monde où il se trouvait à présent il lui faudrait grandir vite si il ne voulait pas avoir des problèmes.

Et il avait raison, là d'un seul coup, alors qu'il pensait encore à ces théories, bataillant pour appliquer ce que lui disait le vampire, il reçu la vérité en plein cœur comme un coup de poignard glacé... vrais, c'était vrais, il n'avait rien imaginé, rien rêvé... vrais et oh combien angoissant en y pensant un peu trop, que la devise de sa famille ai eu un rapport avec les guerres des anciens temps cela il pouvait en convenir mais que les vigiles du nord ai put d'une manière ou d'une autre prévoir la venue en force de leur ennemi de toujours cela le dépassait, à quel point les loups humains avaient ils différé des agneaux tranquilles du sud et surtout à quel point étaient ils dévoués, pour condamner leur futur en vue d'une telle possibilité...

On avait brodé la devise sur tant de chose, bannière, habits, on l'avait gravé dans la pierre et le métal et le verre, on l'avait lancé lors des banquets et dans les conseils, on s'en enorgueillissait et... savait on vraiment le pourquoi du comment de cette devise ? Son père et ses pères avant lui sûrement mais les autres là était la question... et voilà qu'il recommençait à extrapoler, à créer des théories, à... il fallait qu'il arrête, penser était correct, penser et utiliser son esprit pour le présent, pas pour le futur ou le passé, le vampire avait raison, il se perdait trop facilement dans la contemplation de certaines choses.

Et toujours la voix glacée poursuivait sa sombre litanie, comme un cantique sinistre, dans le creux de son oreille de sorte que le froid du vampire l'atteignait mais c'était le gel hivernal se déposant sur la neige de mi-saison, il en était presque soulagé, cet infime détail relevait son moral plus qu'une promesse de paix et de joie...car il avait parfaitement conscience que ce que lui disait l'ombre n'était que la plus entière, grave et terrifiante vérité, l'autre n'essayait pas de lui faire peur et d'ailleurs pourquoi l'aurait il fait, il était honnête et malgré la peur qui lui nouait soudain les entrailles il le remerciait silencieusement, il n'aurait très certainement pas supporter un mensonge. Les hommes... ils étaient emmurés, vraiment, lui même l'avait vu, aveuglé par leur force, par leur alliance avec les elfes, par la certitude que leur grande cité ne tomberait jamais, qu'elle blague, à peine avait il poser les yeux dessus que les défauts avaient été évidents...

La voix du vampire avait un accent étrange, comme si une émotion invisible venait troubler ses paroles, tenait il donc aux hommes ? Encore une question qu'il lui faudrait attendre de poser... L'autre se recula enfin et il soutint son regard sans dire un mot, étrangement leur échange le calmait, lui rendait cette chose étrange qu'il avait toujours sentit, ce calme que Gloria lui avait volé, même la peur qui lui nouait l'estomac ne montait pas jusqu'à son esprit, il était détaché, intégrant en silence ce que venait de lui révéler le sang froid et tentant de ne pas sortir du présent... après tout n'était il pas son professeur désormais ? Il devait bien appliquer ses directives.

Le reste de ses paroles lui aurait presque arraché un sourire las mais il n'en fit rien, cela il comprenait, trop bien même, peut-être trop et comme il était étrange d'entendre le vampire parler ainsi, c'était peut-être enfantin mais il n'imaginait pas le sang froid périr... et lorsque la question l'atteignit il resta silencieux, contemplant le vide noir devant lui, là où il pensait que le faciès du vampire se trouvait, pesant la question et cherchant les mots exactes pour définir ce qu'il ressentait. Être fort semblait être la seule solution en ce monde pour espéré vivre, la seule solution pour faire respecter un tant soit pas la justice et l'honneur et préserver la vie mais était ce suffisant, n'y avait il que la force ou était elle un moyenne de parvenir ensuite vers autre chose...

« Je le dois... »

Il ne savait pourquoi mais cela lui paraissait la meilleur réponse, cela résumait bien les choses, il voulait vivre, si être fort lui apportait une petite chance supplémentaire alors il serait fort. Une question cependant lui vint, une question quelque peu bête peut-être mais elle lui importait... « Un loup peut il devenir chien de berger ? »

Sans humour aucun, il ne parvenait pas à comprendre ce fait, être fort était une chose, devait il l'être pour lui seul ou pour les autres cependant ? Jusque là le vampire c'était montré de bon conseil, il semblait en savoir tellement, la sagesse des ans ou simplement la mort ? Peu importait, seul importait l'être...

« Je m'en remet à vous, enseignez moi... mais... puis je connaître votre nom ? »

Il s'en était aperçu seulement en notant qu'il n'avait lui même pas donné son nom, c'était idiot, surtout vu les circonstances, mais si il devait se lier d'une quelconque manière il fallait bien qu'il sache son nom. Et qu'il donne le sien...
Revenir en haut Aller en bas
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Left_bar_bleue0/10Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeJeu 20 Jan 2011 - 18:32

Roëric Alokor hocha simplement la tête en entendant la réponse du Stark. Il ne savait trop dire si il appréciait ou non celle-ci. Le devoir était un concept des plus fuyants, qui pouvait s’avérer traître lorsque le moment venait. Néanmoins, il le comprenait. N’était-il pas identique ? Sa relation avec Kylian ne reposait pas juste là-dessus, évidemment, car il aimait vraiment cet être comme on aime quelqu’un de son propre sang (dû moins l’imaginait-il, disons plutôt de sa propre famille). Il restait à ses cotés en grande partie par amour et respect. Mais d’un autre coté, si il n’y avait pas eu le devoir, jamais il ne l’aurait suivit et jamais il ne l’aurait réellement connu.

La question qui suivit le décontenança quelque peu, bien qu’il n’en fit rien paraître. Devenir un chien de berger… En voilà une drôle d’idée pour un jeune loup ! Décidément, les humains le surprendraient toujours. Cependant, le vampire gageait qu’il y avait une raison tout autre derrière cette question. En effet, si prendre la décision de devenir fort était une chose, encore fallait-il en trouver la raison. Survivre certes, mais quoi d’autre ? Ceux qui s’arrêtaient à cela ne valait pas mieux que des animaux. Et c’était insulter la plupart d’entre eux…


Je ne te le conseillerais pas, jeune loup. Un loup vit pour et grâce à sa meute. Il chasse pour elle, tue ses ennemis, protège la prochaine génération et celles qui peuvent mettre au monde comme son trésor le plus précieux. Sa force sert la communauté, et la communauté lui permet de vivre. Certes, me diras-tu, il pourrait survivre seul et n’avoir de compte à rendre à personne. Mais il perdrait alors un bien précieux : son but. C’est généralement ce qui arrive aux loups solitaires, ils sombrent alors dans la folie, et il n’est pas rare qu’ils s’en prennent aux hommes. C’est d’ailleurs de là que vient cette croyance populaire selon laquelle les loups seraient malveillants.

Retiens bien ça, jeune loup, toutes les créatures ont besoin de donner un but à leur existence, et c’est en ça que la meute sert le loup aussi bien que le loup sert la meute.


Le vampire réfléchit un bref instant, puis reprit.

On dit qu’il y a bien longtemps, des loups se lièrent avec les hommes et c’est plus ou moins ainsi qu’il y eut des chiens… Le chien de berger guide les moutons. En un sens il sert une communauté, mais celle-ci est bien trop stupide pour le lui rendre. Pas une voie des plus satisfaisantes, et quelqu‘un de frustré, d‘insatisfait, craque un jour ou l‘autre. L’altruisme tout comme l’égoïsme doivent être correctement dosés. Au final, cela reste une question d’équilibre et d’harmonie.

Roëric posa son regard sur le jeune homme et conclu simplement.

Garde ce que je viens de te dire en tête, mais ne te torture pas avec ça. Tu es jeune, tu as le temps d’y réfléchir.

Un temps passa, puis il ajouta.

Et puis avec moi, tu arpenteras déjà une voie : celle du guerrier véritable. Il ne s’agit évidemment pas de chaîne que je t’impose, simplement d’ouvrir ton esprit à autre chose : à un concept, une idée, un mode de vie. La vie est un combat de tous les instants, et l’épée n’est que rarement la solution appropriée. Si tu le veux, je t’apprendrai à te servir de toutes les armes dont tu disposes.

Tiens, c’était pas idiot ça. Dire qu’ils ne s’étaient même pas présenté dans les règles. Enfin, ils avaient eu un combat, et c’était là une manière bien plus directe de connaître l’autre. Plus efficace aussi diraient certains.

Je suis Roëric Alokor et toi, jeune loup, comment te prénommes-tu ?


Fiche du Personnage
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeSam 29 Jan 2011 - 20:11

Il avait pensé que sa question était malvenue ou qu'il n'aurait pas de réponse, dans un cas il s'en serait excusé et de l'autre... comme pour le reste il fallait un temps pour tout, si il n'obtenait pas de réponse tout de suite il en obtiendrait peut-être une plus tard, quand le vampire le jugerait nécessaire. Mais son vis à vis l'avait démenti en répondant immédiatement et il écouta avec attention ce qu'on lui disait, aussi attentif qu'il en était capable... un but, c'était bien ce qu'il recherchait, un but pour lequel se battre, un but pour apprendre et pour avancer, car avancer simplement pour avancer, comme il le présentait et comme il l'avait comprit très tôt, ne servait à rien, c'était comme se désincarner petit à petit.

C'était également pour cela qu'il posait la question et même si la réponse avait l'air claire il avait encore du mal à savoir où se situait les limites de sa meute, comme l'appelait le vampire... devait il simplement prendre en compte sa famille, les autres sang de loups ? Mais dans ce cas ne valait il pas mieux qu'un lâche et un égoïste à ne défendre que ce qui le touchait de près, cela tout un chacun en était capable avec plus ou moins de succès... alors quoi ? Était ce l'humanité qu'il était sensé considérer comme sa meute ? Mais ils étaient tellement étrange, tellement... tellement différent de lui, comme une fleur d'une roche, il ne se sentait pas bien avec eux...

Ses pensées le perdrait très certainement si il continuait de faire de tel débat intérieur, il ne pouvait savoir avant que cela ne s'impose et pourquoi chercherait il à accélérer les choses si il était certain que cela s'imposerait de soit même. Malgré tout il avait du mal à ne pas monter théorie sur théorie.. les questions s'entassaient sans qu'il parvienne à savoir lesquels étaient importantes et lesquels relevait du faux problèmes, il avait bien du mal à faire marcher correctement son esprit en cet instant au milieux de tout ce qu'il devait engranger et devait se faire violence pour ne pas quitter la scène immédiate pour des cieux d'interrogations...

Et finalement il sentit les nuages se dissiper en lui, avec cette simplement phrase, simple affirmation qui n'était pas entièrement en rapport avec la situation présente. Il avait déjà entendu des paysans des environs de Gloria et même d'Aldaria venus en ville et qui racontaient parfois des histoires de loups mangeant les enfants ou attaquant des hommes... il en était triste, ces animaux avaient une place privilégiée dans le cœur des gens du nord qui vivaient à leur coté et connaissaient les même rigueurs de vie et les mêmes soucis, les loups s'étaient déjà aventurés dans le cercle de Winterfell et ils y avaient une place à eux. Jamais un homme du nord n'aurait fait du mal à un animal si noble et jamais aucun n'accorderait crédit à de tel racontars... cela au moins c'était certain, il avait lui même souvent eu envie de combattre aux cotés d'un loup comme ses ancêtres, si on mettait de coté le fait qu'il n'aimait pas forcément se battre et préférait régler les choses par la parole. Il aquiesca d'un bref mouvement de tête sans rien dire et sans montrer quoi que ce soit de ce qui avait put lui traverser l'esprit même si il ne devait pas être difficile de le deviner...

Il n'était pas spécialement frustré, pensait il, mais tout du moins il était vrais qu'il n'aimait pas être trop enfermé, ce n'était pas un état vivable pour lui qui avait grandit dans un espace atteint de gigantisme dans tout les sens du terme... Avec des montagnes d'un coté, titanesques gardiennes de ses pairs qui se dressaient là depuis bien plus longtemps que les hommes, avec le désert, vaste océan de mort qui ne pardonnait pas aux profanateurs de traverser en toute impunité, avec la forteresse de Glacern qui semblait avoir été modelée par des mains immenses dans le roc même de la montagne, tel une flèche de glace et d'acier brisant le ciel lui même et se tendant vers la roche mère des montagnes. Lui chien de berger ? Non le Vampire avait raison c'était une mauvaise idée, pas besoin de trop y réfléchir mais puisque son professeur le lui ordonnait autant le faire, il y avait certainement une bonne raison derrière qu'il comprendrait plus tard. Il hocha de nouveau la tête sans rien dire, pouvait il dire qu'il avait confiance en cet être ? Tout du moins ne ressentait il pas de raison de ne pas le faire, quand à la lui accorder, c'était un apprentissage sur le long terme tout comme son entrainement aux armes, il apprendrait à s'apprivoiser et à connaître son maitre au sang froid ainsi et pas autrement....

Apprendre les armes n'était pas tout il en avait déjà conscience, pour avoir vu l'un de ses pairs, l'un de ceux qui ne gardaient pas la montagne, il savait que la force seule n'était rien et qu'il fallait l'esprit pour la guider, qu'une lame, même faible, pouvait trancher le métal si l'esprit qui la maniait était suffisant, oui il avait vu tout cela mais voir et apprendre était bien différent. Il n'était pas question de parler d'investissement, il était évident qu'il donnerait son maximum pour ne pas décevoir le vampire et surtout pour ne pas déshonorer le cadeau qu'on lui faisait avec cette proposition d'entrainement... Il ne fit pas non plus de commentaire sur le fait qu'il se battait un peu mieux avec ses poings qu'avec une lame, une fois passé sous la baguette du vampire cela n'aurait plus d'importance, au final il en ressortirait que l'arme ne comptait pas autant que l'état d'esprit. Enfin le nom tomba, un nom qu'il n'avait ni entendu ni lut nul part, ce qui renforçait sa curiosité quant aux rapports qu'il avait avec sa famille...

« Arrenadd... »

Pourquoi il avait donné son nom complet il n'en savait rien, en général il se contentait de donner son raccourci ou de ne rien donner du tout, pour cette fois pourtant il donna le complet, peut-être en raison de l'importance qu'aurait le vampire, ou qu'il avait déjà si on le voyait ainsi. Il ploya la nuque, baissant les yeux vers le sol, la senteur de la forêt le submergeant une fois de plus, entêtante, il avait soudain envie de courir et de se dépenser mais il devait rester tranquille, il restait toujours tranquille c'était sa voie à lui... et peut-être Roeric avait il ses propres projets pour le reste de la nuit, il ne pouvait en être certain le mieux était donc d'attendre et de voir. De même une pensée soudaine le frappa, il avait une dette envers lui et une dette se payait, il n'avait pas le droit de la laisser impayée, il en allait et de sa droiture et de son honneur... il eu un geste incertain avant de se redresser en posant le poing sur son cœur, imitant l'antique geste du serment et du salut...
Revenir en haut Aller en bas
Roëric Alokor
Roëric Alokor
Mon identité
Mes compétences
Compétences
Magie: Mage correct
Expérience:
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Left_bar_bleue0/10Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty_bar_bleue  (0/10)
Xp disponibles: 1


Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeLun 21 Fév 2011 - 17:02

Un bref sourire se dessina sur le visage d’albâtre du vampire. Sourire qui disparu presque aussitôt, tant et si bien que même un observateur avisé aurait cru l’avoir rêvé. Un guerrier devait apprendre à maîtriser ses émotions. Quant aux vampires, c’était presque une discipline naturelle pour eux. Alors pour un guerrier vampire, c’était la simplicité même. Et puis au fond, qu’importait que le nom du gamin pusse lui plaire ? Tout ça n’avait pas grande importance. En revanche, lui rendre son salut était une manière d’accepter l’autre et le sang-froid n’hésita pas.

Roëric Alokor était un être qui pensait qu’il y avait un temps pour tout. Le temps des palabres s’achevait à présent. Trop d’informations n’étaient pas bon pour l’élève, lequel avait toujours tendance à mélanger le futile et l’important. Mieux valait qu’il en absorbât entièrement une petite quantité, afin qu’il pusse plus tard se souvenir de tout.

Mais la fin de la conversation entre l’humain et le vampire ne signifiait pas pour autant la fin de la leçon. Loin de là. Il fallait, bien au contraire, empêcher à tout prix l’élève de trop cogiter. De manière général, l’apprentissage de la vie guerrière le minait et lui donnait de noires pensées, poussant parfois jusqu’au sui… Enfin bref, le jeune Stark, lui, avait l’air plutôt solide. Dû moins à l’intérieur…

Quoiqu’il en fut, l’idée était donc de passer aux activités pratiques. Se dépenser était toujours un bon moyen pour paralyser les pensées futiles qui avaient le don de tourmenter les êtres par trop oisifs.
D’un signe de la tête, Roëric indiqua à son apprenti de le suivre. Il partit en marchant, puis accéléra au fur et à mesure qu’ils atteignaient un bois et qu’ils s’y enfonçaient. Alors même que branches, orties, toiles d’araignées et autres joyeuseté que la nature avait cru bond de mettre sur leur chemin se manifestaient de plus en plus régulièrement : le vampire se mit à courir pour de bon. Non comme un membre de son espèce, mais de manière à ce que le jeune homme pusse toujours le suivre.

Une heure passa, suivit d’une deuxième alors même que le terrain se faisait plus pentu. Si l’endurance était extrêmement importante pour un guerrier, ce n’était pas là la leçon de jour. Dû moins oui et non. Courir était primordial et ils le feraient à chaque fois. Mais il s’agissait plus d’une mise en jambe qu’autre chose. On n’apprenait pas au corps comme on apprenait à l’esprit. Il était important que les muscles chauffent et que les poumons peinent.

Arrivé en premier dans une petite clairière, Roëric n’attendit pas le jeune loup. Il pénétra dans la petite grotte se trouvant face à lui et taquina la créature qui s’y trouvait. La dite femelle n’apprécia évidemment pas cette incursion peu cavalière et ce fut un ours enragé qui accueillit le jeune Stark à son arrivée. De son coté, le vampire s’était mis à l’abri bien en hauteur sur un arbre.

Le coup de l’élève affrontant un ours put paraître un brin vieillot. Mais il faut bien comprendre que le suceur de sang était d’un autre temps.

La leçon de cette nuit portait sur l’instinct. L’élève devait passer par trois phases :

- Premièrement, réveiller son instinct de survie. Au début, tout le monde se trouve paralysé lors d’une situation où notre vie est en jeu. La peur nous tétanise littéralement, d’autant plus lors de la situation présente. Le premier pas est donc de faire sortir son envie de vivre du fin fond de ses tripes. En bref, de réussir à prendre la fuite et ce, de préférence avant d’être dévoré tout cru.

- Deuxièmement, dominer son instinct de survie. Plus concrètement, il s’agit de prendre la terrifiante décision d’arrêter de courir et de faire face au danger. Plus facile à dire qu’à faire, surtout lorsque le danger en question est un ours pas content du tout vous dépassant de plusieurs têtes.

- Et enfin, la troisième phase n’est autre que discipliner son instinct de survie. Pas juste le contrôler, mais le faire sien. L’utiliser pour qu’il devienne une arme mortelle. Prendre le bon et rejeter le mauvais. Faire fonctionner ses méninges.
Inutile de dire que les rares survivants trépassent lors de cette dernière épreuve. Mais après tout, ne devient pas guerrier qui veut.

Du haut de son arbre, Roëric Alokor regardait l’ours et le jeune loup, qui s’observaient en chien de faïence…


Fiche du Personnage
Rencontre sous la lune [PV Roeric] Signro10
« Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini. »
Schopenhauer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Mon identité
Mes compétences

Invité

Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitimeDim 10 Avr 2011 - 20:25

Peut-être avait il sourit, peut-être pas... peut-être était ce dû à son nom, ou peut-être au ton sur lequel il l'avait lâché, résigné... ou peut-être tout simplement que c'était sans importance et qu'encore une fois il pensait en vain. Il aimait beaucoup penser, c'était plus aisé et moins dangereux que de parler, et c'était une heureuse alternative à certaines choses, comme la violence futile... cependant il était des fois où il valait mieux cesser de réfléchir et c'était sa grande faiblesse, de n'être point capable de reconnaitre ce genre d'instant. Il ferait pourtant des efforts, il le savait, il ferais des efforts... Il avait toujours fait des efforts pour s'améliorer et ne dérogerait pas à cette règle pour cela également. Et de toutes évidences Roëric semblait du même avis.... cela n'avait après tout rien d'étonnant puisque c'était lui qui lui avait demander de ne pas penser pour rien, il devait certainement... être habituer à ce genre de réaction ? Quoi qu'il puisse en être il avait une idée en tête et semblait décidé à al mener à bien et en temps que son élève il convenait qu'il lui obéisse sans poser trop de question sur les méthodes. Il suivit donc sans commentaires. D'abord au pas le vampire força l'allure au fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans le bois touffu et aurait il été quiconque d'autre sans doute aurait il pensé que l'être voulait le perdre.

Il n'en était pourtant rien, si l'allure l'avait légèrement surpris au départ il n'avait cependant rien fait d'autre que d'obliger... sans se plaindre ni freiner des quatre fers, il accéléra progressivement afin de ne pas faire fondre ses forces ni pousser son corps trop violemment. Il avait pour lui l'endurance de son totem le loup et savait pouvoir tenir sans trop de mal un certain temps à une allure soutenue, il avait pour lui sa vie en montagne et les courses dans les forêts de conifères du croc du dragonnet... courir longtemps était un passe temps pour tout loup de Glacern, en cela il battait nombre d'humains... mais voilà, il était humain et le restait, il n'avait pas la rapidité d'un vampire et ne l'aurait jamais, c'était naturellement impossible, il donnait donc le meilleur de lui même mais ne cherchait en riant à égaler Roëric. Peut-être par instinct il avait de même très vite compris que le vampire se restreignait pour qu'il le suivit... C'était un geste qu'il appréciait de la part de son maitre et qu'il comprenait mais l'autre avait sans doute oublié qu'il était loup, de cœur et d'esprit comme de totem et possédait donc un odorat suffisamment développer pour suivre sa trace au milieu de la végétation. Il s'en aidait d'ailleurs pour trouver le chemin exacte qu'avait emprunté son maitre pour éviter de dévier de sa trajectoire en raison de l'obscurité qu'il ne lui permettait pas d'y voir grande chose à plus de quelques centimètres autour de lui.

Combien de temps passa, il ne le savait pas exactement, il courrait toujours, en un rythme suffisamment véloce pour ne pas perdre Roëric et assez souple pour ne pas se faire mal, la nuit autour de lui défilait comme au travers d'un chariot fou, le vent s'engouffrait dans sa tunique, les feuillages le giflait et le griffait à son passage, l'humidité légère dans l'air lui faisait du bien et tout autour de lui il pouvait entendre les discrets bruit de la forêt en pleine nuit... Si le but avait été de ne pas le faire penser c'était tout à fait réussit, il n'avait plus en tête que cette course folle, cette chasse d'un type si particulier et l'heure était parfaite pour lui faire oublier les considérations bassement terrestres au profit de ce que son corps lui transmettait. Peut-être s'était il écoulé une heure, peut-être deux, il s'en fichait pas mal, certes il devait être de retour pour le lever du soleil, au risque d'être mis à mal mais cela ne lui était d'aucune importance, rien d'autre ne comptait que la traque. Il se prit simplement à remercier le fait de ne pas être ne armure, son jeune corps peu entrainé aurais sans doute protesté bien davantage avec de la maille pour l'alourdir et le freiner... Il sentit plus qu'il ne comprit que le vampire le distançait et fonça, accélérant un peu avant de noter une autre odeur, totalement différente de celle de son maitre mais aussi proche, une odeur fauve, une odeur forte, âcre et puissante... animal... Il n'était pas suffisamment habitué pour savoir de quel animal il s'agissait mais il n'y avait pas à s'y tromper. Que lui avait préparé Roëric ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir, parvenir là où l'autre avait cessé de courir...

La clairière se profila bientôt devant lui et il ralentit progressivement jusqu'à s'arrêter à l'entrée de l'air libre. Il n'eut pas à chercher loin puisque l'ours remplissait un bon cinquième de l'espace tant il était gros... et en colère, au vu des grognements... Le loup observait l'ours avec tout le calme dont il était capable, et il devait avouer que sa paix habituelle était ébranlée par la situation, il avait beau avoir des dispositions il n'en restait pas moins qu'il se sentait comme une biche face à son prédateur, comme une souris face à une montagne. Il serra les poings et s'empêcha de trop trembler, se concentrant... là il valait mieux qu'il pense, et vite de préférence si il voulait vivre encore un peu. L'ours fonça sur lui en grognant, toutes griffes dehors, son poids monstre le projetant lourdement en avant... et il ne bougea pas, s'enfuir était une idée stupide, il n'irait pas loin, la biche s'enfuyait et finissait dans l'estomac, le loup... bondissait de coté, hors de porté, juste à temps, alors que la masse furieuse le frôlait et mettait une bonne minute à s'arrêter pour se retourner. Il était fatigué, ses jambes tremblaient et il avait le souffle court... mieux valait ne pas faire trainer les choses, d'une manière ou d'une autre il devait trouver une solution pour se sortir de là. Du bout du nez il chercha l'odeur de son maitre mais celle de l'ours furieux couvrait tout le reste, il eut un léger sifflement de dépit mais ne tarda pas sur le sujet tandis qu'il bondissait de nouveau sur le coté pour éviter l'ours... il tira son épée en grimaçant, l'animal n'avait rien fait de mal, le tuer était une mauvaise idée, une insulte envers la nature mais c'était ça ou il y passait, pas question de grimper à un arbre, ç'aurait été trop simple comme manœuvre et ce n'était certainement pas le but rechercher par Roëric...

Alors que l'ours fonçait sur lui il bondit et fit cingler la lame..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Mon identité
Mes compétences


Rencontre sous la lune [PV Roeric] Empty
MessageSujet: Re: Rencontre sous la lune [PV Roeric] Rencontre sous la lune [PV Roeric] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre sous la lune [PV Roeric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cynthia
» Rendez-vous sous la lune (PV Mymy =3)
» Chanter sous la lune
» Sous la Lune
» Piège sous la pleine lune [PV Eowen Sauloon] terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Armanda, terre des dragons :: Autre :: RPs inachevés-